Le Système Technologique d’un Etudiant Hors Pair | Scholar's Advanced Technological System | 学霸的黑科技系统
A+ a-
Chapitre 105 – La chose la plus triste de la vie …

Wei Feng n’en dormit pas de la nuit. La réunion de la veille l’avait tellement excité qu’il avait oublié ce qui se passait.

Lors de la réunion, le président du Club Lu Zhou, avait annoncé la nouvelle du financement. De plus, il avait également tenu sa promesse d’équité.

A partir d’aujourd’hui, Wei Feng serait l’un des associés de l’Assistant Universitaire. Même s’il n’avait que 1,3% de capital, cela le rendait tout de même fier et excité.

Son long mois de persévérance et de confiance n’avais pas servi à rien.

Quand il retourna à son dortoir, ses colocataires jouaient à des jeux vidéo.

Ses amis le virent revenir et ils sourirent en demandant: “Frère Feng, où étais-tu ? Viens jouer avec nous !”

“J’ai eu une réunion de club, continuez à jouer, j’ai encore des choses à faire” dit Wei Feng en souriant.

Il avait appris plus au cours du dernier mois que durant le dernier semestre. Il ne pouvait pas apprendre de si précieuses compétences en développement des logiciels en classe.

De plus, leur équipe d’entrepreneurs comptait des génies de chaque département. Il avait l’impression de manquer de force. Il était le seul programmeur à part Rong Hai à ne pas être parti. Autrement, il n’aurait jamais obtenu le rôle de directeur technique adjoint.

C’était comme si ces 1,3% l’avaient reboosté, le forçant à aller de l’avant.

Plus tôt, il s’était rendu à la bibliothèque et avait emprunté deux livres que Rong Hai lui avait recommandé. Il décida alors d’utiliser son temps libre pour apprendre des algorithmes avancés.

Même s’il n’était pas particulièrement talentueux, il savait que s’il travaillait dur, il pourrait rattraper les autres.

“Encore une autre réunion ?! Je te l’ai dit, le club est une perte de temps”, dit Li Ruizhe en cliquant sur la souris.

Même si Li Ruizhe venait d’un autre dortoir, il venait dans le leur avec son ordinateur portable pour jouer à des jeux vidéo.

Wei Feng s’agaça quand il l’entendit : “Ce n’est pas une perte de temps. Je me sens très bien dans ce club.”

En temps normal, Li Ruizhe aurait laissé tomber.

Mais aujourd’hui, il ne pouvait pas prétendre n’avoir rien entendu.

Li Ruizhe sourit et dit avec arrogance : “Oh, ce n’est pas une perte de temps ? Fat Wu prétend être sympa, mais c’est juste un arnaqueur. Il parle de business avec vous toute la journée, mais est-ce que vous avez déjà obtenu la moindre chose intéressante ? Et le fondateur est encore pire ! J’admets qu’il est bon en mathématiques, mais en gestion qu’est-ce qu’il y connaît ? C’est quoi comme genre de chef ? Et Yuan Liwei…”

Wei Feng sourit et dit : “la moindre chose intéressante ? Est-ce que l’égalité compte comme une chose intéressante ?”

Li Ruizhe était sur le point d’activer sa capacité ultime, mais son doigt glissa et il faillit appuyer sur le flash.

Il avait tort.

C’était gênant.

Li Ruizhe renifla et dit : “De l’égalité ? Je parie qu’il t’as juste promis plus d’actions ! Tu vas encore te faire entuber !”

Wei Feng dit délibérément : “Oh ! Il ne m’entube pas. Il m’a donné les actions aujourd’hui. Le contrat est là. Tu veux le voir ?”

Les autres colocataires, d’un coup surpris et intéressés :

“Arrête tes conneries, Frère Feng !”

“Enfoiré ! Je vais devoir t’appeler président maintenant ?”

Wei Feng rougit et dit: “Quel président ? Je ne suis qu’un ouvrier. Avec 1,3%”

“1,3%, c’est plutôt bien ! Jack Ma n’a que 8%.”

“Ouais, ouais. Pas mal du tout. Achètes-nous de la nourriture.”

La dernière phrase était importante.

Ils se fichaient des actions. Personne ne savait si cette minuscule société paierait des dividendes. Ils se souciaient uniquement de la nourriture.

Evidemment, une personne s’y intéressait.

Li Ruizhe ne s’attendait pas à ce que dans les quinze jours qui suivraient son départ, tous ceux qui resteraient recevraient des actions. Il se sentit soudainement perdu et déprimé.

Bien sûr, il était aussi jaloux.

Cependant, il ne le montra pas sur son visage.

Li Ruizhe regarda le visage suffisant de Wei Feng et dit : “Ce n’est qu’une start-up. Il n’y a que des dettes. Où est l’égalité ? Ce n’est pas comme s’ils vous payaient. Vous travaillez pour eux gratuitement.”

Wei Feng rit et ne dit rien.

Si Li Ruizhe savait que l’assistant universitaire venait de recevoir un financement de cinq millions de yuans, il deviendrait fou. Wei Feng ne voulait pas perdre de temps avec lui car il avait des choses plus productives à faire.

Il ne mentionna pas du tout ce financement.

Tôt un matin de décembre…

Un compte de vente WeChat appelé “Wen au poulet” défilait dans son fil d’actualité.

[D’une dette de cinq cent mille dollars à un financement de cinq millions de yuans, l’histoire d’un gars du même âge que vous…]

Il y avait quelques articles avec des titres similaires.

C’était une promotion préméditée, et l’atmosphère impétueuse se répandait.

En même temps, le nom d’Assistant Universitaire était également commercialisé.

Tout ce marketing avait été planifié par Yuan Liwei avec un budget de 400 000 dollars.

Ce génie des affaires qui avait gagné le concours de conception d’innovations sur Internet était en effet assez doué pour gérer des entreprises. Il avait déjà appris les tenants et les aboutissants du marketing des médias.

À en juger par les commentaires des utilisateurs, le marketing pouvait être considéré comme un succès. Les résultats obtenus dépassaient largement le budget de 400 000 dollars. Il avait déjà passé l’application “Super Horaire des classes”.

Au même moment, l’Assistant Universitaire utilisa cette popularité pour lancer sa mise à jour. La version 1.0 fut officiellement nommée Assistant Universitaire. Toutes les fonctions précédentes de l’assistant Universitaire étaient portées sur l’application.

Ce serait bientôt le mois de janvier, la rentrée des classes. Assistant Universitaire serait plus populaire que le Train Universitaire.

Pour cette raison, Yuan Liwei était plein de confiance.

Lu Zhou donna le titre de président du club à Fat Wu et il se retira de la direction. Il coopéra avec le PDG et posta un blog sur le compte Weibo du PDG Lu Zhou, qui comptait plus de 300 000 abonnés.

Ce n’était pas un blog, mais plutôt une publicité.

[Assistant Universitaire 1.0, allez vérifier (chien)]

Lu Zhou vit la section des commentaires exploser.

[Pourquoi? Le Train Universitaire n’est-il pas mort ? Pourquoi est-il vivant maintenant? (larmes) (larmes)]

[S’il te plaît, génie, va chercher tes mathématiques! (larmes) (larmes)]

[Dieu des hommes! Avez-vous encore besoin d’une petite amie?]

[Oh mon dieu, le génie a été suivi par Mlle Ji!]

[La chose la plus triste dans la vie est de regarder les autres montrer leur richesse. Ce génie est talentueux, a de l’argent, a de l’amour. Je veux juste fumer une cigarette en paix.]

[N’y avait-il pas un gars qui avait parié que le Directeur Général Lu n’amasserait jamais un million? Le million est devenu cinq millions. (chien)]

[Ce type a étudié les mathématiques et a résolu un problème de classe mondiale. A écrit un programme, a soulevé quelques millions…]

[Je pense que je suis allé dans une fausse université.]

Lu Zhou regarda les commentaires et était un peu inquiet pour ses fans.

Il y réfléchit et décida que se vanter comme ça n’était pas facile.

Cependant, ils le suivaient malgré la vantardise, donc ils devaient vraiment l’aimer.

Lu Zhou ne dit rien et éteignit son téléphone.

Il mit sa couverture sur sa tête et ne put s’empêcher d’en rire…

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Cindy
  • 🥈2. Romain
  • 🥉 3. JOSEPH
  • 4. PascalW
  • 5. Lawliet
  • 6. Morris
  • 7. Hichiri
  • 8. Meifumado
  • 9. Cesar
  • 10. Thezwhd4210
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • Meifumado
  • Hichiri
  • Cindy
  • JOSEPH
  • Lawliet
  • Romain
  • Morris
  • PascalW
  • Thezwhd4210


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 104-La Fin Attendue Menu Chapitre 106 – Intéressant