La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Chapitre 1268 – Battre le patron

– « Annulé ? » Zhang Jiuxiao fut pris de court, puis ses sourcils se haussèrent. « Qu’est-ce que cela signifie ? »

– « Exactement ce que je viens de dire. L’Anneau de la Mort est régit par un principe d’équité, et vous avez collaboré avec l’un des combattant, celui-ci feignant la faiblesse pour influencer la cote de ses matchs pendant que vous misiez… Ce comportement, une forme de triche, viole les règles en vigueur. Non seulement vos gains seront confisqués, mais vous devrez également payer une compensation pour avoir influencé le déroulement des duels! »

– « Je vais devoir payer ? » Le Maître Enseignant devint livide.

– « Vous êtes en état d’arrestation. Vous êtes accusé d’avoir perturbé l’ordre au marché noir et de vous être livré à une fraude. Gardes, capturez cet homme! »

Huala!

En un clin d’œil, une douzaine d’individus vêtus d’une armure bien ajustée l’encerclèrent, tous au dernier palier du royaume de l’Esprit Primordial.

– « Vous… » Ne s’étant pas attendu à ce que les autorités locales refusassent de lui donner son dû et allassent même jusqu’à tenter de le capturer, Zhang Jiuxiao se mit à bouillir de rage. Il leva la main et une Sainte épée de niveau intermédiaire se matérialisa devant lui, prête à trancher dans le lard selon sa volonté.

S’il avait réellement la capacité de défier des adversaires plus forts que lui, il y avait tout simplement trop de monde en face de lui. De plus, l’homme d’âge moyen n’avait pas dissimulé son niveau, Saint 5ème Dan dernier palier. Même s’il donnait tout ce qu’il avait, il ne serait pas à la hauteur.

– « Et dire que le marché noir recoure à la force après avoir perdu au change… Est-ce ainsi que vous agissez tous habituellement ? »

Personne n’avait encore bougé quand une voix impassible résonna alentour. Après quoi, le jeune homme qui venait de battre Hong Yang sur le ring apparut soudainement au milieu d’eux, son mécontentement clairement gravé sur son visage.

Il avait eu l’intention d’utiliser l’argent gagné pour assister à la vente aux enchères et acquérir les Annales de la Dissertation du Châlit. Toutefois, non seulement on lui refusait ses gains, mais en plus son camarade était sur le point d’être molesté. Incapable de rester passif, Zhang Xuan s’envola au-dessus du ring.

– « Vous avez tous les deux collaboré pour frauder dans l’Anneau de la Mort, ce qui est une violation flagrante des règles en place. Si nous ne vous punissons pas en guise d’avertissement, comment notre organisation pourrait-elle continuer à fonctionner ? Tout le monde ne finira-t-il pas par vous imiter ? »

Cet homme était le grand chef du marché noir.

20 000 pierres spirituelles de haut niveau concentrées… S’ils devaient vraiment payer une telle somme, ils risquaient de mettre définitivement la clé sous la porte!

– « Vous voulez parler de règlement avec moi ? Bien sûr! Parlons-en! »

Même le Pavillon des Maîtres Enseignants, une organisation régie par de nombreuses règles, ne pouvait presque rien lui faire, et le dirigeant d’un obscur marché noir voulait le titiller sur ce terrain… Autant se vanter de son salaire de prolétaire devant un banquier!

– « En ce qui concerne les duels de l’Anneau de la Mort, il n’y a aucune règle empêchant une personne de parier. Zhang Jiuxiao est mon ami, et il a confiance en moi, il a donc naturellement parier sur ma victoire. Il ne doit y avoir aucun problème avec cela, n’est-ce pas ? »

– « C’est vrai, mais… »

Aucune règle ne pouvait interdire aux proches d’un duelliste de parier sur lui, bien au contraire. Et pour devenir riche, ceux qui risquait leur vie dans l’anneau étaient prêts à tout donner avec pour résultat richesse et honneur, ou pauvreté et humiliation.

Ainsi, cela ne pouvait être considéré comme une violation des règles.

– « Puisqu’il n’y a pas de problème, je vous signale que c’est vous qui avez fixé la côte. En partant du principe que vous étiez en capacité de payer, peu importait si vous y perdiez, de quel droit prétendez-vous que nous avons transgressé les règles ? »

– « Vous avez réussi à remporter facilement ce duel, mais vous avez malicieusement feint la faiblesse sur le ring. Un tel comportement peut être considéré comme de la triche… »

– « De la triche ? Parlez-vous de supercherie et de tromperie pour remporter la victoire ? Mis à part le fait qu’il n’y a pas de règles sur le ring, vous pouvez demander à tous ici présent ce qu’il vient de se passer. Dans mon duel contre Hong Yang, je n’ai pas cessé de lui que je n’étais pas à la hauteur et que nous devions arrêter sur-le-champ. Mais il ne m’écoutait pas, insistant catégoriquement sur son envie de se battre… Étant donné que le duel m’a été imposé, êtes-vous sûr que mon comportement peut être appelé de la triche ? Si je voulais, quoi qu’il en coûte remporter la victoire, j’aurais accepté son défi, tout simplement. Je n’avais pas besoin de refuser encore et encore! »

– « Je… » Les sourcils de son interlocuteur tremblèrent.

Il avait regardé le match lui aussi.

Et effectivement, il avait répété ne pas vouloir se battre tandis que son opposant continuait de l’attaquer sans relâche… Sous cet angle, celui qui avait été au-delà des limites était Hong Yang.

Mais avec une somme aussi énorme en jeu, le patron ne pouvait se permettre de reculer. Sachant qu’il lui était impossible de gagner dans un véritable débat, il hurla : « Pas la peine de jouer au plus malin. Le maître du jeu ici, c’est moi, et mes paroles ont force de loi! Gardes, attrapez ces deux fauteurs de troubles! »

– « Vous utilisez la force puisque vous êtes incapable d’entendre raison ? Très bien! J’aimerais bien voir qui osera toucher à une seule mèche de nos cheveux! » beugla Zhang Xuan en lançant un regard glacial aux hommes de main.

– « Maintenant! »

L’un des gardes hurla et mena la charge.

Même si le jeune homme était assez fort pour vaincre Hong Yang sans difficulté, ils avaient l’avantage numérique. En outre, ils étaient tous des experts du royaume de l’Esprit Primordial, ils étaient donc convaincus qu’ils seraient capables de l’abattre facilement.

Le garde brandit son épée et la lueur froide de son Qi fonça vers Zhang Xuan.

Compte tenu de l’ambiance du marché noir, ceux qui étaient qualifiés pour devenir les gardiens de l’ordre et de la sécurité étaient extraordinairement puissants. Alors que le coup était parti, l’air gémissait sous l’immense pression engendrée par sa force écrasante.

Le prodige ne s’embêta pas à esquiver. Il leva son doigt avec désinvolture et lança une pichenette.

Padah!

Le Qi d’épée se brisa, et le contre du doigt fonça vers le garde. Ce dernier sentit soudain une violente énergie frapper son dantian qui s’émietta brusquement.

Sentant son zhenqi jaillir de son corps comme un ballon percé, l’homme écarquilla les yeux, horrifié. « V-vous… avez paralysé ma cultivation ? »

Briser le dantian équivalait à nullifier la cultivation d’une personne. Ses innombrables années de travail acharné consacrées à sa progression partaient en fumée.

Ne gaspillant pas sa salive à lui répondre, Zhang Xuan continua son attaque. Une série de bruits d’explosions retentit en quelques instants. La douzaine d’armoires à glace entourant son camarade s’effondra.

La sensation de fuite de leur puissance leur insuffla une peur si monstrueuse qu’ils en furent incapables de respirer.

Ils s’étaient habitués à l’autorité qui leur avait été accordée pour opprimer les faibles et en retirer des bénéfices personnels. Même tuer n’était pas considéré comme excessif de leur point de vue. Ainsi, se contenter de détruire leur dantian était déjà miséricordieux.

Bien sûr, compte tenu de toutes leurs mauvaises actions, ils n’étaient pas du genre à apprécier leur chance…

Voyant qu’un simple cultivateur au palier supérieur du royaume de l’Esprit Primordial incapacitait ses subordonnés juste sous son nez, les yeux du patron virèrent à l’écarlate. Incapable de se contenir, il poussa sa paume en avant, maniant une puissance écrasante.

Même ainsi, Zhang Xuan n’avait nullement l’intention d’esquiver. Au contraire, il fit un pas en avant pour la contrer dans un duel de force brute.

Il n’avait pas trouvé de partenaire d’entraînement digne de ce nom depuis son entrée dans ce palier. Puisque cet homme se proposait, cela ne le dérangeait pas de l’utiliser comme un sac de frappe ambulant!

Boom!

Alors que leurs paumes se heurtaient l’une l’autre, une incroyable déflagration balaya rapidement l’Anneau de la Mort. Sous la violence de l’onde de choc, toute la zone commença à s’effondrer.

La plupart des spectateurs avaient choisi de s’attarder pour assister à la scène, mais face à une telle énergie, ils s’enfuirent dans l’instant, effrayés. Même Zhang Jiuxiao dut reculer de quelques dizaines de mètres en arrière.

– « Comment est-ce possible… Comment pouvez-vous être si puissant ? » L’homme écarquilla les yeux, autant surpris qu’effaré.

Il avait pensé que même avec son habileté supérieure, le jeune homme était loin d’être dangereux pour lui. Après tout, comment un Saint 4ème Dan pouvait-il égaler un cultivateur de son niveau, sans parler du fait qu’il était au dernier palier! Pourtant, dans cet affrontement direct, ils étaient sur un pied d’égalité!

Même en le voyant de ses propres yeux exercer une puissance similaire à la sienne, il avait toujours du mal à y croire.

– « Qui diable êtes-vous ? »

Il était méfiant. Jamais une personne exceptionnelle ne venait d’un milieu modeste.

– « Mon nom est Zhang Xuan. Graver-le dans vos mémoires! » Nonchalant, il agita la main et envoya une vague d’attaque vers son ennemi.

Ce coup semblait bidon en apparence, mais pour une raison étrange, il dégageait une aura indomptable.

Le patron avait eu l’intention de dire quelque chose, mais face à un tel assaut, il savait ne pas pouvoir se permettre de se perdre en palabres. Il rassembla rapidement toute son énergie dans son poing et lança une contre-attaque.

Toutefois, avant le choc de leurs techniques, la silhouette de Zhang Xuan vacilla. Il se matérialisa brusquement juste devant lui et, avant qu’il ne pût réagir, sa paume se posa légèrement sur son torse.

Peng!

Laissant derrière lui un long filet de sang, il fut envoyé faire un vol plané.

À l’époque où le jeune homme n’était encore qu’au palier intermédiaire, il était déjà à peu près capable de battre un expert au sommet du royaume de l’Ouverture du Corps. Après sa percée, même si cet individu était puissant, il n’avait aucune chance.

Après deux échanges supplémentaire, il se rendit compte qu’il ne faisait face à aucune difficulté. Il commença à perdre tout intérêt à leur confrontation.

Rechignant à le finir personnellement, il secoua la main et ordonna : « Bien, handicapez-le pour moi! »

Hu la!

D’une certaine pièce non loin, plus d’une centaine de sabres différents s’élancèrent, fonçant droit vers leur cible.

Ils ne s’agissait peut-être que de Saints artefacts de niveau inférieur, mais il y en avait beaucoup trop. Tous volant simultanément, toute la zone fût rapidement inondée de Qi de sabre.

En voyant ce spectacle, le patron écarquilla les yeux, sous le choc. Il n’avait pas encore pu mettre en place sa défense que plusieurs traits lumineux avaient déjà entaillé son corps, le transformant en une silhouette ensanglantée.

– « Ces armes… »

Les trouvant familiers, les paupières de l’employé ayant guidé Zhang Xuan dans l’Anneau de la Mort plus tôt commencèrent à cligner sans pouvoir se stopper.

Ces armes étaient celles qu’ils fournissaient aux duellistes! Mais elles étaient censées être dépouvues d’esprit! Pourquoi l’écoutaient-elles en attaquant son adversaire ?

– « Il a dû les enchanter… » Il serra les poings. Ce qui expliquait pourquoi elles lui étaient si fidèles.

Toutefois, il avait personnellement suivi ce jeune homme dans la salle des armes, et il n’avait passé que quelques minutes à en tester quelques-unes avant de repartir les mains vides… Pour réussir un tel exploit dans un laps de temps aussi court… Mais comment avait-il fait ?!

Même Zhang Jiuxiao tremblaient de tout son être.

Il était au courant de la compétence sans égal de son camarade en la matière, mais il n’avait jamais imaginé qu’il serait si enthousiaste qu’il apprivoiserait toutes ces armes!

D’un autre côté, avec le recul, il semblait avoir su depuis le début que le marché noir ne leur permettrait jamais de repartir avec la somme qu’ils avaient gagnée dans l’Anneau de la Mort. Il s’était donc préparé.

Wuuuuuuuuu!

La centaine de sabres paraissait avoir subi une sorte d’entraînement spécial. Chacune de leurs attaques visait précisément l’angle mort ou les ouvertures de leur cible. Sous cet assaut furieux de Qi de sabre mortel, il ne fallut pas longtemps pour que cet imposant expert finît vidé de son sang. D’innombrables coupures parsemaient son corps. Il semblait être sur le point d’y passer.

– « Stop… Je suis prêt à vous dédommager… » Sachant qu’il risquait vraiment de mourir à ce rythme, il hissa anxieusement le drapeau blanc.

Incroyablement frustré, il savait ne rien pouvoir faire d’autre que de se rendre.

Si le jeune homme en avait réellement voulu après sa vie, il aurait déjà été tué.

– « Me dédommager ? » Ses sourcils se haussèrent.

Un geste de la main. Les cent sabres reculèrent immédiatement et prirent parfaitement position dans le dos de leur maître, évoquant un paon magnifique.

– « Oui, je vais le faire… » Se redressant, il récupéra un anneau de stockage et le lui passa. « Voici 19 800 pierres spirituelles de haut niveau concentrées… »

Le marché noir avait accumulé des fonds pendant d’innombrables années pour en arriver à une telle somme. En cédant ainsi, le marché noir ferait bientôt face à de graves problèmes financiers.

Mais à ce stade, il n’avait pas le choix.

Acceptant l’anneau, Zhang Xuan en balaya rapidement le contenu de la perception avant d’acquiescer.

Aucune erreur sur la quantité. Son interlocuteur ne jouait pas au plus fin.

– « Très bien. Et donc, qu’allez-vous me donner en guise de dédommagement ? Ces 19 800 pierres correspondent à ce que nous avons gagné à la loyale grâce au pari, et vous avez tenté de nous gruger mon ami et moi. Comment comptez-vous vous excuser ? » Plaçant les pierres en sécurité dans son propre anneau, il fixa le patron.

– « Vous en voulez encore ? » Son visage pâlit, horrifié.

Vous m’avez presque tout pris, et vous voulez encore me presser comme un citron ?

– « N’est-ce pas évident ? Ou bien vous attendiez-vous à ce que je sois si magnanime que j’en oublie ce que vous venez de faire ? »

– « Comment… Que voulez-vous ? » demanda-t-il en serrant les dents.

Zhang Xuan réfléchit un moment. « J’ai entendu dire que le marché noir vient d’obtenir un certain livre. Comment était-ce ? Les Annales de la Dissertation du Châlit ? »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. Manon
  • 🥉 3. David
  • 4. SaPhirYNA
  • 5. Cinthia
  • 6. Florian
  • 7. Reinox
  • 8. Cesar
  • 9. PascalW
  • 10. Ruben
  • 11. jack975
  • 12. Caroline
  • 13. Kyshin
  • 14. Fleadly
  • 15. Ali
  • 16. guillaume
  • 17. Alexis
  • 18. Marco
  • 19. enzo
  • 20. Max973
  • 21. Cindy
  • 22. j
  • 23. tristan
  • 24. Thomas
  • 25. Ba-Soma
  • 26. nevri
  • 27. Starbuck
  • 28. Aeyna
  • 29. Cédric
  • 30. Martin
  • 31. Ronan
  • 32. JOSEPH
  • 33. Xetrix
  • 34. Pierre
  • 35. Yaozard
  • 36. Frederic
  • 37. Korros
  • 38. lancelot
  • 39. Cdric
🎗 Tipeurs récents
  • David
  • tristan
  • Fleadly
  • Kyshin
  • Ruben
  • j
  • Manon
  • enzo
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Cdric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1267 – Un pari choquant Menu Chapitre 1269 – La voix dans la brume