Le Système Technologique d’un Etudiant Hors Pair | Scholar's Advanced Technological System | 学霸的黑科技系统
A+ a-
Chapitre 137 – Les problèmes d’équilibre dans l’espace Hilbert

Ils n’avaient même pas fini leur dîner et deux personnes s’étaient déjà évanouies. Ils avaient l’intention d’aller au karaoké, mais cela avait l’air compromis.

Lu Zhou règla la note pour Shi Shang. Ensuite, Huang Guangming et lui ramenèrent Liu Rui au dortoir.

Quant à Shi Shang, il avait sa copine pour prendre soin de lui…

Après être arrivés à leur dortoir, les deux célibataires allongèrent Liu Rui dans son lit.

Après que Huang Guangming ait grimpé l’échelle et se soit allongé dans son lit, il dit : “Je ne me sens pas bien, Zhou.”

Lu Zhou ne buvait pas beaucoup, et il était plutôt sobre. Il était sur le point de préparer son sujet de mémoire quand il relança : “Pourquoi pas toi ?”

“Ah, même Frère Fei a une copine, tu n’as pas de plans, toi ?”

“Comment ça des plans ?”

Huang Guangming soupira et dit : “Oublie ça, je ne peux pas parler avec toi.”

Lu Zhou 😕 ? ?

Ils ne parlèrent plus cette nuit-là.

Le lendemain matin, Shi Shang n’était pas encore revenu.

Lu Zhou descendit de son lit et alla se laver le visage.

Quand il revint, il vit Liu Rui et Huang Guangming réveillés.

Lu Zhou demanda avec curiosité : “Pourquoi vous êtes si sérieux aujourd’hui ? Vous allez étudier ?”

Huang Guangming bâilla et répondit : “Et pourquoi pas ?”

Lu Zhou avait une expression étrange sur le visage.

Je suppose que oui ?

Lu Zhou prit son petit déjeuner à la cafétéria avant de se diriger lentement vers la bibliothèque.

L’entrée principale de la bibliothèque était déjà bondée de monde.

Il y avait une nouvelle cohorte d’étudiants qui se préparaient à l’examen d’entrée. Lu Zhou n’avait même pas à passer l’examen. Il était déjà considéré comme un étudiant diplômé.

Ah, la vie est si difficile. Pourquoi y a-t-il autant de monde ici ?

Lu Zhou entra dans la bibliothèque et trouva un endroit éloigné pour s’asseoir. Il ouvrit alors un fichier vierge et commença à rédiger son mémoire.

Il avait déjà préparé le sujet de son mémoire.

Les mathématiques étant un outil de recherche scientifique, il était utile de l’affûter. Si l’on n’utilisait jamais cet outil, ce serait du gâchis.

Lu Zhou avait déjà décidé de se lancer dans la physique mathématique, il choisit donc résolument l’analyse fonctionnelle comme direction de son mémoire. Cependant, cette fois, il ne s’agissait pas des transformations de Fourier. Il s’agissait de l’espace imprévisible d’Hilbert.

En mécanique quantique, il y avait un nombre infini d’états. La dimension intérieure de l’espace produit était donc infinie. Cela créa le problème de la convergence. Lorsque certains paramètres étaient infinis, afin d’empêcher tout état physique de manquer d’espace, la limite mathématique de toute séquence devait être complétée.

L’espace d’Hilbert répondait aux exigences de la mécanique quantique.

Un système de physique pouvait être représenté par un espace d’Hilbert, et le vecteur était une fonction d’onde qui décrivait les états possibles du système.

Bien que les concepts spatiaux d’Hilbert aient été introduits dans l’analyse fonctionnelle de premier cycle, le sujet n’était abordé que brièvement. Dans le domaine des mathématiques, l’espace d’Hilbert était un sujet très prisé.

Lu Zhou utilisa cela comme entraînement pour la rédaction de son mémoire.

Il plaça ses mains sur le clavier et tapa rapidement une ligne de mots.

“Une méthode d’approximation visqueuse pour les problèmes d’équilibre et les cartes finies de non extension dans l’espace d’Hilbert.”

Lu Zhou n’avait pas besoin d’utiliser des points généraux pour résoudre cette théorie. Il avait déjà une idée de la façon de la résoudre.

Lu Zhou prit son stylo et commença à écrire sur le brouillon.

[H est l’espace hilbertien complexe donné au produit interne, et L (H) est l’opérateur linéaire borné, T∈L (H), alors le champ numérique de l’opérateur T est défini comme l’ensemble suivant: W (T) = {Tx, x | x∈H, |

Le temps passa lentement, mais le processus de pensée de Lu Zhou était très fluide. Bientôt, le brouillon fut rempli de son écriture. Il attrapa ensuite un autre brouillon de papier.

Il semblait que sa supposition était correcte. Plus son niveau de mathématiques était élevé, plus il était capable de résoudre des problèmes de mathématiques.

Mon cerveau s’est-il développé davantage ?

Qu’est-ce que ça pourrait être d’autre ?

En bref, il pouvait sentir les changements qui se produisaient dans son corps.

“Je vais terminer ce mémoire en quelques jours avant de m’embêter avec la mission système.”

Il s’étira et regarda les autres étudiants qui étudiaient et gagna en motivation.

Ça fait du bien d’étudier à la bibliothèque. Je peux monter de niveau, apprendre de nouvelles choses. J’aime ça.

Lu Zhou ne savait pas depuis quand il avait commencé à aimer étudier…

De retour au dortoir, sans surprise, Shi Shang était encore en train de raconter des conneries.

Cependant, il ne parlait pas de sa “première fois” ou de quelque chose comme ça… Il enseignait aux deux célibataires son expérience de vie et ce que les filles avaient de différent… Ça les énervait !

Huang Guangming se mit à regarder une télé-réalité et Liu Rui mis ses écouteurs, ignorant tous les deux Shi Shang.

“Hé, Zhou, tu es de retour pour étudier ?”

“Qu’est-ce que tu as pensé d’hier ? Le dortoir de ma copine a de la viande de bonne qualité, pas vrai ?”

“Tu as eu leur WeChat ? Arrête de faire le timide. Dis-moi si tu es intéressé, et je t’aiderais.”

Lu Zhou soupira : “Frère Fei, tu es un malade”.

Shi Shang demanda : “Malade ? Pourquoi ?”

Lu Zhou : “Tu crois toujours que c’est le nouvel an.”

Shi Shang : “Le nouvel an ? Pourquoi ?”

“Parce que ce que tu viens de dire ressemblait exactement à ce que mes proches m’ont dit durant le nouvel an.”

Shi Shang : “…”

Lu Zhou plaça son ordinateur sur le bureau et était sur le point d’aller se laver les mains quand il vit la télé-réalité sur l’ordinateur de Huang Guangming. Il demanda alors : “Le plus fort des Étudiants de Génie ?”

“Ouais.”

Pas mal, peut-être que je pourrais enfin avoir une conversation avec ce type.

Lu Zhou regarda Huang Guangming et commença à réfléchir.

Il semble que l’escouade des célibataires du Dortoir 201 a perdu un autre membre.

Liu Rui cessa d’étudier et vint demander : “Qu’est-ce qu’ils font ?”

“Sudoku !”

Un Sudoku ?

Lu Zhou vit un jeune homme calme sur scène et eut un moment de lucidité.

C’est le génie appelé Wu Yan ?

Il ne savait pas pourquoi, mais il se sentait soudainement en compétition face à ce génie.

Lu Zhou se demandait si ce type était meilleur en mathématiques que lui.

Soudain, les gens sur la scène bougèrent.

Lu Zhou était choqué.

“Un Sudoku aveugle ?!”

Huang Guangming sourit : “Pas mal, non ? Tu crois que tu peux le faire ?”

Lu Zhou : “… Je ne sais pas.”

Les joueurs n’ont-ils pas à regarder combien de temps il leur reste ?

C’est trop effrayant.

Il y avait une centaine de questions scientifiques. Les sujets abordés étaient la physique, les mathématiques et la biochimie. Lu Zhou était capable de comprendre la plupart des questions, mais Liu Rui et Huang Guangming étaient complètement perdus.

Cependant, ces deux-là regardaient attentivement.

Liu Rui demanda : “Zhou, tu comprends ?”

Lu Zhou hocha la tête et dit : “Fondamentalement, oui.”

Il pouvait comprendre les questions, mais il ne pouvait pas les résoudre aussi vite que les concurrents. Même certains professeurs ne pouvaient pas résoudre ces questions aussi rapidement.

Est-ce le niveau des génies du monde entier ? C’est une question à choix multiples, donc ils peuvent deviner, mais ils ont tout de même eu raison !

Lu Zhou regarda inconsciemment les quatre personnes de l’équipe allemande et ne vit pas Pierre Schultz. Il regarda l’équipe chinoise et ne vit aucun visage familier.

En moins de quinze minutes, les candidats répondirent aux cent questions. L’équipe d’Allemagne a répondu correctement à 83 questions, obtenant 8,3 points.

Le score total était de 14 – 15. L’équipe allemande “Tigre” était devant.

Une hôtesse vêtue d’une robe parla.

“Nous savons tous que le grand mathématicien Euclidean a prouvé l’infinité des nombres premiers, et que le mathématicien moderne Hilbert a utilisé la méthode topologique pour le prouver à nouveau.”

“La prochaine question est un problème de classe mondiale.”

“Le grand mathématicien Polignac a proposé une conjecture générale. Pour tous les nombres naturels k, il y a un nombre infini de paires premières (p, p + 2k). Notre problème aujourd’hui est de faire une supposition sur cette conjecture.”

“Celui qui peut réduire K au plus petit nombre recevra 3 points !”

“Commencez !”

Les trois gars devant l’ordinateur furent instantanément choqués.

Huang Guangming : “Qu’est-ce que c’est que ça ?”

Liu Rui : “Ce mec va prouver une conjecture en direct ? C’est n’importe quoi !”

Lu Zhou : ? ? ?

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Cindy
  • 🥈2. Romain
  • 🥉 3. JOSEPH
  • 4. PascalW
  • 5. Lawliet
  • 6. Meifumado
  • 7. Morris
  • 8. Hichiri
  • 9. Cesar
  • 10. Thezwhd4210
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • Meifumado
  • Hichiri
  • Cindy
  • JOSEPH
  • Lawliet
  • Romain
  • Morris
  • PascalW
  • Thezwhd4210


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 136 – Trois secondes Menu Chapitre 138- Imité ?