Le Monde des Mages | Warlock of the Magus World | 巫界术士
A+ a-
Chapitre 393 – Réseau de dirigeables

« Hmm! » Leylin hocha la tête, distraite.

« Je vois beaucoup de Mages ici! » Il pointa du doigt l’extérieur.

Un Mage habillé comme un poète errant jouait de l’orgue à tuyaux. Un groupe de résidents le regardaient et l’encourageaient.

– « Oui! Par ici, les Mages se mêlent souvent aux roturiers et les résidents les connaissent très bien… » Expliqua Kubler à Leylin. « Sur le continent central, les Mages et la noblesse communiquent en byron. Par conséquent, mon Seigneur, vous n’avez pas à vous soucier d’une barrière de la langue. En fait, voici quelques matériaux sur le continent central et quelques variantes de cartes ainsi que des informations sur la communication. »

Kubler tendit respectueusement une boule de cristal contenant des informations à Leylin.

Pour un Mage, apprendre la langue byron était obligatoire. Ainsi, Leylin et Kubler pouvaient communiquer au moment de leur rencontre. Ils pouvaient se comprendre immédiatement.

Leylin se servit une boule de dessert.

Une saveur riche, parfumée et sucrée excita ses papilles, « Belle nourriture délicate, on dirait que le style de vie des roturiers du continent central est meilleur que dans la Zone Crépusculaire…»

« Naturellement. C’est le continent central, le noyau du monde des Mages! » S’exclama Kubler avec une pointe de fierté. Leylin sourit et secoua la tête.

Même si les sept couches du monde souterrain n’étaient pas d’accord avec une telle affirmation, pendant le passé antique du continent central, il y avait au moins un Mage de rang 7 qui régnait.

Mais maintenant? Seule une légère trace de leur gloire passée avait été restaurée.

Quant à ce problème, Leylin ne voulait rien y faire. Après tout, la situation actuelle sur le continent central pourrait mieux lui convenir .

Après une bonne nuit de repos, Leylin et Kubler se dirigèrent vers un endroit à l’extérieur de la ville.

La route très fréquentée était remplie de calèches et d’autres moyens de transport. Des charges de bagages et de marchandises étaient transportées sur eux et l’endroit semblait prospère.

En outre, chaque passant dans la rue avait un certain niveau d’ondulations d’énergie sur eux. Il y avait très peu de roturiers présents.

Leylin et Kubler traversèrent la route large et robuste et virent ce qui ressemblait à un aéroport futuriste. Il y avait de nombreux vaisseaux blancs de forme ovale sur l’énorme terrain plat, certains décollant et d’autres atterrissant. Une foule de gens entraient et sortaient comme une armée de fourmis.

Certains des vaisseaux dirigeaient des cargaisons de marchandises, avec des ouvriers appelant leurs partenaires pour décharger la cargaison et les bagages. La scène était chaude, occupée et en désordre.

Le continent central était immense, ses terres vastes et illimitées. Le transport terrestre était non seulement lent, mais aussi beaucoup plus dangereux. Par conséquent, les vaisseaux étaient devenus leur mode de transport commun.

Même dans la petite section d’une ville, il y avait un point d’amarrage de vaisseau avec quelques Mages et acolytes en service.

Leurs responsabilités comprenaient le maintien de la loi et de l’ordre dans la ville et l’entretien et la réparation des vaisseaux.

En plus de cela, il y avait un bassin d’ingénieurs spécialement formés pour le travail. Avec des corps aussi fins qu’une allumette, des yeux exorbités et des têtes chauves, Leylin les vit travailler entre les bases des vaisseaux et les tunnels avec des clés et d’autres outils dans leurs mains.

Les coûts de construction et les frais de maintenance de ces vaisseaux étaient très élevés. Pourtant, tant que la route aérienne était sécurisée, il y avait des profits à faire. C’était un cas de grands investissements produisant de grands profits. Et de tels investissements ne pouvaient être faits que par des Mages possédant une grande richesse.

Les vaisseaux de la côte sud étaient plus petits que ceux ici. Leurs routes aériennes étaient limitées et leurs temps de vol étaient régulés. Ils ne pouvaient tout simplement pas être comparés à ceux du continent central.

– « Qui est derrière ces différentes routes? » Demanda Leylin à Kubler d’un ton doux.

Un seul billet de dirigeable dans une cabine ordinaire coûtait cent cristaux magiques. Pour Leylin et Kubler, qui choisissent naturellement de voyager dans une cabine supérieure, leur voyage à eux seuls leur avait coûté six cents cristaux magiques.

Heureusement, Leylin était riche et imposant car il contrôlait les ressources de toute une région. L’argent arriva facilement dans sa poche. Il avait une abondance de cristaux magiques, donc il ne serait naturellement pas un radin.

Même si Leylin avait le grand soutien des ressources de la Zone Crépusculaire, quand il se comparait à l’énorme affaire de dirigeable, il sentait qu’il manquait encore.

« La route des vaisseaux du continent central est gérée par la Famille Fallor, c’est leur propriété privée!»

– « Une propriété privée? » Leylin fut choquée et demanda immédiatement: « Qui est le Mage le plus puissant de leur côté? »

Ces énormes avantages, y compris des implications de trafic cruciales, si leurs antécédents n’étaient pas à la hauteur, ils n’auraient pas pu gérer une telle chose.

Et pour que la Famille Fallor domine tout le continent jusqu’à maintenant, leur soutien était certainement formidable.

« La Famille Fallor a elle – même deux Mages Étoile du Matin. Bien sûr, cela ne compte pas beaucoup. Le plus important est le Monarque des Cieux! »

« Monarque des Cieux? un mage rang 6 ? » Leylin hocha la tête.

Avec un Mage qui se tenait au pinacle du continent central dévorant ces contrats, la Famille Fallor était fondamentalement reléguée aux rôles de serviteur. Celui qui avait le contrôle sur les affaires du vaisseau tout entier était le Monarque des Cieux après tout.

– « Oui, selon la règle du prestigieux et intimidant Monarque des Cieux, la sécurité des vaisseaux est garantie », remarqua Kubler, une lueur d’envie dans les yeux.

Mage de rang 6! C’était le plus haut niveau du continent! Chacune de ses actions affecterait la vie d’innombrables Mages en dessous!

……

* Woosh * Avec le vrombissement du vent, le vaisseau retira ses ancres, et il commença à dériver vers le haut dans le ciel.

Leylin se tenait sur le pont en appréciant le vent, un air heureux dans ses yeux et un sourire sur son visage.

Avec un mélange de soleil et le goût de l’herbe verte fraîche, le vent frais soufflait et s’attardait autour de lui.

– « Cela fait trop longtemps! Trop long! Je n’ai pas été sous le soleil depuis si longtemps… »

Leylin regarda le ciel bleu et blanc et les rayons dorés du soleil. Il se sentit momentanément ému.

Bien qu’il y ait des pierres de soleil et des sorts de lumière éternelle dans la Zone Crépusculaire, ils étaient artificiels après tout. Ils ne pouvaient jamais être comparés à la lumière et à la chaleur que le soleil naturel donnait.

Ceux qui vivaient dans la Zone Crépusculaire depuis longtemps faisaient constamment face à une terre et à un ciel fait d’une épaisse roche noire. Cela les laissait déprimés, et occasionnellement, cela pouvait également mener à de sérieux problèmes.

Même si Leylin n’avait pas un tel malheur, il ne voulait plus prendre le risque. Il n’avait jamais voulu quitter l’espace luxueux et faire l’expérience de l’éclat du soleil.

Ceux qui étaient constamment sous le soleil ne comprendraient jamais les autres qui avaient été dans l’obscurité et qui attendaient avec impatience son rayonnement naturel!

Lorsque le vaisseau prit de la vitesse, le flux d’air sur le pont augmenta énormément, suffisant pour faire exploser un adulte.

Bien sûr, dans une telle situation, Leylin était imperturbable et ne pouvait pas entendre l’annonce faite à tous de se retirer dans leurs chambres. Il permit aux vents forts de l’envelopper tout autour.

– « Très beau, n’est – ce pas? »

Une douce voix féminine se fit entendre. Leylin se tourna vers sa droite et vit une jeune femme se tenir fermement contre la rambarde. Elle essayait de regarder le paysage.

Sous eux, on pouvait voir la mer de nuages, des parcelles de terres agricoles et des cultures. Les moulins à vent semblaient être de la taille d’un jouet et les contours de la ville au loin. De petits points noirs se déplaçaient sur les routes.

La jeune femme Magus n’était pas frustrée que Leylin l’ignore, mais commença à poser d’autres questions.

– « Quel genre de pouvoir possédez – vous? Où comptez – vous aller? Vous aimez le jasmin de la cape? J’aime les bâtons en noyer, je crois qu’ils renforcent mon pouvoir magique, et ils sentent bon aussi… » Elle gazouillait comme un moineau, posant une série de questions.

– « Vous…» Leylin roula des yeux et était sur le point de parler quand une autre voix parla derrière lui.

« Qu’est – ce que vous faites ? »

Leylin se retourna. Un jeune Mage vêtu d’une robe blanche dorée avec un emblème rouge rubis marcha vers eux, la colère cachée dans ses yeux.

– « Non… rien… Je suis juste en train de regarder autour de moi…» La jeune femme recula, l’air pitoyable.

– « Puisque vous avez fini de regarder, rentrez maintenant! C’est dangereux ici! » Le jeune homme réprima le sourire sur son visage.

– « Sir Leylin, je vous retrouverai la prochaine fois! » Demanda la jeune fille en faisant un signe de la main.

Il regarda Leylin, les lèvres ouvertes, mais ne le fit pas. Il jeta un regard plein d’avertissement vers Leylin et se retourna pour retourner dans la cabine.

– « C’est ridicule! » Leylin secoua la tête, incrédule.

Il savait que la jeune femme l’avait utilisé comme bouclier humain et il avait des impressions négatives envers eux.

Il était évident qu’ils n’avaient pas découvert l’énergie ondulante cachée de Leylin, donc on le considérait comme un sauveur, mais un autre n’osait pas le défier.

« Kubler, viens ici! » Leylin regarda l’empreinte secrète sur sa main.

« Maître! Quelles sont vos instructions? » Kubler monta rapidement sur le pont et répondit respectueusement en s’inclinant.

– « Connaissez – vous ce symbole? » Leylin projeta une image de l’emblème de rubis rouge que portait le jeune Mage.

À en juger par le personnage fier du jeune Mage portant l’emblème rouge rubis sur sa poitrine, Leylin soupçonnait que cela pouvait être le symbole d’un puissant Mage. Malheureusement, il n’avait aucune idée du tout et devait supporter le regard critique de sa part.

Heureusement, il y avait un Mage du continent central, qui était bien informé et était capable de répondre à beaucoup de ses questions.

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez ici pour lire les chapitres en avant-première
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. tristan
  • 🥉 3. PascalW
  • 4. Xetrix
  • 5. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • tristan
  • Lionel
  • Xetrix
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 392 – Le Continent Central Menu Chapitre 394 – Fiançailles