Laissez-moi Jouer en Paix|Let me game in peace|我只想安静地打游戏
A+ a-
Chapitre 128 – Wei Ge rejeté

Avec un regard attentif, Wei Ge reconnut Zhou Wen. En tant que président du conseil étudiant, il prêtait attention aux étudiants de première année.

Wei Ge avait déjà soigneusement étudié la bataille de Zhou Wen et Li Xuan contre le Lotus du Cœur de Bouddha Mutant, ainsi que la vidéo de lui en train de tuer le Général Démoniaque avec une inscription.

La performance de Zhou Wen était en effet bonne, mais elle exposait également quelques problèmes. Par conséquent, Wei Ge avait seulement placé Zhou Wen sur une liste de candidats possibles en tant que membres du conseil étudiant. Quant à savoir s’il l’inviterait à les rejoindre à l’avenir, cela dépendait aussi de la Providence de Vie qu’il obtiendrait après avoir atteint le stade Légendaire.

Li Xuan parlait à Zhou Wen quand il vit Feng Qiuyan s’approcher. Il trouvait cela étrange, mais finit par le voir Feng Qiuyan marcher droit vers Zhou Wen.

Le cœur de Zhou Wen sauta un battement quand il vit Feng Qiuyan. Était-il possible que Feng Qiuyan ait découvert que j’étais juste superficiel avec lui et qu’il était venu pour régler ses comptes?

“Coach, quand sera le prochain cours?” Demanda Feng Qiuyan à Zhou Wen.

“Attendez, coach?” Li Xuan ouvrit grand les yeux en regardant Feng Qiuyan et Zhou Wen.

En entendant ses mots, le cœur de Zhou Wen se calma. Il lui répondit alors: “D’abord, maîtrise ce que je t’ai enseigné précédemment.”

“Très bien.” Feng Qiuyan accepta et s’assit à côté de lui.

“Vieux Zhou, que se passe-t-il?” Li Xuan avait l’impression qu’un chat griffait sa curiosité. Il ne comprenait vraiment pas pourquoi Feng Qiuyan connaissait Zhou Wen et s’adressait à lui en tant que coach.

“Ce n’est rien, c’est juste que Feng Qiuyan m’a invité à être son entraîneur personnel et à lui faire un plan d’entraînement”, dit Zhou Wen avec désinvolture.

Après que Li Xuan ait entendu cela, la façon dont il regardait Zhou Wen devint encore plus étrange. Avec Feng Qiuyan à ses côtés, il n’était pas approprié pour lui de dire quoi que ce soit. Cependant, il se dit: “Bon sang! Feng Qiuyan peut engager n’importe quel entraîneur. Il n’est pas difficile pour lui de trouver un expert épique comme entraîneur personnel. Pourquoi a-t-il engagé un élève de la même école? De plus, Zhou Wen n’a même pas atteint le stade Légendaire. Est-ce que Feng Qiuyan est fou?”

Li Xuan était assis là, mal à l’aise, désireux de savoir ce qui s’était passé entre eux. Cependant, ce n’était pas le meilleur endroit pour lui demander.

Lorsque Wei Ge vit Feng Qiuyan assis à côté de Zhou Wen, il fut quelque peu surpris, mais il n’y réfléchit pas trop.

Voyant que Wang Lu était enfin apparue sur le terrain et venait de s’inscrire pour les tests qu’elle passait, Wei Ge se précipita vers elle et sourit comme un gentilhomme. “Wang Lu, je suis le président du conseil des étudiants, Wei Ge. Je voudrais t’inviter à rejoindre le conseil des étudiants…”

“Désolé, je ne prévois pas de rejoindre de club.” Wang Lu rejeta poliment Wei Ge avant de marcher vers Zhou Wen.

Wei Ge n’était pas surpris que Wang Lu l’ait rejeté, car ses antécédents familiaux étaient évidents. D’autres tenait en haute estime les relations et l’influence du conseil étudiant, mais Wang Lu n’en avait pas besoin.

Cependant, quand Wei Ge vit que Wang Lu s’était approchée de Zhou Wen et avait échangé quelques mots avec lui avant de s’asseoir à côté de lui, il ne put s’empêcher d’être alarmé.

Quand Wei Ge vit An Jing, il ne mentionna pas l’invitation. Il venait de la saluer pour se familiariser avec elle.

L’université du crépuscule était à l’origine sous la famille An, donc si elle devait rejoindre le conseil des étudiants, elle deviendrait définitivement présidente. Lorsque cela se produirait, il devrait descendre au rang de vice-président, donc Wei Ge ne ferait naturellement pas une chose aussi stupide.

Heureusement, après tout ce temps, An Jing n’avait montré aucune intention de rejoindre le conseil des étudiants. Cela détendit Wei Ge beaucoup plus.

An Jing hocha poliment la tête en réponse avant de marcher également vers Zhou Wen.

“Qu’est-ce qui ne va pas avec lui? Il n’est à l’Université que depuis un mois, mais il a déjà de telles relations?” Wei Ge était secrètement alarmé car il ne pouvait s’empêcher de relever son estime pour Zhou Wen.

An Jing arriva devant Zhou Wen et lui dit: “Si tu peux entrer dans le top 100 au test complet, je te compterai comme gagnant.”

Sur ce, elle s’en alla.

Zhou Wen fut légèrement surpris avant de se souvenir de la déclaration de trois mois qu’An Jing avait faite avec lui. Cependant, il ne l’avait pas prise à cœur. Donc, si elle ne l’avait pas mentionné à ce moment, il l’aurait déjà oublié.

“Un pari?” Li Xuan sonda, son empressement pour les potins dressant sa tête.

“Calcule pas.” Zhou Wen secoua la tête sans dire un mot.

Wei Ge regarda Zhou Wen au loin, se demandant comment il pourrait l’attirer dans le conseil des étudiants. Puisque Zhou Wen avait de telles connexions, il serait d’une grande aide pour le développement futur du conseil des étudiants s’il pouvait les rejoindre.

Wei Ge pourrait aussi utiliser les connexions de Zhou Wen, peut-être pour percer dans le cercle de Wang Lu et An Jing.

Alors qu’il réfléchissait, il vit Huang Ji s’approcher. Wei Ge changea immédiatement de direction, refusant de le rencontrer.

Dans cette école, la personne qu’il détestait le plus et n’osait absolument pas provoquer était Huang Ji. Dans le passé, il avait voulu lier Huang Ji au conseil étudiant mais avait été rejeté. Plus tard, il avait utilisé quelques astuces, seulement pour réaliser que Huang Ji était beaucoup plus puissant qu’il ne l’avait imaginé. Il avait même fini tabassé.

L’école savait que Huang Ji l’avait battu, mais ils ne savaient pas pourquoi.

Depuis ce temps, Wei Ge faisait contournait Huang Ji quand il le voyait. Il avait cessé de penser à le recruter. De plus, il ne pensait pas que quiconque aurait une quelconque relation avec lui

Après que Wei Ge ait tourné autour de Huang Ji et regardé en arrière, il vit Zhou Wen se lever et lui faire signe de la main, comme s’il lui faisait signe de venir.

À ce moment, Huang Ji était déjà assis. Avec la compréhension de Wei Ge, il croyait que ce dernier ne se soucierait certainement pas de Zhou Wen.

Cependant, à sa grande surprise, il se leva et s’approcha après avoir entendu Zhou Wen l’appeler. Quand il arriva à côté de lui, il commença à discuter très chaleureusement avec lui.

Wei Ge était abasourdi. “Que se passe-t-il? Ce bizarre Huang Ji peut vraiment discuter avec quelqu’un pendant si longtemps?”

Il n’avait aucune idée que la raison pour laquelle Huang Ji discutait avec Zhou Wen depuis si longtemps était que Zhou Wen parlait de son jeu et de son investissement. C’était la raison pour laquelle Huang Ji était si intéressé.

Cet étudiant de première année, Zhou Wen, avait besoin d’être observé sérieusement. Wei Ge sentit qu’il était nécessaire de réévaluer à nouveau Zhou Wen. Si possible, il devait l’attacher au conseil étudiant et le mettre à son service.

Peu de temps après, Wei Ge vit Hui Haifeng et Nana se diriger également vers lui avec quelques étudiants de haut rang. Ils semblaient avoir une bonne conversation avec Zhou Wen et compagnie, et son cœur sauta un battement.

De fait, étant donné qu’il était le président du conseil des étudiants, il ne devrait y avoir personne au sein de l’université qui pouvait rivaliser avec lui. Cependant, Hui Haifeng était une exception.

Si Wei Ge était un étudiant modèle classique à l’Université du crépuscule, Hui Haifeng était le type de mauvais modèle. La plupart des étudiants autour de lui étaient des gens qui ne respectaient pas les règles.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. Lawliet
  • 🥉 3. Cesar
  • 4. PascalW
  • 5. j
  • 6. Thomas
  • 7. OyaTec_Suko-??
  • 8. Yaozard
  • 9. Stormliders
🎗 Tipeurs récents
  • OyaTec_Suko-??
  • j
  • Yaozard
  • Cesar
  • Thomas
  • Stormliders
  • Lawliet
  • PascalW
  • Alexis


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 127 – Test Complet Menu Chapitre 129 – Un score parfait