La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Chapitre 1368 – Le Sanctuaire des Voyants

– « Je compte sur vous, Frère Luo! »

Zhang Xuan n’avait pas encore pris ses marques au Sanctuaire des Sages, il lui était difficile de s’y repérer. En entendant une déclaration si confiante, ses yeux s’illuminèrent aussitôt.

S’il pouvait être introduit par un habitué, il éviterait de nombreux problèmes. De plus, il était plus que disposé à frapper Zhang Chun. Sans parler du fait que celui-ci lui devait encore quelques pierres spirituelles. Quelques jours s’étaient écoulés depuis leur combat, il était donc temps pour lui de recouvrer ses dettes.

– « Pas besoin d’être aussi formel avec moi! » Luo Xuanqing se mit à rire et prit les devants.

Même si la cultivation du prodige était encore relativement à la traîne, il avait fait preuve d’une maîtrise extraordinaire des Formations et sa capacité à aider d’autres personnes à percer n’était pas en reste. Même lui et son Clan Luo auraient largement intérêt à se lier d’amitié avec une telle personne.

De plus, sa personnalité lui plaisait.

En chemin, le Roi de la Destruction envoya quelques messages à l’aide de son jeton de communication. Il se tourna ensuite vers Zhang Xuan tout sourire. « Il n’est pas dans le Sanctuaire Intérieur mais dans le Sanctuaire des Voyants. Allons le coincer là-bas! »

– « Le Sanctuaire des Voyants ? »

– « C’est une branche de la Guilde des Voyants. C’est le même principe que la branche où vous avez passé votre examen pour devenir un Maître des Formations 8 étoiles. »

– « Vous voulez dire qu’il y a une branche de la Guilde des Voyants dans le Sanctuaire des Sages ? » Les yeux du Saint Céleste brillèrent d’excitation.

Il en avait entendu parler par le passé. Cette profession faisait partie des Neuf Voies Supérieures et était entourée de mystère. Les Voyants étaient connus pour utiliser des méthodes mystérieuses afin de prévoir les événements futurs et en profitaient pour s’attirer une bonne fortune et parer à la malchance.

La plupart des Clans Sages avaient quelques Voyants dans les rangs de leurs Doyens honoraires, ces derniers les aidant à prendre des décisions importantes.

Zhang Xuan n’avait entendu que des rumeurs à leur propos et n’en avait rencontré aucun. Qui aurait pu penser qu’une branche était installée dans le Sanctuaire des Sages ?

– « Bien sûr! Vous sous-estimez le Sanctuaire des Sages! Zhang Chun s’y est rendu pour obtenir des informations sur vous après avoir lamentablement perdu contre votre Dragon Azur des Enfers. »

Le fait que Luo Xuanqing eût découvert sa position si rapidement ne pouvait que signifier qu’il avait de nombreux espions à sa botte sur place.

– « Il veut des informations sur moi ? Ne serait-ce pas plus efficace de demander de l’aide aux bonnes personnes ? »

De son point de vue, engager l’aide d’un Voyant pour ce genre de chose n’avait aucun sens. Après tout, son passé était détaillé dans son dossier de Maître Enseignant. Tout ce que leur ennemi commun devait faire était de faire jouer ses relations pour y accéder. De plus, il y avait probablement un certain degré d’erreur dans la capacité de n’importe quel Voyant. Une telle démarche était contre-productive.

– « Le Clan Zhang a toujours été plutôt superstitieux, et ils considèrent hautement les Voyants et leur capacité de divination. Le Maître de Clan actuel, le Saint Xingmeng, a même invité tous les Voyants 9 étoiles à le visiter ces dernières années, » cracha-t-il avec un dédain évident.

– « Pourquoi faire ? »

En tant que Clan numéro un du Continent des Maîtres Enseignants, sa position était particulièrement stable, et il était béni par de nombreux descendants talentueux. Quelle affaire pouvait donc inquiéter autant le Maître du Clan Zhang pour qu’il réclamât l’aide de Voyants 9 étoiles ?

– « Qui sait ce qui se passe dans l’esprit de ces fous ? » Son guide haussa les épaules.

Le Sanctuaire des Voyants était situé dans le Hall de l’Érudition, tout comme les autres zones d’examen. Il ne leur fallut guère de temps pour arriver à destination.

Le bâtiment dégageait une atmosphère complètement différente des branches d’autres professions. Il était extrêmement vieux, portant la légère effluve d’un âge oublié. Il ressemblait à une écaille de tortue posée à l’envers, recouverte de toutes sortes de fissures étranges à sa surface. La sensation qu’il induisait était assez mystérieuse et difficile à décrire, mais il semblait être imprégné de la volonté des cieux, servant de fenêtre pour scruter les secrets de l’univers.

Les portes des autres branches étaient toutes grandes ouvertes. Quant à celles-ci, elles étaient closes.

– « C’est le Sanctuaire des Voyants ? »

– « Oui. J’ai essayé de m’y intéresser dans le passé, mais en dépit d’avoir étudié la question pendant quelques jours, je n’ai pas pu me qualifier en tant qu’apprenti. Alors j’ai juste abandonné. C’est vraiment une profession énigmatique. Ce ne sont pas de parfaits charlatans, car leurs prophéties et leurs avertissements se révèlent être étonnamment précis de temps à autre. Mais secouer des dés pour déterminer son destin est tout simplement ridicule pour moi. »

– « Chaque métier a sa raison d’être. S’il a survécu plusieurs dizaines de millénaires, c’est qu’il a son utilité. »

La survie des plus forts. Les inaptes finissaient par être éliminés. Le fait que Voyant existait depuis très longtemps signifiait qu’il ne s’agissait pas que d’une simple étiquette pour un fou et ses élucubrations.

– « Vous parlez vraiment comme ma sœur cadette. La dernière fois que je lui ai parlé de cette profession, elle m’a dit la même chose. » Luo Xuanqing le regarda d’un air irrité.

– « C’est un honneur de partager la même pensée que la petite princesse. »

– « Ne cherchez même pas à essayer de me lécher les bottes! Je vous apprécie, alors laissez-moi vous donner un conseil. Ne vous intéressez pas à ma petite sœur. Premièrement, vous ne pouvez pas capter son attention en étant aussi faible. Deuxièmement, un étranger comme vous ne peut pas aller à l’encontre de la volonté du Clan Zhang et du Clan Luo. Navré d’être direct, mais abandonnez toute ambition à son sujet! »

Caché à l’intérieur du Roi de la Destruction se trouvait un homme plein de discernement. Après avoir passé plusieurs jours avec lui, il avait remarqué que le jeune homme n’était pas aussi détaché qu’il le prétendait.

Si quelqu’un d’autre avait été aussi curieux, il aurait simplement eu recours à ses poings. Après tout, son titre n’était pas emprunté. Cependant, son nouveau compagnon l’avait grandement aidé et l’avait même aidé à percer. Aussi, il décida de persuader par la parole.

Ce n’était pas qu’il était réticent à l’idée qu’un tel génie devint son beau-frère, mais il savait qu’une telle chose était absolument impossible.

Même lui, l’un des principaux membres du Clan Luo, était incapable de changer le destin de sa sœur bien aimée. Alors que pouvait y faire un simple cultivateur au royaume de l’Ouverture du Corps dernier palier ?

Il était préférable de mettre dès le départ les points sur les “i”, sans quoi il ne ferait que se faire du mal. Il ne lui était pas facile de rencontrer quelqu’un avec qui il pouvait s’entendre, et il détestait l’idée que son ami pût se casser les dents sur cette sombre affaire.

– « C’est impossible de capter son attention ? Qui sait ? La vie est capricieuse. »

Il était tombé sur Luo Ruoxin au milieu de la Montagne Verdâtre par hasard, et pile au moment où les bêtes s’étaient rassemblées autour d’elle, ce qui l’avait poussé à se lancer dans la mêlée pour la sauver. Sans toutes ces coïncidences, leur destinée ne se serait probablement jamais entrelacée, et ils n’auraient pas appris à se connaître.

La vie était merveilleuse, elle avait provoqué la rencontre de deux personnes venant de deux mondes complètement différents.

– « J’ai envoyé chez un Médecin la moitié de ceux qui nourrissaient de telles pensées, et l’autre moitié l’a été par Zhang Chun… » fredonna Luo Xuanqing.

Jiya!

Au moment où il allait continuer ses vantardises, les portes s’ouvrirent.

Un jeune homme vêtu d’une longue robe sortit.

– « Aînés, mon professeur vous invite à entrer! » Il serra respectueusement le poing et désigna d’un geste l’intérieur des lieux.

– « Est-ce que votre professeur est… Maître Feng Zhongquan ? » Luo Xuanqing observa attentivement le nouveau venu, puis son visage s’éclaira.

– « En effet. » Il hocha doucement la tête, mais il ne put cacher totalement sa fierté rayonnante.

– « Le Maître Feng Zhongquan a toujours été un homme difficile à rencontrer. J’ai entendu dire que Zhang Chun avait voulu lui rendre visite sept fois et s’était systématiquement fait repousser à l’entrée. Vous êtes certain qu’il veut vraiment me voir ? » Le Roi de la Destruction pouvait à peine s’empêcher de trembler d’enthousiasme.

Les membres du Clan Zhang avaient un profond respect pour les Voyants, et on pouvait dire sans exagération que le Maître Feng Zhongquan était le plus formidable des Voyants du Sanctuaire des Sages. Zhang Chun avait tenté de le voir de nombreuses fois, sans succès. Et là, le Maître envoyait son élève l’inviter ? Cela ne voulait-il pas dire qu’il était beaucoup plus respecté et estimé que son rival ?

Il pourrait se payer sa tête plus tard!

À ces mots, le jeune homme lança un regard distant à son interlocuteur. « Mes excuses, j’aurais dû être plus clair. Celui que mon professeur souhaite rencontrer est votre jeune ami à vos côtés. »

– « Votre professeur veut me rencontrer ? » Zhang Xuan était stupéfait. « Mais pourquoi ? »

Il n’était arrivé que depuis peu au Sanctuaire des Sages, et il ne savait même pas qui était ce Maître Feng Zhongquan. Pourquoi ce dernier demandait-il soudainement à le rencontrer ?

– « J’ai bien peur de ne pas avoir la réponse à votre question. Entrez, et vous saurez. »

En vérité, lui-même trouvait cela inconcevable.

Son professeur était une célébrité respectée sur l’entièreté du Continent des Maîtres Enseignants. Il pouvait même se permettre de snober le Vice-Maître de Sanctuaire et les autres Doyens s’il le voulait, et ils n’auraient rien à y redire. Pourtant, il voulait rencontrer un nouvel étudiant de vingt ans qui n’avait rien de remarquable. Il lui avait même demandé de l’inviter personnellement à entrer.

C’était vraiment déroutant!

Cela aurait été compréhensible s’il avait été comme la petite princesse aux formidables prouesses, mais il n’était qu’un humble pratiquant au dernier palier de Saint 5ème Dan. Il avait peut-être été considéré comme un génie dans sa patrie, mais dans le Sanctuaire des Sages, nombreux étaient son égal, voire le surpassaient. Au mieux, il ne pouvait être considéré que dans la moyenne.

– « Le Maître Feng Zhongquan veut rencontrer le Maître Enseignant Zhang ? » Luo Xuanqing, lui, écarquilla les yeux.

Il avait pensé avoir une chance inestimable de se foutre de Zhang Chun. Qui aurait cru que l’invité était en réalité son jeune ami ?

– « Très bien. » Zhang Xuan était déconcerté, mais puisque le jeune homme ne savait rien, il décida d’avancer. Après tout, il était intrigué par les capacités mystérieuses des Voyants, et il y avait là une bonne occasion de voir de quoi ils étaient capables.

Suivant leur nouveau guide, ils entrèrent dans le Sanctuaire des Voyants.

L’intérieur paraissait encore plus ancien que l’extérieur. De nombreuses banderoles bizarres étaient plantées sur le sol et divisaient la salle principale en de nombreux secteurs étroits. Plusieurs douzaines de jeunes personnes étaient assises en cercle dans chacun d’eux. D’aucuns tenaient une pièce de cuivre, d’autres une écaille de tortue. Leurs yeux étaient fermement clos, et le froncement intense de leurs sourcils suggérait qu’ils essayaient de comprendre quelque chose.

Au centre, un scarabée rouge-vert était placé au-dessus de flammes brûlantes, si flétri qu’il semblait être à deux doigts de se fondre dans l’étreinte de la mort.

– « Est-ce… le Coléoptère à la Coquille de Lumière, réputé pour avoir survécu au milieu des éclairs ? » demanda Zhang Xuan.

Il n’avait jamais vu cette créature, mais il avait lu des documents à son sujet. La rumeur voulait que cet être ne mangeât ni ne bût. Ce n’était que les jours d’orage, où la pluie tombait à torrents et quand la foudre faisait rage qu’il sortait de sa cachette et se précipitait vers les cieux, absorbant la puissance de l’électricité pour ainsi continuer à vivre.

Ces insectes étaient extrêmement rares, difficiles à attraper, et étaient considérés comme l’une des bêtes les plus difficiles à trouver sur cette terre. Dire que l’un d’eux était placé à griller sur des flammes… Déroutant.

Il ne savait pas qu’ils étaient comestibles! Et même si c’était le cas, comment le répartir alors qu’il y avait plusieurs dizaines de pratiquants ?

Luo Xuanqing lui envoya un message télépathique. « C’est l’un de leurs entraînements quotidiens. Le principe de cet exercice est de sceller tous ses sens et de sonder la volonté des cieux pour prédire si le scarabée finira cramé ou s’il fuira. »

Il n’était peut-être pas un Voyant, mais il avait passé quelques jours de sa vie à s’y essayer, il savait donc ce qu’il se passait là.

– « C’est… »

Son explication ne fit que le plonger dans la confusion.

Placé sur les flammes, le Coléoptère à la Coquille de Lumière pouvait mourir à tout moment. Mais de même, il y avait une certaine chance qu’il parvint à sortir de sa léthargie avant de fuir. En un sens, n’était-ce pas similaire au chat de Schrödinger ? Jusqu’à ce que le résultat fût déterminé, tout n’était que suppositions.

– « La capacité du Coléoptère à résister à la foudre est, en fait, une lutte contre les cieux. Pour cette raison, il est connu sous le nom de Coléoptère du Voyant. En prédisant la vie et la mort d’une telle forme de vie, on peut mieux saisir la nature insaisissable et capricieuse de la volonté des cieux! »

– « Je vois. » Zhang Xuan hocha la tête, mais il était difficile de dire s’il avait réellement compris. Il jeta un coup d’œil à l’insecte et demanda en fronçant les sourcils : « Vu la chaleur intense du charbon, il doit être sur le point de mourir, non ? »

– « Sur le point de mourir ? » En l’entendant, leur guide secoua la tête et laissa échapper un petit rire. « J’ai déjà observé ce Coléoptère. Son espérance de vie est de cent ans. »

Et aussitôt, le son d’un ballon que l’on aurait gonflé s’éleva. Le Coléoptère à la Coquille de Lumière enfla brusquement et explosa en poussière.

Peng!

– « Ah… » Zhang Xuan lança un regard étrange au jeune homme. « Se peut-il que… Aujourd’hui était le jour de son centième anniversaire ? »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. Manon
  • 🥉 3. David
  • 4. SaPhirYNA
  • 5. Cinthia
  • 6. Florian
  • 7. Reinox
  • 8. Cesar
  • 9. PascalW
  • 10. Ruben
  • 11. jack975
  • 12. Caroline
  • 13. Kyshin
  • 14. Fleadly
  • 15. Ali
  • 16. guillaume
  • 17. Alexis
  • 18. Marco
  • 19. enzo
  • 20. Max973
  • 21. Cindy
  • 22. j
  • 23. tristan
  • 24. Thomas
  • 25. Ba-Soma
  • 26. nevri
  • 27. Starbuck
  • 28. Aeyna
  • 29. Cédric
  • 30. Martin
  • 31. Ronan
  • 32. JOSEPH
  • 33. Xetrix
  • 34. Pierre
  • 35. Yaozard
  • 36. Frederic
  • 37. Korros
  • 38. lancelot
  • 39. Cdric
🎗 Tipeurs récents
  • David
  • tristan
  • Fleadly
  • Kyshin
  • Ruben
  • j
  • Manon
  • enzo
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Cdric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1367 – Je vous introduirai Menu Chapitre 1369 – Des Voyeurs