The New Gate
A+ a-
Chapitre 01 – Partie 3

La petite foule se sépara naturellement, révélant la silhouette d’un homme. Le jeune homme aux yeux bleus et aux cheveux blonds, portait une armure d’une beauté incroyable, il regardait Ilan et Shin de loin.

En contraste avec son ancienne attitude, Ilan était désormais d’une tranquillité de mort.

Shin, en revanche, voyant la foule s’éloigner, marmonnait par inadvertance “Moïse… ?” à lui-même.

“Je croyais avoir dit de ne laisser entrer personne ?”

“Mes plus sincères excuses, seigneur Russt !”

A en juger par la révérence immédiate d’Ilan, Shin supposa que l’homme devait être d’un rang assez élevé.

Sans jeter un autre regard à Ilan, Russt s’approcha de Shin, ses yeux regardant clairement vers Shin.

‘Whoa, ce type a l’air encore plus pénible qu’Ilan…’

Inconscient des pensées de Shin, Russt s’est approché de Shin avec des pas lourds et bruyants, se tenant finalement juste devant lui.

”……..”

”?”

Shin pencha sa tête sur le côté, regardant avec perplexité Russt qui restait silencieux. A ce moment, Ilan cria.

“Toi ! Comment oses-tu rester là ! ! Tu es en présence du seigneur Russt, nomme-toi !!”

Apparemment, la raison pour laquelle Russt regardait Shin en silence était qu’il attendait que Shin se présente.

“Mes excuses. Mon nom est Shin, je suis un vagabond.”

Pensant qu’il ne serait pas bon de se faire l’ennemi d’une personne de haut niveau social, Shin se força à baisser la tête. Ce genre de personne est généralement satisfaite si l’on se contente d’agir avec respect envers elle.

“Hmph, quelles mauvaises manières. Non pas qu’on puisse attendre d’un vagabond qu’il soit éduqué”.

Laissant les paroles arrogantes de Russt s’effacer devant lui, Shin rit intérieurement avec amertume, pensant que quelque chose comme ça fonctionne aussi dans d’autres mondes.

“Notre affaire est terminée. Allons-y.”

Russt commença à s’éloigner. Shin glissa vers la gauche alors que Russt était sur le point de le heurter.

Son mouvement rapide ne passa pas inaperçu par le jeune homme blond et plusieurs autres, qui regardèrent Shin avec suspicion.

“Tch.”

Y compris Ilan, qui claqua sa langue en sortant, tous les subordonnés de Russt l’ont suivi à l’extérieur du magasin. Seules trois personnes, à l’exception de Shin, restèrent à l’intérieur.

“Permettez-moi de m’excuser pour la grossièreté d’Ilan.”

L’homme blond qui s’approcha de Shin à son entrée parla de nouveau. Les deux autres personnes présentes avaient également l’air de s’excuser.

“Ce n’est pas nécessaire, personne n’est blessé après tout.”

“Je suis heureux de vous entendre dire cela. Je m’appelle Aldy, Aldy Cheir. Si jamais vous avez besoin des Chevaliers, contactez-moi.”

“Je m’appelle Shin. J’accepterai votre offre, si l’occasion se présente.” répondit Shin en serrant la main tendue d’Aldy.

On dirait que le groupe faisait partie d’un groupe de Chevaliers. Russt et Ilan donnèrent à Shin une impression négative, mais à en juger par le comportement d’Aldy, il semblait que l’arrogance n’était pas un trait qu’ils partageaient tous.

Après le départ d’Aldy, les deux autres se sont légèrement inclinés devant Shin et sont sortis à sa suite.

Lorsque les chevaliers partirent, le magasin semblait beaucoup plus grand. Shin regarda les étagères et les objets exposées, qu’il ne pouvait pas voir avant.

‘Les armes sont toutes en bronze et en fer, en argent tout au plus. Les armures sont uniquement en cuir, en bronze, en fer et en argent. Pour les objets, ils ont des potions et des éthers de qualité inférieure, quelques pilules de rétablissement de statut. Aucun matériel, nulle part.’

En regardant les objets, Shin se senti déprimé en constatant leur faible niveau par rapport à ce qu’il y avait auparavant. C’étaient tous des objets que seuls les débutants pouvaient utiliser.

‘On dirait que ça ne va pas mieux qu’à l’époque du jeu…’

La situation était si désespérée que Shin commença à s’inquiéter de la gestion du magasin.

“-Qu’est-ce que vous marmonnez pendant tout ce temps ?”

“Eh ?”

Shin émit une réponse quelque peu boiteuse après l’approche soudaine.

Il exprima ses pensées de manière inconsciente, du moins c’est ce qu’il semblait.

Shin regarda dans la direction de la voix qui l’appelait, de derrière le comptoir : ses yeux ont croisés une paire de lunettes dorées, qui le regardaient.

Elles appartenaient à une jeune elfe : de longues oreilles sortaient de ses cheveux noirs laqués, il était donc très probable qu’elle en était une.

Comme la plupart des elfes, une race caractérisée par ses beaux traits, la jeune fille qui regardait maintenant Shin avec perplexité était d’une rare beauté : 10 personnes sur 10 seraient certainement séduites par son apparence.

Elle avait une tête de moins que Shin, soit environ 160 cemels. Sa peau était d’un blanc sain, son physique était mince dans son ensemble, mais ses seins montraient fermement leur présence sous sa robe.

Son apparence suggérait qu’elle pouvait avoir 17 ou 18 ans, mais avec les elfes, une espèce qui vit longtemps, l’apparence était rarement liée à l’âge réel. Cette fille aussi avait de fortes chances d’avoir quelques siècles.

“… Je regardais juste ce qui était en vente.”

“Vraiment ? Mais vous aviez un regard assez strict à l’instant.”

“Je ne voulais pas, cependant…”

“De toute façon, cette sale bande est partie, alors vous pouvez regarder autant que vous voulez.”

La jeune elfe s’est alors assise sur la chaise placée derrière le comptoir.

“Sale bande ? Les gens qui étaient juste là ?”

“Oui, ils viennent très souvent, demandant quand le maître sera de retour. Ils sont vraiment tenaces.”

Il fallait qu’ils viennent très souvent : le ton de la fille montrait clairement qu’elle devait en avoir marre d’eux.

“C’est dur…oh, je ne me suis pas encore présenté. Je m’appelle Shin, comme vous pouvez le voir, je suis un vagabond.”

“Vous présentez-vous à tous les employés de magasin que vous rencontrez ? Vous êtes vraiment du genre sérieux. Mon nom est Tiera Lucent, appelez-moi Tiera. Je suis le disciple du propriétaire suppléant de ce magasin et je suis aussi commis. Si vous avez des articles ou du matériel, nous les achèterons.”

“Merci, je m’en souviendrai. Mais pour qu’une bande de chevaliers vienne si souvent, cela doit signifier que votre maître est une personne assez géniale, hein ?”

“Qu’est-ce que vous dites ? Le propriétaire remplaçant du Sanctuaire de la Lune, Schnee Raizar, est un nom que même les enfants connaissent.”

“Oh, c’est célèbre, hein. Mais… propriétaire remplaçant ?”

“C’est comme ça qu’elle s’appelle elle même. Le vrai propriétaire est une autre personne, apparemment.”

“Donc il y a quelqu’un au-dessus d’une personne aussi célèbre, hein…”

Alors la gestion du magasin devrait être bonne, pensa Shin, un peu comme une personne occupée. Mais le nom de ce propriétaire remplaçant le harcelait.

“Schnee Raizar, hein…Schnee Raizar. Schnee…SCHNEE RAIZAR ?”

“Qu’est-ce qui vous prend tout d’un coup !?”

Le cri soudain de Shin prit Tiera par surprise. Elle se leva sans réfléchir, la chaise sur laquelle elle était assise tomba en arrière avec un bruit sourd.

“Aah, je suis désolée. J’étais juste surpris.”

Le bruit de la chaise qui tombait ramena Shin à la raison et il s’excusa.

Bien sûr, il pensait avoir entendu le nom avant. Pendant le jeu, Shin confia la gestion du Sanctuaire de la Lune à l’un des personnages de soutien qu’il avait créé : Schnee Raizar.

“Écoutez, il y a quelque chose que je voudrais confirmer à propos de votre maître, puis-je vous poser quelques questions ?”

“O-Oui, si c’est quelque chose à laquelle je peux répondre.”

Tiera a inconsciemment fait un pas en arrière à cause du ton et de l’expression mortellement sérieuse de Shin.

Shin, cependant, été trop prit par cette coïncidence inattendue et ne prêta pas attention à sa réaction.

“Cette Schnee Raizar…est une Haute Elfe avec des cheveux argentés jusqu’à la taille. Elle a des yeux bleu clair, presque transparents. 166 cemel de haut, et pour couronner le tout, une femme super belle, n’est-ce pas ?”

“Oui, c’est vrai… vous êtes un fan ou quelque chose comme ça ?”

Le regard de Tiera vers Shin devint plutôt froid, mais il ne remarqua toujours rien.

“Non, ce n’est pas ça. On pourrait dire…que nous sommes des connaissances. (Dans le jeu, nous étions patron et employé de magasin, cependant)”

“Une connaissance de maître ? Est-ce vraiment vrai ?”

Tiera envoya un regard plein de suspicion à Shin.

“Je ne sais pas si elle se souvient encore de moi, cependant.”

Shin était bien conscient qu’on ne pouvait pas faire confiance à un homme qui apparaissait tout d’un coup, prétendant être une connaissance du maître. Le vrai problème, c’est que Schnee aurait pu l’oublier.

“Au fait, où est Schnee maintenant ? D’après ce que vous avez dit, il semble qu’elle ait été absente pendant un long moment.”

”Désolé, mais ça, je ne peux pas le dire. Je ne l’ai pas dit aux Chevaliers, alors pourquoi je vous le dirais ?”

“…c’est vrai.”

Shin ne savait pas comment la structure sociale de ce monde était faite, la rencontre précédente montré clairement que le statut social des Chevaliers était relativement élevé.

On ne pouvait pas faire confiance à un simple vagabond, pensait Shin alors que ses épaules tombaient tristement.

“Si vous avez un message pour elle, vous pouvez me le dire. Prendre des messages pour le maître est la moitié de mon travail de toute façon.”

“La moitié… ? Combien en reçoit-elle ?”

“Ils viennent surtout des gouvernements ou des hauts gradés des guildes. Des demandes, en général.”

Tiera soupira.

Ce système de messagerie consistait principalement à demander l’aide de Schnee lors de catastrophes naturelles ou de l’apparition de monstres en grande quantité. Schnee n’avait pas l’intention de s’affilier à un groupe quelconque, elle acceptait donc les demandes en secret sous forme de messages.

Au fil des ans, ce système était devenu un élément de base connu du public, de sorte qu’il n’y avait aucun problème à en parler même à quelqu’un qui, comme Shin, visitait le magasin pour la première fois.

“Wow, c’est…incroyable. Je n’ai pas d’autres mots”.

Recevoir des demandes directement du gouvernement… c’est de la folie, pensait Shin.

“Mais le maître en accepte rarement. Alors, vous voulez bien laisser un message ?”

“Oui, je pense que oui.”

“Un message, c’est 10 pièces de bronze de jul. 1000 jul.”

“Whoa, ce n’est pas gratuit… ? Au fait, c’est quoi un jul ?”

Entendant le nom d’une monnaie complètement nouvelle pour lui, Shin pencha la tête sur le côté.

La monnaie de【THE NEW GATE】n’était que le geyl. “Vous êtes sérieux ? Vous voyagez et vous ne connaissez même pas la monnaie utilisée ?”

“Non, c’est qu’il y en avait une autre en usage avant.”

“Avant? La monnaie n’a pas changé depuis au moins 400 ans, mais… vous pouvez me la montrer ?”

Quatre cents ans… Shin se figea quand il entendit ces mots. Ne pas connaître une monnaie utilisée depuis si longtemps lui donnait l’impression de se réveiller après avoir dormi pendant des siècles.

“Eh bien, c’est ça…”

Shin sortit un geyl du coffre et le posa sur le comptoir.

Une pièce ronde et dorée d’environ trois cemels de large, avec un dragon à huit ailes portant une jeune fille sculptée en son centre.

“….hé, d’où avez-vous sorti ça ?”

Tiera avait l’air incrédule devant la pièce qui sortait d’un espace apparemment vide.

“Quoi ? Le coffre, quoi d’autre ?”

“Le coffre……………..”

Ces mots semblaient choquer encore plus Tiera.

“Tiera ?”

“Ah, euh, quoi ?”

“Eh bien, je veux dire, vous aviez l’air vraiment surprise, quelque chose ne va pas ?”

“Quelque chose ? Ce n’est pas juste quelque chose ! Bien sûr que je suis surprise que vous puissiez utiliser le coffre !”

“Vraiment ?”

“Pourquoi vous ?…”

Les épaules de Tiera tombèrent pour une raison inconnue.

“De nos jours, seuls les membres de la famille royale et les espèces vivantes comme les Hauts Seigneurs, les Hauts Elfes et les Hauts Pixies peuvent utiliser le coffre. Ce n’est même pas quelque chose que les gens ont normalement. Mais je vous vois ici, surgissant de nulle part, qui non seulement avez le coffre mais qui peut aussi l’utiliser, bien sûr que je suis surprise. Vous n’êtes pas membre d’une famille royale quelque part, n’est-ce pas ?”

“Pas du tout. Ce serait un problème pour quelqu’un comme moi d’être un membre de la famille royale.”

Shin lui-même était surpris de savoir cela. Le coffre, que tout joueur utilisait, était devenue quelque chose que seuls des gens très spéciaux utilisaient… c’était un développement complètement inattendu.

Soit dit en passant, le “Haut” avant le nom de l’espèce signalait une espèce supérieure qui ne devenait sélectionnable qu’après avoir ressuscité dans la même espèce pendant 10 fois ou plus.

Plusieurs espèces existaient dans【THE NEW GATE】, mais les sept espèces de base étaient l’Homme, la Bête, le Dragnil, le Nain, l’Elfe, le Seigneur et le Pixie.

Les Humains ressemblaient aux humains, les Bêtes étaient mi-humaines mi-bêtes, les Dragnils mi-humains mi-dragons, les Seigneurs mi-humains mi-créatures mystiques, les Pixies étaient des fées.

“C’est assez normal pour moi, cependant…”

“Quoi ? Normal ? Lâchez-moi un peu. Quelle est votre espèce ? Vous ressemblez à un Humain, mais votre magie semble mélanger toutes sortes de choses, c’est vraiment ambigu. Elfe, Seigneur, Dragnil, d’autres aussi… qu’est-ce que c’est que ça ?”

“Je ne sais pas comment répondre à ça non plus. De toute façon, je suis un Haut Humain.”

C’était affiché dans la fenêtre de statut, donc il n’y avait aucun doute là-dessus : Shin révéla ainsi son espèce.

Le Haut Humain était l’espèce supérieure à l’Humain : sa caractéristique de résistance aux effets de statut et à la magie était encore renforcée.

Les Humains étaient un type équilibré, mais comme leurs statistiques étaient les plus basses de toutes les espèces, ils n’étaient pas populaires parmi les joueurs solitaires ou en groupe.

Dans la tradition de【THE NEW GATE】, les humains absorbés une grande partie du pouvoir magique dans l’atmosphère, développant ainsi une grande résistance aux statuts négatifs et à la magie.

Cela aurait pu faire d’eux des ennemis naturels pour les utilisateurs de magie, mais les coutumes de cette espèce n’étaient pas seulement cela : se concentrer trop sur la résistance signifiait que leurs autres capacités étaient incomplètes.

De cette façon, les Humains avaient conquis la position inébranlable de “personnages inutiles”.

Même en portant une armure solide et en attaquant les utilisateurs de magie depuis la ligne de front, laissant leur résistance faire son travail, les Humains ne pouvaient toujours pas tenir la comparaison face aux autres espèces de la ligne de front et ont fini par être réduits en bouillie.

Même en se battant en tant qu’utilisateurs de magie, ils ne pouvaient pas rivaliser avec des espèces orientées vers la magie comme les Elfes ou les Pixies en MP ou en INT ; en cas de conflit de sorts, même les Seigneurs – une autre espèce équilibrée – pouvaient facilement écraser les Humains.

Ils ne pouvaient être utilisés que comme boucliers de viande contre la magie ou pour disperser les effets de statut, en tant que voleurs ou chasseurs.

‘D’une certaine manière, c’était une bonne chose pour moi’.

Les Humains étaient donc une espèce pleine d’inconvénients. Pour Shin, cependant, le fait de maximiser toutes les statistiques fit briller encore plus les traits uniques de l’espèce.

C’était quelque chose que seuls quelques joueurs hardcores pouvaient dire, cependant.

En repensant à la position des humains dans le jeu, Shin se rappela comment il battait tous ceux qui se moquaient d’eux.

“Haut… Humain… ?”

“Hm ? Oui, et alors ?”

D’un autre côté, Tiera était positivement sidérée par la révélation de Shin, ce qui l’a surprise encore plus.

“Les Hauts Humains….sont…éteints…”

“Oh, éteint… ?…ÉTEINT !?”



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 01 – Partie 2 Menu Chapitre 01 – Partie 4