Le Monde des Mages | Warlock of the Magus World | 巫界术士
A+ a-
Chapitre 305 – L’auto – stop

La voix du jeune homme était résolue; ses poings étaient serrés et son visage rougit. De légers rayons de lumière émanaient de son corps.

«Tellement têtu. Es – tu sûr de ne pas revenir sur tes paroles? Dès que tu iras dans la capitale de l’Est, je ne t’apprendrai probablement plus!»

Leylin avait une expression grimaçante sur son visage.

«Un Grand Chevalier n’est pas grand – chose. Il y en a probablement une douzaine dans la famille. Ne parlons même pas des dangers sur le chemin qui vont probablement te faire perdre la vie. Que comptes-tu faire après l’avoir renvoyée? Être le capitaine des gardes de la famille Argus? Ou peut – être, pire encore, devenir mercenaire?»

– «As tu bien reflechis à tout cela?»

Demanda Leylin.

Baelin était devenu pâle, mais sa voix était ferme: «Je sais tout ça! Mais… mais si elle ne rentre pas chez elle en toute sécurité, mon cœur ne sera jamais à l’aise. Je le sais à coup sûr… »

«Très bien! Tu peux partir, mais tu ne dois jamais revenir.»

Leylin regarda son jouet qui était plein de droiture et donna un ultimatum avant de retourner dans sa chambre.

* Boum!

La porte se referma, laissant Baelin à l’extérieur, silencieux.

– «Merci, Baelin!» A cet instant, une petite main froide recouvrit la paume calleuse de Baelin.

– «Jenn… Jenn, vous…» Baelin commença à bégayer en parlant.

Un doigt tout aussi glacial – et plutôt parfumé – fut placé sur les lèvres de Baelin.

– «Vous n’avez pas besoin de dire quoi que ce soit d’autre!»

Marmonna – t – elle, puis elle posa sa tête sur les épaules de Baelin.

«Quand j’étais plus jeune, ce que j’aimais le plus était de m’appuyer contre le corps de mon Père et de reposer ma tête sur sa poitrine. Maintenant, pouvez – vous me prêter vos épaules un moment?»

«Bien sûr. Ce sera un plaisir pour moi… »Baelin se tenait là, étourdi, ses narines respirant le parfum des cheveux de Jenny. Il n’osait même pas bouger un muscle.

……

Une nuit passa et Baelin regarda son béguin qui avait quitté son côté, ainsi que la trace d’humidité sur ses épaules, avant de sourire ironiquement.

– «Partons!»

Sur une mini calèche transportant des marchandises, Baelin portait un tissu robuste et s’habillait comme un gardien de cheval. Quant aux autres, ils se cachaient dans un compartiment de la calèche.

Sur les quatre côtés de la calèche, de grandes torches étaient allumées, dissipant l’obscurité dans les environs.

«Ne vous inquiétez pas! Ils ne pourront pas te découvrir!» Baelin fit de son mieux pour les consoler.

Ils ne pouvaient que se regarder et sourire avec ironie.

Alors que la situation du Seigneur Marquis se détériorait, il ne reste plus qu’un peu de temps à Jenny et à Jacques pour poursuivre leur voyage.

Leurs aventuriers et mercenaires employés avaient été tués lors du voyage précédent, ce qui rendait évident pour tout le monde que quelqu’un faisait obstruction à son groupe. Il n’y avait plus d’imbéciles qui s’avançaient pour être leurs vaillants protecteurs.

De plus, même le Baron qui avait perdu un Chevalier et la plupart de ses troupes d’élite éprouvait un profond remords. La façon dont il la regardait maintenant, c’était comme s’il voyait le dieu de la peste.

Pour lui, plus tôt elle partait, mieux c’était. Dans tous les cas, il valait mieux qu’aucun incident ne se produise dans la zone sous sa tutelle afin qu’il puisse être acquitté du blâme.

Cette attitude était encore plus évidente après avoir reçu une lettre anonyme de la capitale de l’Est. C’était au point de refuser de l’accorder une audience.

Dans cette zone féodale, c’était comme de nombreux petits royaumes indépendants. Après avoir vu le Baron agir de la sorte, tous les citoyens de la Ville ne l’accorderent aucune aide à la suite.

Pour cette petite calèche, Baelin devait payer trois fois le prix du marché pour l’acheter.

Le vendeur souligna même qu’il ne vendrait qu’à Baelin; il ne voulait même pas avoir une relation acheteur – vendeur avec elle!

Ils n’avaient aucune certitude que Baelin puisse réaliser ce simple achat!

Cependant, qu’auraient – ils pu faire d’autre pour assurer leur sécurité?

En regardant les magasins qui vendaient des torches et le magasin d’armement qui étaient fermés, ils étaient consternés. Quant à Baelin, il avait l’air encore plus triste.

Cependant, il serra les dents et regarda la jeune femme assise derrière lui, avant de faire claquer son fouet.

* Pa!

La calèche commença à se déplacer, emmenant les trois passagers hors de la ville.

– «Attendez une minute, puis-je faire du stop?»

Juste au moment où la ville derrière Baelin devenait de plus en plus petite et quand son indécision était à son apogée, il entendit une voix qui retentit aux oreilles.

«Bo… Boss!»

Baelin se frotta les yeux et regarda Leylin portant une robe noire avec un petit sac à dos. Immédiatement, ses yeux étaient remplis de culpabilité et d’excitation, de soulagement et de nombreuses autres expressions.

– «Seigneur Leylin! Nous sommes extrêmement reconnaissants de votre présence!»

A cet instant, les deux à l’arrière sortirent du compartiment étroit de la calèche et sourirent, comme soulagés d’un lourd fardeau.

D’après les apparences, si ce mystérieux Monsieur Leylin devait les rejoindre, de quoi auraient – ils encore à s’inquiéter?

Il était évident que les deux étaient heureux, peu importe à quel point ils essayaient de le cacher.

Grâce à Baelin, ils ont réussi à faire venir Leylin, cette personne mystérieuse qui était probablement un Mage. Même après être retourné dans la région de l’Est, faire participer Leylin était extrêmement bénéfique!

Quant à ces petits stratagèmes, Leylin n’avait même pas besoin de deviner avant de connaître leur train de pensées. Cependant, il ne l’exprima pas explicitement et permit à Baelin de l’escorter jusqu’à la voiture.

Avec le puissant expert Leylin qui tenait le fort, les trois autres se sentirent beaucoup mieux en un instant.

Ils ont jeté tout ce qui était utilisé pour se cacher, et ont également changé l’intérieur de la calèche pour donner l’impression qu’il transportait des passagers plutôt que des marchandises. Ils n’avaient plus à se faufiler dans ce petit espace tout au long du voyage.

* Da Da Da!

Les roues de la calèche tournoyèrent tandis que les deux vieux chevaux galopaient de toutes leurs forces pour avancer.

– «Maître Leylin, pourquoi voulez – vous abandonner votre magasin et venir avec moi dans la capitale de l’Est?»

Baelin jeta un regard à Leylin qui se reposait sur le côté, se retenant autant qu’il le pouvait avant de demander.

«Bien sûr que c’est pour toi, imbécile! Comment pourrais – je être rassuré si je te laisse partir seul?»

Leylin ouvrit les yeux et parla indifféremment.

«Bo Boss, je suis tellement touché…» Baelin s’étrangla d’émotion, des larmes scintillantes se rassemblèrent dans ses yeux.

– «Si tu penses que je dirais quelque chose comme ça, tu t’ai trompé!» Immédiatement après.

– «Les affaires à Marteaux Ardents ne vont pas bien. Je voulais aller dans la capitale de l’Est et trouver un endroit approprié pour faire des affaires ou ouvrir une succursale. Puisque tu y vas, j’y vais aussi ainsi j’aurai déjà un serviteur.»

– «Non, vous devez me mentir! Vous devez être ici parce que vous vous inquiétez pour moi, n’est – ce pas Boss?»

Baelin avait l’air prêt à s’effondrer, tandis que les deux autres semblaient vouloir rire, mais n’osaient pas le faire.

– «Pense ce que tu veux.»

Leylin le regarda, sans voix, ce type qui était un peu trop narcissique.

Il parla indifféremment et se blottit dans ses vêtements, semblant entrer dans un profond sommeil.

Cependant, dans son cœur, il pensa: «IA, montre – moi mes stats actuelles!»

[Bip! Leylin Farlier. Démoniste de rang 2, Lignée: Serpent Kemoyin Géant. Force: 21.1, Agilité: 14.4, Vitalité: 27.9, Force spirituelle: 77 (104.3), Puissance magique: 77 (Le pouvoir magique est en synchronisation avec la force spirituelle). Une partie de la force spirituelle est solidifiée.]

Durant ces deux années, Leylin utilisa constamment des potions pour soigner ses blessures. À ce stade, les blessures sur son corps avaient pour la plupart été récupérées.

Cependant, guérir les dégâts causés à sa mer de conscience et à sa force spirituelle était un processus très lent, ce qui faisait que Leylin commençait à s’impatienter.

Par conséquent, après que ses émotions dues à sa lignée de démoniste s’étaient harmonisé, il avait décidé d’aller dans la capitale de l’Est et trouver un moyen d’augmenter la vitesse de ce processus.

Après avoir expulsé la marque d’ Alric, il pouvait maintenant libérer une partie de sa force spirituelle et ramener sa force à celle d’un Mage de rang 1 de pointe.

Que ce soit sur la côte sud ou dans la Zone Crépusculaire, les Mages avec ce pouvoir pouvaient se déchaîner sans crainte. Tant que l’on ne rencontrait pas un Mage au rang 2, il s’agissait essentiellement de tyrans!

Bien que la Zone Crépusculaire ait beaucoup de techniques de méditation de haut niveau, il y avait encore quelques différences dans la force globale par rapport à la côte sud.

Leylin, qui s’entraînait également dans une technique de méditation de haut niveau, était très claire sur ces différences.

Les techniques de méditation de haut niveau transmises par les Mages anciens pouvaient aider un Mage à devenir plus fort à tous les rangs avec toutes sortes de pouvoirs incroyables, mais il y avait quand même quelques inconvénients évidents!

Après s’être entraîné jusqu’à un certain point, les ressources mortelles ordinaires ne leur étaient d’aucune utilité, et seuls des objets bizarres ou même d’un autre monde pouvaient aider à progresser dans leur technique de méditation. Sinon, on se retrouverait coincé à un moment donné.

Dans les temps anciens, les Mages prenaient le contrôle de monde en monde et accumulaient de grandes quantités de ressources. De plus, la connexion entre la Zone Crépusculaire et le monde extérieur existait toujours, donc ce n’était pas un problème. Cependant, le problème était: non seulement la Zone Crépusculaire avait perdu son approvisionnement en ressources d’autres mondes, mais elle avait même perdu le contact avec le monde souterrain lui – même!

Certaines techniques de méditation de haute qualité étaient extrêmement sévères en ce qui concerne les matériaux nécessaires, et elles ne pouvaient pas non plus être remplacées!

Par conséquent, bien que le pourcentage de Mages ici soit beaucoup plus élevé que sur la côte sud, il y avait probablement le même nombre de Mages de rang 2 des deux côtés.

Quant aux Mages de rang 3, Leylin devina qu’ils seraient encore moins nombreux ici que sur la côte sud!

Après tout, plus le rang de Mage était élevé, plus les matériaux nécessaires étaient rares. C’était encore plus vrai pour les Mages qui utilisaient des techniques de méditation de haut niveau.

Sans l’aide de ces précieuses ressources, les Mages ne pouvaient utiliser que le temps et faire quelques progrès minimes dans ces techniques. Une telle vitesse serait suffisante pour que le Mage ait une dépression nerveuse.

La plupart des Mages utilisaient la majeure partie de leur vie et ne pouvaient toujours pas franchir le premier niveau de leur technique de méditation, ils étaient remplis de réticence à accepter leur destin et étaient pleins de regrets au moment de leur mort!

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez ici pour lire les chapitres en avant-première
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. tristan
  • 🥉 3. Cesar
  • 4. PascalW
  • 5. Xetrix
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • tristan
  • Lionel
  • Xetrix
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 304 – La résolution d’un jeune homme Menu Chapitre 306 – Troupes stationnées