La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.8 / Chapitre 937 : La pierre du souffle véritable

– « La conférence du Principal Zhang était vraiment si incroyable ? »


Les directeurs de l’académie de Hongyuan furent aussi stupéfaits par ces résultats. Ayant formé les candidats personnellement au cours des derniers jours, ils connaissaient très bien chacune de leurs capacités et s’étaient déjà préparés à leur défaite.

– « Une fois la Sélection terminée, je leur demanderai de copier mot pour mot le contenu de la conférence du Principal Zhang. » Xu Changqing et ses confrères furent surexcités rien qu’à penser au contenu. Si celui-ci avait pu transformer leurs élèves en expert, alors à quel point devait-il être remarquable et pointu ? Ils en avaient la chair de poule!

Cela pourrait être une formidable source d’inspiration pour leurs prouesses en combat.


– « Bai Quan et Huang Tao, vous ajustez votre niveau et allez prendre la relève! » Dit Zhuo Qingfeng. Puisque ses Maîtres en Combat du royaume Pont Cosmique n’avaient rien donné, ceux-ci devraient être capables de faire le travail. Ils affichaient un niveau Parfaite Harmonisation!


– « Oui Chef! » Les deux hommes répondirent à l’unisson.


Bai Quan sauta sur la plate-forme et immédiatement les candidats de l’académie de Hongyuan se mirent à s’agiter.


– « J’y vais! »


– « Tu es plus fort que moi, tu pourras passer plus tard. Laisse-moi passer! »


– « Te laisser passer, tu rêves, j’y vais en premier! Tu essaieras tout ce que tu veux après mon duel! »


– « Est-ce que tu me prends pour un imbécile ? À la fin de ton duel, cet homme sera déjà assommé par terre… »


– « Hé, tu es plus vieux que moi, non ? Tu n’as jamais appris à céder aux plus jeunes ? Où est parti ton décorum de Maître Enseignant ? Regarde-moi, je suis bien plus jeune que toi, et mon niveau est inférieur au tien, ne penses-tu pas que tu devrais me laisser y aller ? »



Les candidats étaient rouges d’envie et chacun se disputait sa participation. Par contre, les challengers de première année des autres académies ne voulaient pas affronter des Maîtres en Combat de ce niveau, même s’il était ajusté!


Le visage de Bai Quan se contracta devant cette agitation. Il était si furieux et frustré que des larmes menaçaient déjà de couler de ses yeux.

Je suis un Maître en Combat, un homme que nul sur le continent des Maîtres Enseignants n’ose mépriser!


Pourtant, dans un duel contre moi, vous ne manifestez aucune crainte et vous vous disputez pour déterminer qui d’entre vous va venir se battre! On dirait des ménagères faisant leur marché… C’est intolérable!


Vous êtes tous arrogants! Je vais battre votre déférence jusqu’aux tréfonds de vos os! Je le jure.


Hu!


Un jeune homme sauta sur la plate-forme. Il avait un corps plutôt mince et faisait partie des candidats les plus faibles de Hongyuan.


Tout le monde regretta qu’il les ait devancés. S’ils n’avaient pas perdu leur temps à se chamailler!


– « Bon sang! » Devant l’attitude de la foule, Bai Quan hurla furieusement. « Allez, viens, montre-moi ton mouvement le plus fort! »


Huala!


En criant, le Maître en Combat conduisit son zhenqi avec violence dans sa paume avant de la pousser férocement vers l’avant. L’attaque qui en résultat fut extrêmement puissante, au moins dix pour cent plus forte que l’attaque de Chen Zhu lorsqu’il utilisa son art secret.


Mais le candidat de Hongyuan eut comme des rayons X dans les yeux. Malgré la majesté et la complexité des mouvements de Bai Quan, ainsi que la rapidité de ses réflexes, il fut capable de trouver une faille dans son attaque et envoya un coup de pied.


Après quoi… plus rien, le Maître en Combat s’effondra, vaincu!


C’est moi le Maître en Combat, pas vous! J’ai vraiment été envoyé ici pour vous tester. Pourquoi ai-je l’impression que c’est moi qui suis testé ?


Voyant que même Bai Quan avait été vaincu, Zhuo Qingfeng fut sur le point d’expédier Huang Tao au casse-pipe lorsqu’il reçut un message télépathique de Lu Cheng. « Chef, si cela continue, je crains que nous soyons tous pris au dépourvu avant même de pouvoir finir l’évaluation des candidats de 1ère année! Mais ceci n’est pas le plus grave, si la réputation de notre Salle en pâtit… »


Tandis que d’autres ignoraient peut-être les événements étranges entourant Zhang Xuan, Lu Cheng était l’un des rares à l’avoir vécu personnellement. Il s’était fait battre par un Chrysalide premier palier alors qu’il était mi-Saint dernier palier! Alors comment les étudiants enseignés par une figure aussi incroyable que Zhang Xuan, pourraient-ils être ordinaires ?


Zhuo Qingfeng se frotta les tempes. Il ne pouvait pas perdre tous ses Maîtres en Combat chargés d’évaluer les candidats. Autrement, comment poursuivre la Sélection ? D’autant plus qu’il y avait une date limite que l’on ne pouvait pas dépasser et qui obligerait le Chef Zhuo si cela se produisait, à donner des explications à la Salle!


– « Pourquoi ne pas d’abord évaluer les candidats des trois autres académies et faire passer Hongyuan en dernier ? » Suggéra Lu Cheng.

– « Oui, cela semble être la seule chose que nous puissions faire pour l’instant… » Il leur fallait une réserve de Maîtres en Combat pour toutes les évaluations!


S’étant décidé, le Chef prit immédiatement des dispositions. Ce qui n’enchanta guère les trois principaux Wo Tianqiong, Shen Pingchao et Wu Ran, mécontents d’apprendre qu’ils seraient évalués en premier.


Il n’y avait aucun moyen de faire autrement. Compte tenu des circonstances particulières entourant les candidats de Hongyuan, il fallait terminer la Sélection à temps!



Il fallut huit heures pour évaluer tous les candidats, de la 1ère à la 5ème année, des autres académies. Et ce sont les candidats de Yunxu qui se démarquèrent, tout en effectuant le record le plus bas de son histoire, puisque que seuls douze candidats furent sélectionnés. Les académies de Luoqing et de Qingzhu obtinrent respectivement un total de 10 et de 8 candidats sélectionnés!


– « Il ne reste plus que Hongyuan… » Zhuo Qingfeng fut finalement dans l’obligation de tourner à nouveau son regard vers les candidats de Hongyuan.


Les Maîtres en Combat mis sur le tapis avaient eu le temps de récupérer et purent participer aux duels. Mais leur récupération ne dura pas longtemps face aux prouesses insensées des candidats de première année. En un seul geste, ils furent vaincus.


– « … » Voyant ses hommes tomber les uns après les autres, Zhuo Qingfeng fut rapidement envahi par la frustration et l’impuissance. Ils n’avaient pas terminé l’évaluation des candidats de première année, pourtant il restait encore 80 étudiants des autres années à faire passer! À ce rythme, quand pourraient-ils finir leur travail ?


Zhuo Qingfeng proposa. « Principal Zhang, à ce rythme, nous ne pourrons pas terminer la Sélection à temps. J’ai donc une suggestion à vous faire. Je vais faire passer un certain test à vos candidats, et s’ils réussissent, je les accepterai même si la limite de places est dépassée. Autrement, je demanderai à vos candidats de faire un tournoi éliminatoire entre eux pour satisfaire les places restantes. » Il restait 70 places de disponibles.


En fait, les 100 places proposées au départ n’étaient qu’un objectif à atteindre, s’il pouvait y avoir des génies supplémentaires, ce n’est pas la Salle des Maîtres en Combat qui s’en plaindrait!


– « Je vous écoute Maître en Combat Zhuo! » Demanda Zhang Xuan.

– « Les Maîtres en Combat ont besoin non seulement de compétences martiales, mais aussi de zhenqi et d’une force supérieure. C’est une condition nécessaire si l’on veut intégrer les combattants de la Salle! » Déclara Zhuo Qingfeng.


Wo Tianqiong, Shen Pingchao et Wu Ran acquiescèrent.


Les Maîtres en Combat pouvaient être considérés comme les militaires du Pavillon des Maîtres Enseignants, et leur objectif principal était de gérer la menace de la Tribu Démoniaque ou tout autre ennemi! L’intervention se faisait donc en groupe et non individuellement. Il ne fallait en aucun cas qu’une nouvelle recrue soit un boulet pour l’ensemble de la section.


– « J’ai emprunté une Pierre de Souffle Véritable à la Salle, spécialement pour ce test. En posant la paume dessus, elle reflète le niveau de zhenqi et de force que l’on possède! »


– « Les étudiants de Hongyuan ont effectivement atteint un niveau de compréhension effrayant dans leurs aptitudes au combat, mais leur zhenqi et leur force physique leur font toujours défaut. Dans des circonstances normales, il faudrait atteindre un score de quatre sur la pierre pour se qualifier en tant que Maître en Combat. Toutefois, compte tenu des circonstances uniques qui entourent Hongyuan, vos candidats ne devront obtenir qu’un score de 2 pour réussir! »


Pour des génies d’un tel calibre, même le siège de la Salle des Maîtres en Combat ferait des exceptions spéciales.


– « Un score de deux ? » Zhang Xuan était quelque peu confus. C’était la première fois qu’il entendait parler de cette pierre, et il n’avait donc aucune idée de ce que signifiaient ces chiffres. « Me permettez-vous de jeter un œil à votre pierre ? »


– « Bien sûr! » Zhuo Qingfeng toucha son poignet et fit apparaître une énorme tablette de pierre devant lui. Elle avait une couleur grisâtre, mais irradiait un beau halo bleuté.


– « Il s’agit bien de la Pierre du Souffle Véritable… C’est fantastique! » Les yeux de Wo Tianqiong se mirent à briller.


– « Le principal Wo a déjà vu cette pierre ? » Demanda Shen Pingchao, intrigué.


– « Je ne l’ai jamais vu moi-même, mais j’en ai entendu parler dans un livre. Elle a l’incroyable capacité d’évaluer quantitativement la pureté du zhenqi et la force physique. Il suffit de poser la main dessus et d’exercer son zhenqi au maximum, puis un chiffre apparaît. Un chiffre supérieur à 2 signifie que l’on possède un talent, et un chiffre supérieur à 4 signifie que le talent dépasse de loin celui des génies ordinaires! » Répondit Wo.


– « Si c’est le cas… Est-ce que le niveau affecte le résultat ? » Demanda Shen Pingchao. Dans ce cas, serait-il équitable d’évaluer le talent en utilisant les mêmes critères ?


– « La pierre n’évalue que la pureté du zhenqi et la force physique. Les critères d’évaluation ne prennent pas compte du niveau. »


Pendant qu’ils parlaient, Zhang Xuan marcha vers la pierre, l’examina et demanda à Zhuo Qingfeng avec enthousiasme. « Maître en Combat Zhuo, puis-je … essayer ? »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Alexis
  • 10. Max973
  • 11. Marco
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Frederic
  • 25. Pierre
  • 26. Cédric
  • 27. Yaozard
  • 28. Korros
  • 29. lancelot
  • 30. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.8 / Chapitre 936 : Comment continuer le test Menu Vol.8 / Chapitre 938 : L’invincible Zheng Yang (Partie 1)