La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.8 / Chapitre 889 : Le réveil de Wei Ruan

Zhang Xuan avait vraiment creusé sa propre tombe cette fois-ci. Apprivoiser autant de bêtes pour un seul homme était un fardeau extraordinaire à porter.

Mais elles ne reculeraient devant rien, c’était le Maître Zhang qu’elles voulaient et personne d’autre! Et il n’allait pas refuser et réduire à néant tous les efforts accomplis!

Une chose était sûre, c’est qu’il souffrait de sévères vertiges à force d’absorber des âmes et avait les yeux injectés de sang.

S’il vous plaît, épargnez-moi…

Après environ douze heures d’effort, il réussit finalement à absorber toutes les âmes offertes par les bêtes spirituelles et se sentait si fatigué qu’il aurait pu s’évanouir.

Mais il savait que ce n’était pas encore le moment de se reposer. Cela faisait un jour que l’âme de Wei Ruyan avait été placée dans l’arbre Bodhi pour y être nourrie et elle devait bientôt se réveiller. Il ne fallait pas que cet arbre succombe à la constitution unique de la jeune fille en raison d’une exposition prolongée!

Donc Zhang Xuan quitta la Crête pour se rendre au palais royal.

Il était déjà tard dans la nuit, et Yu Shenqing n’était pas d’humeur à se reposer.

– « Quelque chose de particulier est arrivé à l’arbre ? » Demanda Zhang Xuan.

– « Non rien de particulier! » Répondit Yu Shenqing.

– « Allons voir. » Le duo se rendit dans la résidence.

Arrivé sur les lieux, le jeune Zhang fut soulagé de voir l’Arbre Bhodi luxuriant, ne montrant aucun signe de faiblesse!

– « Maître Enseignant Zhang, je vais prendre mon congé maintenant. Si vous avez besoin de quelque chose, n’hésitez pas à le faire savoir à mes hommes. » Sachant qu’il devait être seul, Shenqing salua et partit.

Le jeune homme vérifia à deux reprises qu’il n’y avait personne avant d’extraire son âme pour jeter un œil à l’arbre et il réalisa avec satisfaction que l’âme de Ruyan avait été considérablement renforcée.

Après quoi, il réintégra doucement son corps, et utilisa son énergie d’âme pour faciliter le processus de fusion entre le corps et l’âme de sa patiente.

Il n’était pas facile de fusionner une âme et un corps séparés, mais il fut heureux que Zhang Xuan ait cultivé l’Art des Âmes de la Voie Céleste. Cela conférait à son âme une propriété unique lui permettant de posséder un corps sans risque de rejet… Néanmoins, il lui fallut encore une heure environ avant de parvenir à fusionner parfaitement le corps et l’âme de Wei Ruyan.

La procédure achevée, Zhang Xuan tapa du doigt la glabelle de la jeune fille et dit: « Réveillez-vous! »

Weng!

Un bourdonnement retentit et Wei Ruyan commença à ouvrir les yeux lentement.

Il faut dire que malgré ses nombreuses années de maladie, elle avait toujours une beauté incroyable, comparable à celle de Wang Ying. Ce qui frappa particulièrement Zhang Xuan, c’était ses yeux. Ils reflétaient l’innocence d’un bébé qui n’avait jamais été témoin des maux du monde.

– « Vous êtes… » Elle voyait pour la première fois celui qui lui avait sauvé la vie.

– « Je suis Zhang Xuan, un Maître Enseignant. J’ai réussi à guérir le mal dont vous souffriez, vous n’aurez plus à vivre une vie remplie de douleurs et de souffrances. »

– « Mon affliction est guérie ? » Elle se souvenait que son père l’avait emmenée chez de nombreux médecins et Maîtres Enseignants et qu’aucun traitement n’avait fonctionné. Au fond de son cœur, elle avait déjà abandonné tout espoir depuis longtemps.

– « Essayez de vous lever. » Lui dit-il gentiment.

– « Me lever ? » Confuse, elle appuya doucement sa paume contre le sol pour se relever, mais à son grand étonnement, son corps vola à sept mètres de haut dans les airs, la faisant presque s’écraser contre un arbre proche.

– « Ahhh! » Elle cria de peur alors qu’elle retombait, s’attendant avec appréhension à souffrir et à s’écrouler sur le sol. Cependant, ses bras, tremblants dans un moment de panique, réussirent à stabiliser son corps et elle se plaça doucement au sol.

– « … » Wei Ruyan écarquilla les yeux, sous le choc, abasourdie par les changements survenus dans son corps.

En raison de son affliction, même si son père était un expert du royaume Saint, elle ne s’était jamais entrainée un seul jour de sa vie et ne connaissait donc pas sa force!

Mais… pour pouvoir voler dans les airs avec une légère poussée et atterrir doucement en agitant les bras, il était clair qu’elle possédait une force bien supérieure à celle d’un mortel ordinaire…

Que se passait-il ?

– « Vous avez consommé de nombreuses herbes médicinales précieuses durant ces années, et même si elles ne vous ont servi à rien, leurs propriétés commencent à répandre leur énergie maintenant que votre corps a récupéré. Pour le moment, votre niveau est celui d’un pratiquant du royaume Chrysalide dernier palier! » Mais en prenant en considération ses deux constitutions uniques, elle pouvait rivaliser avec un pratiquant de rang mi-Saint!

– « Au dernier palier du royaume Chrysalide ? Maître Enseignant Zhang, merci de m’avoir sauvé la vie! » Elle s’agenouilla.

– « S’il vous plaît, relevez-vous! » Il s’approcha pour l’aider.

– « Oui! » Elle observa son environnement et ne reconnut aucune présence familière. « Maître Enseignant Zhang, où est mon père ? Est-il au courant de mon rétablissement ? » Elle savait à quel point son père serait heureux s’il la voyait ainsi. Ils étaient complices depuis toujours et se soutenaient mutuellement.

– « Wei Changfeng … » Devant la joie de la jeune fille, Zhang Xuan ne savait pas comment lui annoncer la nouvelle.

– « Et mon père ? »

– « Il a quitté ce monde. » Aussi cruelle que fut la nouvelle, c’était la vérité, et Wei Ruyan devrait y faire face un jour ou l’autre.

– « Il est…mort ? » Elle devint pâle instantanément et son corps chancela.

– « Ruyan, tu dois continuer à vivre. Peu importe le prix, je te sauverai! »

– « Prends ton médicament, il t’aidera à récupérer… »

– « Tu es ma fille bien-aimée. Je te donnerai tout ce que le monde a à offrir, y compris ma vie … »

Ces paroles résonnaient encore dans les oreilles de Wei Ruyan, mais la personne qui les avait prononcées n’était plus là!

Père…

Ses yeux rougirent alors que sa vue se brouillait à cause des larmes. Au milieu de ses sanglots, elle demanda au jeune professeur. « Comment mon père est-il mort ? »

– « Il est mort en essayant de vous sauver… » Il lui raconta toute l’histoire : la Fleur à Dix Feuilles, le plan de You Xu et le voyage de Wei Changfeng dans les profondeurs de la Crête Brumeuse…

Elle serra les poings et son corps maigre se mit à trembler comme une feuille. « Père … » Murmura-t-elle faiblement. L’amour de son père était plus grand qu’une montagne, et aucun mot ni aucune action n’auraient pu lui rendre ces sentiments.

Ses genoux touchèrent alors le sol. « Maître Enseignant Zhang, acceptez-moi s’il vous plait comme élève! » Il fallait que son père soit rassuré de là-haut.

– « Oui, je vous accepte. À partir d’aujourd’hui, vous serez mon élève! » Il avait promis à Wei Changfeng de prendre soin de sa fille.

– « L’étudiante Wei Ruyan adresse ses respects au professeur Zhang! » Agenouillé au sol, elle se prosterna plusieurs fois. S’agissant de la reconnaissance d’un professeur, Zhang Xuan ne l’interrompit pas.

– « Professeur, puis-je savoir où est le meurtrier de mon père, You Xu ? » Les années de lutte contre son affliction avaient rendu son esprit exceptionnellement fort malgré son jeune âge. Sa force mentale était au moins égale à celle de Lu Chong, si ne n’est supérieure. Elle était déterminée à faire payer le prix au directeur de l’Ecole de Médecine.

– « Je savais que vous demanderiez vengeance, alors je l’ai arrêté. Suivez-moi! » Il informa l’un des gardes de prévenir Yu Shenqing de son départ. Après quoi, il appela Helios, et le duo prit la direction de la résidence.

Arrivé sur les lieux, Zhang Xuan demanda à Sun Qiang de faire venir You Xu. Ce dernier ne ressemblait plus à ce qu’il était. N’ayant que la peau sur les os, il avait pris au moins dix ans.

– « Voici le meurtrier de votre père. Je vous le laisse! » Sachant qu’il fallait qu’elle évacue sa colère et sa frustration, il la laissa et ferma la porte derrière lui.

Si elle voulait venger son père, elle devait le faire de ses propres mains. Lui, Zhang Xuan, n’accepterait jamais une personne faible comme disciple!!!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.8 / Chapitre 888 : J’ai pêché Menu Vol.8 / Chapitre 890 : Pourquoi l’ancien Principal est-il mort