La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.8 / Chapitre 939 : L’invincible Zheng Yang (Partie 2)

– « Comment ? »

– « Zhi Chen a été vaincu ? »


– « Contre un pratiquant de même niveau et d’un seul coup ? »


– « De plus, son adversaire n’a utilisé aucune technique de combat, simplement du zhenqi et de la force physique ? »


Les Maîtres en Combat furent déconcertés parce qu’ils avaient sous-estimé le jeune homme devant eux, pensant qu’il provenait d’un riche clan et avait fait monter son niveau en consommant des pilules!


Voyant leur compagnon gravement blessé au sol, ils sentirent leur sang se glacer. Mais ils étaient Maîtres en Combat tout de même! Ils pouvaient admettre d’être surpassés par des candidats spécialement choisis par l’académie de Hongyuan, mais pas par un jeune gars rencontré par hasard… et surtout aussi facilement!


– « Ça alors! »


Zhi Chen peina pour se relever et fixa son adversaire avec hostilité. Il acceptait l’humiliation si elle faisait partie du cadre de sa formation, mais pas si elle était causée par un garçon n’ayant pas 20 ans! C’était intolérable et insupportable.


Hurlant furieusement, Zhi Chen ignora les protestations de ses compagnons et se précipita en avant avec son épée. Conduisant son zhenqi jusqu’à sa limite, il exerça une tempête déchaînée de qi.


Hong long long!


Même s’il n’était qu’au royaume Éthéré, il pouvait développer une puissance à laquelle presque aucun pratiquant du royaume Chrysalide ne pouvait résister.


– « Pff! » Voyant son ennemi feindre d’être furieux, Zheng Yang se contenta de sourire avec ironie. La posture droite comme une lance, il donna de nouveau un coup vers l’avant.


La pointe de la lance étincela comme un dragon jaillissant. Et en un clin d’œil, l’arme se trouva déjà devant Zhi Chen.


– « C’est… impossible! » Le corps du Maître en Combat se raidit de peur, mais il était trop tard pour esquiver. Le bout de la lance perça sa poitrine et l’instant suivant, il fut envoyé dans les airs.


Pu!


Le coup précédent l’avait grièvement blessé, mais celui-ci le mit dans l’incapacité de poursuivre le combat.


– « Vous n’êtes pas à la hauteur! N’y a-t-il pas quelqu’un de plus fort ? » Demanda Zheng Yang, assoiffé de pratique.


Un jeune homme s’avança. « Je vais vous combattre! » Il avait un niveau Chrysalide dernier palier, était spécialisé dans le maniement de la lance, et avait pour responsabilité d’évaluer les candidats de 5ème année.


Grâce à ses prouesses, il avait terrorisé 3 candidats des trois autres académies, si bien que personne n’osa lui faire face sur le ring.


– « Je vais ajuster mon niveau pour vous combattre… »


– « Ce n’est pas nécessaire! Montrez-moi ce que vous valez plutôt! » Zheng Yang ne voulait pas en entendre parler. Après quoi, il leva sa lance et la fit avancer avec une puissance étonnante.


– « Quel gamin arrogant… » La rapidité de Zheng Yang ne lui laissa pas le temps d’ajuster son niveau.

Après avoir consacré de nombreuses années au maniement de la lance, le Maître en Combat avait depuis longtemps atteint le stade de la fusion avec son arme. Il donna des coups vers l’avant avec une telle vélocité, que ses mouvements laissèrent des empreintes formant une sorte de bouclier impénétrable.


– « Excellent maniement! On dirait que Chi Xiao a décidé de tout mettre en œuvre! »


– « Même notre chef se vante de ses qualités de meneur. Son adversaire est voué à l’échec… »


– « Ha! Un simple pratiquant du royaume de la Chrysalide a osé nous provoquer ? Il doit être remis à sa place! »



Les Maîtres en Combat savaient très bien à quel point la lance de leur compagnon était redoutable, elle parvenait même à rebuter des pratiquants mi-Saint!


Chi Xiao laissa soudainement échapper un soupir étouffé avant d’être envoyé au loin. Tout comme Zhi Chen, il s’écrasa au sol et vomit sauvagement du sang.


– « On marche sur la tête ou quoi ? Chi Xiao a été vaincu ? Et en un mouvement ? » Leur compagnon, n’ayant pu ajuster son niveau, était pourtant clairement plus fort que lui.


– « Chi Xiao… » Les Maîtres en Combat aidèrent leur ami à se relever et ils remarquèrent l’horreur et l’incrédulité dans son regard.


– « Tu vas bien ? »


Chi Xiao serra les mâchoires de douleur. « Appelle … notre chef! Je… ne suis pas à la hauteur contre lui! » Frustrés et mécontents, ses compagnons se retournèrent et partirent.



Les résidences que les directeurs avaient préparées pour leurs hôtes étaient propres et spacieuses. Une attention particulière avait été apportée à leur intérieur afin qu’ils passent un séjour confortable à Hongyuan.

Zhuo Qingfeng était assis dans la vaste salle principale. Wo Tianqiong, Shen Pingchao et Wu Ran étaient assis à son extrême opposé. Après le banquet, ces derniers n’ayant rien à faire, avaient décidé de rendre visite à Zhuo Qingfeng, dans l’espoir d’échanger leurs idées sur les arts martiaux, et ils eurent raison de le faire, car leur conversation les éclaira grandement.


En tant que commandant d’une centaine d’hommes, sa compréhension et sa maîtrise des techniques de combat dépassait de loin les leurs.


Il ne faisait aucun doute pour ces derniers, qu’il était capable de défier des adversaires possédant un niveau beaucoup plus élevé que le sien!


– « L’essence de la pratique réside dans le cœur. Un cœur stable est une garantie de progression. La principale différence entre nous, Maîtres en Combat, et vous, Maîtres Enseignants, c’est que notre cœur se voue uniquement à l’amélioration de nos capacités martiales. Tandis que votre attention doit se porter sur plusieurs fronts en même temps : la maîtrise de métiers secondaires, la transmission du savoir etc. Il est donc naturel que nous ayons un avantage en termes de combat. » Expliqua le chef Zhuo.


– « Tout à fait! »


Chaque domaine avait ses propres experts. Même les Maîtres Enseignants ne pouvaient pas être qualifiés en tout.



Wo Tianqiong pensa à quelque chose et demanda. « Maître en Combat Zhuo, pensez-vous que la conférence du Principal Zhang de ce soir pourra entraîner une amélioration significative de ses candidats ? » Selon son premier avis, cela était presque impossible, mais après les événements de la journée, un sentiment étrange le hantait.


– « Dans des circonstances normales, je dirais qu’une telle chose est définitivement impossible. Mais… il y a juste quelque chose d’un peu bizarre avec le Principal Zhang! »


– « Oui… je ressens la même chose aussi! » Répondit Wo Tianqiong. Il avait personnellement constaté la différence de force des candidats de Hongyuan avant et après la conférence.


– « Il est inutile de trop réfléchir. Nous connaîtrons la réponse demain matin! »


Brusquement, un jeune homme entra dans la pièce. C’était Ye Jun, Maître en Combat de rang Pont Cosmique dernier palier. « Chef, j’ai une mauvaise nouvelle! »


– « De quoi s’agit-il ? »


– « Nous nous promenions dans l’académie tout à l’heure, et nous sommes tombés sur un jeune homme de 16-17 ans. Celui-ci nous a mis au défi de le combattre en duel… Comment aurions-nous pu savoir qu’il serait plus fort que nous! »


– « Un jeune homme de 16-17 ans dites-vous ? » Qingfeng eut l’impression d’entendre une blague de mauvais goût.


Qui étaient-ils ?


Maîtres en Combat!


– « Je vous assure. Le jeune garçon n’est pourtant qu’au niveau Chrysalide premier palier, mais il a réussi à battre Chi Xiao en un mouvement, lui occasionnant de graves blessures! »


– « Mais je n’arrive pas à le croire! » Le chef fit de gros yeux, choqué.


Si un Maître en Combat devait perdre face à un adversaire de même niveau, cela signifiait simplement qu’il n’était pas assez qualifié. Mais face à un pratiquant de niveau inférieur… la question valait la peine d’être examinée!

– « Chef, c’est vrai! »


– « Qui est ce pratiquant ? Un Maître Enseignant de Hongyuan ? »


– « Je ne sais pas. Il nous a dit qu’il avait entendu parler de la force des Maîtres en Combat, et qu’il désirait nous défier. Il a d’abord ajusté son niveau pour combattre Zhi Chen, mais celui-ci fut vaincu en un instant. Après quoi, Chi Xiao s’est avancé pour accepter son défi, mais il a été battu aussi! »


– « S’il se déplaçait librement dans l’académie, c’est qu’il doit en faire partie, allons voir… » Le visage de Zhuo Qingfeng devint sombre.


Les principaux décidèrent de le suivre.


Avant même de parvenir à la cour, ils entendirent des cris d’agonie. Arrivés auprès des blessés, ils furent choqués de constater qu’il s’agissait des majestueux Maîtres en Combat ayant facilement maîtrisé les candidats des trois académies plus tôt dans la journée! Ils gisaient sur le sol, déversant du sang comme des fontaines. Devant eux se tenait un jeune homme tenant fièrement sa lance à la manière d’un indomptable dieu de la guerre.


– « Même en ajustant mon niveau, aucun d’entre vous n’a pu me défier! Est-ce la force des légendaires Maîtres en Combat ? » En regardant Zhuo Qingfeng, un sourire ironique apparut sur le visage de Zheng Yang. « On dirait que votre réputation vous précède! »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.8 / Chapitre 938 : L’invincible Zheng Yang (Partie 1) Menu Vol.8 / Chapitre 940 : L’invincible Zheng Yang (Partie 3)