Le Maître des Secrets | Lord of the Mysteries | 诡秘之主
A+ a-
Chapitre 44 – “2-081”

Vol 2 : L’Homme Sans Visage / Chapitre 44 – “2-081”

…En voilà une motivation divine…

Lorsqu’il entendit la réponse de l’Apothicaire, Klein, bien qu’il fut Clown, ne parvint pas à contrôler les changements d’expression de son visage. Heureusement qu’il portait ce masque de fer.

L’Apothicaire, qui n’avait pas remarqué les réactions de Klein et d’Oeil de Sagesse, se laissa aller :

– « C’est pour ça que j’aime beaucoup Backlund. Il y a beaucoup de prostituées qui rôdent dans les rues, traînent devant les music-halls, les théâtres, vous attendent dans les allées et les ruelles. Certaines sont professionnelles, d’autres font ça à temps partiel. C’étaient à l’origine des servantes ou des ouvrières, autant de parfums différents. Il paraît que dans certains endroits du Quartier Ouest, on aperçoit parfois des aristocrates en faillite. Je suis vraiment impatient de voir ça. »

Klein releva du coude le masque de fer qui recouvrait son visage et changea aussitôt de sujet.

– « Votre professeur a-t-il émis des objections quant à votre choix ? »

L’Apothicaire secoua légèrement la tête.

– « Non, il m’a juste fichu à la porte, sa fichue porte, après m’avoir enseigné tout ce que je devais savoir concernant les plantes, en me disant de parcourir le monde et de faire l’expérience de la vie. Bon sang, il ne m’a même pas dit où trouver les ingrédients de ma prochaine potion ! »

Puis se tournant vers Klein, il ajouta : « Si vous savez où trouver des cristaux médullaires de la Source des Elfes, dites-le-moi. Je vous paierai. Vous pouvez également les acheter et me les revendre à un prix plus élevé. Vous qui êtes chanceux, qui sait, peut-être pourrez-vous m’aider à réaliser mon souhait. »

– « D’accord », répondit le jeune homme sur un ton désinvolte. « Le moment venu, pourrai-je les échanger contre la formule de potion de l’Apothicaire ? »

Un Apothicaire étant, selon lui, un soutien très utile, il pourrait l’utiliser pour former des assistants.

L’Apothicaire, qui était plus rondouillet que gros, secoua vivement la tête :

– « Pas question ! Je ne l’enseigne qu’à mes élèves. »

Est-ce là une règle de l’École de Pensée de la Vie ? Il a peut-être prêté serment avec une entité pour témoin… Se dit Klein qui n’en était pas vraiment surpris.

C’est alors que l’Apothicaire eut un petit rire :

– « Mais je peux vous dire où trouver cette formule, précisément ici, à Backlund. »

– « Formidable ! » S’exclama notre détective, agréablement surpris.

Comprenant qu’Œil de Sagesse était sur le point de le faire sortir, il s’empressa de demander :

– « M. l’Apothicaire, avez-vous des remèdes pour traiter les troubles mentaux et autres problèmes ? »

Il entendait rassurer son garde du corps sur le fait qu’étant devenu à ses yeux un fou potentiel car influencé par le Vrai Créateur, il faisait tout son possible pour trouver un remède.

– « Oui, j’ai bien un tranquillisant à dix Solis l’unité. Je vous en apporterai quatre lors de la prochaine réunion. Croyez-moi, il est infiniment plus efficace que ceux des hôpitaux. J’y ai ajouté des ingrédients dotés d’énergie spirituelle », répondit l’homme sans hésiter.

Que c’est cher ! Au marché clandestin de Tingen, les tranquillisants provenant des hôpitaux coûtaient entre 1 et 2 Solis et ceux récupérés auprès des Faucons de Nuit, des Punisseurs Mandatés ou de la Conscience Collective des Machines étaient vendus entre 4 et 5 Solis… Alors que cette pensée lui traversait l’esprit, Klein se mit en scène, regarda Œil de Sagesse et demanda :

– « Cher Monsieur, pourrai-je assister à la prochaine réunion ? »

– « Oui, votre comportement des deux dernières prouve votre bonne volonté. Surveillez-bien le quotidien Backlund Morning Post, jeune homme car lorsque vous verrez, à la cinquième page, une publicité pour les marchandises de la Firme Ernst, vous saurez que le lendemain soir à 20 heures se tiendra une réunion ici. La force et la fréquence des coups frappés à la porte reposent sur les prix indiqués. Le premier chiffre correspond au nombre de coups frappés fort, le second au nombre de coups légers, le troisième au nombre de pauses longues et le quatrième au nombre de pauses courtes. Le reste n’a aucune signification », expliqua Œil de Sagesse en hochant la tête.

Cela dit, il soupira et ajouta : « La vie des Transcendants qui ne sont ni officiels ni membres d’une organisation n’est pas aussi agréable que vous pourriez l’imaginer. D’une part, nous devons garder des secrets, éviter les autorités et nous montrer à tout moment prudents et attentifs. D’autre part, nous devons lutter contre une possible perte de contrôle et la folie. Ces deux points ont entraîné la mort de tant de nos semblables !

« Même si nous parvenons à ne pas nous faire repérer par les officiels, évitons de devenir fous ou de perdre le contrôle, nous sommes toujours dans la situation difficile du manque d’ingrédients, de l’incapacité de trouver les objets souhaités ou de nous procurer suffisamment de connaissances. Si j’ai organisé ces réunions, c’est pour que tout le monde s’entraide.

« Malheureusement, nous vivons une époque où les mystères se font rares. Bon nombre d’ingrédients Transcendants sont très difficiles à trouver. »

C’est vrai, mais j’ai à ma disposition M. le Pendu, qui connaît les coordonnées de certaines îles primitives, et Le Soleil de la Cité d’Argent qui se bat constamment contre différents monstres dans les profondeurs des ténèbres… Je peux compter sur eux pour obtenir certains ingrédients Transcendants…

Klein se leva poliment et s’inclina devant Œil de Sagesse.

– « Vous avez une personnalité admirable. »

En se rasseyant, il se remémora soudain quelque chose et demanda après réflexion :

– « Auriez-vous, Messieurs, des objets occultes ? Comme celui que Serpent Noir m’a vendu, mais sans trop d’effets néfastes. Je souhaiterais une sorte de capacité à me protéger. »

Il avait l’intention de trouver quelque chose d’intéressant, d’en déterminer le prix, puis l’objectif en conséquence.

Je n’ai pas d’argent pour le moment, mais cela ne veut pas dire que je n’en aurai pas dans un futur proche… Ne puis-je pas me renseigner sur le prix si je n’ai pas d’argent ? Se demandait-il en son for intérieur.

L’Apothicaire ouvrit les mains pour lui signifier qu’il n’en avait pas et quand bien même il en aurait, il ne les vendrait pas. Œil de Sagesse eut un petit rire:

– « J’en ai, mais je ne sais pas ce que vous cherchez exactement. Donnez-moi une gamme approximative. »

Des… Le plus probable est qu’il s’agit d’un Transcendant de la voie du Savant qui s’appuie sur des objets extérieurs… Se dit Klein qui, sans dissimuler son envie, répondit :

– « Quelque chose de plus puissant que moi, mais pas pour améliorer mes capacités de combat. Je préférerais un objet aux pouvoirs occultes. »

Il n’entra pas dans les détails afin de conserver son image de nouveau venu.

Œil de Sagesse sourit :

– « J’ai un objet qui répond à vos exigences. Il avait autrefois pour nom de code 2-081. »

– « 2-081 ? » Répéta Klein, perplexe en apparence mais en réalité totalement stupéfait.

S’agirait-il d’un Artefact Scellé qui s’est échappé de la Porte Chanis de l’Église de la Déesse de la Nuit Éternelle ? Se demanda le jeune homme qui ne s’attendait vraiment pas à entendre prononcer un nom de code familier en ces lieux.

– « De nombreux objets occultes ont des effets secondaires assez évidents capables de causer certains dommages, c’est pourquoi les sept Églises Orthodoxes les recherchent et les scellent. On les appelle des Artefacts Scellés qui se distinguent par leur nom de code sous forme de numéros », expliqua l’homme.

« Après de longs débats et échanges, les sept Églises ont établi par convention une nomenclature uniforme. Celle-ci identifie les différents degrés de danger par 0, 1, 2 et 3, 0 étant le plus dangereux. La rumeur prétend que certains sont si terribles qu’ils pourraient détruire des pays, voire le monde entier. 

« Les sept Églises Orthodoxes s’informent mutuellement des niveaux 0 et 1 qu’elles détiennent, ce qui fait qu’un même nom de code n’est utilisé qu’une seule fois. En revanche, étant donné que les niveaux 2 et 3 sont classés par leurs églises respectives, il se peut que plusieurs d’entre elles utilisent le même nom de code. »

Klein savait depuis longtemps ce qu’il en était au sein des Faucons de Nuit, cependant quelque chose le laissait perplexe.

– « Ils échangent des informations concernant les Artefacts Scellés de niveau 0 et 1 ? »

N’est-ce pas là divulguer des secrets de première importance ? Cela permettrait aux autres églises de savoir combien de cartes cachées chacune possède !

Ceci dit, il peut aussi s’agir d’une sorte de stratégie dissuasive destinée à éviter tout conflit direct entre les sept églises…

– « Oui. Bien que je ne sois pas en mesure d’en expliquer la raison, cela s’est effectivement produit. La légende raconte qu’à la fin de la Quatrième Époque, voire au début de la cinquième, les sept églises sont parvenues à un accord », dit calmement Œil de la Sagesse. « Je tiens mon 2-081 de l’Église du Dieu du Savoir et de la Sagesse. Il permet de connaître et de comprendre beaucoup de choses. Il peut même identifier en un rien de temps les pouvoirs Transcendants d’un ennemi, révélant ainsi ses forces et ses faiblesses. Il offre également une chance de pouvoir les imiter mais plus l’adversaire est fort, plus les risques d’échouer sont élevés. Et même si cela réussit, il n’en existe pas moins une énorme différence avec l’original. »

Apparemment, c’est très puissant… Une preuve que le pouvoir réside dans le savoir ? Au final, verra-t-on un jour l’omniscience égaler l’omnipotence ? Hmm… Je retire mon jugement précédent. Le vieil Œil de Sagesse n’est peut-être pas un Évaluateur. Il se peut qu’il ait identifié les objets au moyen de l’Artefact Scellé 2-081… Se dit Klein qui, intéressé, demanda :

– « Dans ce cas, combien m’en coûtera-t-il si je veux l’acheter ? Et quelles sont ses failles ? »

– « Il vous maintient dans un état où votre esprit fonctionne à toute vitesse. Si jamais la limite de temps est dépassée, vous deviendrez un attardé », répondit simplement Œil de Sagesse.

Cette explication était trop succincte.

C’est alors que l’Apothicaire, qui se tenait près de lui, chuchota :

– « Votre cerveau est peut-être déjà endommagé. Vous parlez tellement de votre collection que tôt ou tard, quelqu’un vous volera et vous tuera ! »

Monsieur, vos tentatives de persuasion sont toujours si odieuses… Ne put s’empêcher de penser Klein.

Œil de Sagesse se mit à rire :

– « Qui vous dit que je ne le dis pas exprès pour que des gens avides m’attaquent ? Un peu comme la loi consistant à pousser quelqu’un au crime pour pouvoir l’arrêter que décrivait un jour l’Empereur Roselle. »

Lorsque les rires eurent cessé, il tapota l’accoudoir de son fauteuil et soupira. « Pour un collectionneur comme moi, ne pas pouvoir faire étalage de ma collection est insoutenable. »

Puis, se tournant vers Klein, il ajouta : « Je suis désolé, 2-081 n’est pas à vendre. C’est le clou de ma collection et à l’époque, il m’a coûté 6800 Livres. Un Artefact Scellé de ce niveau doit valoir entre 4000 et 20 000 Livres en fonction de son efficacité spécifique et ses effets secondaires négatifs. Mais la plupart du temps, on ne les achète pas avec de l’argent. »

Alors pourquoi m’en avoir dit autant… Pensa notre détective en contrôlant la crispation de sa bouche.

Comme s’il avait perçu sa réaction, Œil de Sagesse eut un petit rire :

– « En revanche, je vous recommande vivement deux articles. Le premier est une broche qui permet d’éloigner les esprits, de les purifier et d’utiliser une partie des sorts du domaine du Soleil. Sa faille réside dans le fait que tant que vous la portez, vous ne ressentez jamais la fraîcheur. Vous restez coincé dans la chaleur estivale du sud. L’autre est un chapeau capable de changer de forme. Le porter vous permet de vous déplacer librement sous l’eau pendant au moins une demi-heure et d’utiliser certains sorts du domaine de l’Eau ou du Vent. Sa faille est que vous rechercherez l’eau. Sitôt que vous serez sur la terre ferme, vous vous affaiblirez progressivement.

« Ce type d’objets coûtent entre 1500 et 3500 Livres, et parfois, même en multipliant le prix, ils ne seront pas nécessairement à vendre, car ils sont rares. Il m’a fallu plus de trois décennies pour en rassembler quelques-uns.

Klein hocha légèrement la tête :

– « Je vais y réfléchir et vous ferai part de ma décision lors de la prochaine réunion. » Puis il ajouta avec un sourire : « De plus, je ne suis pas très riche en ce moment. »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Meifumado
  • 🥈2. matsu 1
🎗 Tipeurs récents
  • matsu 1
  • Meifumado


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 43 – Nouvelle rencontre avec l’Apothicaire Menu Chapitre 45 – Une affaire de meurtre