The New Gate
A+ a-
Chapitre 06 – Side Story

Rembobinons le temps pour revenir à un peu plus d’une demi-journée dans le passé.

C’était à peu près au moment où Shin et Schnee se précipitaient à toute vitesse pour rencontrer Wilhelm et Rashia.

En ce moment, les Plaines Spectrales devenaient une grande plaine ordinaire. Chacun des chevaliers et des aventuriers qui s’étaient rassemblés pour enquêter, réalisèrent que la bataille était terminée. La lumière du pouvoir magique qui se répandait dans le ciel s’éteignait déjà, si bien que l’énergie magique illuminaient l’endroit. Même s’ils avaient le choix d’attendre l’aube avant de commencer leur mission, ils décidèrent qu’une enquête urgente était nécessaire pour la situation actuelle.

Du fait que Schnee Raizar, qui devait participer à la bataille, était parti, on pensait qu’au moins il n’y avait plus de danger.

“Mais qu’est-ce que c’est que ça ?”

Alors que les chevaliers et les aventuriers étaient occupés à se déplacer, une femme murmura en regardant le profond cratère nouvellement créé dans les plaines. Le nom de la femme aux cheveux comme des fils d’or se balançant au vent était Rionne Strail Bayreuth. Elle était la deuxième princesse du royaume de Bayreuth.

Quelques heures auparavant, un incident s’était produit dans la forêt lorsque les chevaliers combattaient les Crânes Squelettiques. Soudain, une voix semblable à un gémissement, à un cri, se fit entendre de loin dans le ciel nocturne.

Simultanément, un groupe de Crânes Squelettiques avec une force jamais vue auparavant apparut. Un nouvel ennemi surgit du sol, sous les yeux de Rionne, un ennemi dont la force ne pouvait être comparée à celle des Crânes Squelettiques qu’elle combattit jusqu’alors.

Au début, elle ressentit de la peur. Ce n’était pas une peur d’être tuée. Elle comprenait la force de l’adversaire, alors elle ressentait plutôt une forte peur, comme elle pouvait imaginer la tragédie que cela pouvait causer. La seule pensée qu’elle avait en tête était : ‘Je ne dois pas laisser cela s’échapper des plaines’.

Avec cette pensée en tête, elle se retrouva face au Crâne Squelettique avec son épée. Du fait du poids d’un seul coup transmis par ses mains, son agilité pouvait être confondue avec celle d’un chevalier de niveau avancé. On disait qu’elle était elle-même puissante même parmi les autres élus, et il était anormal d’échanger des coups avec elle à armes égales.

Néanmoins, comme l’équipement du Crâne Squelettique était le même que celui d’un Crâne Squelettique ordinaire, elle pouvait gagner grâce à la différence de leur équipement. Il y a quelques jours, tout d’un coup, une épée blanche perça le mur de sa chambre. La grande épée était dotée d’un attribut de lumière, le point faible de tous les morts-vivants, et elle provoquait l’affaiblissement progressif des Crânes Squelettiques. Mais malheureusement, ils étaient trop nombreux. On n’y pouvait rien puisque les autres chevaliers devaient se battre seuls.

Alors, Rionne se lança à l’assaut des Crânes. Même si cela n’attirait qu’une petite partie de l’attention de l’ennemi, elle pouvait gagner plus de temps. C’était pour empêcher la foule des monstres de quitter cet endroit. Avec un seul subordonné qui l’accompagnait, elle chargea au milieu du champ de bataille.

Puis, un Crâne Squelettique, mieux classée qu’auparavant, apparaît devant elle. Il est possible que ce soit une classe Reine ou Roi devant elle, car la précédente était un Crâne Squelettique de la classe Valet. Il était censé être impossible à vaincre, car il était impossible d’en rencontrer un. La calamité causée par une seule classe Roi qui apparut une fois resta fortement dans la mémoire des gens. Ainsi, de multiples ennemis apparurent et remplirent les plaines. Cela pouvait devenir un désastre sans précédent.

Ils sentirent en fait la mort les entourer, en sentant le souffle de la Faucheuse sur leur peau. Ils réprimandèrent leurs corps qui tremblaient, et lorsqu’ils saisirent à nouveau leurs épées, un boulet de canon rouge s’envola du ciel. Lorsque la sphère frappa Crânes Squelettiques, tout leur corps fut criblé de trous. Peu importe qu’il s’agisse du bouclier, de l’épée, de l’armure, des bras, des jambes ou même de leurs noyaux. Son apparence était similaire à la compétence magique de type flamme【Boule de feu】. Mais【Boule de Feu】n’avait pas ce pouvoir destructeur et n’était pas de la même nature que cette boule de feu devant eux. Pour commencer, un art de la flamme qui n’explosait pas était inhabituel et la lumière qu’elle émettait à l’impact éliminait sa cible comme si elle n’éliminait que cette partie.

Même s’ils se demandaient pourquoi elle ne les avait pas touchés, ils comprirent qu’ils étaient protégés. Comme ils éprouvaient de la gratitude envers celui qui avait lâché les boules de feu, ils préparèrent à nouveau leurs épées pour combattre les Crânes Squelettiques qui les entouraient.

Cette fois, la foudre bleue passa devant eux. C’était la spécialité de la personne qui aida de nombreux pays, la compétence magique de type foudre. C’était la compétence qui dépassait les limites de l’art, car elle avait une puissance supérieure et se vantait d’être la plus forte de tous les temps.

La personne qu’ils attendaient, apparut au moment où la foudre disparut. Avec ses cheveux argentés, c’était la gérante du Sanctuaire de la Lune, Schnee Raizar. Son apparence semblait inchangée depuis la dernière fois que Rionne l’avait vue. Avec sa voix calme, Rionne sentait la mort s’éloigner. Comme si la Faucheuse était balayé par la foudre bleue.

“Je vais prendre la relève à partir de maintenant. S’il vous plaît, échappez-vous à travers la forêt.”

Ses paroles lui furent rendues par des hochements de tête sans hésitation. Les Crânes Squelettiques qui étaient éparpillés comme des copeaux de bois étaient visibles à leurs yeux.

Et puis, alors qu’ils battaient les Crânes Squelettiques trouvés ici et là dans la forêt, l’environnement devint soudain aussi lumineux que le jour, et les Crânes Squelettiques devinrent instantanément des cendres sans qu’ils ne fassent rien.

Par la suite, les Crânes Squelettiques qu’ils rencontraient avaient des mouvements lents et étaient réduits en morceaux par un seul coup d’épée. Bien que l’adversaire fût censé avoir les mêmes compétences que Rionne, ils étaient affaiblis au point que même les chevaliers ordinaires pouvaient les vaincre. Il semble que cela était causé par la lumière qui brillait dans les plaines. Une lumière douce et gracieuse. Il devint évident que les dommages qu’ils avaient subis se rétablissaient.

Ils ne pouvaient pas s’empêcher de penser : “Si c’est Dame Schnee, une telle chose est possible”. Au bout d’un moment, les Crânes Squelettiques se dissolvaient et devenaient de l’essence démoniaque d’un seul coup. En regardant cela, ils pouvaient comprendre que la situation était résolue.

Maintenant, Rionne regardait les traces de la bataille qui étaient probablement laissées par Schnee. Il restait de profondes fissures dans la terre et le sol était déchiré. Quelque chose qui allait rester pendant des centaines de mois ; il y avait même un endroit où la terre était totalement fondue.

À l’endroit où apparemment ils s’affrontèrent, il y avait des traces bizarres de brûlures à haute tension et de profondes entailles. Quelle quantité d’énergie fut libérée lors de l’affrontement ? Ils ne pouvaient même pas imaginer. La première princesse, qui était la sœur aînée, pouvait peut-être faire quelque chose de similaire avec la magie, mais il lui était impossible de le faire dans un combat rapproché en plongeant au milieu d’une horde de Crânes Squelettiques.

“Est-ce… le pouvoir d’une personne qui a été reconnue par les Hauts Humains ?”

“C’est… le pouvoir d’une personne qui a été reconnue par les Hauts Humains ?”

Encore une fois, ce pouvoir

fut reconnu. Même si l’on disait que la capacité de combat de Rionne était à elle seule égale à 100 personnes ou plus, elle se sentait comme un chevalier ennuyeux et ordinaire comparé à Schnee.

“Bien qu’il fasse encore nuit, pouvez-vous voir un peu ici ?”

Celui qui commença à parler était le subordonné qui alla surveiller les environs. L’homme portait une armure rouge qui s’enroulait autour de son grand corps et s’appelait Gadras Jarre. Il était le chef des chevaliers du royaume de Bayreuth, et était le commandant de l’escadron de chevaliers le plus fort,【Loup Rouge】, du royaume. S’il devint un simple assistant de combat et accompagnait Rionne, c’était pour l’empêcher de se déchaîner, mais il ne remplissait pratiquement jamais son rôle, même pas cette fois-ci.

Gadras aussi, devaient affronter directement les Crânes Squelettiques. Il était le seul choisi dans l’escadron de chevaliers qui pouvait gérer un combat rapproché avec Rionne, et bien qu’il ait habituellement le rôle de chien de garde, c’était la seule fois où il devait se battre aussi fort qu’il le pouvait. Pour preuve, il avait de nombreuses coupures sur son armure.

Gadras tenait dans sa main un katana. Son manche était usé et obscurci, la lame était fendue et son tranchant était ébréché ici et là aussi.

“Ça, c’est…”

“Cette chose a été trouvée au-dessus du sol creusé là-bas. Comme elle était coincée à l’endroit où les fissures se terminaient, je l’ai ramassée.”

Il disait également que le katana qui fut coincé là correspondait au fossé creusé dans le sol.

“Aussi, bien que ce ne soit qu’une intuition, je pense que le sol creusé a été causé par ce katana. Cependant, je ne sais pas quelle compétence a été utilisée.”

“Hmm, y a-t-il une possibilité que ce soit ça ?”

Est-ce que Schnee était avec une autre personne sur le champ de bataille ? Rionne pensait que si c’était au moins Schnee, l’affaire serait possible.

“Ce katana ici, que voyez-vous ?”

Gadras pointa le katana du doigt.

“…Quelque chose comme un oiseau ?”

“Oui, d’après l’histoire d’un type bien informé que je connais, cet oiseau est un faucon, comme dans l’histoire.”

“Y a-t-il quelque chose de mal à ça ?”

“Pas vraiment, j’ai juste une idée du forgeron qui l’a gravé dans le katana. Bien sûr, ce n’est qu’une des possibilités, mais…”

“Vous avez une idée ? Cela ne veut pas dire qu’il n’y a qu’un seul forgeron qui a dessiné le faucon, n’est-ce pas ? Pourquoi faites-vous tant d’histoires ?”

Rionne regarda avec perplexité Gadras qui prononça brusquement ces mots. Il semblait étrangement agité.

“Vous comprendrez si vous regardez ça.”

Gadras parla alors qu’il tenait la poignée en lambeaux et souleva le katana pour le placer au-dessus de sa tête. Puis il se pencha vers le bas, droit vers le sol.

“…je vois, c’est donc la raison, hein ?”

L’expression de Rionne montrait de la compréhension.

Le sol qui était devant elle fut profondément creusé. Peu importe à quel point on disait que Gadras était un élu, il ne pouvait pas déclencher ce degré d’attaque tranchante avec un katana dont la lame était ébréchée. En d’autres termes, malgré le fait que Gadras balançait le katana en question de toutes ses forces, le katana malgré son mauvais état, conservait sa forme.

“Si c’était un katana normal, il se serait brisé lorsque j’ai lançait l’attaque, mais cela n’a eu aucun effet, même lorsque j’ai utilisé toute ma puissance. Il est évident qu’aucun forgeron ordinaire n’a forgé cela”.

“Certainement… s’il était dans un parfait état, quelle puissance serait libérée ?”

“Aussi, en parlant du forgeron qui ferait un tel katana sculpté avec cet écusson, il n’y a qu’une seule personne, pour autant que je sache.”

“Hum, qui est-ce ?” répondit Rionne aussi calmement que possible.

De plus, la voix de Gadras était remplie d’excitation.

“Un Haut Humain. On a dit que le forgeron, qui avait maîtrisé toutes les techniques de forge, s’appelait【Forgeron Noir】.”

“C’est peut-être vrai. Je pourrais comprendre qu’une personne qui maîtrisait bien la forge puisse forger ce katana, surtout s’il s’agit d’un Haut Humain. Mais, il ne devrait plus être dans ce monde. Si c’est Dame Schnee, qui était sous le contrôle direct d’un Haut Humain, il n’est pas étrange qu’elle possède une telle arme. De plus, si vous avez vu la compétence qui nous protégeait et cette lumière d’avant, il y a la possibilité de【l’Alchimiste Ecarlate】, aussi.”

Bien sûr, l’alchimiste dont Rionne parlait était à la fois le mage et l’alchimiste des Six Cieux, Hécate. Comme l’aspect production des Six Cieux était célèbre, ils étaient souvent appelés par un nom en rapport avec leur travail. La couleur qui suivait le nom de métier était la couleur des vêtements que chacun d’eux aimait porter.

“Eh bien, il n’y a pas de preuve concluante, mais…quoi qu’il en soit, il est étonnant qu’une arme fabriquée par les Hauts Hommes se trouve dans les environs. De plus, je ne pense pas que l’arme du maître de Dame Schnee serait dans un tel état. Si c’est le cas, je pense qu’il pourrait y avoir une personne étonnante qui pourrait l’utiliser et jeter ce genre d’arme quelque part.”

“Mais cette fois, l’échelle est différente de celle de la bataille jusqu’à présent. Comprenez-vous la lumière qui a illuminé la nuit ? Si c’était une bataille aussi intense, même Dame Schnee ne penserait peut-être pas à gaspiller une arme… Pourtant, il est vrai qu’il y avait quelqu’un d’autre que Dame Schnee ici. Qui diable est cette personne ?”

“Ce qui a pu mettre Dame Schnee dans une telle situation, c’est inimaginable.”

En écoutant les paroles de Gadras, Rionne y réfléchit. A vrai dire, comme elle avait vu la silhouette de Schnee s’écarter facilement des Crâne Squelettique, Rionne n’était pas non plus convaincue par ses propres mots. C’était dû au fait que l’utilisateur de la compétence magique avait pris la peine de les protéger au début. À en juger par la puissance et l’échelle, ce n’était probablement pas un Haut Humain, mais il est certain qu’il n’était pas non plus dans la classe d’un élu. Après qu’ils soient allés dans la forêt, Schnee Raizar s’était-elle jointe à eux pour combattre cette personne ? S’il était vrai qu’il y avait une personne puissante à cet endroit, alors qui était-ce ?

“Pas possible, vraiment ?”

Y avait-il un Haut Humain dans cet endroit ?

Le katana que détenait Gadras, il pouvait même être d’un grade supérieur à celui de l’arme que possédait Rionne, s’il était en parfait état. Pour qu’un être puisse utiliser et disposer d’une telle arme, il était inimaginable qu’une telle personne puisse exister.

“Non, c’est impossible.”

Rionne secoua la tête en signe de déni. Les Hauts Humains devaient avoir disparut comme beaucoup d’autres personnes après le Crépuscule de la Majesté. Depuis cet événement inhabituel dont on disait qu’il restait un mystère, jusqu’à présent, personne n’était jamais revenu. Cependant, peut-être. Juste peut-être.

D’après la légende, ce sont les Hauts Humains qui écrasèrent les gens que l’on appelait les héros et les hommes courageux. Si le Haut Humain était revenu, ce ne serait pas étrange.

“…je ferais mieux d’arrêter, je ne le comprendrai jamais même si j’y pense.”

Elle ne savait pas qui se trouvait sur ce champ de bataille, mais si cette personne était liée à Schnee, alors cette personne ne pouvait pas être une personne dangereuse. Même s’il fallait épargner un certain nombre d’hommes pour surveiller le Sanctuaire de la Lune dans une certaine mesure, Rionne pensait que ce ne serait pas un problème grave.

“Dès que l’enquête sera terminée, je retournerai dans notre pays. J’aimerais parler à Dame Schnee si possible, mais…”

“Ce sera difficile, n’est-ce pas ?”

D’après les mots de Gadras, Rionne hocha la tête comme elle le comprit aussi. Une fois sa demande terminée, Schnee Raizar n’allait pas rester trop longtemps. En effet, les invitations provenaient de nombreux endroits et étaient devenues incontrôlables, ce qui pouvait être compliqué cette fois-ci.

“Gadras. Si je ne me trompe pas, le forgeron noir était le propriétaire du Sanctuaire de la Lune, n’est-ce pas ?”

“Oui, mais ça devrait être vrai… ?”

“Hum, alors essaie de visiter le Sanctuaire de la Lune dès ton retour.”

“Bien que ce soit ce que je veux dire, c’est parce que vous pensez qu’un Haut Humain est vraiment revenu ?”

“Je suis certain qu’il y avait au moins une autre personne sur ce champ de bataille. Eh bien, en fait, quelqu’un devrait le confirmer. Si l’un d’entre eux est vraiment revenu, j’aimerais certainement avoir une rencontre avec cette personne. Je suppose qu’il serait parfait en tant que partenaire de mariage.”

“U-Un gain non prévu, qu’est-ce que tu racontes, hein ?”

Gadras devenait agité par Rionne qui suggérait une chose inattendue. Lorsqu’il y réfléchit calmement, il se dit que si le Haut Humain ralliait leur cause par le seul dévouement envers Rionne, ce serait bon pour le pays. Même Gadras le comprenaient.

Le problème avec cette princesse, Rionne, était qu’on disait qu’une partie de son cerveau pouvait être constituée de muscles. Bien que ce ne soit pas la vérité, “Si tu veux être mon mari, tu dois montrer ton propre pouvoir et me vaincre” était considéré comme ce qu’elle disait jusqu’à présent. Tous les vassaux, y compris les rois, s’il y pensait, combien de fois les rejetait-elle… s’ils étaient inintéressants.

La situation de la princesse était compréhensible, et il y avait aussi le sentiment de devoir penser à la nation. À l’avenir, il comprenait qu’elle s’attendait à ce que son mariage ne soit pas forcé non plus.

Cette fois-ci aussi, même si les Crânes Squelettiques commençaient à déborder des Plaines Spectrales, il n’y avait aucun doute sur ses actes. La princesse se trouvait hors de leur territoire, et en plus de cela, elle se présentait sur le champ de bataille.

Rionne et Gadras étaient des élus, ce n’était donc pas un gros problème pour eux. Ils coopèrent dans les moments de péril en même temps sans épargner aucun effort dans l’attitude, qui se manifestée même dans un pays étranger.

Sous le prétexte de cette puissance et de son beau visage qui remontait le moral des chevaliers, elle participa à cette enquête et à cette bataille exterminatrice. Bien que ce dernier rôle lui fut retiré par Schnee, elle remplissait bien le rôle qui lui fut confié.

Un point. Si le seul point d’une personne bizarre était inexistant, elle serait parfaite. Même si ce n’était pas toute sa tête, il y avait la raison pour laquelle on disait qu’elle avait une partie de son cerveau n’était que du muscle.

“Juste pour être clair, quand je parle de test de force, que se passe-t-il si c’est un imposteur qui me poignarde dans le dos sans prévenir ? Sinon, le jour où un Haut Humain se transformera en ennemi, notre pays disparaîtra”.

“Vous marquez un point là.”

“Heh, je ne veux pas entendre ça de vous. Mais je me demande si un Haut Humain pourrait devenir un très bon partenaire.”

Même s’il était censé être sage, pour une raison quelconque, la réponse un peu abrupte de Rionne fatiguait Gadras. Par conséquent, l’excitation du moment où il a découvert le katana l’a également quitté.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 06 – Partie 7 Menu Chapitre 07 – Parti 1