Asura, la Divinité des Arts Martiaux|Martial-God Asura | 修罗武神
A+ a-
Chapitre 210-Mise en garde

Ce jour-là, dans une certaine forêt de la chaîne de montagnes de l’Oiseau Vermillon, une scène étrange se déroulait. 

Deux voix, l’une d’un homme l’autre d’une femme s’élevèrent de haut en bas. Parfois pointu, parfois profond. Parfois comme le cri simultané d’une centaine d’oiseaux, parfois comme le rugissement d’un tigre féroce vers le ciel. 

Cela dura une bonne demi-journée. Dans la forêt, les cadavres de Shangguan Yue, Shangguan Tian et Shangguan Ya n’étaient plus là. Quant à l’endroit où ils étaient, naturellement, ils étaient avec Chu Feng. Bien sûr, leur Source d’Energie était absorbée par le jeune homme. 

Le haut du corps de Chu Feng était nu et il était allongé sur l’herbe. Il étreignait Su Rou, une ravissante beauté de grande taille. À cet instant, sur le corps blanc, doux et lisse de Su Rou, on pouvait même reconnaître une tenue de mariée rouge. 

Lorsque la brise passait, la robe rouge se soulevait, laissant à peine entrevoir ses longues et belles jambes blanches comme la neige. Les courbes de sa poitrine, parfaitement ronde et ferme, étaient extrêmement attirantes. 

Cependant, la chose la plus émouvante était tout de même l’apparence adorable de Su Rou. Peut-être que dans l’étreinte de ceux qu’elle aimait, une femme aussi puissante pouvait être extrêment douce. 

A quel degré? Elle était simplement comme une petite fille, penchée docilement dans l’étreinte de Chu Feng. Elle dessinait même des cercles sur la poitrine de Chu Feng de ses longs doigts fins. 

– “D’accord, il est temps de se lever. Ou bien, quand la petite Mei se réveillera et nous verra comme ça, je ne saurai vraiment pas comment lui expliquer”. Après un bon moment, Su Rou repoussa doucement Chu Feng. Cependant, un seul sentiment se lisait sur son charmant visage: la réticence. 

– “Alors faisons-le ensemble!” Chu Feng montra toutes ses dents en souriant. 

“Non. Petite Mei est encore jeune et tu ne peux pas la toucher! En voyant cela, Su Rou pinça férocement le bras de Chu Feng. 

“Haha, je plaisante. Chu Feng rit puis se leva pour remettre ses vêtements: “Pour le moment, ne dis à personne que je suis Spirite du Monde à la cape grise. Pas même à la petite Mei.” 

“Mm.” Su Rou aida Chu Feng à mettre ses vêtements et hocha doucement la tête. 

– “Je vous épouserai toutes les deux, mais ce ne sera pas trop tard. D’après ma façon de faire les choses, il est prévu que je me fasse beaucoup d’ennemis. Alors, même si je sens que je ne suis pas assez fort… 

– “Je comprends.” Su Rou couvrit d’abord légèrement la bouche de Chu Feng, puis comme un petit oiseau dépendant d’une personne, elle entra dans l’étreinte de Chu Feng et accola son charmant visage sur sa poitrine: “Peu importe le temps qu’il te faudra, Je t’attendrai. J’attendrai que tu nous épouses toutes les deux.” 

Après avoir entendu ces mots, Chu Feng sourit également de bonheur. Il ouvrit les bras et serra de nouveau la jeune fille contre lui, profitant jusqu’à la dernière seconde de cet instant d’amour caché. 

Alors que Chu Feng et Su Rou, les deux amants, étaient inséparables dans la chaîne de montagnes de l’Oiseau Vermillon, tout le monde dans la Cité des Oiseaux Vermillon était anxieux. 

Les cadavres de la famille Shangguan étaient partout en dehors de la résidence du seigneur de la ville. Le sang teintait la terre en rouge, et surtout quand le soleil se couchait à l’ouest, alors que le sang brillait sous la lumière du soleil, ils semblaient encore plus rouges et c’était vraiment effrayant. Un noble lâche passa par là et en perdit même conscience. 

Cependant, ce n’était rien comparé à la scène de la résidence de la famille Shangguan. À cet endroit, le sang formait vraiment un lac. Ce jour-là, 13 241 membres de la famille Shangguan furent tués et il ne resta plus aucune forme de vie. 

Personne ne savait qui était la personne qui avait fait ça, mais ils savaient qu’il était un Spirite du Monde à la cape grise. Il portait même un nom désormais bien connu: Mr Grey. 

Dans le hall principal de la résidence du seigneur de la ville, Su Hen était assis sur le siège du chef. Su Long et les autres doyens de la résidence du seigneur de la ville se rassemblèrent tous à cet endroit. 

Le malaise envahit leurs visages, mais ils ne savaient pas quoi faire. Non seulement ils s’inquiétaient pour Su Rou et Su Mei, mais ils étaient encore plus anxieux en raison de ce M. Grey. 

Après tout, la cape grise avait dit à Su Hen devant la foule qu’il avait des dettes à régler avec lui. Le vieil homme était très inquiet. Surtout après que la famille Shangguan ait été lavée par le sang, il se demandait ce que M. Grey pourrait faire à la famille Su. 

“Seigneur, seigneur!” Soudain, dans la peur et la panique, un garde entra. 

– “Que s’est-il passé?” Quand ils virent cela, tout le monde dans la salle se leva solennellement comme s’ils rencontraient un énorme ennemi. Des gouttelettes de sueur aussi grosses que des haricots commencèrent à ruisseler sur leurs fronts. 

– “Ils sont de retour!” Après avoir dit ces mots, le garde pointa l’extérieur du hall principal. 

Après avoir regardé dans la même direction, tout le monde ne put s’empêcher de se réjouir. Ils virent Su Rou qui portait les vêtements de la mariée se diriger lentement vers le hall principal tandis qu’elle portait Su Mei qui avait perdu connaissance. 

– “Sœur, vous allez bien? C’est formidable!” Voyant cela, Su Long, très heureux, s’approcha rapidement et prit Su Mei des bras de Su Rou. Il l’examina ensuite avec compassion, craignant qu’elle ne soit blessée. 

– “Rou’er, alors… et qu’en est-il de M. Grey? Qu’en est-il de Shangguan Yue? Que lui est-il arrivé?” Su Hen marchait aussi, mais il n’était pas vraiment inquiet pour ses propres filles. Il balaya prudemment son regard vers l’extérieur. 

– “C’est pour vous de Grey” Su Rou ne répondit pas en détail et donna simplement un feuillet à son père. 

– “Je suis fatiguée, alors je vais me reposer.” Après avoir remis le feuillet à Su Hen, Su Rou jeta d’abord un regard plein de ressentiments à Su Hen avant de se diriger vers sa chambre. 

Su Hen ne dit pas grand-chose quand il fit face à cette scène. Après tout, aujourd’hui, il avait eu tort. Afin de protéger le futur de la famille Su, il avait presque brisé le bonheur de ses deux filles. 

Bien que souiller la Cité de l’Oiseau Vermillon avec le sang de la famille Shangguan fût cruel, ce n’était pas une mauvaise chose. Au moins, M. Grey l’avait aidé à éliminer un énorme ennemi. 

Après avoir appris que Su Rou et Su Mei étaient en bonne santé, toute la résidence du seigneur de la ville bouillait de discussions. Bien qu’en surface, la Cité de l’Oiseau Vermillon ait fait face à un désastre sanglant, la résidence de son seigneur était complètement intacte. Donc, pour eux, c’était vraiment quelque chose qui méritait d’être célébré. 

Même si le Manoir du Prince Qilin enquêtait parce que la famille Shangguan avait des liens avec le Manoir du Prince Qilin, cela n’impliquerait pas la famille Su. De plus, une insignifiante famille Shangguan ne valait pas la peine pour le Manoir du Prince Qilin de créer une inimitié avec un Spirite du Monde à la cape grise. 

Lorsque Su Hen retourna dans son propre palais, quand il faisait nuit et quand tout le monde était silencieux, il se tint près de la fenêtre et regarda la lune brillante à l’extérieur, extrêmement inquiet. Jusqu’à présent, il n’avait pas eu le courage d’ouvrir l’enveloppe qu’il tenait toujours dans la main. 

Chercher à s’échapper n’était pas une issue et Su Hen comprenait parfaitement ce raisonnement. Alors, il ferma petit à petit les yeux. D’abord, il respira profondément pendant un moment, puis ouvrit les paupières et ouvrit enfin l’enveloppe de papier. 

Quand il vit le contenu, son visage changea plusieurs fois de couleur. Parfois vert, parfois violet, parfois heureux, parfois anxieux. Après un long moment, il inspira une bouffée d’air frais et le bonheur et la tristesse apparurent simultanément sur son visage. 

Bien qu’il n’y ait que quelques mots simples sur la feuille de papier, cela révélait de nombreuses significations. 

“Si tu oses marier Su Rou ou Su Mei à quelqu’un d’autre, ta famille Su sera la prochaine à être exterminée!”

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Thomas
  • 🥈2. Alexis
  • 🥉 3. guillaume
  • 4. Shin
  • 5. 94macadam
  • 6. PascalW
  • 7. Cédric
  • 8. Damien Weykmans
  • 9. Cesar
  • 10. AnthonyP
  • 11. Martin
🎗 Tipeurs récents
  • AnthonyP
  • Thomas
  • Damien Weykmans
  • Cédric
  • Cesar
  • Martin
  • 94macadam
  • Guillaume
  • Shin
  • guillaume
  • PascalW
  • Alexis


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 209-Tu es une Bête Menu Chapitre 211-Deux grands sujets de discussion