Le Maître des Secrets | Lord of the Mysteries | 诡秘之主
A+ a-
Chapitre 117 – La philosophie de Sharron et Maric

Vol 2 : L’Homme Sans Visage / Chapitre 117 – La philosophie de Sharron et Maric

De l’aide ? Répéta mentalement Klein, momentanément perplexe.

Lorsque Sharron avait accepté de le protéger trois jours durant, c’était surtout pour l’argent. Il y avait peu de chances qu’une experte de Séquence 5 soit disposée à accepter une telle mission. Si les circonstances pouvaient l’amener à le faire, on ne pouvait cependant l’y contraindre. De plus, Klein, à ce moment-là, était dans une telle panique pour sa sécurité qu’il n’aurait pas renoncé à la moindre lueur d’espoir. De ce fait, il était très reconnaissant envers cette transcendante particulièrement puissante de lui avoir apporté son aide, même si ce n’était pas désintéressé.

Mais cela s’arrêtait là. Il n’interviendrait pas inconsidérément dans une affaire dangereuse dont il ne savait rien, juste pour le bien d’autrui, au mépris de sa propre force et des circonstances.

À l’origine, Klein entendait s’assurer que les connaissances occultes de Petit Soleil relevaient de l’ère pré-Cataclysmique. À cette époque, il ne semblait pas y avoir de recoupement entre les dieux antiques qui exerçaient le pouvoir, et les sept divinités et dieux maléfiques actuels. Il était donc possible que ces deux systèmes occultes soient très différents. Aussi ne tenterait-il rien sans réfléchir, quand bien même il en saurait davantage. Il devait passer par une vérification indirecte pour savoir lesquels pouvaient encore être utilisés et lesquels n’avaient aucun effet.

C’était exactement comme pour le rituel sacrificiel précédent. Si Klein en avait compris la procédure suite aux explications du Soleil, il attendait la réponse de M. Azik pour se risquer à tenter l’expérience, cela pour éviter que quelque chose d’inattendu ne se produise.

Quant au Pendu, qui avait le rang d’évêque ou de capitaine de l’Église du Seigneur des Tempêtes, il possédait certainement pas mal de connaissances occultes. Seul problème : celles-ci étaient trop orthodoxes, trop liées au domaine du Seigneur des Tempêtes pour être nécessairement utiles à Klein. Tous les rituels ne pouvaient pas être exécutés en sollicitant sa propre aide et il devait tenir compte du fardeau spirituel qu’il avait à supporter lorsqu’il se priait lui-même.

Ces facteurs en tête, le jeune homme s’était donc attentionné à Sharron et Maric, deux anciens membres d’une société secrète. Leur savoir, en effet, était plus propre à servir de référence aux Transcendants sauvages et ils détenaient pas mal de connaissances étranges, peu orthodoxes mais efficaces.

Il ne comptait pas pour autant renoncer à échanger des informations avec le Soleil et le Pendu. Avoir des connaissances datant des temps anciens, des connaissances orthodoxes et d’autres secrètes le rendrait plus polyvalent et lui permettrait d’acquérir une compréhension plus profonde du domaine occulte !

C’était exactement ce que Klein recherchait.

Il n’avait pas oublié non plus que son but ultime était de retourner sur Terre, donc plus il aurait de connaissances mystiques, plus celles-ci seraient complètes et approfondies, mieux ce serait.

Mais pour poursuivre ce but, il faut d’abord que je me débarrasse d’Ince Zangwill et que je nous venge le Capitaine et moi…

Le jeune homme regarda Sharron, Maric et esquissa un sourire :

– « Avant de vous donner ma réponse, il faudrait que je sache ce que vous attendez de moi. Je ne peux pas me permettre de jouer avec ma vie et je ne le ferai pas. »

Sharron approuva d’un léger signe de tête.

Maric, qui était assis de l’autre côté, se pencha en avant et porta son poing à sa bouche :

– « À l’origine, nous appartenions à une organisation secrète assez ancienne. »

Je l’avais deviné… Pensa Klein qui conservait une expression sérieuse et stoïque.

« Cette organisation a pris forme au début de la Cinquième Époque, après que les tempêtes de la Mer Furieuse aient séparé les Continents Nord et Sud, formant le Royaume des Hautes Terres et celui de la Paz. Là, je ne parle que de sa formation. Les origines de cette organisation, antérieures à la Quatrième Époque, remontent à bien avant le Cataclysme », poursuivit le pâle Maric.

Ça, je le sais aussi. L’Ecole de la Pensée Rose, n’est-ce pas ? Elle doit remonter à l’époque du Roi Mutant… Se dit Klein avec l’air de celui qui écoute attentivement.

Maric se gratta les cheveux légèrement en désordre et reprit « Cette organisation croit en un dieu maléfique. Ils pensent que la magie est une science et un art qui évolue en fonction de la volonté de chacun de changer les choses. Cela nécessite un système de rituels religieux, y compris la loi et l’ordre. Avant l’invasion du Continent Nord, ils formaient, dans la Vallée de la Paz et les Hautes Terres des Étoiles, une organisation orthodoxe aux côtés de l’Église du Dieu de la Mort.

« En même temps, ils croyaient que leurs volontés provenaient de divers désirs qui, combinés aux pouvoirs Transcendants, étaient en mesure d’accomplir toutes sortes de choses inimaginables.

« En raison de ces idées, ils ont conservé l’antique et sanglante tradition sacrificielle primitive, dont le dépeçage des gens et l’utilisation de crânes d’enfants comme objets rituels, afin d’amener un grand nombre de croyants à libérer avec ferveur toutes sortes de désirs.

« Nous ne pouvions pas accepter la cruauté de ces actes. Par ailleurs, nous estimions que la façon dont ils géraient leurs désirs était très problématique, aussi avons-nous cherché une occasion de fuir cette organisation. »

« Problématiques dans la façon de gérer leurs désirs ? »

Klein savait que l’École de la Pensée de la Rose était célèbre pour ses sacrifices sanglants, aussi n’éprouvait-il guère de curiosité à ce sujet.

La blonde Sharron vêtue de noir répondit d’une voix éthérée :

– « Ils assouvissent leurs désirs et ils brûlent. Notre philosophie consiste à réprimer et à faire preuve de tempérance. »

C’est donc ça… Klein se remémora soudain ce qu’on disait au sujet de la séquence du Prisonnier : le corps est la cage du cœur et le monde celle du corps. La folie est liée et le désir réprimé.

Si l’École de Pensée de la Rose a bien saisi la voie mutante du Prisonnier, la philosophie de Miss Sharron et Maric est nettement plus adaptée aux besoins de la méthode de jeu de rôle. Comment se fait-il que les autres membres ne s’en soient pas aperçu ? Quelque chose m’échappe… Se dit-il en fronçant légèrement les sourcils.

Croyant qu’il n’avait pas compris, Maric expliqua d’une voix un peu rauque :

– « Influencés par ce dieu maléfique, ils sont convaincus qu’assouvir leurs désirs leur permettra de renforcer leur volonté. Lorsque de nombreuses personnes se lâchent, elles s’affectent mutuellement et ajoutent à leur fanatisme, permettant à leur état d’atteindre son apogée.

« Notre point de vue est aux antipodes. Nous pensons que le désir, comme les flammes et le magma, doit toujours être réprimé pour ne se déchaîner qu’à un moment crucial. Son pouvoir sera alors terrifiant. »

En clair, c’est la différence entre luxure et abstinence… L’influence qu’exerce le dieu maléfique est en contradiction avec les exigences de sa propre voie. J’ai l’impression que quelque chose ne colle pas…

– « Vous vous êtes donc enfuis à Backlund et depuis, ils vous poursuivent ? L’homme que j’ai trouvé mort dans la ruelle était-il impliqué dans tout ça ? »

– « Nous ne l’avons pas impliqué. Il l’a fait lui-même pour une autre raison », répondit Maric après avoir acquiescé à la première question de Klein.

Dans ce cas, pourquoi restez-vous à Backlund ? Il y a pas mal de grandes villes le long de la frontière entre le Royaume de Loen et la Baie de Desi. Vous pourriez aussi aller à Intis, Feysac, Feynapotter, Lenburg, Masin ou ailleurs. Si je comprends bien, vous avez une bonne raison de rester ici. Quelle peut-elle bien être ?

Klein réfléchit un instant :

– « D’accord, j’ai compris l’essentiel. Voyons, de quel genre d’aide avez-vous besoin ? Je ne suis pas de Séquence élevée et ne connais pas de Transcendants puissants. Il m’est donc impossible de m’attaquer de front à cette organisation. »

Maintenant qu’il avait acquis les formules de potions des Séquences 7, 6 et 5 de la voie du Voyant et tué Lanevus, Klein n’avait plus aucune raison de rester à Backlund.

Il y avait encore un énorme fossé entre lui et Ince Zangwill, la prochaine cible de sa vengeance, qui détenait l’artefact 0-08 et aucun espoir de réussite à court terme. Comme il ne pouvait pas se risquer à l’approcher, rien ne l’empêchait de quitter la ville. Tout au plus ressentirait-il un pincement au cœur pour les loyers réglés d’avance.

Si le jeune homme était resté, c’est qu’il y avait, dans cette capitale, beaucoup de Transcendants. On y trouvait aussi de nombreuses ressources et ingrédients, ce qui en faisait l’un des endroits les plus pratiques pour progresser en Séquence. C’était tout à fait conforme à ce que lui avait révélé la divination.

Lorsque je serai un Sans-Visage et que j’aurai presque fini d’assimiler la potion, je devrai aller du côté de la mer chercher une sirène… Pensa-t-il soudain.

– « Vous serez notre assistant », répondit posément Sharron. « Ensemble, nous allons tuer un Transcendant de Séquence 5. »

Klein en fut légèrement surpris :

– « Avec la force que vous avez, cette organisation n’aurait envoyé qu’un Transcendant de Séquence 5 pour vous traquer ? »

La caractéristique commune aux sectes serait-elle l’absence de cerveau ?

« Il possède un Artefact Scellé qui restreint grandement mes pouvoirs », répondit la jeune femme au visage pâle mais aux traits délicats. « La personne en charge de cette affaire est en effet un Transcendant de Haute-Séquence. »

– « Mais nous avons sciemment semé des indices qui l’ont conduit ailleurs », ajouta Maric. « Nous n’avons pas que Backlund comme bastion. Si nous parvenons à tuer celui qui est chargé des quartiers voisins et emporter cet Artefact Scellé, nous nous déguiserons et prendrons aussitôt la fuite. »

Klein acquiesça laconiquement.

– « Mais qu’est-ce qui vous fait penser que je suis en mesure de vous aider ? » s’enquit-il en pensant : J’ai l’air si faible…Et la cible est un puissant Transcendant de Séquence 5 doté d’un étrange Artefact Scellé !

– « Vous n’êtes pas seulement un Séquence 9. Vous êtes aussi très spécial », répondit Sharron d’un ton assuré en le fixant de ses yeux bleus.

Pour toute réponse, Klein eut un petit rire sec.

La voix éthérée de Sharron reprit : « De plus, vous avez toujours cet œil… »

Cet œil ? Feriez-vous allusion à l’Œil Noir laissé par Rosago, le Maître Marionnettiste ?

Klein hocha légèrement la tête :

– « Mais je ne peux en utiliser qu’une petite partie et comme il a été corrompu par le Vrai Créateur, il ne produira guère d’effets. »

– « Cela suffira », répondit Sharron, toujours aussi laconique.

« Le Transcendant auquel nous avons affaire a les mêmes caractéristiques que Sharron. Seul votre “œil” peut nous aider à le trouver », intervint Maric.

Sharron reprit la parole :

– « Maric sera le premier appât. Je serai le second. Quant à vous, vous êtes le chasseur chargé de résoudre le problème. 

« Je ne peux vous garantir une sécurité absolue, mais vous serez certainement plus à l’abri que nous. »

Cela semble plutôt sincère, mais je vais devoir m’en assurer par la divination…

Klein réfléchit quelques secondes :

– « Je veux d’abord savoir ce qu’il en est des caractéristiques de ce type et de cet Artefact Scellé. Seulement alors je pourrai prendre une décision. »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Meifumado
  • 🥈2. matsu 1
🎗 Tipeurs récents
  • matsu 1
  • Meifumado


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 116 – Des marques de griffe Menu Chapitre 118 – Les maudits