La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 130 : Comment va votre famille?

Le lion de pierre attirait l’attention depuis toujours. Après avoir été brisé, un énorme bruit, faisant penser au tintement puissant d’une cloche, déchira l’espace et avertit toutes les personnes aux alentours.

– « Que s’est-il passé ? Quelqu’un a démoli le lion de pierre du Seigneur Ling ? C’est… »

– « Ce type… est malade! »

– « Le Seigneur Ling considère ses statues comme de vrais trésors et il les caresse plusieurs fois par jour. Toutefois, cet énergumène a osé le démolir! Qui est-ce ? En a-t-il marre de vivre ? »

……

La foule qui se promenait dans la galerie marchande était sous le choc. Une équipe de sécurité arriva sur les lieux pour rendre compte de la situation!

Le choc dissipé, le chef de la sécurité cria :

– « Ne le laissez pas s’enfuir! Attrapez-le, le Seigneur Ling récompensera tous ceux qui apporteront leur concours! »

Sans hésiter, la foule, semblable à une meute de loups, se précipita pour encercler Sun Qiang. Des individus remontèrent leurs manches et firent craquer leurs poings.

– « Si vite ? » Le majordome ne s’attendait pas à ce que le service d’ordre arrive si rapidement. Il fut bloqué avant même de pouvoir retourner auprès du Vénérable Maître et il était terrifié.

Des hurlements se produisirent et des coups de poings fusèrent sur lui :

– « Puis-je… tout expliquer ? En fait… »

– « Il n’y a rien à expliquer, frappez-le! »

– « Nous parlerons après l’avoir tabassé! »

– « Je… »

Le majordome s’indigna d’une réaction si hâtive!

Vénérable Maître, ne m’aviez-vous pas dit que tout irait bien ?  Vous êtes un fraudeur ?

On ne pouvait pas blâmer les forces de sécurité d’agir de la sorte. Elles étaient en charge de la résolution des conflits et de la protection des propriétés et des biens de la firme. Les lions de pierre étaient les objets favoris du Seigneur Ling, et un d’entre eux avait été détruit. Si le Seigneur mettait l’affaire en justice, les agents de sécurité seraient probablement renvoyés!

Zhang Xuan, qui sirotait son thé en attendant le retour de Sun Qiang, trouva le temps long et se retourna les yeux écarquillés :

– « Qu’est-ce qui se passe ? »

Ça a été très rapide! Ne devaient-ils pas rapporter l’affaire au Seigneur Ling avant d’intervenir ? Pourquoi ont-ils commencé à le frapper avant d’en savoir plus ?

– « Si je devais retrouver le majordome, j’attraperai une rouste moi aussi. » Le professeur Zhang plissa le front et s’assit, immobile. Sans blague, même si ce dernier était fort, il lui était impossible de gérer une telle histoire. Non, il préférait faire comme si de rien était!

En voyant son Maître détourner le regard, Sun Qiang, que l’on continuait à battre, était aux bord des larmes :

– « Vénérable Maître… »

Ne m’aviez-vous pas confié que j’irai bien ?

– « Restons-en là! » Les forces de sécurité considérèrent que Qiang avait eu son compte! Un grand hurlement retentit et un homme digne, entre-deux-âges, approcha très vite.

En arrivant près de l’entrée et en remarquant les dégâts, celui-ci fit une vilaine grimace. Il s’agissait de Ling Tianyu! Après la destruction de la statue, quelqu’un était parti l’en informer.

Le Seigneur Ling lança aux forces de sécurité un regard froid :

– « Que s’est-il passé ? »

– « Seigneur Ling, nous faisions notre patrouille lorsque nous avons vu cet homme arrogant détruire le lion d’un seul coup. Après quoi, il a essayé de s’échapper, mais nous avons réussi à lui mettre la main dessus… » Répondit le Chef de la sécurité.

– « Lui ? »

L’intention de tuer se lisait sur le visage de Ling alors qu’il marchait vers Sun Qiang.

À cet instant, le pauvre majordome avait déjà reçu de nombreux coups, et ses vêtements étaient en lambeaux. Il était chanceux d’avoir su protéger son visage.

– « Sun Qiang ? »

Le marchand venait de le reconnaître et d’une voix cinglante, il lui dit :

– « Si tu ne me donnes pas une bonne raison de tes agissements, je te donne à manger aux poissons immédiatement! »

– « Je… » Sun Qiang tremblait de peur. Après une longue hésitation, il serra les dents et dit :

– « C’est mon vénérable Maître qui m’a demandé de le faire! »

– « Ton vénérable Maître ? Depuis quand es-tu au service de quelqu’un ? » Ling Tianyu était intrigué.

– « J’ai rencontré mon Maître hier, c’est la personne assise par là-bas! »

– « Hein ? »

Le marchand s’approcha de Zhang Xuan qui était assis de dos et qui buvait tout doucement son thé, sans se soucier de l’agitation générale qui régnait autour.

– « Vénérable Maître! »

Le majordome lâcha un soupir de soulagement et se dirigea vers le jeune professeur. Son Maître allait pouvoir tout expliquer!

– « Êtes-vous celui qui lui a ordonné de démolir mon lion de pierre ? »

Ignorant sa présence et ses paroles, Zhang Xuan continuait à boire tranquillement, affichant son manque de respect manifeste, ce qui irrita les forces de sécurité :

– « Quelle audace! »

– « Comment osez-vous refuser de répondre au Seigneur Ling ? Vous voulez mourir ? »

– « Comment a-t-il pu oser ordonner à son subordonné de briser la tête du lion? ce type est désormais dans un sacré pétrin… »

……

Ling Tianyu était un baroudeur qui avait vu le monde. Il fit un geste pour faire cesser les critiques :

– « Puis-je connaître le nom de Monsieur ? Pourquoi avez-vous ordonné à votre subordonné de briser ma statue ? »

– « Asseyez-vous! » Zhang Xuan continuait à boire et ne leva pas une seule paupière pour regarder le marchand.

Sun Qiang se hâta pour servir au Seigneur Ling une tasse de thé.

Devant l’indifférence du professeur Zhang, le marchand commençait à monter dans les tours! Il avait construit cette grande firme en partant de rien, et il était devenu un personnage important dans le Royaume de Tianxuan. Même les premiers ministres et les princes le voyaient comme un pair et n’osaient pas lui parler avec mépris. Le Vénérable Maître faisait montre d’une arrogance démesurée en le traitant de cette manière.

Les yeux du Seigneur Ling fixèrent Zhang Xuan alors que ce premier prenait un siège devant lui :

– « Je souhaiterais entendre une explication rationnelle! »

Le jeune homme demeurait impassible et continuait à boire son thé, qui était brûlant et qu’il fallait apprécier très lentement! Au moment où la patience de Ling avait assez duré et que Sun Qiang allait se faire dessus, le professeur Zhang posa doucement sa tasse, leva la tête et regarda le marchand.

Sans mot dire, il fit un geste à son majordome.

– « Vénérable Maître, cette personne est le président de la firme, le Seigneur Ling Tianyu! » Comment Sun Qiang pouvait-il ne pas comprendre le geste que venait de lui faire son Maître ? Il se dépêcha alors de présenter Tianyu.

– « Oh! » Répondit le professeur Zhang, qui s’empara de la tellière pour se remplir sa tasse :

– « Ling Tianyu… Comment va votre famille? »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 129 : Le jade vert du sud Menu Vol.2 / Chapitre 131 : Maître Cheng Yuan