La Venue du Fleuve Céleste | 天阿降临
A+ a-
Chapitre 8 – Armes à feu de mêlée

Les jours suivants, Chu Jungui était très occupé. Il faisait des allers-retours dans la forêt, explorant de plus en plus profondément, élargissant ses horizons. Tout cela était en préparation de son éventuelle incursion dans la vallée.

La bonne nouvelle était qu’il avait enfin trouvé une petite veine sous celle de pyrite, une veine qui contenait du cuivre et du nickel.

Avec le cuivre, il pourrait essayer de construire des équipements électriques. De cette façon, la production des munitions de la mitrailleuse lourde ne serait pas un problème.

Le nickel était un composant important des alliages de fer de base. Le lendemain de la découverte du nickel, il fut enfin soulagé et n’avait plus besoin de changer de hache tous les jours. Il possédait désormais une nouvelle génération de haches, de longues scies, de boucliers de bras, de dagues et autres outils indispensables.

Toutefois, ce qu’il voulait le plus, c’était du plomb. Car ce n’était plus la matière, mais l’énergie, qui limitait sa capacité à produire. Bien qu’il ait eu la possibilité de fabriquer plus de plaques d’énergie stellaire, il n’y avait que deux batteries polymères. Même si sa technologie progressait sur quelques générations, il ne pouvait pas construire le type de batterie adéquat avec ses ressources disponibles.

Maintenant qu’il avait une grande quantité d’acide sulfurique, les batteries au plomb étaient l’option la plus réaliste. Plusieurs jours après avoir échoué dans ses recherches de minerai de plomb, il eut une idée. En démantelant le canot de sauvetage, il raffina le matériel et obtint un peu de plomb, pour finalement rassembler tous les matériaux.

Heureusement, les batteries au plomb ne consommaient pas trop de plomb, soit assez pour fabriquer des dizaines d’accumulateurs. Au total, elles étaient équivalentes à trois batteries polymères.

Plus de batteries, cela voulait dire plus de capacité de production.

En fait, il avait déjà maudit plusieurs fois l’avidité de L’Énergie de l’Univers Profond. Il suffisait juste que l’imprimante XD soit équipée d’un composant de conversion et de filtrage de l’énergie pour pouvoir être alimentée directement par la plaque d’énergie stellaire.

Bien sûr, du point de vue de l’entreprise, un autre problème se posait. Chaque élément supplémentaire impliquait un coût supplémentaire. Il y avait tant de planètes dans l’espace, chaque planète avait tant de vaisseaux spatiaux, chaque vaisseau spatial devait avoir un canot de sauvetage et chaque canot de sauvetage comprenait un kit de survie de base. S’ils ajoutaient tous un élément de conversion énergétique, le coût supplémentaire se serait élevé à un chiffre astronomique.

À cause de l’obsession de l’entreprise à économiser de l’argent, il finit par n’utiliser que des batteries.

Cependant, Chu Jungui avait de sérieux doutes sur la probabilité de survivre avec seulement deux batteries sur une planète primitive. Peu de personnes étaient comme lui, avec la capacité de modifier et de concevoir des plans par eux-mêmes.

Il devait toujours se faire une raison.

Bravo à l’homme! Peu à peu, il accumulait des matériaux et de l’énergie.

Au sixième jour, il avait enfin une mitrailleuse lourde de sa propre conception, et… une centaine de munitions.

Ces cartouches étaient imprimées une par une par l’imprimante XD. Il était presque devenu fou à les attendre. Après une journée entière de réflexion, il avait hâte de partir avec sa centaine de munitions.

C’était déjà le soir, le soleil se couchait. Le crépuscule rouge sang offrait un magnifique spectacle.

Comme il s’était installé dans cette région, après plusieurs jours, il avait finalement attiré l’attention de quelque chose. Ces deux dernières nuits, il avait senti un être vivant se tapir tout près pour observer calmement sa cabane. Peut-être que, comme ils n’avaient jamais vu ce type de construction auparavant, ils n’osaient pas précipiter les choses. Ils continuèrent d’observer pendant deux nuits, jusqu’à l’aube, avant de partir en silence.

Même s’il possédait une certaine capacité de vision nocturne, il n’avait pas l’intention de quitter la cabane la nuit. De plus, il était évident que le rôdeur n’était pas seul, mais bien en groupe. Les circonstances étaient donc plus dangereuses.

Pourtant, avec une mitrailleuse à la main, il avait confiance en lui. Avant le coucher du soleil, il prit la mitrailleuse et se dirigea vers la zone où ces créatures inconnues se cachaient.

Ce terrain était complexe, avec des rochers et une végétation basse, ce qui en faisait un endroit idéal pour se cacher.

Il n’avait pas beaucoup de temps, alors il s’empressa de fouiller toute la zone. Il ne trouva que quelques empreintes de pas suspectes. Selon ses impressions, les pieds du rôdeur étaient divisés en trois parties. Il semblait marcher debout sur ses deux pieds. Il devait avoir des griffes pointues à l’extrémité qui pouvaient être rétractées.

Avec les autres traces, il pouvait dire que ces rôdeurs faisaient probablement deux mètres de haut et avaient une bonne capacité de combat.

À la tombée de la nuit, il se dépêcha de quitter cet endroit dangereux. A ce moment, non loin de là, parmi les branches et les feuilles, s’ouvrirent lentement quelques paires d’yeux, posées sur son dos, alors qu’il s’éloignait.

Sur le chemin du retour à la cabane, il se rendit compte qu’il avait peut-être envahi le lieu de chasse de ces rôdeurs. ceux-ci avaient peut-être une intelligence rudimentaire, mais c’était à peu près tout. Il ne s’agissait probablement pas d’êtres très évolués, du moins, ils n’utilisaient pas d’armes, mais ils étaient rapides et agiles en groupe et étaient capables de déployer une force dévastatrice en un instant. En plus, ils étaient très rusés et excellaient à se dissimuler. Jusqu’au moment où ils s’étaient approchés de la cabane, Chu Jungui n’avait même pas remarqué leur existence.

Selon les habitudes des prédateurs, leur patience était limitée. Il ne faudrait certainement pas longtemps avant qu’ils ne lancent une tentative d’attaque.

Dès qu’il revint à la cabane, il commença à se préparer. En moins d’une demi-heure, il installa sept ou huit pièges autour de la cabane. La pose de pièges était une nécessité dans l’entrainement de base de survie, mais il ne pensait pas que cela suffisait pour se défendre contre les rôdeurs. Donc, il passa plus de temps à les améliorer qu’à les installer.

Lorsque toutes les préparations furent terminées, il retourna à sa cabane, éteignit les lumières et s’allongea. Au bout d’un moment, il se retourna lentement et se redressa. La mitrailleuse en main, il la chargea lentement. En même temps, il regardait à travers la fissure du mur en bois, attendant en silence.

Au fur et à mesure que la nuit avançait, la température baissait et le vent se renforçait. Des nuages sombres dérivaient dans le ciel, bloquant la lumière des étoiles .

En plissant les yeux, il pouvait voir des petites lueurs verdâtres dans le noir, s’approchant de la cabane lentement.

Il voulait attendre avec calme et patience que son adversaire soit à sa portée. Il connaissait très bien les performances de cette mitrailleuse lourde ; après tout, sa fabrication avait manqué d’outils professionnels, la qualité des matériaux n’était pas bonne, donc la puissance était énorme et la précision médiocre. De plus, Il disposait d’un stock limité de balles, qu’il fabriquait lui-même petit à petit, afin de ne pas les gaspiller.

Dans l’obscurité de la nuit, une ombre surgit avec ses longues griffes presque invisibles. Elle se précipita sur le toit et griffa les planches .

Ton Ton Ton ! Presque au même moment, le bruit des tirs sourds retentit. L’Ombre tomba sur le sol comme si elle avait été frappée par un marteau de forgeron.

Lorsque l’ombre toucha le sol, elle remonta en faisant un saut périlleux. Il s’inclina et contempla la cabane avec un regard perçant.

“Toujours vivant ?” Chu jungui était impressionné. Il lui avait tiré dessus à bout portant trois fois. Non seulement il survivait, mais il avait l’air de pouvoir encore se défendre. Ce gars était dur comme de l’acier!

Mais ce qui faisait d’une mitrailleuse lourde le roi du champ de bataille, c’était le barrage de tirs constant. Il suffisait de viser et tirer, en comptant les balles une par une.

Avec un élan de courage, il ouvrit la porte en bois et se précipita dehors. Dans la nuit, les ombres grouillaient autour de lui. La mitrailleuse lourde continuait à tirer et les flammes perçaient le ciel nocturne comme des éclairs.

A la lumière du feu, il pouvait enfin discerner ses adversaires. C’était des Zergs qui marchaient debout, avec de longs membres et des griffes, mais avec une tête d’insecte. L’un d’entre eux le harcelait avec sa bouche grande ouverte, d’où coulait de la salive jaune verdâtre. A quelques mètres de là, il pouvait sentir une forte odeur de pourriture aigre. C’était horrible et répugnant!

S’il voyait l’ennemi clairement, il aurait un plan.

Pensant que c’était une opportunité, il souleva sa mitrailleuse en l’air pendant quelques secondes. Puis fonça en direction du Zerg. Arrivé à la distance souhaitée, le canon toucha presque sa poitrine et il appuya sur la gâchette!

Les balles étaient tirées, et les ogives furent bloquées par son corps. Quelle surprise ! Si près du tir, si près que même les flammes du canon auraient pu brûler ce Zerg.

Il serra les dents et pressera la gâchette à nouveau!

Davantage de balles furent tirées sur sa poitrine. Son corps avait finalement été déchiré par la chaleur de l’explosion. Ce grand Zerg avait été coupé en deux et son torse se transforma en une pluie de sang et de viande.

Si vous vouliez prendre plaisir à utiliser une mitrailleuse lourde, vous ne deviez pas vous inquiéter pour votre consommation de munitions.

Il lui vint même à l’esprit de construire une mitrailleuse lourde servant à la mêlée et aux combats tactiques pour montrer ses prouesses.

De cette façon, la mitrailleuse lourde deviendrait de plus en plus puissante entre ses mains. Après avoir fait exploser quelques Zergs. Il commença à les tuer avec un certain plaisir.

Les Zergs tournoyaient autour de lui, n’osant plus attaquer. Chu Jungui, une mitrailleuse lourde entre les mains, regardait fièrement autour de lui. Les Zergs s’enfuirent finalement de peur.

Le garçon se contenta de ricaner en regardant les Zergs fuir.

Non loin de là, quelques-uns d’entre eux s’enfoncèrent soudainement dans un piège et crièrent aussitôt très fort. Comme s’ils étaient électrocutés, ils sautèrent de dix mètres du piège, mais lorsqu’ils atterrirent sur le sol, ils tombèrent sur leurs pieds. La peau de leurs longues jambes était noire et fumée. leurs trois doigts de pied étaient à l’agonie dès qu’ils touchaient le sol.

Ce ne fut pas une surprise pour Chu Jungui, car ce qu’il avait mit dans le piège était de l’acide sulfurique pur à 98%. Depuis qu’il avait atterri, il manquait de tout, mais pas d’acide sulfurique.

Ces Zergs qui étaient tombés dans le piège grimpèrent également et s’échappèrent, en hurlant. Certains avaient eu de la chance de s’en sortir avec le corps entier.

Chu Jungui ne voulait pas les poursuivre. Après cette leçon, il ne pensait pas qu’ils reviendraient de sitôt. Même s’ils osaient revenir, ce qui les attendait ne serait plus de simples pièges bruts et passifs.

À l’aube du jour, quand il nettoya le champ de bataille, il commença à concevoir un plan de pièges plus avancé, en utilisant toutes les informations pertinentes dans sa mémoire.

Ayant combattu les Zerges, il en apprit beaucoup plus sur leurs caractéristiques. Il semblait que la zone autour de lui était leur lieu de chasse. Une fois la question de ces Zerges surmontée, il n’y avait plus de raison de s’inquiéter, sauf pour les munitions, bien sûr.

Il lui fallait encore une journée entière pour imprimer une centaine de balles. Après, avec sa mitrailleuse lourde, il se mit en route. Cette fois, la cible était la vallée qu’il avait longtemps convoitée.

Le petit lac de la vallée, qui était la seule source d’eau dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres, faisait partie des terres occupées.

Pourtant, il ne s’attendait pas à ce qui allait suivre…

Au même moment, un vaisseau de transport spatial entrait dans l’orbite de cette planète.

Dans la cabine du vaisseau spatial, un homme costaud en tenue militaire se trouvait face à des centaines de soldats lourdement armés.

Il les admonesta à voix basse : “L’éventail des activités de cette opération est cette vallée avec le petit lac au milieu. Après la chute, vous ne serez plus des amis et des camarades. N’oubliez pas que chaque personne que vous rencontrez sur le champ de bataille est un ennemi ! Il n’y aura finalement qu’un seul vainqueur dans cette bataille !”

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 7 – Justice et vérité Menu Chapitre 9 – Etait-ce … vraiment une bonne idée ?