Le Maître des Secrets | Lord of the Mysteries | 诡秘之主
A+ a-
Chapitre 51 – Fondements de la magie rituelle

Chapitre 51 – Fondements de la magie rituelle

Utiliser la magie pour régler une reconnaissance de dette ? Qu’essaye-t-il de faire ? Jeter une malédiction à son débiteur pour le faire mourir ou créer de faux billets ?

Je n’ai peut-être pas de solution à ce problème, mais je peux vous régler votre compte .

Toutes sortes de pensées surgirent dans l’esprit de Klein tandis qu’il regardait le vieux Neil d’un air étrange.

Il envisageait sérieusement la possibilité d’appeler la police… ou plutôt les Faucons de Nuit.

Le vieil homme lui jeta un coup d’œil :

– « Je peux voir dans vos yeux l’ignorance, la stupidité et une incrédulité faible et éhontée. Dunn ne vous a-t-il pas cité la devise des Observateurs de l’Ombre : « Faites ce que vous voulez mais ne faites pas de mal ? »

Bien que cette maxime provienne de l’organisation secrète et maléfique de l’Ordre Ascétique de Moïse, les Transcendants qui avaient choisi cette voie avaient prouvé sa justesse de par leurs propres expériences. Si l’on s’y conformait strictement en faisant preuve de la crainte et du respect nécessaires, le risque de perdre le contrôle serait minimisé. Le contraire était également vrai.

– « Votre suspicion à mon égard est une insulte aux Observateurs de l’Ombre ! »

– « Veuillez m’excusez », s’empressa de répondre Klein, qui avait totalement oublié qu’en effet, Dunn Smith lui avait cité cette maxime.

Le vieux Neil, qui n’était pas vraiment fâché, eut aussitôt un petit rire :

– « Il est regrettable que très peu de Transcendants choisissent de devenir Voyants. Il n’y a donc pas de devise susceptible de vous aider. »

Une pensée traversa soudain l’esprit de Klein :

Mais j’ai les journaux intimes de l’Empereur RoselleEt respecter strictement une devise revient en quelque sorte à « jouer un rôle » …

Sans un mot, Neil ôta les vases et autres objets qui se trouvaient sur la table ronde et les plaça dans un coin, après quoi il prit dans le coffret d’argent une bougie d’un rouge cramoisi et une autre de couleur noire.

« Si des gens ordinaires tentent de faire de la magie rituelle, ils doivent se fier aux résultats de l’astromancie ou lire les manuels correspondants et choisir des dates et heures appropriées. Par exemple, le jour représentant la Déesse, et qui correspond à la période où elle règne sur la lune. Mais pour nous, les Transcendants, en particulier ceux qui sont doués dans ce domaine, ce n’est pas nécessaire. Notre talent repose essentiellement sur l’acuité de notre perception spirituelle et sur nos puissantes projections astrales, étant entendu que si vous n’êtes pas sûr de vous, mieux vaut choisir une date et heure appropriées pour maximiser vos chances de succès. Mais à la condition sine qua non de respecter scrupuleusement les règles ! »

Le vieux Neil mit en place deux bougies et se tourna vers lui :

« Les Transcendants de basse Séquence, qui ne sont pas assez forts, pratiquent essentiellement la magie rituelle pour rechercher des pouvoirs et une aide extérieure. Dans cas, vous ne pouvez vous adresser qu’à des divinités orthodoxes comme la Déesse ou le Seigneur des Tempêtes. Ne tentez jamais de communiquer avec des entités inconnues ou imprévisibles, et ce même si des gens y croient ou si des documents font état de promesses tentantes. 

« Croyez-moi, ne prenez aucun risque. Si vous tentez, ne serait-ce qu’une fois, vous vous engagerez sur une pente glissante qui vous mènera tout droit vers l’abîme sans espoir de retour. Toute résistance ne fera que ralentir l’échéance sans aucun moyen de changer de trajectoire. »

– « Je m’en souviendrai », dit Klein, un peu effrayé, d’une voix grave en pensant :

Apparemment, mon rituel d’amélioration de la chance faisait appel au pouvoir d’une entité inconnue et imprévisible…

De plus, j’ai acquis des pouvoirs capables d’attirer les gens dans le brouillard, pouvoir que même un Transcendant Supérieur comme le Pendu trouve incroyable. Du moins…. Je crois que c’est un Transcendant Supérieur…

Heureusement, je ne suis pas devenu fou et n’ai aucun signe de perte de contrôle…

Inquiet, il s’empressa se changer de sujet.

– « Vous dites que les Faucons de Nuit devraient rechercher l’aide de la Déesse ? »

– « Personne ne vous arrêtera si vous priez le Seigneur des Tempêtes. Cependant, il peut ne pas répondre ou se manifester avec une intention malveillante, ce qui risque de fausser les résultats de nos rituels de manière imprévisible », plaisanta le vieil homme afin de le dissuader.

En fait de conseil, c’était plutôt une directive.

Sur ces exhortations, le vieux Neil prit une bougie rouge :

– « Ces bougies, faites de fleurs de lune et de bois de santal rouge sombre, représentent la Déesse en tant que Dame Cramoisie dans la magie rituelle », expliqua-t-il. Puis, montrant du doigt les noires, il ajouta : « Et celle-ci, qui sont faites de vanille de nuit et de fleurs de sommeil, représentent la nuit ».

Tout en parlant, il plaça la bougie noire en haut à gauche de la table ronde et la rouge en haut à droite.

– « Pourquoi n’y a-t-il que deux bougies pour symboliser la Déesse ? N’est-elle pas aussi la Mère des Secrets, l’Impératrice du Désastre et de l’Horreur, et la Maîtresse du Calme et du Silence”.

Le vieux Neil se mit à rire :

– « C’est exact. J’espérais que vous me poseriez la question. 

« Avant sa chute, l’Ordre Ascétique de Moïse avait de très bonnes relations avec l’Église. Leurs croyances et leurs résultats obtenus avec la magie rituelle nous ont fortement influencés.

« Ils pensent que tout ce qui existe est numérique. Or, en magie, chaque nombre a une connotation spirituelle. Le 0 représente l’inconnu ou le Chaos. Il symbolise l’état de l’univers avant sa naissance. Le 1 représente un commencement, le premier Créateur, le 2 représente le monde et les différentes divinités produites à partir de Son être, le 3 le contact entre les divinités et la matière pour créer toutes choses. Ici, les deux bougies représentent la Déesse et la troisième est pour vous.

« Les deux bougies et les deux symboles à utiliser dépendent des effets escomptés de la magie rituelle. »

Trois engendrent toute chose et toutes choses découlent de trois ? ** Klein se souvint de certaines choses qu’il avait entendues dans sa vie précédente.

Voyant qu’il écoutait attentivement, le vieux Neil prit une troisième bougie et dit :

« Cette bougie, très ordinaire et à laquelle on a ajouté un peu de menthe, représente le « Je ». Notez au passage que la Déesse affectionne particulièrement les plantes comme la rose, le citron, la menthe, la fleur de lune, la vanille de nuit et la fleur du sommeil.

« Considérées sous un autre angle, les trois bougies représentent la nature physique, spirituelle et divine de chacun. »

Ces explications terminées, le vieil homme plaça la troisième bougie au centre de la table.

Il prit ensuite un flacon d’Huile Essentielle de Pleine Lune, un énorme chaudron sur lequel était gravé de l’Emblème Sacré Noir, un couteau en argent aux motifs magnifiques, une tasse d’eau et une petite assiette de gros sel.

« Les Transcendants qui ne sont pas doués pour la magie rituelle auront aussi besoin, entre autres supports, de cloches, de boules de cristal, de coupes en argent et d’encens, choses dont les Observateurs de l’Ombre et les Voyants peuvent parfaitement se passer, ces artefacts étant amplement suffisants. »

Le vieux Neil plaça le parchemin en imitation de peau de chèvre sur lequel était inscrite la reconnaissance de dette juste en dessous du chaudron et utilisa une plume à écrire spéciale pour en maintenir le coin.

Puis il se tourna vers Klein :

« La magie rituelle nécessite un environnement spirituel propre où vous ne serez pas dérangé. Il va donc nous falloir le créer. Tout d’abord, il faut entrer en Médiation. Concentrez votre esprit et, avec les éléments auxiliaires, canalisez votre pouvoir et accumulez-le autour de vous. Chez Ray Bieber, par exemple, j’avais utilisé de la Poudre de Nuit Sacrée et là, je vais avoir besoin d’un poignard d’argent rituel.

« Tout au long du processus, nous devons nous conformer au résultat souhaité pour déterminer le symbolisme et l’incantation correspondants. Les incantations se font de préférence en Hermès, cette langue ancienne étant issue de la Nature. Elle s’apparente à la Langue du Dragon et à l’Elfique ancien. Les effets sont très directs. Sans la dissimulation et la protection nécessaires, son utilisateur peut facilement se mettre en danger, c’est pourquoi le rituel a été modifié, cependant il est plus efficace.

« Bon, je ne peux pas vous en expliquer davantage car je dois me concentrer sur la magie rituelle. Observez et écoutez attentivement, notez toutes les questions qui vous viendraient à l’esprit et je vous répondrai lorsque tout sera terminé. »

– « Entendu. »

Klein recula de deux pas, les yeux rivés sur le vieil homme.

Les yeux de Neil s’assombrirent rapidement et un vent invisible se mit à tourbillonner autour de lui.

Il demeura un moment silencieux, dirigeant son pouvoir psy de gauche à droite et de haut en bas pour provoquer des frictions et allumer consécutivement les trois bougies.

Puis il prit le couteau d’argent, le planta dans le gros sel et se mit à psalmodier en Hermès :

« Je te sanctifie, lame d’argent pur !

« Je te nettoie et te purifie afin que tu mes serves dans ce rituel ! »

« Au nom de la Déesse de la Nuit, de la Dame Écarlate,

« Te voici sanctifié !

Après une syllabe courte mais puissante, le vieux Neil reprit le couteau d’argent, le plongea dans la tasse d’eau claire, puis le leva et le pointa vers l’espace au-delà de la table ronde dont il fit le tour.

À chacun de ses pas, Klein pouvait sentit une énergie invisible et spirituelle jaillir du couteau d’argent. Elle se connectait avec l’air, formant un mur complètement scellé tout autour de l’autel, désormais complètement isolé de son environnement.

Debout devant la table ronde, le vieux Neil posa le couteau d’argent, prit le flacon d’Huile Essentielle de Pleine Lune et en fit couler trois gouttes sur chacune des bougies.

Il y eut un grésillement et une fine brume se forma, couvrant le tout d’un voile de mystère.

Neil reposa alors le flacon et durant deux minutes, regarda le parchemin. Puis il prit la plume et dessina un carré tout autour de la reconnaissance de dette pour indiquer qu’il en prenait le contrôle.

Cela fait, il la raya d’une croix symbolisant son annulation.

Une fois cette étape franchie, il prit le parchemin d’une main, se frappa le front de l’autre pour activer sa Vision Spirituelle et se mit à psalmodier :

« Je prie pour le pouvoir de la nuit noire.

« Je prie pour la puissance du cramoisi.

« Je prie pour la grâce aimante de la Déesse.

« Merci de m’accorder de quoi régler cette reconnaissance de dette.

« Vanille de Nuit, plante issue de la Lune Rouge, veuillez conférer vos pouvoirs à mon incantation !

« Fleur de lune, plante issue de la Lune Rouge, veuillez conférer vos pouvoirs à mon incantation !

Klein écoutait, totalement abasourdi, en proie à toutes sortes de pensées.

Cette incantation, bien que récitée à partir de l’Hermès écrit, peut-elle fonctionner ?

N’est-elle pas trop simple et trop terre à terre ?

Et si la Déesse se fâchait et multipliait sa dette ?

Soudain, la lumière des bougies se mit à briller.

Le vieux Neil, qui avait terminé ses incantations, garda les yeux fermés durant deux minutes, après quoi il prit l’Huile Essentielle de Pleine Lune et en versa une goutte sur chacune des trois bougies.

Il prit alors le parchemin et l’approcha de la bougie représentant le “je”, attendit qu’il s’enflamme et le jeta dans le chaudron.

Puis il ferma à nouveau les yeux, comme s’il visualisait sa dette en train de brûler.

Au bout d’un moment, il les rouvrit et regarda vers l’Emblème Noir Sacré gravé sur le chaudron. Le parchemin était totalement réduit en cendres.

« Louée soit la Dame ! », dit-il en traçant sur sa poitrine le signe de la lune cramoisie, après quoi il éteignit les bougies dans l’ordre inverse de celui dans lequel il les avait allumées.

Lorsque tout fut terminé, il utilisa le couteau d’argent pour déchirer le mur invisible qui l’entourait.

Un vent soudain se leva et le vieil homme poussa un soupir de soulagement.

– « C’est fait », dit-il.

– « C’est tout ? » demanda Klein, étourdi. « Votre dette a-t-elle été réglée ? Comment ? »

– « Je n’en ai aucune idée, mais quoi qu’il en soit, elle sera réglée de manière raisonnable », répondit dit le vieux Neil avec un sourire en levant les mains.

Klein ne savait que répondre ni quelle attitude adopter.

Est-ce vraiment fiable ? Se demanda-t-il.

Notes  : Le rituel figurant dans ce chapitre a été emprunté au Livre de Magie de la Wicca.

** le Tao engendre un, un engendre deux , deux engendre trois . Trois engendre les dix mille êtres (tous les êtres créés). Il est un fait que l’absolu fait place à un. Cet absolu engendre le yin et le yang , lesquels engendrent le ciel, la terre et l’homme, qui à leur tour, engendrent tous les êtres vivants. (source : )

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Meifumado
  • 🥈2. matsu 1
🎗 Tipeurs récents
  • matsu 1
  • Meifumado


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 50 – La méthode de remboursement du vieux Neil Menu Chapitre 52 – La Spectatrice