Laissez-moi Jouer en Paix|Let me game in peace|我只想安静地打游戏
A+ a-
Chapitre 172 – La pêche au dragon

Zhou Wen trouva la chaîne effrayante. Elle était plus froide que s’il tenait un bloc de glace, comme si le givre pénétrait ses os.

Hui Haifeng rit et dit: “Inutile d’avoir peur, la froideur des chaînes ne peut pas blesser ton corps légendaire.”

“Pourquoi cette chaîne est-elle si froide?” Zhou Wen tenait à nouveau la chaîne, comme s’il avait plongé sa main dans de l’azote liquide.

Bien sûr, ce n’était que le sentiment de Zhou Wen. Il n’avait jamais essayé de mettre sa main dans de l’azote liquide.

Hui Haifeng dit: “Le nom de ce creux est le Puits du Dragon, mais il n’y a pas d’eau en dessous. Au lieu de ça, il y a un très épais brouillard blanc. La chaîne s’étend jusqu’au fond et est affectée par le brouillard blanc, ce qui la rend extrêmement froide. Si une personne ordinaire venait à la tenir, elle verrait probablement ses doigts se geler en un rien de temps. Cependant, avec un physique légendaire, les effets ne seront pas trop sévères.”

“À quoi sert cette chaîne?” Demanda Zhou Wen en remontant la chaîne.

“Sais-tu pêcher?” Demanda Hui Haifeng sans répondre à la question de Zhou Wen.

“J’ai essayé quand j’étais jeune. C’était juste pour le plaisir, rien de sérieux”, répondit Zhou Wen.

“Dans ce cas, il faut étudier dur. Cette chaîne est là pour pêcher quelque chose, ce n’est pas un poisson mais un dragon.”

“De la pêche au dragon?” Zhou Wen regarda Hui Haifeng avec surprise, espérant qu’il puisse clarifier les choses.

Hui Haifeng expliqua: “Cette chaîne a été créée par le Tuteur Mingyuan pour pêcher le dragon dans le Puits du Dragon.”

“Il y a un dragon là-bas?” Zhou Wen était encore plus intrigué.

À cette époque, n’importe quelle créature mythique pouvait apparaître. Cependant, les dragons étaient une légende après tout. C’était probablement quelque chose que seuls ceux au stade mythique pouvaient voir. Une personne ordinaire n’avait aucune chance d’en rencontrer un.

“Je ne sais pas. C’est quelque chose que le professeur Mingyuan a déduit. Nous ne l’avons jamais vu auparavant, mais ce Puits du Dragon émet un rugissement de dragon assez fréquemment.”

À ce moment, une voix languissante intervint soudainement, “Personne n’a jamais entendu la voix d’un dragon auparavant, alors comment sais-tu que c’est un rugissement de dragon? Il n’y a rien à voir avec les dragons dans les mythes.”

En dehors de Zhou Wen, il y avait trois étudiants dans le laboratoire. La personne qui venait de parler était la troisième personne autre que Hui Haifeng et Jiang Yan.

Il mit ses mains derrière sa tête langoureusement et se laissa tomber sur une chaise. Ses jambes étaient négligemment placées sur la table, d’une manière désastreuse.

“Il s’appelle Zhong Ziya, un autre élève du Conseiller Wang”, lui présenta brièvement Hui Haifeng.

Zhong Ziya s’appuya contre la chaise et salua Zhou Wen. “Junior, tu es venu au bon moment. J’ai dû remonter cette chaîne de merde par le passé. Maintenant que tu es là, je suis enfin libre!”

“C’est normal.” Zhou Wen n’y pensait pas beaucoup alors qu’il continuait à tirer la chaîne vers le haut. Il ne savait pas à quel point la chaîne était longue, mais Zhou Wen n’en vit pas la fin même après en avoir remonté plus de dix mètres.

De plus, les zones qu’il saisissait devenaient de plus en plus froides alors qu’il la remontait. C’était quelque chose que Zhou Wen était incapable de supporter malgré son corps puissant. Tout ce qu’il pouvait faire était de faire circuler sa Compétence d’Énergie primordiale du Corps de la Fleur de Lotus afin de protéger ses mains pour résister au froid terrifiant.

“Junior, on ne peut pas utiliser de Compétence d’Énergie primordiale lorsqu’on remonte la chaîne. C’est une règle établie par le professeur.” Zhong Ziya expliqua. Parmi les trois, il était le seul qui appelait Wang Mingyuan “professeur” au lieu du “tuteur” habituel.

“Y a-t-il une telle règle?” Zhou Wen regarda Hui Haifeng et Jiang Yan.

Jiang Yan était assis sur le côté en train de lire tranquillement, comme s’il n’avait pas entendu les mots de Zhou Wen. Il ne se préoccupait pas de ce qui l’entourait, se concentrant uniquement sur la lecture.

Hui Haifeng, d’autre part, utilisait un équipement pour entraîner son corps. Pendant qu’il s’entraînait, il dit: “Le Maître Mingyuan a en effet établi cette règle. Nous ne pouvons rien y faire. Supporte le juste un moment. Tu ne risques vraiment rien, c’est juste un peu inconfortable.”

“Quel étrange tuteur.” Zhou Wen n’avait pas d’autre choix que d’arrêter d’utiliser son Corps de Bouddha de Fleur de Lotus. Tout ce qu’il pouvait faire était de compter sur sa chair et son sang pour résister à la froideur de la chaîne.

Plus Zhou Wen tirait, plus sa main devenait froide. Ses doigts étaient si engourdis qu’ils ne pouvaient même pas les plier. Cependant, Zhou Wen ne semblait pas avoir l’intention de s’arrêter alors qu’il continuait de tirer la chaîne.

Hui Haifeng, Jiang Yan et Zhong Ziya regardèrent Zhou Wen, intentionnellement ou non, comme s’ils regardaient quelque chose d’intéressant.

Il continua à tirer jusqu’à ce que ses dix doigts soient engourdis par le froid. D’un glissement de main, la chaîne de métal qu’il avait soulevée de près d’une centaine de mètres glissa à nouveau.

Hui Haifeng et les autres ne firent que regarder. Aucun d’entre eux ne dit un mot et ils n’avaient clairement pas l’intention de l’aider.

Zhou Wen regarda la chaîne qui tombait et ne se découragea pas. Il s’assit sur le côté et se reposa un moment. Après que la froideur dans ses mains se soit dissipée et que ses doigts soient revenus à la normale, il se leva pour tirer à nouveau la chaîne.

Cette fois, Zhou Wen fit mieux que la dernière fois. Quand il atteignit un peu plus de cent mètres, il ne put plus supporter le froid, laissant retomber les chaînes.

Zhou Wen attendit que ses mains récupèrent avant de reprendre la chaîne. Cette fois, il la sortit de plus de cent dix mètres, mais il échoua finalement à résister à la froideur des chaînes, la laissant glisser à nouveau.

Après avoir tiré à plusieurs reprises pendant sept à huit heures, Zhou Wen ne parvenait toujours pas à sortir toute la chaîne.

Juste au moment où il allait continuer à tirer la chaîne, il vit quelqu’un ramper hors du puits du Dragon.

L’homme portait un costume arctique et avait un casque sur la tête. Quand il monta, il enleva son casque, révélant le visage doux d’un homme mature. Il avait l’air jeune et avait de longs cheveux. Quelques mèches de cheveux blancs le rendaient plus mature et masculin. Il ressemblait à une superstar dans les films.

Zhou Wen pensait à l’origine que c’était un aîné, mais finit par entendre Hui Haifeng dire, “Tuteur, vous êtes de retour?

“C’est Wang Mingyuan?” Zhou Wen regarda l’homme devant lui, surpris, incapable de l’accepter.

Il avait entendu de Wang Fei que Wang Mingyuan était sur le point de prendre sa retraite et pensait qu’il était probablement un vieux tuteur avec une tête pleine de cheveux blancs. Il ne s’attendait pas à ce que Wang Mingyuan ressemble à ça.

“Tes mains vont bien?” Wang Mingyuan fit un signe de tête à Hui Haifeng et compagnie avant de tirer naturellement les mains de Zhou Wen. Une énergie chaude coula dans les mains de Zhou Wen et dispersa instantanément la froideur.

“Merci, Tuteur, je vais bien”, le remercia précipitamment Zhou Wen.

Wang Mingyuan relâcha la main de Zhou Wen et demanda avec un sourire, “Combien de fois as-tu tiré la chaîne?”

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. Lawliet
  • 🥉 3. Cesar
  • 4. PascalW
  • 5. j
  • 6. Thomas
  • 7. OyaTec_Suko-??
  • 8. Stormliders
  • 9. Yaozard
🎗 Tipeurs récents
  • OyaTec_Suko-??
  • j
  • Yaozard
  • Cesar
  • Thomas
  • Stormliders
  • Lawliet
  • PascalW
  • Alexis


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 171 – Ancienne Grotte du Dragon Menu Chapitre 173 – Sept Paumes de Distribution