La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.3 / Chapitre 215 : J’ai Perdu

Du côté des sièges réservés aux professeurs…

Wang Chao était assis droit sur son siège, l’expression hautaine. Il donnait l’air d’une lance prête à tout pour montrer sa supériorité.

– « Il semble que Zhang Xuan n’ait véritablement pas d’espoir. Les autres envoient leur meilleur élément en début de match pour booster les troupes, mais lui, il a choisi un type inutile. Est-il en train d’admettre son échec ? »  Le maître Hong Hao jouait avec sa barbe, excité par le spectacle qui se déroulait devant lui.

Après la dénonciation de Zhang Xuan relative aux tromperies de son restaurant, le Pavillon Hongtian, son business avait bien périclité et il était proche de la fermeture. Par conséquent, il n’avait qu’une idée en tête, celle de l’écorcher vif. Mais voilà, il craignait que l’académie ne jette un œil sur son affaire, autrement il aurait déjà fait la tête au carré au jeune Zhang .

– « Un gosse du niveau avancé 1ère Dan contre un adversaire 3ème Dan…C’est couru d’avance! »

Wang Chao leva la tête fièrement et dit :

– « En plus de cela, Kong Jie pratique la Paume de Fer depuis tout petit, ce qui lui procure une capacité offensive extraordinaire. Sans oublier qu’il appartient au groupe de génies qui utilisent un style d’attaque de folie. Une fois qu’il démarrera, Yuan Tao ne tiendra probablement pas 10 respirations avant de dégager hors du ring! »

– « Un niveau avancé au royaume Juxi octroie une force d’environ 90 kg de pression, mais un niveau débutant au royaume Zhenqi procure quant à lui une force avoisinant les 300 kg. C’est trois fois plus. Je serai surpris qu’il puisse tenir plus de 3 respirations contre un tel adversaire! » Hong Hao aimait à se moquer.

– « Oui, si Kong Jie reste sérieux dès le début, ce gars sera vite détruit ! » Wang Chao acquiesça de la tête:

– « On dirait que le premier match sera pour Lu Xun! »

– « Bien sûr! En fait, je pense que le professeur Lu gagnera les 5 matches. Cette fois, Zhang Xuan sera vraiment humilié. » Hong Hao jouissait rien qu’à y penser. Il avait voulu que Lu Xun débute toute cette histoire de tournoi. S’il n’avait pas interféré, cette évaluation des professeurs ne se serait pas produite. Il avait de nombreux tours dans son sac pour faire chuter le professeur Zhang. Et par tous les moyens, il allait lui faire regretter sa vile action contre sa taverne.

– « C’est parti! » Wang Chao avait une grande confiance en Kong Jie.

Le jour qui précédait, il avait aidé Lu Xun à guider ses étudiants. Il connaissait alors la force de ces derniers, malgré leur jeune âge.

Une bande de freluquets à peine au royaume Dantian voulant triompher ?

Ils rêvent tous debout!

Comblé de joie rien qu’à penser à son retour de bâton, Wang Chao se tourna vers le ring…

– « Chef Kong, veuillez y aller doucement… » La demande de Yuan résonna dans l’air. Ce qui fit rire Hong Hao et Wang Chao. Le ton vocal de Yuan était à peine perceptible, mais ces deux là étaient experts et ils avaient l’ouïe fine.

– « Avoir peur de son adversaire au tout début, quel intérêt reste-t-il à combattre ? »

– « Inspirer la peur à l’ennemi avant le combat, il est certain que les élèves de Lu Xun sont forts à ce jeu! » Les yeux de Hong reflétaient une victoire toute céleste.

– « Ce type devrait admettre sa défaite…Ah ? » Wang chao eut le souffle coupé, comme si quelqu’un lui avait empoigné la gorge.

– « Quoi ? » Immergé dans son délire, Hong Hao n’avait pas prêté attention au duel. Puis, à l’écoute de son camarade, il leva immédiatement la tête pour observer le ring…et il faillit vomir!

Yuan Tao se tenait sur le ring, dépoussiérant ses vêtements et paraissant incroyablement vaillant. Le puissant Kong Jie était allongé en bas du ring, les yeux révulsés, évanoui.

– « Mais…que se passe-t-il ? »

L’extérieur du ring signifie une disqualification immédiate. Que s’est-il passé ?

Comment, en un clignement d’yeux, un génie du royaume Zhenqi a-t-il pu se retrouver ainsi avant même de pouvoir afficher toute sa puissance ?

La compétition s’est terminée en moins de 3 respirations, comme ils l’avaient pensé, mais…pas dans le bon sens!

Hong Hao était hors de lui.

– « Quel idiot… » Époustouflé, Wang Chao hurla. S’il avait pu tuer Kong Jie, il l’aurait fait.

Vu ta force d’attaque supérieure et ta pratique, qu’est-ce que tu avais à bavarder avec lui ? Si tu l’avais attaqué dès le départ, ça ne se serait pas terminé ainsi. Regarde maintenant…

– « Mais…Une attaque sournoise! C’est méprisable! » Hurla Zhu Hong.

Est-ce qu’on se bat comme ça ?

N’avez-vous pas honte ? Où est votre sportivité ?

Cet incident rappela à Zhu Hong son passage à tabac lorsqu’il avait eu à transmettre la lettre de guerre à Zhang Xuan.

– « Une attaque sournoise ? Le duel a déjà commencé et chacun se bat. Alors pourquoi qualifier cela d’attaque sournoise ? Ça ne me dérangerait pas s’il devait m’attaquer! »

Ignorant les bavardages, Yuan Tao fit voler ses manches et avec l’allure d’un expert, il regarda Kong Jie :

– « Il devrait se blâmer lui-même pour avoir été aussi faible. Ne pas tenir après un simple coup, quelle fragilité! »

La foule s’agita :

– « Faible ? »

– « Ce n’est pas une question de force. Il est impossible de voir venir ce genre d’attaque surprise… »

– « Vous parlez avec tant de suffisance… Comment pouvez-vous être à ce point éhonté ? »

– « Professeur, cela veut-il dire que je suis vainqueur ? » Les mains derrière le dos, Yuan Tao se tourna vers le professeur arbitre.

– « Vous…êtes vainqueur! » C’était la première fois, que l’arbitre assistait à une telle action. Toutefois, le duel avait déjà débuté, et il ne s’agissait pas d’un coup bas de la part du jeune Yuan, mais d’une négligence de Kong Jie.

– « Hein! » Lu Xun était en colère. Son poulain au tapis dès le début, quel affront! Il avait dépensé 3 millions pour acheter des pilules et une nuit entière à aider ses élèves à percer grâce à son zhenqi…

Lu Xun se tint la poitrine et sa vision se brouilla. Sans son self-control, il aurait déjà convulsé.

– « Professeur Lu, nous avons perdu le premier round. Qu’allons-nous faire maintenant ? » Demanda Zhu Hong, inquiet.

– « Mo Xiao, tu es le suivant. »

– « Oui! » Mo Xiao hocha la tête, s’empara de sa lance et avança.

– « Zheng Yang, c’est à toi! » Dit Zhang Xuan.

Zheng Yang s’empara de sa lance et marcha aussi vers le ring.

Les deux amis se tinrent face à face sur le ring.

Voyant Yuan Tao revenir, le professeur Zhang fit un signe de tête en guise de satisfaction. Il y avait tout un niveau de différence entre lui et son adversaire.

– « C’est Mo Xiao! Ce sera certainement une victoire cette fois-ci ! » Wang Chao retrouva le moral.

Surpris par la confiance de Wang Chao, Hong Hao se tourna vers lui, l’air étrange :

– « Mo Xiao est spécialiste dans l’art de la lance, et il fut jadis mon étudiant! En plus d’être un pratiquant du royaume Zhenqi, sa compréhension de cet art est impressionnante. Et surtout, je lui ai transmis la 3ème forme, la 7ème forme et la 18ème forme de cet art du clan Wang! »

– « L’attaque du rayon froid, les restes du soleil couchant et le retour du canari des forêts ? » Hong Hao n’y croyait pas :

– « Même si ces trois mouvements ne sont pas les plus forts du clan Wang, ils sont néanmoins pointus et ont une puissance illimitée. Tu lui as transmis de telles techniques ? »

Habituellement, apprendre un seul mouvement suffisait à être invincible parmi ses paires de même niveau. Néanmoins, Mo Xiao avait appris trois mouvements en une fois, et qui plus est, il s’agissait des mouvements les plus avancés.

– « Oui ! C’est pour cette raison qu’il va gagner! » Le petit hic précédent semblait ne pas avoir eu lieu…

Mo Xiao était résistant et avait la tête dure. Il était pratiquement impossible pour Zheng Yang de gagner, même avec une attaque sournoise. De plus, l’élève de Wang Chao avait reçu un cours personnalisé qui lui avait fait faire des bonds!

Wang Chao avait aussi été témoin des aptitudes de Zheng Yang le premier jour d’école. Sa lance était faible et il n’avait pas l’allure qu’il fallait avoir pour cet art. Alors il ne l’avait tout simplement pas accepté en tant qu’élève.

En quinze jours, il était impossible pour Zheng Yang de devenir plus fort, donc impossible qu’il égale Mo Xiao. Bien entendu, Lu Xun n’ignorait pas ce fait, c’est pour cela qu’il envoya Mo Xiao. Il espérait que celui-ci renverse la situation.

– « Mo Xiao, on se rencontre de nouveau! » Sur la plate-forme des duels, Zheng Yang plaça sa lance au sol, pointe vers le haut.

– « Oui, nous nous rencontrons de nouveau! » Son ami fit de même avec sa lance.

Depuis l’enfance, ils étaient bons potes. Il était difficile d’imaginer qu’ils se retrouveraient tous les deux sur un ring, l’un contre l’autre.

– « Commençons! » Dit Zheng Yang, sachant qu’il serait difficile pour son ami de faire le premier geste.

– « Attends un instant, permet-moi de m’échauffer d’abord! » Mo Xiao remua la tête. Reculant de quelques pas, son zhenqi tomba soudain en bourrasque alors qu’il exécutait les trois mouvements que lui avait appris Wang Chao.

La lance émit des ondes de choc dans toutes les directions, faisant se dresser les cheveux des spectateurs.

– « Que fait-il ? S’il affiche son art maintenant, est-ce que ce n’est pas aider son adversaire ? Comment se battra-t-il si celui-ci se protège ? » Voyant Mo Xiao s’échauffer en montrant ses mouvements, Hong Hao était perplexe.

Si l’on joue sa carte maîtresse avant le combat, n’est-ce pas préjudiciable ?

– « Hé hé, détends-toi! » Wang Chao ricanait mais était confiant :

– « Il est impossible de contrer l’art de la lance du clan Wang. Beaucoup de gens tentent de l’imiter, mais nul n’y est jamais parvenu. Mo Xiao agit comme il faut, il montre ces trois mouvements pour faire intentionnellement pression sur son adversaire. Après quoi, il élèvera cet art réputé à un autre niveau! »

– « Oui…Ce doit être cela! » Dit Hong Hao.

Mo Xia termina son échauffement.

– « Bien, il va probablement montrer les prouesses du clan Wang maintenant! »

Wang Chao jubilait. Alors qu’il se préparait mentalement aux remerciements qu’il ferait à Mo Xiao une fois que ce dernier aurait battu jusqu’à la pulpe son adversaire, il vit son poulain laisser tomber sa lance…

– « Même si j’ai atteint le royaume zhenqi, je suis incapable d’égaler ta lance. J’admets ma défaite! »

– « Quoi ? » Le corps de Wang Chao trembla.

Le duel n’a pas encore commencé et vous admettez votre défaite ?

Ce n’est pas à vous, mais à votre adversaire de le faire!

Lu Xun tremblait tout autant…La crise de nerf n’était pas loin!!!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.3 / Chapitre 214 : Yuan Tao VS Kong Jie Menu Vol.3 / Chapitre 216 : Exercer trop de force