La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol. 9 / Chapitre 1005 : Le duo d’émissaires de la salle aux poisons

Vol. 9 / Chapitre 1005 : Le duo d’émissaires de la salle aux poisons

Le Vice-directeur Xu You revit les détails de tout ce qu’il avait vécu avec Zhang Xuan et en fit l’exposé.

– « Vous dites qu’un Démon de l’autre monde de rang Saint 4ème Dan est apparu dans la Cité de Jingyuan, qu’il a essayé de vous tuer, et que Maître Sun vous a sorti de ce guêpier ? »

Tous les Maîtres en Poison trouvèrent cet exploit prodigieux ! Comment avoir pu déjouer le plan d’un Démon dont la force était exceptionnelle, et qui plus est, une créature de ce niveau ? Pour que Sun Qiang se mette en danger afin de sauver Xu You… il avait fallu un courage d’ordre divin.

– « Non seulement oui, mais le Maître Sun m’a aussi transmis des notions de l’utilisation du poison en arrivant jusqu’ici ! Je n’en ai pas retenu énormément, du fait de sa profondeur, cependant, avec ce que j’ai appris, je suis certain de pouvoir faire d’énormes progrès sur la Voie du Poison ! »

– « Partagez cela avec nous… » Des regards envieux se formèrent sur tous les visages.

Donc sans rien cacher, Xu You commença à réciter ce dont il se souvenait, et l’impact de sa petite guidance eut un effet magistral. Tout le monde fut rouge d’excitation, le poing fermé, comme imprégné d’une invulnérabilité !

Même si le contenu ne touchait qu’aux bases, c’est de l’essence de la Voie du Poison qu’il traitait, et cela suffit à laisser un sentiment d’illumination à l’assistance.

– « Il n’y a plus de doute, cette âme est définitivement notre fondateur … À part lui, personne d’autre ne peut posséder une compréhension aussi pointue du poison… » Confirma le directeur Ruo Qingyuan. Les dernières réserves qu’il conservait au sujet de Sun Qiang venaient de s’envoler une bonne fois pour toutes. « Très bien, demandez à nos hommes de réparer rapidement les bâtiments démolis. Quant à Duan Ren et Ming Zhen, faites-les exécuter pour avoir osé provoquer notre fondateur ! »

– « Oui directeur ! »

C’était une chose que Ming Zhen et Duan Ren se mettent dans l’embarras, mais qu’ils impliquent autant des leurs, était impardonnable !

– « Très bien, nous en avons fini pour aujourd’hui. Vice-directeur Xu, vous devriez attendre à l’extérieur du Compendium. Une fois que Maître Sun aura terminé, faites-le-moi savoir immédiatement… »

– « Entendu ! »

Après quoi, le directeur fit apparaître un jeton de communication. Ce dernier diffusait une lueur, prévenant de la réception d’un message. « Deux émissaires sont arrivés du siège ! »

– « Le siège a envoyé des émissaires ? » Cela interpella les membres de la Salle.

– « En effet. D’après les informations que je viens de recevoir, il s’agit de deux Maîtres en Poison 7 étoiles, et ils sont sur le point d’arriver. Allons les accueillir. » Ruo Qingyuan quitta rapidement sa résidence, et toute la galerie emboîta le pas avec lui.

Arrivés sur la plate-forme, ils virent une bête de rang Saint passer par un espace ouvert dans la formation.

Deux aînés se tenaient fièrement sur la monture. Leur formidable prestance obligea tout le monde à baisser la tête respectueusement. Les deux Maîtres portaient 7 étoiles et étaient experts de rang Saint 4ème Dan !

– « Maître Bai, Maître Hai… » Le directeur s’inclina très vite. Même si la Salle aux Poisons de l’Empire Hongyuan était bien cachée du reste du monde, elle entretenait de proches relations avec le siège. Bai et Hai étaient des figures extrêmement redoutables, et leur renommée les précédait.

Bai agita ses mains pour faire atterrir la bête, puis il en descendit pour scruter le comité d’accueil. « Où est le directeur Ruo ? Il n’est pas là pour nous accueillir ? »

– « Hum hum, je suis Ruo Jingyuan ! » Défiguré par les coups de poing de Zhang Xuan, même sa femme et ses parents ne le reconnaîtraient pas.

– « Directeur ? » Bai et Hai se regardèrent. « Directeur Ruo, que vous est-il arrivé ? » Ayant 7 étoiles comme eux, le directeur était surpassé par très peu de personnes dans l’Empire Gouverneur de Quinyuan, aussi, le voir dans cet état surprit le duo d’émissaires qui chercha un indice parmi la foule. Mais à leur grande stupéfaction, tout le monde était blessé.

– « Voilà… C’est une longue histoire à raconter. Quoi qu’il en soit, le siège exige-t-il quelque chose de nous ? » Demanda Ruo Qingyuan. Ce n’est pas qu’il désirait cacher les évènements du jour, c’est tout simplement qu’il était trop embarrassé pour en parler.

– « Il y a deux mille ans, votre Salle a-t-elle obtenu un livre de l’ancien domaine de la Cité Huoyuan ? » L’émissaire Bai passa directement au but principal de sa venue. Il vit très bien que le directeur ne voulait rien dire au sujet du tabassage.

– « Tout à fait ! »

– « C’est bien. Le siège nous a envoyés le récupérer. »

– « Le récupérer ? Le livre se trouve actuellement dans le Mausolée des directeurs. Si vous n’êtes pas pressés, permettez-moi de vous inviter à prendre un siège dans la Salle… » Le directeur n’avait aucun scrupule à remettre le livre qu’il trouvait inutile pour sa Salle.

Cependant, après avoir proposé au duo de rejoindre la Salle Principale, Ruo Jingyuan aperçut des regards inquiets parmi ses membres, et l’un des aînés lui envoya un message télépathique. « Directeur, notre Salle principale a été détruite… »

– « Ah… Nous allons aller dans ma résidence si vous permettez ! »

– « Pardon ? » Bai et Hai plissèrent le front. Ils n’étaient pas venus en visite de courtoisie, mais par ordre du siège. Qu’allaient-ils faire chez le directeur ? Ne devaient-ils pas être traités comme des invités estimés ?

– « Veuillez m’excuser pour ce manque de délicatesse, mais il y a eu des circonstances imprévues dans notre Salle… Vous comprendrez très bientôt… » Pour être honnête, il ne savait vraiment pas comment aborder le sujet. Mais les émissaires n’étaient pas bêtes, ils avaient remarqué en arrivant dans la Cité, les tas de décombres.

– « C’est… » Hai montra la dévastation devant lui et en eut le souffle coupé. Comment un destin aussi tragique avait-il pu arriver ?

– « Hai, cette affaire est une vraie humiliation pour notre Salle… » Déclara Ruo Qingyuan. En tant que directeur, il se sentit très mal à l’aise de ne pas avoir su la protéger ! S’il avait au moins fait preuve de prudence et écouté les paroles du fondateur au préalable !

– « Qu’est-il arrivé ? » Demanda Bai.

– « Voilà… » Sachant qu’il avait atteint le point de non-retour, le directeur révéla toute l’histoire.

– « Qu’avez-vous dit ? L’âme de notre fondateur se trouve dans le corps de quelqu’un prénommé Sun Qiang ? C’est impossible ! Le fondateur de notre Salle était une femme. À cette époque, les gens l’appelaient la Fée du Poison, alors comment pourrait-elle avoir une voix masculine ? D’ailleurs, toute son âme fut dissipée dans cette tragique bataille, il lui est donc impossible d’en avoir laissé un fragment dans un Lotus à sept cœurs. Il s’agit sans aucun doute d’un mystificateur ! »

– « Notre fondateur… est une femme ? » Ruo Qingyuan fut très surpris.

– « Je vous assure. Je n’ai pas vraiment lu de livres la concernant, mais je l’ai entendu dire d’un confrère 8 étoiles. On dit qu’il y a aussi une sculpture d’elle créée par son disciple au siège… Non, il s’agit d’un escroc ! » Dit Hai.

– « Mais… le Poison Jaunisse de la Sérénité fut inefficace contre lui ! De plus, son corps possède également une immunité inconcevable contre le poison… » S’exclama un aîné.

– « Aussi redoutable que puisse être ce poison, il existe de nombreuses façons de le neutraliser ! Par exemple, j’ai une pilule de désintoxication d’arôme Céleste laissée par un confrère 8 étoiles. Une fois consommée, vous gagnez une parfaite immunité contre tout poison dont le rang est inférieur ou égal à 7 ! De plus, il existe également de nombreuses herbes et plantes médicinales dans la nature qui ont la capacité de neutraliser le poison. L’arbre Bodhi de la famille royale de l’Empire Hongyuan, peut porter un fruit qui, lorsqu’il est consommé, confère une immunité presque parfaite contre ce poison, et cela inclut aussi les poisons affectant l’âme ! »

– « … » Que pouvait répondre le directeur. Les deux émissaires venaient du siège et avaient un discernement supérieur au sien.

– « Alors … vous dites qu’il est très probable qu’il s’agisse d’une fraude ? » Demanda l’aîné étant intervenu précédemment.

– « Ce n’est pas nécessairement le cas … il y a certaines parties de votre histoire que je n’arrive toujours pas à comprendre. En dépit d’être de niveau Saint Naissant, cet homme possède déjà une force qui vous surpasse tous. En plus de cela, il est parvenu à mettre hors d’état de nuire vos scarabées dorés, c’est un exploit qui me dépasse. Très probablement… qu’il est un Maître en Poison 8 étoiles au minimum ! Mais si c’est vraiment le cas, pourquoi inventer de tels mensonges ? » Demanda Bai.

– « Vous avez dit que Sun Qiang était toujours dans le Compendium ? Pourquoi ne puis-je pas vous aider à tester sa maîtrise du poison ? S’il est vraiment le fondateur, il devrait s’en sortir. Autrement, il mérite la mort ! » En tant qu’envoyé du siège, Bai se devait de régler ce problème urgent !

– « … Bien ! »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Alexis
  • 10. Max973
  • 11. Marco
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Frederic
  • 25. Pierre
  • 26. Cédric
  • 27. Yaozard
  • 28. Korros
  • 29. lancelot
  • 30. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol. 9 / Chapitre 1004 : Adresser ses respects au Fondateur Menu Vol. 9 / Chapitre 1006 : Le Maitre en Poison Bai Arrive