Relâchez cette Sorcière | Release that witch | 放开那个女巫
A+ a-
Chapitre 1282 – La bataille est au plus fort

Fish Ball remarqua le changement de la situation.

Il risquait maintenant sa vie dans cette bataille mais, étonnamment, les ennemis étaient plus faibles qu’il ne l’avait prévu.

Quand il s’était battu contre les Diables dans les Plaines Fertiles à l’époque, il avait du mal à respirer, et tout ce qu’il pouvait faire était de tirer. Son corps entier était engourdi. Mais aujourd’hui, il arrivait à garder un œil sur les membres de son équipe et les ennemis, et avait le temps de réfléchir aux prochaines actions des ennemis.

Alors que les ennemis avaient été repoussés à de nombreuses reprises, Ils prenaient plus de temps pour bouger.

La Première Armée tirait moins fréquemment. Pour économiser les munitions, ils ne tiraient que lorsque leurs ennemis chargeaient. Le dernier coup de feu avait été tiré il y a environ une heure.

Les conséquences seraient insupportables pour l’armée de l’Alliance si cette “impasse” se poursuivait dans les circonstances actuelles s’ils n’avaient pas de renforts: la Première Armée se trouvait sur les hauteurs, sous la protection de remparts, et avaient une position de tir plus avantageuse.

Fish Ball ne comprenait pas pourquoi le commandant des ennemis ne semblait pas diriger ses troupes. Contrairement à une bataille traditionnelle où les soldats devaient se battre au corps à corps, cette bataille était beaucoup plus dangereuse et intense car les soldats pouvaient être abattus à tout moment. L’inaction du commandant ennemi avait certainement un impact négatif sur le moral de ses soldats.

En fait, l’armée ennemie avait commencé à se désagréger Fish Ball avait remarqué que certains soldats s’étaient retirés quelque 100 mètres plus loin et que la ligne de front était sur le point de s’effondrer.

Ce fait indiquait que l’armée ennemie venait à peine d’être rassemblée. Les soldats ne semblaient pas avoir confiance en leurs camarades et n’arrivaient pas à coopérer.

En plus de cela, Fish Ball avait également remarqué que les ennemis n’étaient pas vraiment doués pour utiliser des armes à feu. Ils imitaient simplement la Première Armée d’une manière très maladroite, sans viser, et ne parvenant pas à tirer le meilleur parti des armes.

Autrement, la Première Armée n’aurait jamais pu tenir aussi longtemps.

Il était incroyable que sur les 50 soldats, seuls cinq aient été blessés et que personne n’avait été tué.

Il ne pouvait plus attribuer ce résultat seulement à la chance.

«Quelqu’un peut-il me passer des balles?»

«Pareil pour moi, il ne me reste qu’une seule balle. »

«Chef, que devrions-nous faire ensuite? » Demanda Hanson. «Il n’y a plus d’ennemis autour de la mitrailleuse. Nous avons une chance de nous enfuir.

Fish Ball fixa le ciel. Il était environ 5 heures de l’après-midi et le soleil se couchait plus vite que d’habitude en automne. En une heure et demie, les ténèbres allaient s’installer. À ce moment-là, il serait beaucoup plus sûr pour eux d’agir et ils pourraient s’échapper.

Cependant, Fish Ball hésitait toujours quand il s’agissait d’une retraite.

Il était vrai que la précision de tir chutait considérablement la nuit, mais la Première Armée ne serait pas en mesure d’utiliser ses armes à feu non plus. Plus important encore, si les ennemis lançaient une nouvelle attaque et les poursuivaient, pourraient-ils les repousser à nouveau?

S’ils avaient eu suffisamment de munitions, ils auraient probablement pu battre en retraite avant que les ennemis ne se préparent à une nouvelle attaque. Cependant, si les choses continuaient ainsi, les nobles remarqueraient rapidement que la Première Armée tirait moins fréquemment et comprendraient leur manque de munition.

En outre, deux personnes avaient subi des blessures sérieuses, ce qui ralentirait encore plus le groupe.

Fish Ball ne pouvait pas abandonner les membres de son équipe.

Il hésita un moment avant de finalement prendre une décision. «Demande à tout le monde de se rassembler. J’ai besoin de leur dire quelque chose. »

Un moment plus tard, Hanson revint avec les autres membres de l’équipe.

Les ennemis semblaient ne pas avoir remarqué que la Première Armée avait limité leur champ de tir. Ils étaient tous allongés sur le ventre et tiraient occasionnellement. Fish Ball était donc plus sûr de sa décision.

Il les informa brièvement de la situation actuelle et interrogea toute l’équipe. «Sa Majesté dit souvent que l’attaque est la meilleure défense. Si nous parvenons à vaincre ces nobles, nous n’aurons plus à nous inquiéter de leur retour. Cependant, si nous battons en retraite maintenant, nous leur laisserons une chance de nous attaquer à nouveau dans le futur. Il est donc temps de faire un choix. Nous pouvons soit laisser nos ennemis déterminer notre sort, soit contrôler notre propre destin. Je veux connaître votre avis à ce sujet.»

«Chef, voulez-vous dire que nous allons les attaquer? »Demanda Hanson, surpris. «Ils sont bien plus nombreux que nous. »

«J’y ai déjà réfléchi. Ils ont peut-être plus de soldats, mais la plupart d’entre eux ne veulent plus se battre. Nous pouvons voir qu’ils se tiennent à l’arrière et se contentent de tirer de loin.Si nous pouvons écraser leur avant-garde, nous pourrons finir de les démoraliser! »

«Mais nous n’avons presque plus de munitions…»

«Selon le manuel, la Première Armée ne doit pas uniquement compter sur ses armes», déclara solennellement Fish Ball.

Un silence descendit sur le campement. Hanson fut le premier à parler. «Je suis avec le chef. »

«Moi aussi, chef, je veux que tout le monde reste solidaire. »

«Que nous partions ou non, nous devons toujours agir ensemble! »

«Donnez-nous votre ordre, chef! »

Les soldats crièrent.

Fish Ball hocha la tête. Il n’aurait pas pris une telle décision autrefois. Mais après avoir servi dans l’armée pendant quatre ans, il sentait que quelque chose avait changé. Il entendit une voix douce dans sa tête.

«Je vois que tu n’es plus un lâche maintenant. »

Fish Ball prit une profonde inspiration et proclama lentement, «Soldats, installez votre baïonnette! »

Bien que leurs armes aient évolué du fusil à silex au fusil à verrou et que la structure du fusil avait beaucoup changé, la baïonnette était toujours là, mais elle fonctionnait mieux maintenant.

Les soldats sortirent de fines épées et les insérèrent dans les rainures au bout de leurs armes.

Fish Ball glissa la baïonnette sur son canon, leva le bras et cria: «Suivez-moi! »

Il se précipita le premier hors des remparts.

Les autres membres de l’équipe le suivirent et foncèrent vers les ennemis les plus proches d’eux!

Les ennemis n’avaient apparemment aucune idée de ce qui se passait. Beaucoup d’entre eux ne se levèrent même pas et tirèrent vers la Première Armée sans regarder.

Fish Ball était prêt à se faire tirer dessus, mais la douleur qu’il attendait ne venait pas. Ce ne fut qu’après avoir parcouru une distance de 100 mètres que les ennemis se levèrent enfin, sans savoir comment réagir.

Fish Ball poignarda un ennemi avec sa baïonnette de la manière dont il avait été formé.

«Allez! »

Les membres de son équipe le suivirent et se précipitèrent vers les ennemis.

L’air était empli des cris des soldats.

Fish Ball poignarda un soldat, tira sur un autre, puis se retourna pour poignarder un troisième.Il remarqua alors qu’il n’y avait plus d’ennemi autour de lui.

L’armée des nobles avait commencé à fuir.

Ils n’avaient probablement jamais prévu que la Première Armée sortirait de leur campement et se battrait au corps à corps. Ils n’arrivaient plus à surmonter leur panique.

La bataille était pour les forts.

L’armée de l’Alliance fut rapidement écrasée après plusieurs faibles tentatives de résistance. La panique était contagieuse. Lorsque les soldats à l’avant se mirent à battre en retraite, ceux à l’arrière laissèrent tomber leurs armes et s’enfuirent. De nombreuses personnes trébuchèrent, roulèrent le long de la colline et furent abattus par les soldats de la Première Armée.

La Première Armée récupéra facilement la mitrailleuse lourde Mark 1 et se mit à tirer sur les soldats en déroute. Les ennemis bougèrent leurs deux jambes aussi vite qu’ils le pouvaient. Si la Première Armée aurait eu suffisamment de munitions, ces soldats n’auraient probablement pas pu s’échapper.

Fish Ball ne s’arrêta pas avant que ses deux jambes ne lâchént.

Les ennemis sur la colline s’agenouillèrent, levèrent les bras et se rendirent. Les nobles à l’arrière avaient été les premiers à s’enfuir. Fish Ball n’en voyait plus un seul maintenant.

Il serra les poings, sentant qu’un sentiment d’accomplissement le traversait

Avant qu’il ne puisse savourer la victoire, les membres de son équipe se précipitèrent et se jetèrent sur lui. «Chef, nous avons gagné! »

«Vive Sa Majesté! »

«Vive la Première Armée! »

De multiples mains se tendirent vers lui et Fish Ball fut projeté en l’air.

Oui, ils avaient gagné.

Rien de mieux que de voir tout le monde en vie.

Fish Ball leva ses bras devant le coucher de soleil et hurla d’excitation avec ses soldats .

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Je soutiens la trad de Galadriel ! Je clique ici ! 
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Charon
  • 🥈2. K1nggor
  • 🥉 3. Jimmy
  • 4. Julien Martin
  • 5. Guillaume Vomscheid
  • 6. Julien
  • 7. Lawliet
  • 8. Xetrix
  • 9. Frederic
  • 10. Damou
  • 11. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • K1nggor
  • Xetrix
  • Cesar
  • Julien Martin
  • Frederic
  • Charon
  • Lawliet
  • Jimmy
  • Damou
  • Guillaume Vomscheid
  • Julien


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1281 – Une impasse Menu Chapitre 1283 – La Source de l’Information