Vision Transcendante | Tranxending Vision | 超品透视
A+ a-
Chapitre 87 – Nous vous détruirons en quelques minutes

La voix attira l’attention de tous. Tous les yeux s’étaient tournés vers sa source. Mu Jian-Feng entra dans la salle de vente sous le regard de tous, accompagné de Jiang Xin.

« Qui est ce vieil homme ? Il a vraiment osé arrêter l’offre du PDG Huang ? Il ne tient pas à sa vie. », dit quelqu’un à voix basse

« Je n’ai jamais vu ce vieil homme avant. D’où vient-il ? », demanda quelqu’un.

« Il va y avoir une scène intéressante à regarder. Huang Yi-Hu a annoncé que quiconque ferait une offre sur le terrain 13 deviendrait son ennemi. Ce vieil homme a l’air de vouloir enchérir sur le terrain 13. J’aimerais voir comment Huang Yi-Hu va réagir. », dit quelqu’un à couvert.

« Ce doit être des étrangers qui ne connaissent pas la situation ici. En fait, il ose se battre avec Huang Yi-Hu pour le terrain. Il est foutu », soupira quelqu’un.

La salle de vente bourdonnait de chuchotements. L’atmosphère initialement calme s’était immédiatement dissipée.

Mu Jian-Feng ignora les chuchotements autour de lui et son regard balaya les sièges, repérant rapidement Xia Lei et Liang Si-Yao assis dans le coin. Il leur fit un signe de tête, puis se dirigea vers le podium à grandes enjambées.

Avant que Mu Jian-Feng et Jiang Xin ne puissent se rapprocher, l’animateur lui demanda provisoirement : « Très cher monsieur, êtes-vous ici pour enchérir sur la parcelle numéro treize ? Si c’est le cas, veuillez vous trouver une place et suivre la procédure pour faire votre offre. »

« Je suis ici pour cette parcelle de terrain, mais il n’est pas nécessaire que je m’assoie. Je vais dire quelques mots et partir », déclara Mu Jian-Feng.

Quelle arrogance !

Cette seule phrase permit de calmer la salle de vente. Tous les yeux se tournèrent à nouveau vers Mu Jian-Feng.

Huang Yi-Hu n’en pouvait plus. Il se leva de son siège, haletant, et se dirigea vers l’allée, pour bloquer le chemin de Mu Jian-Feng et de Jiang Xin.

« Qui êtes-vous ? »

Le ton de Huang Yi-Hu était furieux et menaçant.

Mu Jian-Feng fronça les sourcils, « Et vous ? »

Li Yu-Lan s’était également levé et parla fort.

« Monsieur le commissaire-priseur, qu’est-ce qui ne va pas chez vous ? N’alliez-vous pas déjà accepter l’offre ? Pourquoi vous êtes-vous arrêté ? »

Le terrain était évalué des centaines de millions et valait même plus, mais Huang Yi-Hu supprimait ses concurrents pour devenir le seul enchérisseur à 81 000 000. C’était en fait illégal. L’hôte connaissait la raison pour laquelle il n’y avait pas d’autres offres, mais il n’avait pas non plus osé offenser cet homme de pouvoir. Il était donc bon que ce vieil homme apparaisse à ce moment-là et interrompe les enchères. L’animateur était, bien sûr, heureux de suspendre les enchères.

« Ce monsieur semble vouloir enchérir également sur ce terrain. Je n’ai aucune raison de l’empêcher de participer », déclara l’hôte.

Li Yu-Lan commença à s’inquiéter : « Il veut aussi faire une offre sur ce terrain ? A-t-il versé un acompte ? A-t-il le droit d’enchérir ? Montrez-nous cela pour que nous puissions l’attester ! »

« Dégagez de mon chemin ! »

Mu Jian-Feng était furieux.

Huang Yi-Hu semblait n’avoir aucune intention de bouger.

« Vous n’avez pas entendu ? Vous devriez nous montrer de quel droit vous pouvez agir ainsi. Si vous n’avez pas le droit d’enchérir, alors vous êtes juste là pour faire du grabuge. Dans ce cas, sortez s’il vous plaît ! »

Il pointa alors la porte.

Xia Lei s’était avancé d’un pas rapide.

« Y a-t-il un chien sur le chemin, Aîné Mu ? »

« Il y en a un qui bloque le chemin, mais c’est juste une mante qui essaie d’arrêter un char. Si cela peut m’arrêter, je n’aurais pas vécu pour rien », dit Mu Jian-Feng.

Huang Yi-Hu ne prit pas les paroles de Mu Jian-Feng au sérieux. Il regarda Xia Lei avec des yeux malveillants en disant : « C’est donc toi derrière cela, morveux. Tu te surestimes ! »

« Poussez-vous », dit Xia Lei.

Huang Yi-Hu ne bougea pas, une trace de mépris apparut aux commissures de ses lèvres.

Xia Lei saisit soudainement Huang Yi-Hu par le col et le poussa violemment vers les sièges. Huang Yi-Hu fut jeté sur les sièges et atterrit dans le désordre.

Les quatre gardes du corps de Huang Yi-Hu s’avancèrent.

Les gardes de sécurité et les policiers locaux s’étaient également précipités vers l’avant. Toute la salle de vente explosa dans le chaos.

« Silence ! Silence ! Qu’est-ce que c’est que tout ce vacarme ? »

Une voix masculine vint soudainement du podium. La voix était imposante et furieuse.

La salle de vente chaotique se calma.

« N’est-ce pas le maire Hu Huo ? Il est aussi venu. »

Quelqu’un avait reconnu l’homme d’âge mûr qui venait de monter sur le podium.

Xia Lei regarda l’homme à son tour et se dit : « C’est donc lui, le maire. Il ressemble à un professeur, mais sa voix est imposante. »

Huang Yi-Hu rampa hors des sièges, fulminant, mais il dut contenir sa colère devant Hu Huo. Le regard qu’il posait sur Xia Lei était cependant plein d’intentions meurtrières. Il serait sans doute plus qu’heureux de le poignarder à plusieurs reprises.

« Je m’excuse, Ainé Mu. J’ai été retardé et je n’ai pas pu arriver plus tôt », dit Hu Huo dans le micro.

Mu Jian-Feng s’était dirigé vers le podium, en souriant.

« Je venais d’arriver moi aussi. Votre ville de Hai-Zhu est tellement vivante, il y a eu des embouteillages tout le long du trajet. »

Hu Huo et Mu Jian-Feng s’étaient serrés la main sur la scène, d’un air cordial et poli.

Au bas de la scène, la situation était complètement différente. Pratiquement tout le monde essayait de deviner l’identité de Mu Jian-Feng, certains essayaient également de deviner qui était le jeune homme qui avait jeté Huang Yi-Hu au sol.

« Vaurien, qui est-ce ? »

En voyant le maire Hu Huo et Mu Jian-Feng se serrer chaleureusement la main, Huang Yi-Hu perdit un peu de confiance et commença à avoir un peu peur.

Xia Lei ricana : « Pourquoi, n’avez-vous pas été très arrogant tout à l’heure ? Vous savez comment avoir peur maintenant ? »

« Peur ? Moi, Huang Yi-Hu, je n’ai jamais connu la forme du mot “peur” », dit-il.

« Vous voulez dire He Lao-Qi, pas vrai ? », dit Xia Lei.

« T’es un homme mort. »

La voix de Huang Yi-Hu contenanit une lourde menace.

Xia Lei rit : « Bien sûr que je vais mourir, mais je vais définitivement mourir après toi. Tes jours sont comptés. »

À ce moment, Mu Jian-Feng se dirigea vers le micro sur la scène et ouvrit un document que Jiang Xin lui avait remis. Il commença à lire lentement : « La vente aux enchères de la parcelle numéro treize de la ville de Hai-Zhu a été temporairement annulée en raison de circonstances particulières. Ce terrain est maintenant réquisitionné par le Groupe Industriel chinois dans le but de construire une entreprise de fabrication liée à la défense nationale… »

Toute la salle des ventes resta silencieuse.

Qui pourrait protester lorsqu’une entreprise publique utilisait ce genre de raison pour acquérir des terrains ?

Sans parler de Huang Yi-Hu, même le clan Gu devrait s’écarter dans une telle situation !

Mu Jian-Feng n’avait pas encore fini de lire le document que le visage de Huang Yi-Hu était déjà cendré. Sa femme et lui-même avaient ruiné leurs relations avec les patrons de surface de Hai-Zhu et avaient beaucoup investi ces dernières semaines pour ce terrain. Ils avaient pensé que leurs efforts leur rapporteraient un beau profit mais tout cela n’avait servi à rien !

Huang Yi-Hu et Li Yu-Lan regardèrent fixement Xia Lei. Ils étaient tellement furieux qu’ils seraient plus qu’heureux de manger sa chair et de boire son sang !

Xia Lei, en revanche, avait l’air plutôt insouciant.

« Patron Huang, n’oubliez pas notre pari. J’attends toujours que vous vous agenouilliez et vous couchiez sur la tombe de mon ami. », dit-il en souriant.

Huang Yi-Hu grinça des dents de manière assez audible.

À ce moment, Mu Jian-Feng finit de lire le document. Il ajouta alors une ligne supplémentaire dans le micro.

« M. Xia, veuillez monter. »

Xia Lei monta sur la scène.

Liang Si-Yao suivit Xia Lei sur deux pas, puis fronça les sourcils et dit maladroitement : « Continuez, Monsieur le Président Xia. Je… dois aller aux toilettes. »

« D’accord, reviens tout de suite après », dit Xia Lei.

Liang Si-Yao se dirigea vers les toilettes.

Huang Yi-Hu avait soudainement jeté un coup d’œil à ses gardes du corps. Ceux-ci se retournèrent et partirent.

Xia Lei monta sur scène et salua poliment : « Bonjour Aîné Mu, Maire Hu. Pourquoi avez-vous besoin de moi ? »

Mu Jian-Feng sourit : « Dis-lui, Petit Hu. »

Hu Huo tendit une épaisse enveloppe à Xia Lei et lui dit : « Voici le certificat de droit d’usage de la parcelle numéro treize. Il est à toi maintenant. Tu devras ensuite aller au Bureau des terres pour payer la redevance d’un million, tu pourras alors construire ton usine. »

Un million pour un terrain qui vaut des centaines de millions – Xia Lei l’avait fait.

« Merci. Merci, Aîné Mu. Merci, Maire Hu. »

Xia Lei était très ému.

Mu Jian-Feng rit : « Quels remerciements ? Vous avez seulement le droit d’utiliser le terrain, pas de vendre ou de transférer des droits. Si vous voulez la vendre, vous devrez dépenser une fortune pour y parvenir. Je ne vous laisserai pas partir. »

Xia Lei rit : « Ça n’arrivera pas. Absolument pas. »

Hu Huo regarda Xia Lei et lui parla cordialement : « M. Xia, j’ai entendu des choses étonnantes à votre sujet de la part de l’Ainé Mu. Je n’étais pas d’accord au départ lorsqu’il m’a parlé pour la première fois de l’acquisition de ce terrain. Lorsque j’ai entendu dire qu’il devait servir à construire une entreprise pour nos propres talents locaux et à traiter des pièces qui ne pouvaient être importées que d’Europe et d’Amérique, j’ai immédiatement accepté. J’y ai réfléchi, si je vendais ce terrain à des promoteurs pour construire des résidences, cela ne rapporterait qu’un peu de profit au gouvernement, alors que si je vous le remets pour construire votre usine, cela apportera un bénéfice sur le long terme. Je suis optimiste pour vous, jeune homme. Travaillez dur et efforcez-vous de transformer votre entreprise en une entreprise internationale de classe mondiale. »

Ses paroles étaient toutes positives et Xia Lei en fut très touché. S’il y avait plus d’hommes comme Hu Huo et Mu Jian-Feng à des postes de direction, le rêve de la Chine ne serait pas qu’un rêve.

« Vas-y, mon garçon. Fais ce que tu dois faire », déclara Mu Jian-Feng.

« Oui. Au revoir, Aîné Mu. Au revoir, Maire Hu », dit poliment Xia Lei.

« Bien, M. Xia, n’oubliez pas de me chercher si vous avez des problèmes », dit Hu Huo.

Xia Lei fit un signe de tête : « Oui, merci, M. le maire Hu. »

Xia Lei quitta la scène. Hu Huo sourit : « Ce garçon n’est pas mauvais. Il est modeste et poli. »

La lèvre de Mu Jian-Feng se recourba.

« Oh, tu n’as pas vu son côté têtu. Je pense que c’est un bœuf qui ne connaît pas l’immensité du ciel et de la terre. Cependant, notre pays a besoin de plus de bœufs comme lui. Haha. »

La vente aux enchères des terres se poursuivit, mais Huang Yi-Hu et Li Yu-Lan n’étaient pas d’humeur à traîner. Ils quittèrent leurs sièges et descendirent l’allée vers l’entrée de la salle de vente.

Xia Lei s’avança : « Arrête-toi là, Huang Yi-Hu. »

Huang Yi-Hu se retourna vers Xia Lei et lui dit avec férocité : « Vaurien. Ne me mets pas en colère maintenant. »

« Avez-vous oublié notre pari ? Vous n’avez pas eu le terrain numéro treize et devez donc aller avec moi sur la tombe de mon ami pour vous agenouiller et vous prosterner », dit Xia Lei.

« Parier ? J’ai signé un engagement écrit mais c’était qu’une plaisanterie. Tu peux me poursuivre en justice si tu n’es pas content. », dit Huang Yi-Hu en ricanant

Li Yu-Lan ajouta : « Je vous conseillerais de rester à votre place et de ne pas trop en faire. Oh, c’est vrai. Vous devriez d’abord aller voir votre petite amie. Elle prend beaucoup de temps pour aller aux toilettes. Elle n’aurait pas pu avoir d’accident, hein ? »

Huang Yi-Hu rit froidement.

Le pressentiment s’était élevé dans le cœur de Xia Lei. Il saisit Huang Yi-Hu par le collier.

« Si tu oses la toucher, je te tue ! »

« Lâchez-moi. Lâchez-moi ou j’appelle la police. »

Huang Yi-Hu fixa Xia Lei du regard.

Celui-ci lâcha Huang Yi-Hu et se précipita vers les toilettes.

Huang Yi-Hu et Li Yu-Lan échangèrent des regards et se mirent à le suivre.

Après un couloir et un tournant, la scène qui tomba sous son regard fit que Xia Lei s’immobilisa, sidéré.

Les quatre gardes du corps de Huang Yi-Hu étaient éparpillés sur le sol, chacun d’eux ayant le nez ensanglanté et le visage enflé. Liang Si-Yao se lavait calmement les mains dans les toilettes, comme si les hommes au sol faisaient partie du paysage.

« Ah tu es là. »

Liang Si-Yao vit Xia Lei et le salua avec un sourire.

Ce dernier reprit ses esprits et demanda : « Est-ce que ça va ? »

Liang Si-Yao jeta un coup d’oeil aux quatre gardes du corps sur le sol et dit avec dédain : « Eux ? Ils ne sont même pas à la hauteur. Si nous n’étions pas dans un bâtiment du gouvernement, je leur aurais cassé les dents. »

Xia Lei resta sans voix.

À ce moment-là, Huang Yi-Hu et Li Yu-Lan arrivèrent, leurs visages se vidèrent de leur couleur quand ils virent les quatre gardes du corps au sol. Le couple regarda Liang Si-Yao, toujours aussi douce et élégante, comme si elle était Méduse ou Godzilla, une sorte de monstre.

Liang Si-Yao s’approcha et pointa Huang Yi-Hu du doigt, en plein dans le nez.

« Je suis surnommée Liang. Souvenez-vous de cela. Mon père est Liang Zheng-Chun, dixième descendant du Wing Chun. Je n’ai pas peur de vous. Vous pensez que vous avez beaucoup de personnel ? Mon père peut passer un seul appel et la rue sera pleine de ses disciples ! Vous osez nous rencontrer sur le champ de bataille ? Nous vous détruirons en quelques minutes ! »

Huang Yi-Hu n’avait rien dit, mais il transpirait à grosse goutte.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
  • 🥈2. j
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • j


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 86 – Mise aux enchères d’un terrain Menu Chapitre 88 – Apprentissage des vraies formes