Asura la Divinité des Arts Martiaux|Martial-God Asura | 修罗武神
A+ a-
Chapitre 433 – On l’appelle une perle spirituelle

Chu Feng chevauchait le dragon azur formé par la compétence martiale, et tout en portant la petite beauté exceptionnelle, ils voyageaient à travers les nuages blancs tout en faisant face à la brise fraîche. On l’appelait être à l’aise. Cela s’appelait être rafraîchi.

Donc, Chu Feng ne put s’empêcher de faire quelques cercles de plus dans les airs parce que le sentiment de proximité de Zi Ling, sa future femme, l’étreignant était vraiment confortable et il ne pouvait pas supporter de perdre ce sentiment.

– « Si tu ne m’emmènes toujours pas au lieu du repas, je vais mourir de faim! » Chu Feng accéléra rapidement sa vitesse pour se diriger vers les zones de résidence humaine.

« Bon sang. Bordel Chu Feng, puant Chu Feng, tu oses jouer avec moi? Tu as dit que tu m’emmèneras manger de la nourriture délicieuse, mais tu voles au hasard et tu tournes dans les airs. Le soleil est presque couché, mais je ne t’ai pas encore vu trouver une ville. Je vais vraiment mourir de faim! »

Qui était Zi Ling? Elle était une femme noble, donc avec des défauts, avec la faim, son caractère de «dame» apparaitrait.

À cet instant, ses mains d’un blanc pur et minces n’embrassèrent plus honnêtement Chu Feng. Ils étaient comme deux pinces alors qu’ils pressaient follement de nombreuses parties différentes du corps de Chu Feng pour évacuer sa colère.

« Ahh ~~~~~ Ma femme, pardonnez – moi! »

« C’est juste que de voir une si belle journée avec un beau temps, je voulais…»

– « Tu parles encore? »

«Ahh ~~~~”

– « D’accord! Regarde, il y a un village devant nous! Et si on y allait pour un repas? »

« Peu importe. En ce moment, tant que j’ai quelque chose à manger, tout ira bien. »

Il était vraiment incapable de supporter la torture de Zi Ling, alors Chu Feng ne prit pas la peine de trouver un bon restaurant dans une ville.

A ce moment, un village satisfaisant apparut en dessous. Bien qu’il ne puisse pas être considéré comme très florissant, ce village aurait certainement des choses comme le poulet, le canard et l’oie.

Donc, après que Chu Feng ait fait le tour, il atterrit à l’extérieur du village. Ensuite, avec le masque mystérieux, il changea de visage et amena Zi Ling dans le village.

«Wuu ~~~ Wuu ~~~~”

Cependant, au moment où ils entraient dans le village, Chu Feng se sentit étrange. Sur la route du village, il semblait très calme et seul un groupe d’enfants jouait.

Même s’ils passaient quelques personnes âgées de temps en temps, ils étaient déprimés, la tête baissée. Le plus important était que Chu Feng pouvait entendre des sanglots provenant de certaines maisons. Si ces sanglots n’appartenaient pas aux personnes âgées, alors ils appartenaient aux femmes, et ils étaient extrêmement tristes.

« Chu Feng, quelque chose doit être arrivé ici. » Soudain, Zi Ling parla. De toute évidence, elle, qui avait un pouvoir spirituel encore plus tranchant, ressentait déjà l’anomalie du village.

« Waa, grande sœur, tu es si belle! » Juste à ce moment – là, ce groupe d’enfants découvrit Chu Feng et Zi Ling. Ils se pressèrent et les encerclèrent.

Zi Ling était vraiment trop belle. Son visage était comme s’il ne devait pas apparaître dans le monde des mortels, donc toutes les personnes qui la voyaient seraient attirées par son très beau visage. Le groupe d’enfants qui manquaient naturellement de mal ne put s’empêcher d’être attiré par elle.

« Oi, enfant plein de morve , ne touche pas! »

Chu Feng vit une fille avec un visage plein de morve, les mains pleines de morve, la bouche pleine de morve, étendant sa main, qui était couverte de morve, voulant toucher la jupe violette de Zi Ling.

Cela rendit Chu Feng en colère. Même lui n’osait pas toucher de façon aussi éhontée Zi Ling, mais cet enfant sale le faisait. Comment Chu Feng pouvait – il le supporter?

« Ah! Tellement effrayant! » Cependant, Chu Feng regrettait de crier parce que sa voix était trop forte et qu’elle terrifiait le groupe d’enfants.

« Chu Feng, ce n’est pas grave. Si les vêtements sont sales, il suffit de les laver et tout ira bien, non? Ne fais pas peur à ce groupe d’enfants. » Zi Ling sourit gentiment, puis serra la jeune fille avec un visage plein de morve et lui demanda: “Petite dame, quel est ton nom?”

« Je m’appelle Erya. » Après que la petite fille avec la morve ait essuyé la morve sur son visage, elle parla en souriant. On pouvait voir qu’elle était très heureuse.

« Grande sœur, je m’appelle Gousheng. » Juste à ce moment – là, un petit garçon encore plus sale que la fille morve accourut. Il ouvrit même les bras sans vergogne et voulait que Zi Ling le prenne dans ses bras.

– « Elle ne vous a même pas demandé, alors pourquoi lui dire ça? » Un gros enfant jeta un regard au sale garçon et, évidemment, même lui, qui était un compagnon du sale, ne pouvait pas supporter son action éhontée.

« Peu importe si tu me demandes ou non, je m’appelle toujours Gousheng. Grande sœur, je veux aussi un câlin! » Après que le sale garçon ait jeté un regard furieux sur le petit gros, il bondit sans vergogne vers Zi Ling.

– « Si tu veux un câlin. Rentre chez toi et trouve ta mère. » Chu Feng étendit soudainement son pied et donna un coup de pied dans les fesses du petit garçon, le jetant à un mètre de distance. Les filles allaient bien, mais même le garçon voulait en profiter? Pour Chu Feng, ce garçon ne devrait même pas y penser.

« Chu Feng, ce groupe d’enfants est vraiment très mignon! » Zi Ling aimait vraiment le groupe de petits enfants qui avaient environ cinq ou six ans et elle était extrêmement heureuse en jouant avec le groupe de petits enfants sales. En regardant son apparence, il semblait qu’elle avait déjà oublié qu’elle avait faim.

– « Tu aimes les enfants? Moi aussi! » Chu Feng sourit malicieusement, puis dit à Zi Ling, «Ma femme, quand devrions – nous aussi avoir un enfant? »

« Bien sûr! Si tu veux mourir, tu peux essayer? » Une lumière violette brilla dans les pupilles de Zi Ling et instantanément, Chu Feng recula d’un pas loin de la peur puis dit avec un sourire, « Juste une blague. Mais femme, je pense que ta façon de penser est correcte. Nous sommes encore jeunes, et il ne sera pas tard pour avoir des enfants dans le futur. »

« Hmph. » Zi Ling fronça les lèvres et renifla froidement. Au cours de ces jours, elle s’habitua peu à peu à l’impuissance de Chu Feng.

« Erya, Gousheng, regarde. Qu’est – ce que c’est? » Soudain, Chu Feng eut une pensée intelligente. Il sortit dix perles Spirituelles de son Sac de Cosmos.

Il y avait vraiment un nombre incalculable de ces choses dans les Terrains d’Inhumation du Dieu du Feu à l’époque. Mais ils étaient inutiles car l’énergie spirituelle qu’ils contenaient était trop faible, donc ils n’étaient pas trop utiles pour Chu Feng.

Mais même si ces choses n’aidaient pas beaucoup à la cultivation, elles étaient la monnaie la plus courante et la plus utilisée. Une seule perle spirituelle suffisait déjà à un roturier pour vivre richement à travers plusieurs générations sans se soucier de la nourriture ou des vêtements, tout en mangeant beaucoup de poisson et de viande pour les repas.

Donc, à ce moment – là, Chu Feng en rassembla quelques – uns. La raison était d’éviter de manquer d’argent pour payer les gens quand ils mangeaient dehors.

Après tout, des choses embarrassantes comme celles – ci étaient effectivement arrivées auparavant à Chu Feng. De plus, pour les gens ordinaires, même si Chu Feng sortait des choses comme des perles Profondes ou Originales, ils ne pourraient pas nécessairement le reconnaître. Au lieu de cela, les perles spirituelles avaient les meilleurs effets.

[Les enfants se réfèrent à eux à la troisième personne].

« Waa, grand frère, tes billes sont si jolies! Peux – tu les donner à Erya? »

« Je les veux aussi! Grand frère, donne – les à Gousheng! Je vais prendre mes billes de verre pour les échanger! »

En voyant les perles spirituelles qui débordaient d’éclat, de petites étoiles apparurent instantanément dans les yeux des enfants et avaient réellement pensé que les perles spirituelles étaient les petites billes avec lesquelles elles jouaient.

Mais le plus éhonté était toujours le sale petit enfant appelé Gousheng. Il avait pris une douzaine de billes brisées et déchiquetées de ses poches et il voulait prendre les billes sales et laides pour les perles spirituelles de Chu Feng.

« Vous manquez d’expérience, alors laissez – moi vous dire ceci. Ce ne sont pas des billes avec lesquelles tu joues. Ce sont des perles Spirituelles. Ce sont des trésors, donc ils valent beaucoup. » Expliqua Chu Feng.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Thomas
  • 🥈2. Alexis
  • 🥉 3. Shin
  • 4. guillaume
  • 5. PascalW
  • 6. Cédric
  • 7. OyaTec_Suko-??
  • 8. Cesar
  • 9. Fleadly
  • 10. doolsons
  • 11. Kyshin
  • 12. 94macadam
  • 13. j
  • 14. Damien Weykmans
  • 15. enzo
  • 16. AnthonyP
  • 17. Martin
🎗 Tipeurs récents
  • Kyshin
  • j
  • doolsons
  • Fleadly
  • enzo
  • OyaTec_Suko-??
  • AnthonyP
  • Thomas
  • Damien Weykmans
  • Cédric
  • Cesar
  • Martin
  • 94macadam
  • Guillaume
  • Shin
  • guillaume
  • PascalW
  • Alexis


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 432 – Expliquer honnêtement Menu Chapitre 434 – Sœur Aînée Déesse