Lord Baby gère une romance fantastique avec du cash | Lord Baby Runs A Romance Fantasy With Cash
A+ a-
Chapitre 5 –

Attendait. Ai-je vu quelque chose d’absurde parce que j’ai fait quelque chose de trop choquant ?

Je me frotta légèrement les yeux, mais les mots restèrent les mêmes.

Le choc ayant disparu, je n’eus d’autre choix que d’accepter que ce n’était pas du tout une illusion.

‘Aphthanes.’

Comment pourrais-je oublier ce nom ?

C’était le nom du démon, ce fraudeur qui m’a fait ça.

[Ne vous inquiétez pas. C’est une réincarnation spéciale, donc je te donnerai aussi la capacité dont tu as besoin.]

Je me souvins de cette voix agaçante qui était encore très vive pour moi, même si cela faisait déjà des années.

‘Il m’a bien donné une capacité, et c’était l’Argent Russe !’

C’était le nom d’une capacité dont l’utilisation semblait honteuse.

Je l’avais maudit comme un escroc parce qu’il m’avait donné cette capacité de merde, mais je pensais qu’il était préférable de ne pas avoir cette capacité du tout.

Les mots n’arrêtèrent pas de s’afficher.

Mais je n’arrivais plus à me concentrer pour les lire.

“Comme un bébé… Tu veux dire que c’est doux ?” dit le Duc d’une voix très basse.

‘Attends, l’ai-je dit à voix haute ?’

Je ne pus m’empêcher de trembler.

Dois-je me mordre la langue et mourir ici ?

Les yeux rouges du Duc me fixèrent comme s’il allait me manger.

“Hmm…”

Le Duc eut un regard étrange et me fit m’asseoir sur ses genoux.

– “… ?”

‘Je pensais que vous alliez me jeter tout de suite.’

Heureusement, ce n’était pas arrivé… mais je n’avais quand même pas pu m’empêcher de paniquer et de saisir mon cœur qui battait d’angoisse….

Poke.

Le Duc me donna un coup dans la joue.

‘……Quoi ?’

Ma confusion augmenta.

Le Duc continua à me toucher. J’étais maigre, mais j’étais encore un bébé, alors il y avait des traces de graisse de bébé sur mes joues.

J’avala ma respiration en regardant le Duc, qui tripotait ma joue avec un visage sans expression.

‘Est-ce que le tyran commence à s’attacher à sa fille ?!’

Les sens que j’avais acquis au cours de ma longue carrière dans les romans d’amour me disaient que oui. Chaque fois que vous me touchiez la joue, je sentais que mes sens étaient corrects.

‘Je suis sûr que tu me trouves mignonne, même si c’est juste un peu…’

– “Tu ressembles à un poisson-globe en colère.”

‘Bon sang, tu m’as donné de faux espoirs.’

En tant que lecteur, je cria intérieurement, “C’est une prédiction d’infidélité !”, mais en voyant le visage du Duc devant moi, j’étouffa cet instinct.

En regardant ces yeux ensanglantés, il semblait que si je ne détournais pas le regard, je mourrais, alors accrochons-nous !

Un poisson-globe a un poison. J’avais une expression maussade sur le visage mais je n’avais pas d’autre choix que laisser le Duc me piquer la figure.

Je pensais que je serais bientôt jetée dehors, mais étonnamment, le duc me garda sur ses genoux.

Je ne pouvais être seule qu’après avoir fait semblant d’avoir une indigestion après le dîner avec le Duc qui me fixait.

“Lave-toi.” dit le Duc après m’avoir escortée jusqu’à ma chambre.

‘Mais je suis déjà clean ?!’

Je leva les bras et me renifla, j’avais bien vérifié et je sentais bon, comme les fruits.

‘Mais pourquoi m’avez-vous porté tout ce temps ?’

“C’est parce que je ne suis pas familier avec tout ça. Je n’ai pas vu mon père depuis un moment.”

“Alors je vais rester avec toi maintenant. J’ai dit qu’il fallait se serrer les coudes pour se familiariser l’un avec l’autre.”

C’était peut-être à cause de ce que j’avais dit.

‘Sûrement pas.’

Je vais encore avoir mal au ventre.

Je suivis les servantes dans la salle de bain. En ce moment, j’avais quelque chose de plus important à craindre concernant les intentions de Duc.

Chapitre 2. Les lecteurs de rofan recherchent un développement rapide.

Après avoir pris un bain moussant et séché mes cheveux, je grimpa sur le grand lit.

‘Bien.’

‘Je suis enfin seule.’

‘Mais pourquoi les femmes de chambre ont-elles hésité ?’

Je fus dérangée par le comportement que je vis lorsque j’avais dit au revoir aux femmes de chambre. Normalement, j’aurais demandé ce qui se passe ou attendu qu’elles parlent, mais…

‘Il y a une autre chose importante maintenant !’

C’était la fenêtre de notification qui était apparue à mes yeux comme un hologramme.

‘Ugh, je n’ai pas pu tous les lire.’

Quand j’avais commencé à prêter attention au Duc, la fenêtre de notification avec les lettres dessus avait disparu.

‘Au lieu d’écouter ce que le Duc disait, j’aurais dû tout lire à ce moment-là ? Je ne peux pas revenir en arrière ?’

Alors que je réfléchissais, une fenêtre de notification apparut.

[Il y a des notifications non lues. Voulez-vous continuer à lire ?]

‘Euh, est-ce que je dois répondre à voix haute ?’

“Oui.”

Puis une autre fenêtre apparut.

[Caractéristiques <Argent Russe> *Désactiver*]

[Lecteur ! C’est ce que je vous avais promis !

Je ne pensais pas qu’il te faudrait autant de temps pour remplir les conditions. 

C’était une condition facile.

Vous n’avez pas maudit le bon <Aphthanes> pour un contrat frauduleux,  n’est-ce pas ?]

C’était un message très douloureux pour moi qui traitait le diable d’escroc tous les jours.

‘Non, je ne pense pas que c’était une condition facile en premier lieu.’

Et je ne savais toujours pas exactement quelles étaient les conditions.

Ne me disait pas que j’étais censée faire des choses mignonnes sur la joue du Duc.

[Cette capacité est parfaite pour le lecteur, alors utilisez-la bien !

-Classe de talent : F

-Effet du talent : Vous pouvez utiliser le Cash pour invoquer un roman d’amour fantastique que vous avez lu. Vous pouvez extraire et utiliser les pouvoirs de l’héroïne du roman invoqué.

*L’extraction est aléatoire.

Note : Actuellement, il n’y a pas de <Support d’Invocation>, donc il ne peut pas être utilisé.]

“Qu’est-ce que c’est…”

Vous voulez dire que je pouvais invoquer les romans que j’avais lus et utiliser les pouvoirs de l’héroïne ?

“Je suppose que c’est génial ?”

Les pouvoirs d’innombrables héroïnes défilèrent dans ma tête. La survie n’était plus un problème si je pouvais utiliser toutes ces capacités. ‘Je peux conquérir le monde !’

“Wow !”

Les jours qui étaient horribles comme les caniveaux, au revoir maintenant !

Je levai les mains et sauta sur le lit.

‘Au fait, qu’est-ce que l’argent liquide et les supports d’invocations ?’

Soudain, je devins anxieuse.

Le nom de cette capacité était ‘Argent Russe’.

Pour être honnête, ce n’était pas un nom qui me rappelait un futur agréable et beau.

[Une nouvelle quête est arrivée.]

Puis, une nouvelle fenêtre apparut avec la notification.

[Lecteur, es-tu en train de célébrer ta capacité ?

Comme c’est naïf et stupide ! Ce monde, le monde de Rofan, n’est pas si facile !

C’est un bon sens que les lecteurs devraient connaître. N’avez-vous pas déjà été déçue et découragée ?

Faites attention à l’arrière de votre tête !

N’oubliez pas !

Votre capacité n’est pas complète.

Un vrai lecteur de Rofan doit se méfier de ce que les autres lui donnent à manger. Prouvez votre valeur en complétant vos capacités par vous-même !

-Conditions : Acquérir  < Support d’Invocation >

-Récompense : 500 cash]

“Non, qu’est-ce qui ne va pas avec cette phrase ?”

‘Tu me tires dessus maintenant ?’

C’était absurde.

Autant je buvais de la soupe au kimchi, autant je pensais que le tyran serait un imbécile pour sa fille, d’autant plus que j’avais été touchée à la joue.

“Même si je ne pouvais pas l’utiliser, vous auriez dû me le dire plus tôt !”

[Vous avez accepté la quête.]

“Bien. Mais où puis-je trouver le support d’invocation ?”

Un objet qui pouvait invoquer quelque chose et qui servait de point de connexion.

‘Habituellement dans les romans de rofan, ces objets sont extrêmement précieux.’

Le trésor national de l’empire.

Reliques du temple.

Le trésor de la tour.

Ou encore, des héritages transmis de génération en génération dans les familles nobles.

‘Hmm, est-ce que l’héritage du Duc est la première chose que je devrais chercher ? ‘

Ce serait bien qu’il soit ici car, en tant qu’enfant, il est difficile de chercher ailleurs.

‘……Mais même si c’est ici, c’est toujours un problème.’

Pouvais-je vraiment demander au Duc de Paeraton le trésor de la famille ? Je me souvins du visage froid et engourdi du Duc qui me fixait, et mon corps trembla.

‘Eh bien, il n’est peut-être pas possible d’avoir un support d’invocation sans l’héritage.’

Tout d’abord, jetions un coup d’œil au trésor de la famille du Duc. Quand je me réveillerai le matin…

Ah-a-am-

Un gros bâillement en sortit que j’eus l’impression qu’il allait déchirer ma bouche.

‘Eh bien, nous devons faire un plan dès maintenant…’

Je frotta mes yeux, mais ce que je vis était encore faible et peu clair.

Dans la maison du Marquis Tarenka, je ne pouvais que dormir un peu et ensuite je devais travailler. Maintenant, après avoir pris un bain, mon corps était chaud, mon lit était douillet, mon estomac était plein, et je ne pouvais pas garder les yeux ouverts.

Je m’endormis au milieu d’un grand lit sans savoir quand je m’étais endormie.

***

Gazouillement gazouillement.

Les oiseaux gazouillèrent.

‘C’est déjà le matin.’

Aujourd’hui encore, un plafond coloré m’accueillit.

Dès que je m’étira en baillant, la porte s’ouvrit, les servantes entrèrent.

“Vous venez de tousser, jeune fille ?”

“Oui.”

 Tout en soulevant le haut de mon corps, la couverture tomba vers le bas.

‘Huh?’

Hier, je ne m’étais même pas couverte avec ma couverture, et je m’étais endormie au milieu du lit. Mais maintenant, elle était à côté du lit, et il semblait que j’ai dormi avec mes oreillers et ma couverture me couvrant étroitement la nuit dernière.

– “Tu m’as couvert avec la couverture pendant que je dormais ?”

Anna répondit à ma question avec une expression douteuse.

– “Non, nous n’entrons pas à l’intérieur lorsque la jeune femme dort. Il en va de même lorsque les autres maîtres dorment.”

Eh bien, je suppose que j’avais rampé sur le côté du lit pendant mon sommeil.

Je fus trop gênée pour poser des questions supplémentaires, mais je pensais que les femmes de chambres m’avaient couverte à cause de mes sommeils agités.

Je sauta du lit et j’essaya d’aller au dressing, mais je m’arrêta.

– “Oh, bonjour, mes sœurs !”

Lorsque je cria ces mots aux servantes, leurs visages s’adoucirent.

– “Bonjour, jeune demoiselle.”

– “Woohoo, je vais vous brosser les cheveux.”

‘Bien, bien.’

Clairement, l’atmosphère était beaucoup plus douce qu’avant.

Je mis les vêtements choisis par Nancy pour moi, et je laissa Anna s’occuper de mes cheveux, l’admirant comme si je ne savais rien.

– “Wow, celui-là est si joli ! Elle est brillante !”

Alors que je désignais la broche sur la poitrine de la robe et que je parlais, les servantes rirent doucement.

– “C’est joli. Elle va très bien avec la couleur des yeux de la jeune femme.”

“Aimeriez-vous avoir une épingle à cheveux similaire ? Vous devez être encore plus mignonne avec.”

– “Oui… mais ça aura l’air trop cher.”

Je tortilla mes mains d’un air renfrogné.

– “Oh mon…”

Anna s’ouvrit la bouche d’un air embarrassé. Nancy serra les mains et cria comme si elle était en colère.

– “Qu’est-ce que vous voulez dire ? Cette jeune femme est la fille unique du Duc de Paeraton ! Vous pouvez faire tout ce que vous voulez !”

– “Faire tout ce que je veux… Mais n’est-ce pas trop ?” chuchotai-je au servantes qui m’avaient réconfortée.

“D’accord, alors, y a-t-il une pièce où le Duc a une collection brillante ?”

Essayons de ne pas ne pas avoir l’air d’un voleur à la recherche d’un trésor familial – eh bien, en fait, c’était vrai  – demandons-le aussi naïvement que possible.

– “Bien sûr. Il y a tellement de pièces comme ça. Il y en a beaucoup plus dans le domaine.”

‘Oh je vois, il y en a beaucoup.’

Maintenant que j’y pensais, le duc était riche. J’essaya de leur faire comprendre mon idée, mais comment faire ? Je devais aller dans la chambre de l’héritage, pas dans les autres pièces luxueuses..

“Voulez-vous jeter un coup d’œil ?”

– “Oui, oui. Quand j’étais avec sœur Tie, et que je demandais quelque chose comme ça, je me faisais battre.. Ai-je vraiment le droit de voir de si jolies choses ?”

Je jeta un coup d’œil aux servantes qui se marmonnaient quelque chose.

‘Si je fais appel à vous comme ça, je pense que vous me montrerez la meilleure pièce.’ La pièce où le support d’invocation pourrait se trouver.

Je ne mentais pas quand je disais que je me ferais battre si je m’approchais de certains endroits.

“Espèce de sale voleuse.. ! Pourquoi tu fouines par ici ? Tu es une si mauvaise fille, tu dois être punie !”

Une fois, je m’étais approchée de la salle du trésor de la maison du Marquis en nettoyant le couloir.

J’avais alors été fouettée avec une ceinture dans le dos par le Marquis sur le champ.

C’était le Marquis qui m’avait ordonné de nettoyer le couloir, et je ne savais même pas qu’il y avait une salle du trésor là-bas.

‘Non, non, ne sois pas déprimée. Je suis sortie de la maison du Marquis, et il n’y a personne ici qui me frappera !’

En relevant la tête, les servantes me regardèrent avec une moitié de visage susceptible de pleurer, et un visage sur le point d’exploser de colère.

‘Pourquoi ressemblez-vous à ça ?’

– “Ne faites pas cette tête.”

‘Non, mon expression ? Les expressions du visage de mes sœurs sont encore plus bizarres…’

Anna tendit la main vers moi, puis s’arrêta et me souleva.

‘Qu’est-ce que c’est… ?’ Nancy me fit un gros câlin pour une raison quelconque.

– “Nancy, quel manque de respect…”

– “Ma dame, vous êtes si petite et si jeune… vous êtes encore un bébé…”

Les paroles effrayées d’Anna fut interrompues par le cri de Nancy.

Je tapa Nancy dans le dos.

– “Je vais bien ! J’ai des grandes sœurs qui s’inquiètent pour moi, alors je vais bien !”

Quand je dis ça avec un grand sourire, les autres servantes me serrèrent dans leurs bras en disant : “Jeune fille !”

C’était la première fois que je faisais ça dans ma vie, et… eh bien, ce n’était pas un mauvais sentiment.

Hehe.

Anna s’arrêta quand elle me vit sourire alors que j’étais entourée de mes sœurs.

Puis elle tendit de nouveau la main vers moi, comme si elle avait pris sa décision.

Une paume chaude balaya doucement mes cheveux.

‘Je me sens bien.’

Un léger sourire se répandit sur le visage d’Anna, aussi.

***

“La jeune fille verra les trésors du Duc, qui devraient être les meilleurs trésors ! Si vous allez les voir, allons dans la salle sacrée refermant l’héritage.”

Les autres servantes hochèrent vigoureusement la tête au cri de Nancy.

“Il y a beaucoup de choses plus précieuses que le Marquis de Tarenka ! Comparée à celle du Duc, la salle du trésor du Marquis est ennuyeuse.”

– “Est-ce que je peux juste entrer ?”

– “Oui, c’est une pièce qui conserve l’héritage du duc, et la plus jeune dame a le droit d’entrer en tant que lignée directe du Duc”

“Cependant, vous devez obtenir la permission du Duc pour sortir un héritage.”

‘Ugh. C’est bien ça. Je ne peux pas le sortir à ma guise.’

Je pourrai vérifier s’il y a un support d’invocation parmi les héritages de la salle au trésor du Duc Paeraton.

‘Alors, déjeunons rapidement sans attendre et partons tout de suite.’

C’est alors.

Toc toc.

Le majordome entra en frappant à la porte. Je fus un peu surprise, car le majordome n’était jamais venu dans ma chambre à part le premier jour de mon arrivée dans cette maison.

‘Qu’est-ce que cela pouvait être ?’

“Jeune fille, le Duc vous a demandé de prendre le petit-déjeuner ensemble.”

‘Vous voulez prendre le petit-déjeuner avec moi ?’

Si soudainement ?

  *****

Traduit par : Cocojoy

Check par : Cocojoy

Lien discord : https://discord.gg/awsxMQDetp

  *****



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 4 – Menu Chapitre 6 –