La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 128 : Toujours personne…

Après avoir donné comme instruction à ses élèves de bien pratiquer leurs techniques, et de les avoir informés qu’il pourrait être absent durant plusieurs jours, Zhang Xuan quitta l’académie.

Il trouva une petite allée qui donnait sur la rue principale, dans laquelle il se transforma en “Maître Enseignant Yang Xuan”.

Il lui restait encore 14 jours avant le début du Tournoi et chaque seconde comptait.

En peu de temps, il approcha de la demeure et aperçut deux gardes qui se tenaient galamment de chaque côté de la porte. Il s’agissait de combattants 4ème Dan du royaume Pigu.

– « Pas mal. Assez impressionnant! »

Les deux gardes étaient en uniforme. Ils n’avaient pas l’air extravagants du tout mais plutôt uniques en leur genre. Ils donnaient l’impression d’appartenir à un clan puissant.

Pour pouvoir embaucher des gardes et tout préparer en un rien de temps, Xiao Qiang devait avoir certaine capacités !

En voyant Zhang Xuan approcher, les deux gardes hésitèrent un peu avant de dire à l’unisson :

– « Vénérable Maître! »

Le jeune professeur fit un signe de la tête. Le majordome Qiang devait leur avoir dit à quoi il ressemblait. Fort heureusement, parce que ne pas pouvoir rentrer chez soi aurait été un peu frustrant!

En entrant dans la résidence, le professeur Zhang réalisa que tout à l’intérieur était impeccable. Il y avait des pots de fleurs partout, qui embaumaient généreusement les lieux.

Les gardes et les domestiques s’approchèrent pour afficher leur respect au Maître :

– « Vénérable Maître! »

– « Vénérable Maître! »

Zhang Xuan salua et se dirigea vers le salon quand il fut interrompu par un majordome extrêmement fier d’avoir si bien accompli sa tâche :

– « Vénérable Maître, j’ai suivi vos ordres à la lettre. J’ai déjà recruté tout le personnel nécessaire. Nous avons 30 domestiques et 5 gardes… »

– « Ce n’est pas mal du tout! » Le jeune homme complimenta Qiang :

– « Avez-vous répandu la nouvelle me concernant ? »

– « Soyez tranquille, Vénérable Maître, j’ai déjà passé l’information. Il ne faudra pas longtemps avant que tout le monde dans la Cité Royale de Tianxuan ne sache que je sers un Maître Enseignant. » Le majordome ignorait pourquoi son Maître devait faire de la publicité, mais il devait avoir ses raisons!

– « Comment vous y êtes-vous pris ? »

– « J’ai fait tout un remue-ménage en disant que je vendais mon agence et que j’étais devenu majordome dans la demeure d’un Maître Enseignant. La cité commerciale est pleine de personnes indiscrètes. Je pense que la nouvelle se répandra très vite! »

– « Bien! » Répondit le jeune professeur.

Il considérait que c’était la meilleure façon de faire, mais il était encore trop tôt pour juger des résultats!

– « Maître, y a-t-il autre chose que je puisse faire ? »

– « Je ne pense pas… » Zhang Xuan réfléchit un instant

– « Vous devez avoir pas mal dépensé en employant tout ce personnel. Avez-vous encore suffisamment d’argent ? »

– « C’est plus qu’il n’en faut, Maître. Quand ils ont entendu qu’ils pourraient travailler pour un Maître Enseignant, ils se sont précipités! Ils étaient prêts à accepter de bas salaires et certains voulaient même travailler gratuitement. 50 000 est plus que suffisant. »

Sun Qiang ne se rendait pas tellement compte du prestige qu’il y avait autour de la profession de Maître Enseignant. Certaines personnes ne croyaient pas qu’il était majordome d’un tel personnage! Toutefois, des gardes et des filles s’étaient rués pour exprimer leur intérêt. Aucune autre profession n’avait un tel pouvoir d’attraction!

– « Apportez-moi une tasse de thé. »

Le professeur Zhang n’avait plus qu’à attendre patiemment sur son fauteuil que l’on vienne frapper à sa porte.

Une domestique lui apporta son thé. Elle avait 16-17 ans et s’appelait Wan-er. Elle était belle et ses yeux étaient très brillants. Elle était un peu sur la défensive au début, parce qu’il y avait un risque qu’elle se retrouve face à un vieil homme voulant abuser d’elle, mais elle réalisa très vite qu’il n’en était rien!

Zhang Xuan attendit toute la journée. Le soleil allait se coucher et il n’y avait toujours personne, pas même un simple curieux venant flâner devant la façade de la maison!

Sun Qiang s’approcha, l’air très anxieux :

– « Maître, voulez-vous que j’accroche une pancarte affichant “Le Maître Enseignant est ici”… ? »

– « … » Le jeune homme resta sans voix.

Je resterai un expert si les gens entendent parler de moi par inadvertance. Si je mets une enseigne, autant dire que je suis un homme d’affaire! Qui plus est, “Le Maître Enseignant est ici”, ça fait plutôt “Il y a un chien qui rôde ici, faites attention quand vous entrez”!

– « On dirait que personne ne viendra aujourd’hui. Sortons nous promener. » Zhang Xuan se leva.

Même si Sun Qiang avait parlé haut et fort pour répandre la nouvelle, il y en avait toujours qui devait douter. Après tout, étant donné le statut d’un Maître Enseignant, aucun ne se montrerait dans le Royaume de Tianxuan pour y demeurer! Et s’il le faisait, il choisirait un lieu de résidence extravagant comme un palace. Il ne louerait pas une vaste demeure avec majordome…

– « Sortir se promener ? » Qiang fut surpris :

– « Et si quelqu’un vient entre temps ? »

– « Dites aux gardes d’arrêter toute personne à la porte. Peu importe qui elle est! Sans ma permission, personne n’entre. »

Un Maître Enseignant avait sa dignité. Même si l’Empereur en personne venait, cela ne changerait rien!

– « Bien Maître! »

– « Allons-y! »

Puisque le fait d’attente ne pouvait rien apporter, Zhang Xuan pouvait essayer par lui-même de trouver des opportunités. Il restait 13 jours avant le tournoi et 9 jours avant l’arrivée des médicaments. Il n’y avait pas de temps à perdre!

Dans la rue, la foule allait et venait. Le soleil était sur le point de se coucher et le ciel prenait une teinte orangée. C’était déjà l’automne et le vent était assez froid.

Après un petit moment, le jeune homme se retourna vers le majordome pour lui demander :

– « Parmi tous ceux que vous connaissez, lequel est le plus riche ? »

– « C’est le patron de la Cité Commerciale de Tianyu, le Seigneur Ling Tianyu. Sa richesse équivaut à celle de la Trésorerie Nationale et c’est un vrai milliardaire! » On pouvait voir l’admiration qu’éprouvait Qiang dans ses yeux.

– « Le patron de la Firme Commerciale de Tianyu ? Un milliardaire ? » Zhang Xuan fantasmait.

« Ce sera lui! »

Le “Vénérable Maître” voulait gagner beaucoup d’argent, il lui fallait des cibles ayant les moyens!

– « Où habite-t-il ce monsieur ? » Demanda-t-il.

– « En ce moment, il vit à la firme. Voulez-vous le rencontrer ? » Le majordome était perplexe.

– « Bien sûr, allons le voir! »

Le professeur Zhang hocha la tête et d’un mouvement hardi, tous deux prirent la direction de la Firme Commerciale de Tianyu.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 127 : La liste des adversaires Menu Vol.2 / Chapitre 129 : Le jade vert du sud