La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Chapitre 1549 – Zhang Xuan est mon fils !

– « Une tache de naissance ? Mon arrière-train ? » Zhang Xuan était abasourdi.

Lors de son voyage, il s’était lavé un certain nombre de fois et avait passé un certain temps à s’examiner, à découvrir à quoi ressemblait son nouveau corps. En effet, une marque écarlate ornait son postérieur. Mais il aurait dû être le seul à le savoir ! Comment cet homme d’âge moyen pouvait-il être au courant ?

Le Saint Céleste le regarda avec suspicion.

Pouvait-il posséder une capacité similaire à celle de la Bibliothèque de la Voie Céleste qui lui permettrait d’analyser son adversaire ?

Mais avoir une marque sur le corps n’était pas un défaut, il était donc impossible pour la Bibliothèque de la détecter ! De plus, il possédait la Constitution Divinatoire Désincarnée. Si un Voyant essayait de se pencher sur son cas, il ne voyait rien du tout !

D’un autre côté, il n’était pas rare qu’une personne eût une marque de naissance sur les fesses… Non ?

– « Vous… » Zhang Xuan ne put s’empêcher de fixer le Saint de l’Épée Xing, confus, ne comprenant pas quelles étaient ses intentions.

Celui-ci, devant cette admission implicite, sentit son cœur accélérer. de plus en plus agité, il continua : « Est-ce que votre anniversaire est le dixième jour du neuvième mois, le Jour de l’Appréciation des Enseignants ? »

– « Mon anniversaire ? » Zhang Xuan secoua la tête. « Je suis orphelin, j’ai bien peur de ne pas connaître le jour de ma naissance.

L’ancien détenteur de ce corps avait erré seul, aussi loin que sa mémoire remontait. Dans aucun de ses souvenirs n’apparaissaient son père, sa mère ou même des indices sur son lieu d’origine. La seule chose qu’il savait, c’était son âge. Rien d’autre.

– « Je vais être franc avec vous… » Notant que sa confusion allait en s’accroissant, le Saint de l’Épée Xing décida de ne plus tourner autour du pot et alla droit au but. « Je pense que vous êtes sans doute mon fils disparu il y a longtemps ! »

– « Votre fils ? » Stupéfait un moment, un éclair parcourut ses neurones. « Par votre “fils”… Faites-vous allusion au jeune prodige ? »

Son interlocuteur était non seulement le Maître du Clan Zhang, mais également le père du jeune prodige. De ce qu’il en savait, il n’avait qu’un seul enfant, ce qui signifierait… qu’il était le jeune prodige.

Son esprit devint immédiatement un sacré bazar.

Les mois précédents, il avait maudit le fiancé de Luo Ruoxin qui ne s’était jamais présenté devant elle. S’il avait pu, il l’aurait enterré plusieurs fois ! Jamais il n’aurait pensé que… c’était lui !

– « Non, c’est impossible. J’ai vérifié la présence de la lignée du Clan Zhang en moi. Nous n’avons aucun lien de parenté ! »

Il s’était demandé une fois s’il venait du Clan Zhang. Pour cela, il avait “emprunté” un peu de sang de Zhang Jiuxiao pour effectuer un test. Le résultat avait été négatif, ce qui signifiait qu’il n’y avait absolument aucune relation entre lui et le Clan Zhang !

Et puis, même si ce test se révélait faux, il était entré dans le Réservoir de Sang du Clan Zhang et n’avait rien ressenti. Pas la moindre résonance. Tous ces indices montraient qu’il n’avait rien à voir avec ce Clan Sage. Alors, comment cet homme pouvait-il être son père ?

– « En ce qui concerne votre sang, de trop nombreuses implications y sont liées, je vous l’expliquerai quand nous nous retrouverons dans un cadre plus privé. Cependant, si vous avez encore des doutes, vous pouvez comparer votre sang avec celui de ma femme. Même si vous avez perdu la lignée du Clan Zhang, le sang de votre mère doit encore couler dans vos veines ! » dit-il en faisant signe au Saint de l’Épée Meng de venir.

Celle-ci avait deviné que les deux hommes communiquaient par télépathie. Elle vola rapidement à leur rencontre, son visage exprimant son agitation.

Zhang Xuan hésita un moment avant de demander : « Comment pouvons-nous effectuer ce test ? »

Étant donné la force et le statut de ces deux personnes, pourquoi mentiraient-elles sur ce sujet ? De plus, ils savaient qu’il y avait une marque sur son siège. Ce n’était pas une preuve concluante, mais un indice qui l’incita à coopérer. Que ce fût vrai ou non, il pouvait ainsi tourner une certaine page pour lui et pour les Saints de l’Épée Xingmeng.

Autrement, cette affaire pèserait sur leurs esprits.

Si, par hasard, il était vraiment le jeune prodige disparu, qui pourrait l’empêcher d’épouser Luo Ruoxin ? Tout se mettrait naturellement en place, et ils connaîtraient une fin heureuse.

Bien sûr, il trouvait un peu gênant de se retrouver soudainement avec deux parents, mais sans doute parce qu’il avait déjà été orphelin dans sa vie précédente, il n’était pas trop ennuyé par cette idée. Il se sentait capable de s’en accommoder avec le temps.

Et même s’il n’était pas le jeune prodige, cela ne changeait rien à ses projets. Dans ce cas, après avoir obtenu des excuses, il n’aurait plus rien à voir avec le Clan Zhang. Il avait déjà suffisamment de pouvoir et d’influence pour affronter les deux Clans Sages.

S’ils refusaient de comprendre, il n’aurait qu’à leur expliquer à l’aide d’autres formes d’arguments. Après tout, il ne reculerait pas sur cette question.

– « Donnez-moi une goutte de votre sang ! » demanda Wang Mengya par télépathie.

Il tendit un doigt en avant et une gouttelette en jaillit. Prenant une profonde inspiration, elle prit un jeton de jade et plaça avec attention la goutte à sa surface. Après quoi, elle fit une petite incision sur son propre doigt et la fit tomber sur le jeton.

Weng !

Tandis que les deux gouttelettes entraient en contact l’une avec l’autre, elles fusionnèrent rapidement. Dans un léger bourdonnement, le jeton émit une lumière cramoisie aveuglante.

– « Ce… C’est… » Ses yeux féminins s’embuèrent immédiatement. Elle trembla de tous ses membres. « Vous vous appelez Zhang Xuan, n’est-ce pas ? Mon fils, enfin ! »

– « … » Il n’en revenait pas. Il examina attentivement l’objet brillant.

Il reconnut cet artefact : il s’agissait d’un outil pour tester la parenté.

En d’autres termes… Il avait un lien familial avec le Saint de l’Épée Meng !

Alors, il était vraiment le fils des Saints de l’Épée Xingmeng.

Il était le jeune prodige qu’il avait détesté avec une telle passion.

Était-ce la volonté des cieux ? Non seulement le Maître Enseignant Yang, dont il avait inventé le nom sur un coup de tête, était une personne réelle, mais même son union avec Luo Ruoxin avait été également prédestinée.

Le Saint de l’Épée Xing, également sous le choc, prit enfin une profonde inspiration et éclata de rire. « Hahaha, nous l’avons enfin trouvé ! »

Il en avait encore douté. Après tout, quelles étaient les chances de retrouver le fils qu’ils avaient perdu de nombreuses années auparavant au milieu d’un Continent aussi immense ? Cependant, ayant vu les deux gouttelettes fusionner parfaitement, il fut parfaitement convaincu.

Après que les deux hommes eurent fini de se battre, ils avaient commencé à communiquer par télépathie. Puis, tout à coup, tous s’étaient agités. Incapable de supporter un tel suspens plus longtemps, Ren Qingyuan demanda précipitamment : « Saint de l’Épée Xing, qu’est-ce qu’il se passe ? »

– « Vice-Maître de Pavillon Ren, le Clan Zhang abandonne toute plainte contre Zhang Xuan ! Nous ne maintiendrons pas davantage les poursuites… Aussi, j’espère que le Pavillon des Maîtres Enseignants fera une faveur au Clan Zhang et annulera le Mandat d’Arrêt ! »

– « Vous voulez que nous revenions sur le Mandat d’Arrêt… C’est… » Il n’arrivait pas à le croire.

C’était le Clan Zhang qui avait été le plus agité. Pourquoi laissait-il soudainement tomber cette histoire ?!

– « Une fois que le Pavillon des Maîtres Enseignants émet un Mandat d’Arrêt, il ne peut être annulé facilement, à moins que… qu’il y ait des circonstances particulières. Que s’est-il passé ? » insista-t-il.

Si le Pavillon lançait et revenait sur une chasse à l’homme à la légère, cela ne ferait que saper son autorité.

Même s’il voulait l’annuler, il devait avoir une raison valable de le faire !

La situation ne pouvait se résoudre avec un simple duel et une poignée de main !

– « Zhang Xuan est le jeune prodige disparu du Clan Zhang ! Nous venons de le confirmer avec un test sanguin, aucun doute n’est possible ! » affirma le Saint de l’Épée Xing.

– « Notre professeur est… le jeune prodige du Clan Zhang ? » Zheng Yang et les autres se regardèrent, sous le choc.

Ils l’avaient suivi pour la plupart depuis le Royaume de Tianxuan. Ils savaient douloureusement à quel point il était pauvre. Il avait lentement pavé sa propre voie de ses mains, n’ayant personne sur qui compter. Comment était-il devenu un des membres principaux du Clan Zhang ?

Sans parler de cet individu légendaire, né avec le Don de la Sainteté… le jeune prodige !

Secoué, Zhang Wuheng hurla son incrédulité : « C’est impossible ! J’ai testé sa lignée, il n’a absolument aucune relation avec le Clan Zhang ! »

– « Zhang Wuheng, insinuez-vous que je suis incapable de reconnaître mon propre fils ? » cracha le Saint de l’Épée Xing. « Alors que vous êtes le Premier Doyen du Clan Zhang, vous avez essayé d’assassiner mon fils, et fait émettre un Mandat d’Arrêt sur sa personne, votre propre futur Maître de Clan… Retournez à la Cité Draco-Tigre immédiatement et attendez votre punition ! Ne me faites pas répéter ! »

– « Je… » Zhang Wuheng tituba faiblement, le visage pâle.

Si Zhang Xuan était vraiment le jeune prodige, cela signifiait qu’il était le vrai Maître du Clan Zhang ! Même s’il était le Premier Doyen, le crime d’avoir tenté de le tuer méritait plusieurs peines capitales !

– « C’est votre fils ? » Ren Qingyuan écarquilla les yeux.

Il avait vérifié le dossier de Zhang Xuan avant d’émettre le Mandat d’Arrêt. Il y était dit que ce jeune homme était un orphelin du Royaume de Tianxuan. En un clin d’œil, il était devenu le Maître du Clan Zhang.

Si c’était vrai, la requête d’annulation du Mandat d’Arrêt était parfaitement justifiée !

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. Manon
  • 🥉 3. David
  • 4. SaPhirYNA
  • 5. Cinthia
  • 6. Florian
  • 7. Cesar
  • 8. Reinox
  • 9. PascalW
  • 10. Ruben
  • 11. jack975
  • 12. Caroline
  • 13. Fleadly
  • 14. Kyshin
  • 15. guillaume
  • 16. Ali
  • 17. Alexis
  • 18. Cindy
  • 19. Marco
  • 20. enzo
  • 21. Max973
  • 22. tristan
  • 23. j
  • 24. Ba-Soma
  • 25. Thomas
  • 26. nevri
  • 27. Starbuck
  • 28. Aeyna
  • 29. Pierre
  • 30. Cédric
  • 31. Martin
  • 32. Ronan
  • 33. JOSEPH
  • 34. Xetrix
  • 35. Yaozard
  • 36. Frederic
  • 37. Cdric
  • 38. Korros
  • 39. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • David
  • tristan
  • Fleadly
  • Kyshin
  • Ruben
  • j
  • Manon
  • enzo
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Cdric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1548 – Admettre la défaite Menu Chapitre 1550 – Le Saint de l’Épée Meng a son caractère !