La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Chapitre 1914 – Une vie excitante

Zhang Xuan reprit peu à peu conscience, secoué par une terrible migraine.

La première chose qui apparut dans son champ de vision fut un plafond blanc. Il parcourut rapidement les environs du regard et découvrit être allongé sur un lit dans une pièce relativement spacieuse.

Ma force…

Il s’assit lentement et grimaça à cause de la douleur atroce qui l’assaillait au moindre petit mouvement. Il jeta un coup d’œil à son propre corps et découvrit être enveloppé de bandages. Il essaya de manier son zhenqi, mais il réalisa n’en avoir plus qu’une quantité infime.

Pourquoi mon zhenqi est-il si lourd ?

En se penchant sur la question, il remarqua que son zhenqi était devenu incroyablement dense et que, même en ne le déplaçant qu’un peu, cela le fatiguait.

Il s’aperçut que ce n’était pas qu’il était à court d’énergie, mais que tout ce qu’il avait stocké dans son corps s’était condensé en zhenqi de l’Azur.

Certes, un zhenqi aussi concentré lui donnerait une plus grande force, mais le problème était qu’il ne pouvait même pas le manoeuvrer. Encore moins l’utiliser pour récupérer de ses blessures !

Il essaya rapidement de se souvenir de ce qu’il s’était passé.

Je suis entré dans le passage menant à l’ A zur, mais j’ai fini par être bloqué par un éclair. Je cherchais à le contourner lorsque j’ai été frappé par un autre. Puis je me suis évanoui…

Voyant ses blessures et fouillant dans sa mémoire, il arriva à une conclusion qui l’étonna.

Se pourrait-il que je sois déjà dans l’Azur ?

Puisqu’il s’était évanoui dans le passage, il aurait dû se réveiller à la dérive. Mais voilà qu’il était allongé dans une pièce, entièrement recouvert de bandages. Avait-il réussi à contourner la zone électrique et à atterrir dans l’Azur ?

Cette idée le poussa à analyser plus en détail les alentours. Il tenta de libérer sa Perception Spirituelle, mais tressaillit.

Dans le passé, il avait facilement pu surveiller une zone large de millions de kilomètres, mais voilà que cette capacité était limitée à son corps. Peu importait comment il s’y prenait, il ne pouvait la pousser plus loin que sa peau !

Quelle incroyable pression spatiale !

À ce stade, il était certain d’être dans l’Azur. Non seulement il était incapable de déployer sa Perception Spirituelle, mais même son vol était restreint. Le simple fait de se déplacer était difficile.

Gugugugu !

Un grondement s’éleva de son abdomen. Il avait faim.

Depuis le royaume Transcendant Mortel, il avait été capable de subvenir à ses besoins corporels en absorbant l’énergie spirituelle et en cultivant. Manger avait été une option. C’était la première fois depuis longtemps qu’il se sentait affamé, comme si son corps était complètement vide.

Il soupira, ferma les yeux. À travers ses sens, il sentait que les environs étaient remplis d’une abondance d’énergie spirituelle dense. Sa concentration était au moins dix fois plus élevée que ce qui était tombé sur la plateforme surélevée du Domaine de Kunxu.

Il essaya de l’absorber pour la raffiner et récupérer ses blessures, mais son visage rougit et il cracha du sang.

Après une série de toux violente, il dut frapper sa poitrine plusieurs fois. La sensation d’étouffement s’atténua enfin.

Quand il n’était pas blessé, il pouvait profiter de sa résistance physique pour endurer l’absorption de cette énergie. Cependant, avec son corps en lambeaux et ses méridiens fissurés, la simple tentative d’en absorber lui donna l’impression d’exploser, sans parler d’essayer d’en assimiler.

On dirait que je ne pourrai essayer que lorsque mes blessures se seront un peu rétablies… Zhang Xuan soupira à nouveau.

Il savait que l’impatience ne le mènerait nulle part, alors il décida de laisser le temps faire son travail.

Néanmoins, le fait d’être incapable de conduire son zhenqi et l’étendue de ses blessures signifiait qu’il n’était pas différent d’un humain ordinaire. Il allait devoir faire preuve de prudence jusqu’à avoir enfin récupéré.

– « Tout d’abord, je devrais commencer par me trouver de la nourriture, » murmura-t-il.

Sautant sur ses pieds, il se frotta le ventre et sortit de cette chambre.

Huhuhu !

Poussant la porte, il entendit une série de coups tranchant le vent. Tournant les yeux, il vit un jeune homme avec une épée en acier. Il exécutait une technique et, bien que ses mouvements ne fussent pas exceptionnels, ils portaient une grâce particulière qui les rendait extrêmement agréables à suivre.

Quelque chose attira rapidement l’attention de Zhang Xuan. La jambe gauche du jeune homme était aussi raide qu’un morceau de bois. Avait-il été blessé ? Ou était-ce un handicap de naissance ? Cela entravait clairement ses mouvements.

Ses bases s ont bonnes , mais la technique qu’il apprend est nulle Il fronça les sourcils.

N’importe quel Maître Enseignant 3 étoiles du Continent aurait pu lui pondre un art plus profond. Vu ses difficultés à bouger, son exécution pouvait à peine être considérée comme acceptable.

Il poussa un léger soupir et attira immédiatement l’attention du jeune homme. Ce dernier arrêta sa pratique et tourna la tête. En voyant Zhang Xuan, il eut l’air ravi. « Vous êtes réveillé ! »

De plus près, le prodige remarqua qu’il avait affaire à un jeune adulte, pas très grand, un peu plus gros que lui. En utilisant le système de mesure de son monde précédent, il n’aurait même pas fait un mètre cinquante. Une énorme tache de naissance écarlate mangeait la moitié de sa joue gauche.

Bref, il n’était pas beau, ni même moyen.

– « Merci de m’avoir sauvé la vie, » dit Zhang Xuan en s’inclinant.

– « Ce n’est rien. Je vous ai vu par hasard, alors je vous ai ramené… Je pensais que vous alliez mourir vu la gravité de vos blessures, mais vous avez réussi à récupérer par vous-même… » Il se gratta la tête, l’air gêné.

Ses mots avaient du mal à sortir. Il ne devait pas avoir l’habitude d’interagir avec d’autres personnes.

– « Troisième Jeune Maître… »

Un homme entra dans la cour. En voyant Zhang Xuan, il fut stupéfait un moment avant de s’incliner calmement pour le saluer. « Monsieur, il semble que vous soyez enfin réveillé ! »

Le prodige répondit par un simple signe de tête.

Il observa attentivement ce nouvel individu et remarqua que les vêtements de ce dernier étaient tachés. Son visage était un peu abîmé et des traces de sang pointaient au coin de ses lèvres. Ses joues étaient également meurtries. Il était évident qu’il venait d’être battu par quelqu’un.

Le jeune homme infirme parut confus en voyant son état. Il se précipita vers lui et lui demanda d’un air inquiet : « Doyen Yi, que s’est-il passé ? »

– « Troisième Jeune Maître, ce n’est rien, » répondit-il maladroitement.

Cependant, celui-ci continua de le fixer, visiblement pas convaincu. Sous le poids de son regard, le Doyen Yi céda et expliqua : « La Deuxième Jeune Maîtresse de la Maison du Gouverneur de la Ville est ici ! »

– « Xue Qin ? Vraiment ? » Cette nouvelle fit briller ses yeux.

– « Oui, vraiment… » En voyant l’expression de son visage, de Doyen Yi devint encore plus rouge. Comme s’il y avait quelque chose qu’il voulait lui dire, mais qu’il ne savait pas du tout comment aborder le sujet.

Le jeune infirme le remarqua rapidement. Son sourire disparut et il demanda : « Son arrivée a-t-elle quelque chose à voir avec vos blessures ? »

Il hésita, puis dit : « Le Pavillon de l’Épée du Nuage Ascendant n’est-il pas venu dans notre ville pour, dans trois jours, accepter de nouveaux disciples ? En s’appuyant sur ses relations, Xue Qin a réussi à obtenir une place à l’avance… »

– « Oh ! » Le visage taché s’illumina de joie. « N’est-ce pas une bonne nouvelle ? » Mais aussitôt, il baissa la tête pour regarder sa jambe gauche estropiée. Son expression devint rapidement triste. Il soupira. « Je suppose que je n’ai aucune chance de mon côté… Une fois cette place acquise, il ne fait aucun doute qu’elle partira avec les représentants du Pavillon de l’Épée du Nuage Ascendant dans trois jours. Va-t-elle venir me dire au revoir ? »

– « Elle… Elle… » Le Doyen hésita un long moment avant de finalement lui avouer la vérité. « Elle vient pour annuler vos fiançailles ! »

– « Nos fiançailles ? » Il pâlit, chancela et faillit tomber. « Elle veut les annuler, juste parce qu’elle est devenue une disciple du Pavillon de l’Épée du Nuage Ascendant ? »

Qu’importe où on se trouve, être rejeté par sa fiancée était incroyablement humiliant.

En entendant leur conversation, Zhang Xuan fronça les sourcils.

Une jeune femme talentueuse méprisait son fiancé et demandait l’annulation de leur mariage. Un jeune homme blessé et insulté décidait d’atteindre le sommet pour un jour lui rendre la pareille. Ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué !

Dire qu’il tombait sur une telle scène de ménage dès son arrivée dans l’Azur.

Comme la vie était excitante !

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. Manon
  • 🥉 3. David
  • 4. SaPhirYNA
  • 5. Cinthia
  • 6. Florian
  • 7. Cesar
  • 8. Reinox
  • 9. Ruben
  • 10. PascalW
  • 11. jack975
  • 12. Caroline
  • 13. Fleadly
  • 14. Kyshin
  • 15. Ali
  • 16. guillaume
  • 17. Alexis
  • 18. Max973
  • 19. Cindy
  • 20. Marco
  • 21. enzo
  • 22. j
  • 23. tristan
  • 24. Ba-Soma
  • 25. Thomas
  • 26. nevri
  • 27. Aeyna
  • 28. Starbuck
  • 29. JOSEPH
  • 30. Xetrix
  • 31. Pierre
  • 32. Cédric
  • 33. Martin
  • 34. Ronan
  • 35. Frederic
  • 36. Yaozard
  • 37. lancelot
  • 38. Cdric
  • 39. Korros
🎗 Tipeurs récents
  • David
  • tristan
  • Fleadly
  • Kyshin
  • Ruben
  • j
  • Manon
  • enzo
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Cdric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1913 – Jusqu’à l’Azur Menu Chapitre 1915 – Dan Xiaotian