Le Véritable Monde des Arts Martiaux|True Martial World|真武世界
A+ a-
Chapitre 134 – Pour te permettre de percer vers le Sang Pourpre

– Mademoiselle Lin ! dit Yi Yun avec un sourire car il savait que Lin Xintong viendrait.

À l’époque, Yi Yun s’était entraîné avec Lin Xintong à cette cascade.

Sans dire un mot, Lin Xintong bougea et un rayon froid fut projeté de l’épée sur Yi Yun comme un serpent argenté !

L’épée de Lin Xintong contenait un charme indescriptible, comme une belle chorégraphie.

Yi Yun se concentra et ses pieds bougèrent suivi de l’ensemble de son corps, et d’un mouvement de ses épaules, son corps se transforma en une série d’ombres, subtilité minutieuse !

Yi Yun évita à peine l’épée de Lin Xintong. Bien qu’il semblait l’avoir dangereusement évité, chaque mouvement était calculé par Yi Yun, tout était précis et juste !

– Tu deviens de plus en plus doué pour la subtilité minutieuse.

Lin Xintong rengaina son épée et félicita Yi Yun.

Mais elle dit soudainement :

– Maintenant, tu en es au petit succès de la subtilité minutieuse.

– Quel est le grand succès de la subtilité minutieuse ? lui demanda Yi Yun modestement.

Lin Xintong descendit de la roche et écarta doucement les cheveux sur son front, en disant :

– Tu dois apprendre le grand succès de la subtilité minutieuse par toi-même. Si quelqu’un devait te l’enseigner, ce ne serait pas le tien, et il pourrait même limiter ta propre compréhension… Suis-moi, je t’amènerai quelque part.

– Oh ?

Yi Yun hocha la tête. Il était sur le point de partir avec Lin Xintong quand il la vit lui tendre la main. Cette délicate main aussi blanche que le jade s’étendit devant Yi Yun.

– Donne-moi ta main ! dit Lin Xintong très naturellement.

– Euh ?

Yi Yun resta abasourdi un moment. Il regarda ses jolies mains et hésita. Se tenir la main… ce n’est pas très approprié…

Yi Yun avait un peu d’anticipation, mais il avait un peu de culpabilité parce que Lin Xintong avait l’air trop pur. Il ne voulait pas qu’elle porte le poids du blasphème.

Mais en y repensant, ils avaient déjà croisé leurs paumes. Se tenir la main à nouveau n’était rien.

Yi Yun inspira doucement et prit doucement la belle main. Ces doigts fins étaient blancs et doux au toucher. C’était comme si elle n’avait pas d’os. Le tenir comme s’il tenait un jet d’eau.

«Sa peau est si froide…» Yi Yun avait ce sentiment à chaque fois qu’il entrait en contact avec la peau de Lin Xintong. C’était comme si Lin Xintong était faite d’eau. La sensation qu’elle donnait était celle d’une pluie donnant une bouffée d’air frais.

– Allons-y.

Cela dit, son corps se mit à flotter. Sous le vent de la nuit, sa jupe flottait. C’était comme la légende de Chang’e montant au Palais de la Lune.

[NdT : Chang’e est une déesse de la mythologie chinoise ayant ingurgité un élixir d’immortalité et ayant flotté jusqu’à la lune pour s’y cacher]

Et derrière Lin Xintong se trouvait Yi Yun, qui ressentait une force de traction. Suite à cela, son corps devint léger et il vola soudainement !

Le vent soufflant à son oreille, Yi Yun flotta parmi les nuages. Ses pieds s’éloignèrent rapidement de la cascade, et les étoiles au-dessus de lui se rapprochèrent. Yi Yun était stupéfait.

Voler !

En utilisant juste de la chair et des os pour voler dans le ciel.

Yi Yun baissa les yeux et ne vit que dans les ténèbres des montagnes. Ce qui désespérait les habitants, les grandes montagnes et les rivières qui les rendaient impénétrables, semblaient maintenant insignifiantes. Ils passèrent sous ses pieds à une vitesse incroyable. Ce sentiment… C’était absolument merveilleux !

Dans les ténèbres sans fin, sous les étoiles scintillantes, la lune argentée pendait dans le ciel. Vêtu de blanc, Lin Xintong tenait Yi Yun, vêtu de lin. Ils traversèrent lentement la lune et volèrent vers un endroit lointain, laissant derrière eux des ombres de rêve.

Voler avec Lin Xintong ne pouvait être décrit que comme choquant pour Yi Yun. C’était la première fois qu’il volait dans le ciel sans aucune aide mécanique.

Tous les humains rêvaient de voler sans aide. Et cela pouvait être réalisé en pratiquant les arts martiaux.

Yi Yun et Lin Xintong volèrent pendant environ deux heures.

Après avoir eu l’impression d’avoir parcouru environ cinq cents kilomètres, Lin Xintong commença à descendre avec Yi Yun.

Ils atterrirent dans une vallée sereine et froide. Il y avait constamment des rafales de vent froid, faisant se dresser les cheveux d’une personne.

Lin Xintong lâcha la main de Yi Yun et dit :

– Nous sommes arrivés.

Avec la douceur dans sa main, Yi Yun ressentit une nostalgie persistante. Mais bientôt, il fut attiré par l’énorme vallée en face de lui.

– C’est…

Les paupières de Yi Yun tressaillaient. Il pouvait entendre les faibles grondements dans la vallée. Il semblait que des existences terrifiantes se cachaient à l’intérieur.

Non seulement cela, le Qi Yuan de la Terre et du ciel y était très dense, mais cela lui donnait un sentiment inconfortable. Quelque chose semblait sinistre.

Lin Xintong dit :

– C’est la Vallée de l’Homme Désolé. C’est un énorme canyon dans les Nuages Sauvages. Ce canyon s’étend sur environ cinq mille kilomètres et est relié aux ruines désolées du nord !

Les terres désolées que Lin Xintong mentionnait étaient la frontière nord des Nuages Sauvages. Bien que le mot frontière soit utilisé, on était loin de la fin de la région. Les terres désolées étaient beaucoup plus grandes que les Nuages. Il y avait toutes sortes de bêtes primordiales à l’intérieur. C’était hors du contrôle du Royaume Divin Tai Ah. Il n’y avait généralement pas une seule âme dans les terres désolées parce que même les Seigneurs Humains n’oseraient pas entrer précipitamment.

Lin Xintong dit :

– Les bords de la Vallée de l’Homme Désolé sont infestés de bêtes féroces. Peux-tu sentir le Qi Yuan ici ? Ce Qi Yuan peut causer inconfort et gêne aux humains. On nomme ce Qi Yuan le Pouvoir des désolés et c’est celui que les bêtes désolées et féroces aiment le plus.

– La Vallée de l’Homme Désolé… où reposent les bêtes féroces ! Les sourcils de Yi Yun tressaillirent. Il ne s’attendait pas à ce que Lin Xintong l’amène dans un tel endroit !

La contrée des Nuages Sauvages avait des terres désolées et des merveilles. Les terres désolées étaient remplies du Pouvoir des Désolés et étaient l’endroit où les bêtes se rassemblaient.

Et les terres merveilleuses étaient remplies de pouvoir spirituels, donc les humains préféraient les terres merveilleuses.

Les terres merveilleuses et les terres désolées étaient disposées de manière mixte, et ensemble, ils formaient la vaste contrée des nuages sauvages.

C’était la première fois que Yi Yun entrait dans les territoires des bêtes désolées. Dans le passé, quand il chevauchait une bête pour se déplacer entre le clan tribal Lian et le clan Tao, le Jin Long Wei avait évité les terres désolées et avait choisi des chemins neutres qui n’étaient ni des terres désolées ni des terres merveilleuses.

– Qi Yuan de la Terre et du Ciel… Pouvoir des Désolés… murmura Yi Yun dans son cœur.

Il avait une connexion spirituelle avec le Cristal Pourpre présent dans son cœur. Avec un battement de cœur, le Cristal Pourpre battit, créant un minuscule tourbillon. Le Pouvoir des Désolés qui entra dans le corps de Yi Yun fut absorbé et se transforma lentement en énergie pure.

Lorsque cette énergie entra dans le corps de Yi Yun, l’inconfort qu’il avait ressenti disparut.

En tant que tel, Yi Yun sentait qu’il n’y avait pas de différence entre les terres désolées et les terres merveilleuses.

«Le Cristal Pourpre est un trésor absolu…» Yi Yun avait des sentiments mitigés. Il avait appris autre chose à propos du Cristal Pourpre. Le Cristal Pourpre avait le plus haut niveau de manipulation d’énergie. C’était un artefact d’énergie divin. Il semblait qu’aucune forme d’énergie ne pouvait échapper à l’emprise du Cristal Pourpre.

– Eh, tu…

Lorsque le pouvoir des Désolés entrant dans le corps de Yi Yun fut absorbé par le Cristal Pourpre, Lin Xintong sembla avoir remarqué quelque chose et regarda Yi Yun avec surprise.

– Quoi ?

Yi Yun se toucha la tête. Il était choqué parce que Lin Xintong avait des sens aiguisés. Quand il avait absorbé le Pouvoir des Désolés, cela avait probablement causé quelques changements que Lin Xintong avait détectés.

Lin Xintong ne trouva rien de mal dans le corps de Yi Yun et pensa qu’elle s’était trompée. Elle la retourna rapidement et dit :

– Rien… Je retournerai dans mon clan familial un de ces jours.

– Oh ?

Yi Yun était légèrement abasourdie. Entendre soudainement qu’il allait se séparer de Lin Xintong le rendit réticent. C’était une grande joie d’avoir une beauté à ses côtés. De plus, Lin Xintong était capable d’augmenter sa force à pas de géant.

– N’avez-vous pas dit que vous attendiez votre maître ?

– Je ne peux pas attendre.

Lin Xintong secoua la tête.

– Quelque chose au sein de ma famille nécessite mon retour. De plus, le niveau du royaume mystique que mon maître a visité semble avoir dépassé ses attentes. Il m’a informé qu’il passerait une année ou plus à explorer ce royaume mystique.

En entendant les mots de Lin Xintong, Yi Yun était stupéfait. Il fallait un an ou plus pour explorer un royaume mystique…

Lin Xintong remarqua la surprise de Yi Yun et dit :

– Explorer pendant un an n’est pas considéré comme long. Certains royaumes mystiques sont des mondes indépendants. Ils peuvent être si vastes qu’ils sont plus grands que la contrée des Nuages ! Les traversées peuvent prendre très longtemps. De plus, le royaume mystique était scellé par une matrice ésotérique. Ces matrices peuvent être créées par un Sage ou un Grand Empereur. Malgré le passage des années et l’affaiblissement des matrices, les contourner peut-être chronophage.

– Parce que mon maître et le Marquis Wenyun seront dans le royaume mystique pendant une longue période de temps, le Jin Long Wei est susceptible de quitter le Désert rapidement. Quand ça arrivera, tu devras entrer sur les terres du Royaume Divin Tai Ah.

En entendant les mots de Lin Xintong, Yi Yun eut le souffle coupé.

Le Royaume Divin de Tai Ah… Le cœur des terres…

Il quittait finalement les Nuages et se dirigeait vers le vaste monde !

– Mademoiselle Lin, je vais me rendre au Royaume Divin Tai Ah, et vous retournerez dans votre clan familial. Pourrons nous nous revoir ?

– Nous nous reverrons, oui.

Lin Xintong sourit.

– Je vais bientôt partir, mais avant cela, je vais te donner quelques conseils supplémentaires, afin que tu puisses t’améliorer davantage jusqu’à atteindre le royaume du Sang Pourpre !

– Du Sang Pourpre ?

Les yeux de Yi Yun s’illuminèrent. Le soi-disant premier pas dans les arts martiaux, le royaume du Sang Pourpre était le rêve de nombreux guerriers dans les vastes étendues sauvages. En tant que guerrier du Sang Pourpre, on pouvait être seul et même être le roi d’une petite tribu.

Le royaume du Sang Pourpre était un rêve inaccessible pour de nombreuses personnes, les empêchant d’aller plus loin. Seul un sur dix mille pouvait l’atteindre !

Pour que Yi Yun puisse entrer dans les plaines centrales et y installer sa propre demeure, il lui faudrait plus de pouvoir.

Yi Yun voulait depuis longtemps percer dans le royaume du Sang Pourpre !

Après avoir mangé les Pilules Spirituelles de Jade, Yi Yun n’avait pas encore complètement digéré l’essence des herbes. Il sentait qu’il n’était qu’à un pas du royaume du Sang Pourpre.

– Aujourd’hui, je t’ai amené dans la Vallée de l’Homme Désolé pour combattre des bêtes féroces. Cela te permettra de vivre un vrai combat ! dit Lin Xintong en regardant les profonds canyons.

En entendant les mots de Lin Xintong, les yeux de Yi Yun s’illuminèrent d’excitation. Se battre contre des bêtes féroces ? Quel genre de combat serait-ce ?

Pensant à cela, Yi Yun sentit une vague de chaleur enflammer son sang.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 133 – Tu récolteras ce que tu sèmeras Menu Chapitre 135 – Combattre des bêtes féroces