La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol. 9 / Chapitre 1002 : Inconciliable

Vol. 9 / Chapitre 1002 : Inconciliable

Zhang Xuan bouillonnait de colère.

Mais où est-ce que je suis ? À la Salle aux Poisons, non ? Un endroit isolé, bourré de Maîtres redoutables, un endroit extrêmement paisible où tout le monde s’efforce avec assiduité de créer le meilleur poison possible !

Dang lang !

Hong long !

Boum !

Qu’est-ce que c’était que ça ? On se croirait dans un vrai chantier de démolition !!!

Tout ce que voulait le jeune Principal, c’était un peu de paix pour lire et finir d’une traite ce qui lui restait à faire…

Sérieusement, les Maîtres en Poison n’ont-ils aucune civilité ?

Il faudra que j’en parle à Maître Xu pour que l’ordre soit respecté.

– « Bon allez, j’arrête de m’en faire et je tolère ce petit désagrément ! » De toute façon, en tant qu’invité, il devrait partir bientôt.

Après avoir dupliqué les ouvrages dans les trois premiers niveaux, son savoir avait atteint les 3 étoiles dernier palier, mais il ne trouva rien ou plutôt pas grand-chose concernant le Corps Poison Inné, considéré comme une constitution d’une grande rareté, à la fréquence de 1 sur 10 000.

Selon les documents, le fondateur de la Salle aux Poisons possédait également cette caractéristique, et il y eut même un incident où il se serait heurté au Maître Enseignant Kong qu’il surpassait en puissance.

– « Je n’ai pas de quoi faire sauter une braguette pour l’instant, mais qui sait, je trouverai peut-être plus de détails aux étages supérieurs… »

Cependant, le bruit n’aidant pas sa concentration, il décida de cesser pour le moment ses investigations et de revenir plus tard. Donc il repassa devant les gardes et quitta le Compendium. Mais au moment de rentrer chez lui, ce qu’il vit le pétrifia. Les bâtiments dignes et majestueux qu’il avait observés quatre heures auparavant avaient tous été réduits en poussière sur une zone couvrant plusieurs dizaines de kilomètres, sans une âme qui vive.

– « C’est… » Cette vision apocalyptique fit écarquiller les yeux de notre jeune Principal. Son Œil de la Perspicacité lui indiquait que ces dégâts avaient été causés par une bataille entre experts.

Les combattants ne disposent-ils pas d’une salle ? Pourquoi se battre au milieu de la Cité ?

Regardez ce qu’ils ont fait à cette belle Cité…

– « Mais quel manque de respect ! Ces bâtiments existent depuis plusieurs milliers d’années ! Ne savent-ils pas que ce sont des patrimoines importants qu’il faut protéger ? » Marmonna-t-il. Les Maîtres Enseignants quant à eux, demanderaient d’abord la permission au Siège avant d’organiser un duel mortel ! Les mentalités entre humains étaient bien diverses !

Zhang Xuan commença à rentrer à sa résidence par les airs. Cependant, avant de pouvoir aller trop loin, il réalisa quelque chose d’étrange après avoir sorti de la formation qui entourait le Compendium. Son corps physique ne se trouvait plus au même endroit. Il n’était plus dans le logement que lui avait fourni Maître Xu.

– « Que se passe-t-il ? » Son regard méfiant s’imposait. En règle générale, son corps physique restait tranquille lorsqu’il faisait vagabonder son âme. Quelqu’un avait-il essayé de le toucher ?

Son corps avait acquis la capacité de l’Esprit du Vide, lui permettant d’agir par réflexe pour éviter le danger, mais… si l’ennemi devait être un expert, comme le directeur de la Salle ou le Vice-directeur, les conséquences pourraient être fâcheuses pour lui qui n’était que pratiquant Saint Naissant.

Quel désastre s’il devait un jour réintégrer un corps paralysé. Il serait alors bien temps de pleurer !

Inquiet, il fila en direction de son enveloppe charnelle qui était assise, et qui faisait face à un vieil homme défiguré dont les yeux reflétaient une intention des plus meurtrières.

– « Heureusement que je suis rentré à temps… » S’exclama-t-il.

Mais alors qu’il se glissait rapidement dans son corps, il constata qu’il se trouvait au centre de la zone de destruction.

Suis-je responsable ? Ce n’est pas possible !

Cette façon de procéder avait toujours été fiable, il avait bien plus confiance en son corps qu’à son clone ou à Cruel, et il n’y avait jamais eu de problèmes auparavant. S’il devait être vraiment le coupable de tout ce gâchis, comment allait-il s’expliquer à Maître Xu ?

Son âme s’harmonisa rapidement avec son corps, et ses yeux s’ouvrirent lentement.

– « Il est réveillé ! »

– « Oui, il est vraiment réveillé… »

– « Maintenant qu’il a les yeux ouverts, personne ne pourra l’arrêter ! Notre destin est-il scellé ? »

Une agitation éclata et des visages pâlirent d’effroi.

– « Vou… Vous… » Le directeur se recroquevilla de peur. Ce qu’il venait de vivre l’avait profondément marqué.

– « Hum hum, où suis-je ? Que … que se passe-t-il ? » Devant les regards effrayés, Zhang Xuan se sentit tout droit sorti d’un film d’horreur.

Je n’ai fait que m’absenter un court instant pour lire des livres … Pourquoi êtes-vous si nombreux, et avec des mines si peu réjouies ?

– « Où suis-je ? Que se passe-t-il ? » Le vieux directeur faillit encore s’étouffer.

Mais diable ! Il est vraiment somnambule !

Se retrouver dans une situation aussi difficile alors qu’il était le directeur de la Salle aux Poisons était sans conteste embarrassant.

– « Calmez-vous, ne vous agitez pas. Je sors tout juste de ma méditation et je ne comprends rien à tout cela. Pourriez-vous m’éclairer ? » Voyant ce gars au visage inesthétique, Zhang Xuan se hâta de le consoler.

– « Vous… Puu ! »

Agité ? Agité mon c** !

Vous ignorez tout ? Quel joli bobard !

Tout est de votre faute. Je crache du sang parce que vous m’avez tabassé !

Après avoir profité de nous comme ça, vous allez vous dérober en prétextant que vous n’y êtes pour rien ?

Le directeur était si furieux que des flammes auraient pu jaillir de ses yeux.

– « Vous n’êtes pas au courant de ce qui se passe ? Vous avez combattu le directeur et êtes arrivé jusqu’ici en détruisant d’innombrables bâtiments… Vous n’êtes pas au courant de tout cela ? » Demanda un aîné courageusement.

– « J’ai combattu le directeur ? » Zhang Xuan cligna des yeux de confusion. « Mais je ne le connais même pas. Alors comment aurais-je pu me battre contre lui ? Il doit y avoir un malentendu quelque part… » Le Maître Xu lui avait dit que le directeur de la Salle était un Maître en Poison 7 étoiles, doublé d’un expert de rang Saint 3ème Dan dernier palier, qui se vantait d’incroyables prouesses au combat. Jamais il n’aurait pu le battre en étant Saint Naissant !

– « Je suis le directeur ! » Il se leva dans un élan de fureur.

– « Vous ? » Le jeune Principal bondit d’horreur. Lorsqu’il vit cet homme défiguré, il avait pensé qu’il s’agissait d’un passant attiré par l’agitation du moment.

– « C’est moi … qui vous ai fait ça ? »

Sa capacité de l’Esprit du Vide s’était-elle améliorée de manière aussi drastique ?

– « Vous… » Le directeur fut sur le point d’éclater.

– « Je suis vraiment désolé. J’étais dans un profond état méditatif, et tout ce que j’ai fait n’était que par pur réflexe… rien de personnel. Je suis aussi surpris que vous par tout ça. » Il s’excusa rapidement afin de ne pas envenimer le conflit. Il était là pour apprendre, pas pour se faire des ennemis. Il lui fallait donc découvrir ce qui s’était passé afin de tenter de sauver la situation. Après tout, il avait promis au Maître Xu qu’il ferait profil bas, et telle était son intention.

– « Vous… Vous ne savez vraiment pas ? » Tous les regards de la Salle étaient perplexes, mais tout le monde avait aussi constaté que Sun Qiang s’était battu les yeux fermés tout du long !

– « Je n’en ai vraiment aucune idée ! » Il était complètement stupéfait, et ce n’était pas des mensonges.

– « Voilà. Vous étiez dans votre cour en train de méditer, et le Vice-directeur Ming … qui est le professeur de Duan Ren que vous avez battu plus tôt, a fait irruption dans votre résidence pour exiger vengeance. Et vous avez commencé à agir contre lui… » Voyant que Zhang Xuan ne semblait pas mentir, l’aîné lui expliqua les événements.

– « Mais… Mais alors, c’est moi qui ai causé tout ça ? » Les yeux du jeune homme faillirent sortir de leur orbite.

Il semblait qu’il était vraiment en grande difficulté cette fois-ci !

– « Oui ! Vous êtes responsable de tout ça ! » Acquiesça l’aîné.

– « Je… » Zhang Xuan se gratta la tête. Ses excuses ne serviraient à rien ! S’il n’avait fait que tabasser le directeur, il aurait toujours pu trouver une excuse et régler le problème pacifiquement avec une poignée de main et une compensation de quelques pierres spirituelles de qualité supérieure… Mais il avait tué quatorze personnes et détruit de nombreux bâtiments d’une valeur patrimoniale inestimable, sans parler des Précieux du directeur… Il n’avait aucun moyen de compenser tout cela !

La rancune du directeur allait être assurément inconciliable.

– « Ça ne marchera pas. Si je laisse l’affaire ainsi, je n’ai aucune chance de pouvoir parcourir les livres restants au Compendium. De plus, rien ne dit que je n’aurai pas besoin de leur aide pour gérer le Corps Poison Inné de Wei Ruyan ! Il ne faut pas que je me brouille avec eux maintenant… »

Un sillon de ride bien profond apparut sur le front de Zhang Xuan…

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Alexis
  • 10. Max973
  • 11. Marco
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Frederic
  • 25. Pierre
  • 26. Cédric
  • 27. Yaozard
  • 28. Korros
  • 29. lancelot
  • 30. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol. 9 / Chapitre 1001 : Mais quel chambard! Menu Vol. 9 / Chapitre 1003 : Je suis votre fondateur