Le Maître des Secrets | Lord of the Mysteries | 诡秘之主
A+ a-
Chapitre 100 – Les Anciennes Divinités

Vol 2 : L’Homme Sans Visage / Chapitre 100 : Les Anciennes Divinités

Audrey était sur le point de demander un échange privé lorsqu’elle s’aperçut soudain que Le Monde, assis à l’autre bout de la longue table de bronze, ne montrait aucun intérêt pour la ” méthode du jeu de rôle”. L’envie ne lui venait même pas de poser des questions à ce sujet.

Connaît-il déjà la méthode ? A-t-il consulté M. Le Fou en privé ? Murmura-t-elle pour elle-même tout en sollicitant prudemment son entretien privé.

Elle se tourna vers Fors et dit d’une voix mesurée, tant dans le choix des mots que dans la prononciation :

– « Notre attitude envers les potions ne consiste pas à les saisir, mais plutôt à les assimiler. La clé, pour ce faire, est de jouer un rôle, rôle qui nous est indiqué par le nom même de la potion.

– « Pourquoi ça ? » S’écria Fors qui réfléchit un moment et ajouta : « Mais comment doit-on « jouer » ? »

Audrey reprit la posture et les exemples du Fou, la description du château, des gardes, de l’invitation, du déguisement et conclut :

– « En résumé, le but est de réconcilier le corps, le cœur et l’âme, de contourner la résistance obstinée du psychisme résiduel présent dans la potion afin de l’assimiler et de la digérer. »

En tant qu’auteur de fiction, Fors avait une forte imagination. Le temps que Justice termine ses explications, elle avait déjà esquissé un visuel dans son esprit et pratiquement compris ce que la jeune fille tentait de lui transmettre.

C’est donc ainsi….

C’est donc ainsi que l’on élimine l’influence psychique résiduelle présente dans la potion et que l’on réduit le risque de perdre le contrôle.

Plus j’y réfléchis et plus j’ai le sentiment que c’est possible !

Progressivement, sa perplexité céda place à la surprise.

– « Est-ce M. Le Fou qui vous a enseigné cela ? »

– « Oui, sans Lui, nous aurions peut-être déjà perdu le contrôle. Le fait que nous soyons toujours en vie prouve l’efficacité de la ‘méthode de jeu de rôle’ », répondit Justice du fond du cœur.

Ouf… Soupira Fors qui sentait l’espoir éclairer son avenir.

Serait-ce là les rencontres fortuites dont on parle dans toutes sortes de romans ? Cela fait tant de bien ! Mais je dois rester prudente. M. Le Fou pourrait très bien être un dieu malveillant, diabolique et cacher de profonds secrets…

Elle se mit aussitôt à réfléchir à quelque chose de plus important encore : comment faire pour jouer le personnage d’un Apprenti.

A lui seul, le mot Apprenti laisse entendre que les compétences de la personne ne sont pas à maturité dans divers domaines. Cela signifie-t-il que l’on doive accepter d’être guidé et se concentrer sur l’étude ? Ne pas se montrer supérieur ni arrogant et comprendre à quel point nos forces sont insignifiantes ?

Tandis que ses pensées vagabondaient, Fors ne s’aperçut pas qu’elles n’étaient plus protégées par la communication privée.

C’est alors que Derrick, regardant autour de lui, serra les dents et dit :

– « Je voudrais savoir de qui vous parlez lorsque vous faites allusion aux sept dieux et ce qu’il y a globalement à retenir à leur sujet. »

Cette question le taraudait depuis un bon moment déjà.

… Ça, je sais ! Audrey avait bien failli ne pas réagir, mais comprenant la question du Soleil, elle leva légèrement la main, aussitôt imitée par Le Pendu et Le Monde.

… Que font-ils ? Se demanda Fors, le regard dans le vide, en tentant de se rappeler ce qui venait de se passer.

Puis elle se souvient de la question du Soleil et se mit à ruminer sur le sens implicite de ses paroles.

Est-ce possible ? Il ne connaît vraiment pas les Sept Dieux ? D’où vient-il ?

Elle regarda Le Soleil qui n’était encore qu’un adolescent.

Sur le Continent Nord, à l’exception des jeunes enfants qui ne raisonnaient pas encore, tout le monde connaissait les sept divinités orthodoxes, y compris les pauvres qui luttaient pour survivre et les clochards !

La nourriture gratuite qu’offraient occasionnellement les cathédrales était si tentante que l’hospice était pour eux un feu de désespoir.

Viendrait-il des colonies du Continent Sud ? Mais pourquoi poser ici une question aussi simple alors qu’il suffit de se rendre dans une église et de demander des explications à un prêtre ou à un pasteur ? Où donc vit Le Soleil ? C’est vraiment bizarre !

Tout en ruminant, La Magicienne regarda autour d’elle : ni Justice, ni Le Pendu, ni Le Monde ne semblaient surpris par la question de Derrick.

Voyant que trois d’entre eux étaient désireux de répondre, Klein eut un sourire :

– « Avec qui souhaitez-vous commercer, M. Le Soleil ? Et combien êtes-vous prêt à payer ? »

Derrick pinça les lèvres et réfléchit quelques secondes.

– « Avec chacun d’entre eux individuellement. »

C’est le seul moyen d’obtenir des informations complètes… Pensait le jeune homme qui, dans le rude environnement de la Cité d’Argent, avait bien mûri depuis ses précédentes patrouilles et opérations de nettoyage.

Il marqua une pose puis ajouta : « En retour, vous me poserez une question, une question à laquelle je puisse répondre. »

– « C’est entendu », répondit sans hésiter Audrey. « Je suis très intéressée par la Cité d’Argent. »

Fors, qui ne savait pas du tout de quoi il s’agissait, avait le regard dans le vague :

La Cité d’argent ? Où se trouve cet endroit ? Pourquoi n’en ai-je jamais entendu parler ?

Audrey lui jeta un coup d’œil et expliqua gentiment :

– « M. Le Soleil ne vit ni sur le Continent Nord, ni sur le Continent Sud, ni sur une île. La Cité d’Argent est bien au-delà de ce que nous connaissons ou avons exploré. »

Vous vous moquez de moi ? Fut la première pensée de Fors. Mais considérant Le Soleil et l’impossibilité que les autres se soient ligués pour la tromper, elle accepta cette explication.

Ce rassemblement secret est encore plus incroyable que je ne l’aurais cru… et M. Le Fou encore plus puissant que je ne le pensais… Soupira la jeune femme, émue.

Durant un instant, Audrey, qui avait vaguement lu dans ses pensées, fut tentée de lui expliquer que le Club de Tarot était à l’origine des disparitions du Contre-amiral Qilangos, de l’ambassadeur Bakerland et de l’escroc Lanevus.

Dommage. Mais je dois garder le secret car si Fors apprenait cela, elle ferait immédiatement le rapprochement entre Justice et Audrey… Allons, même si c’est difficile, je dois me taire !

Ne connaissant pas grand-chose de la Cité d’argent et ne sachant que demander, Fors décida de rester en retrait tandis que Le Pendu et Le Monde acceptaient la demande du Soleil.

Mais le plus heureux dans tout ça, c’était Klein qui allait toucher trois fois plus de récompenses.

Lors des communications individuelles, le Fou pouvait entendre la conversation ! Klein n’avait manifestement pas l’intention de s’isoler.

Tu es vraiment un garçon simple, Soleil ! Pensa-t-il en riant intérieurement.

Les informations sur les Sept Dieux étant nombreuses, Justice, Le Pendu et Le Monde ne pouvaient “écrire” que ce qui leur semblait important. Un moment plus tard, chacun remit ses explications au Soleil.

Derrick parcourut rapidement les documents et ses yeux s’arrêtèrent sur certaines lignes.

« Outre le Seigneur créateur de toute chose, les plus anciennes églises sont celles de l’Éternel Soleil Flamboyant, du Seigneur des Tempêtes, du Dieu du Savoir et de la Sagesse. »

Pourquoi n’ai-je jamais entendu parler de ces dieux… J’ai l’impression qu’il y a quelque chose de très important caché ici…

Sachant que chaque réunion du Club de Tarot avait une durée limitée, il s’empressa de terminer sa lecture avec l’intention, lorsqu’il serait de retour dans le monde réel, de prier Le Fou de l’aider à réveiller ses souvenirs.

La première à soulever une question fut Justice.

S’étant intéressée à la Séquence du Diable suite aux meurtres en série, elle fit comme Le Monde et posa les questions appropriées.

Derrick y répondit avec verve en précisant :

– « A la Séquence 7, les Transcendants de la voie de l’Abîme ont le pouvoir d’interférer avec la divination et le channeling. »

Les pouvoirs d’un Diable sont vraiment terrifiants. Je me demande si le fait de passer Psychiatre de Séquence 7 entraînera pour moi un changement qualitatif… A moins qu’il faille pour cela que je sois Séquence 6 ? Se demanda Audrey avec une certaine appréhension.

Le Pendu intervint à son tour. Manifestement, il avait bien réfléchi à la question qu’il allait poser.

– « Je voudrais connaître le mythe autour de la création de la Cité d’Argent », demanda-t-il d’un ton grave.

La légère tension de Derrick se relâcha quelque peu :

– « Après avoir tout créé, le Dieu omniscient et omnipotent est entré dans un profond sommeil.

« Aurmir, le Roi Géant ; Ankewelt, le Dragon de l’Imagination ; Soniathrym, le Roi des Elfes, Lilith, l’Ancêtre Vampire ; Farbauti, le Monarque Démoniaque ; Gregrace, l’Ancêtre Phénix ; Kvastir, le Roi Mutant et Flegrea, le Roi des Loups Démoniaques, se partagèrent les pouvoirs restants, devenant ainsi les seigneurs du ciel, de la terre et de l’océan. Ces véritables divinités, c’est-à-dire les dieux antiques, régnaient sur la réalité, le monde des esprits et le monde astral ainsi que sur de nombreuses races. »

Flegrea ?

Klein, qui écoutait, nota soudain un mot familier.

Chaque fois qu’il évoluait, se trouvait dans un état instable ou entrait en contact avec l’influence résiduelle du journal de la famille Antigonus, il entendait toujours quelque divagation illusoire et incompréhensible comme venue de nulle part

Hornacis… Flegrea… Hornacis… Flegrea… Hornacis… Flegrea…

S’il savait depuis longtemps qu’Hornacis faisait référence à la chaîne de montagnes où se trouvaient les ruines de la Nation de la Nuit Éternelle, il n’avait jamais su ce que signifiait le mot Flegrea.

Et voilà que, pour la première fois, il l’entendait prononcer par une tierce personne !

Le Roi des Loups Démoniaques, une antique divinité !

Mais qu’a-t- “Il” à voir avec la chaîne de montagnes Hornacis ? Se demanda le jeune homme qui, imperturbable en apparence, écoutait le récit de Derrick.

– « Certains ont péri dans la bataille qui les opposait et d’autres, au réveil du Seigneur créateur de toutes choses, du Dieu omnipotent et omniscient, ont été dépouillés de leur pouvoir.

« La première partie relève du mythe de la création, et la seconde de la véritable histoire de la Cité d’Argent. »

Alger aurait bien voulu en savoir plus, mais comme Le Soleil ne voulait pas aller plus loin, il n’eut pas d’autre choix que de s’arrêter à temps et de se concentrer sur sa réflexion.

Flegrea, le Roi des Loups Démoniaques, aurait donc quitté la scène historique à la Seconde Époque, à l’Ère Sombre, bien avant le Cataclysme ?

Tout en réfléchissant, Klein prit le contrôle du Monde. Il aurait voulu savoir quelle Séquence Transcendante permettait de passer librement du corps à l’esprit comme le faisait Miss Sharron. Si Le Soleil l’ignorait, il envisagerait autre chose.

Mais il avait plus important à demander.

– « Tout sur Flegrea, le Roi des Loups Démoniaques », dit-il à voix basse.

Étonné, Derrick regarda Le Monde et fronça les sourcils :

– « Je ne sais pas grand-chose sur cette ancienne divinité, sinon qu’elle est également connue sous les noms de Loup Démoniaque de l’Annihilation et de Loup Démoniaque de la Nuit Éternelle. »

Klein plissa légèrement les yeux :

Loup Démoniaque de la Nuit Éternelle ? De la Nuit Éternelle ? 

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Meifumado
  • 🥈2. matsu 1
🎗 Tipeurs récents
  • matsu 1
  • Meifumado


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 99 – Une tentative de dissimulation infructueuse Menu Chapitre 101 – Possible