La Venue du Fleuve Céleste | 天阿降临
A+ a-
Chapitre 64 – Comment aller au ciel sans boire

Après seulement un instant, Chu Jungui reprit ses esprits et cria : ”Dépêchez-vous de réparer les positions défensives ! Ajoutez une position d’artillerie lourde et de mécha à celles qui existent déjà ! Ce n’est pas grave si vous ne savez pas comment le réparer, il y a des instructions dans le cockpit.”

L’un des cadets, qui était doué pour la cartographie, sortit quelques petits télémètres légers et les inséra aux nœuds de la position, marquant instantanément le contour de la position avec quelques lignes laser à faible visibilité. Les autres cadets sortirent leurs pelles électriques de leurs sacs à dos et commencèrent à creuser sur place. Ces pelles électriques étaient dotées d’une puissance assistée par inertie, ce qui leur permettait de creuser facilement, même dans les terrains vagues gelés. Chaque cadet se transformait en bulldozer humain et les positions défensives furent construites en un rien de temps.

Chu Jungui sortit de sa poche son scanner de champ de bataille, l’alluma et scanna le terrain environnant sans rien trouver d’inhabituel. Cependant, ses yeux virent ce qui semblait être quelque chose sur la mer lointaine. Dans la vaste nuit, il n’y avait personne au-dessus de la mer. C’était juste que ses yeux pouvaient voir une gamme plus large que les personnes normales, non seulement les infrarouges, les ultraviolets, mais aussi les ondes radio. Il eut aperçu le signal du talkie-walkie : se pourrait-il que des troupes viennent vraiment débarquer et attaquer si tôt ?

L’artisan avait installé un éclaireur miniature sur le scanner du champ de bataille. Lorsque Chu Jungui appuya sur le bouton, une tige métallique semblable à un stylo-plume s’étira sur le côté et surgit dans le ciel, suivie de deux ailes repliées, puis s’envola sans bruit vers la mer.

En un clin d’œil, son scanner du champ de bataille montra une douzaine de canots pneumatiques sur la mer, se dirigeant vers la plage à une vitesse alarmante.

“Merde !” Chu Jungui ne s’attendait pas à ce que l’attaque ennemie arrive si tôt.

Il ordonna immédiatement à tout le monde de retourner à leurs positions de tir et de se mettre à l’abri, et de ne jamais tirer sans ses ordres.

Les deux mitrailleuses lourdes que Chu Jungui portait à la main, il se rua en position et les mit en place, visant silencieusement la plage.

La force d’assaut maritime arriva très rapidement. En un instant plusieurs canots se trouvèrent en eau peu profonde, et les hommes à bord sautèrent dans l’eau jusqu’à la taille et se précipitèrent sur la plage tout en montant la garde. Certains des soldats qui suivaient étaient chargés de remorquer les trois canots sur le rivage. Les canots semblaient lourds, probablement chargés d’armes et d’équipements.

Les soldats, vêtus d’uniformes de combat noirs, se déplacèrent avec rapidité et agilité. Probablement à cause de l’effet de camouflage optique des uniformes de combat, chacun d’entre eux semblait très flou.

Les pupilles de Chu Jungui brillèrent faiblement, passant en mode composite. Les images obtenues à partir de plusieurs modes furent superposées ensemble pour produire une image claire, brisant facilement l’invisibilité optique de l’adversaire.

La mer derrière nous était sombre et morne, il n’y avait rien.

Alors que Chu Jungui déplaça son viseur sur chaque soldat, il pensa silencieusement : est-ce le seul ? Impossible, la majorité de la troupe doit se cacher derrière !

Dès qu’il y pensa, Chu Jungui ordonna à nouveau : vous ne devez pas tirer, continuez à vous tapir et à ne pas être exposé.

Il voulait attendre que l’ennemi arrive en force, puis l’utiliser avec une puissance de feu importante pour lui faire une bonne grosse surprise. Quant à ceux qui se trouvaient sûrs …devant lui…

Soudain, il y eut un faible bruit de tirs sur la plage dans la nuit, mais il était presque inaudible par-dessus le rugissement des vagues.

Un petit canot s’enflamma soudainement et le moteur fut touché, mais le soldat qui se tenait à côté était indemne. Ce dernier vêtu de noir resta figé dans l’eau, regardant autour de lui avec confusion, et vit que ses compagnons avaient fait de même. Il n’y avait pas de victimes, mais les canots pneumatiques étaient complètement détruits.

“Cette fois, aucun d’entre eux ne pourra s’échapper …” Chu Jungui expira facilement, verrouilla sans hâte le viseur sur un soldat et appuya doucement sur la gâchette.

Le bruit sec des mitrailleuses reprit, tirant à un rythme de près de 1000 coups par minute. Les soldats spéciaux venus de la mer étaient comme des oiseaux effrayés, et toutes sortes d’actions tactiques merveilleuses furent déployées instantanément. Il y avait ceux qui sautaient dans les airs, ceux qui sprintaient en ligne courbe, ceux qui enfouissaient leur tête dans l’eau de mer et avançaient le souffle fermé, et ceux qui sortaient leurs armes et ripostaient en vitesse. Mais ils étaient déjà dans le filet, quoi qu’ils fassent.

Chu Jungui saisit la mitrailleuse de rechange à côté de lui et vida le deuxième chargeur en un clin d’œil, suivi du troisième, puis la plage fut dégagée.

Un par un, les Spécialistes étaient tombés dans la mer, d’autres s’étaient échoués sur la plage, leurs tailles éclairées d’une lueur jaune terne. À ce moment-là, un vaisseau invisible en forme de cigare apparut dans les airs, le ventre du vaisseau s’ouvrit, un faisceau de lumière éclaira les soldats spéciaux, les conduisant vers le haut et dans le ventre du vaisseau, puis disparu tranquillement. L’ensemble du processus fut rapide comme l’éclair, et aucun son ne fut émis, comme un fantôme.

Il s’agissait d’un navire de sauvetage spécial pour le tournoi, destiné à récupérer les combattants “tombés”. Il n’apparaît que lorsque la bataille serait interrompue, ou lorsqu’un camp serait totalement anéanti, afin de ne pas interférer le plus possible avec la bataille. En fait, tous les tournois militaires comportent inévitablement des pertes réelles afin d’être proches du combat réel.

Chu Jungui était mécontent de sa performance cette fois-ci, les manœuvres tactiques de son adversaire étaient étonnamment rapides et efficaces, faisant échouer un tiers de ses balles.Il était dommage qu’il ne parvienne à obtenir qu’un peu plus de 60% de réussite avec une mitrailleuse lourde aussi avancée.

Pendant qu’il réfléchissait, Sum se rapprocha et tapota l’épaule de Chu Jungui. Il lui dit avec un visage sérieux : “Mon ami, je crois qu’il faut qu’on parle.”

En voyant le sérieux de Sum, Chu Jungui était un peu perplexe.

“Dis quelque chose de franc !”

“Regardez, il y a moins de 200 soldats dans cette attaque.”

“130.” Chu Jungui se souvenait très bien des résultats de sa bataille.

“Ce n’est qu’une centaine d’ennemis. Mon ami, nous sommes tous des camarades de classe, des frères qui ont combattu ensemble. À part toi, Fang Yu et les dix autres, nous ne sommes pas qualifiés pour participer à la chasse d’hiver. Ce premier exercice de chasse est notre seule chance d’être performant. Mais si tu ordonnes à tout le monde de ne pas bouger et que tu gardes tous les résultats pour toi, et que tu laisses tout le monde te regarder tirer un coup à la fois, ce n’est vraiment pas bon ! Comment veux-tu que nous coopérons tous pleinement avec ton commandement ensuite ?”

Chu Jungui ne s’attendait pas à ce que son commandement initial soit si impopulaire. Il considéra seulement que chacun de ces soldats spéciaux était l’élite de l’élite, si tout le monde tirait ensemble sans discernement, ils leur donneraient plutôt la chance d’en échapper un ou deux, et les conséquences seraient inimaginables.

Chu Jungui dut expliquer patiemment, “Je n’essaie pas de dévorer uniquement les résultats de la bataille, c’est parce que la force principale arriveront encore plus tard, et la puissance de feu lourde des méchas nous exposera facilement, donc j’utiliserai les mitrailleuses lourdes pour les éliminer rapidement en premier. Quand la force principale arrivera, nous tirerons ensemble, et tu auras encore peur de ne pas avoir de résultats de bataille ?”

“Où est la force principale?”demande Sum, en désignant la mer vide.

À ce moment-là, le ciel se levait progressivement, et l’horizon s’ouvrait peu à peu pour laisser entrevoir le niveau de la mer à plus de dix kilomètres, toujours aussi calme.

“Il devrait arriver.” Chu Jungui pensa qu’il avait jugé correctement.

Sum dit en soupirant : “Il n’y a pas de différence entre une unité de suivi et une unité avancée si éloignées l’une de l’autre. N’est-ce pas demander à l’unité avancée de mourir ? Ces gens ne sont que des éclaireurs ordinaires.”

“Ça viendra.”

Sum répondit en haussant les épaules : “Très bien, je vais attendre ici la force principale dont tu as parlé.”

Une demi-heure s’était écoulée et la mer était toujours vide, il n’y avait rien.

“Il doit y avoir … il …” Chu Jungui lui-même était un peu incertain.

Sum lui lança seulement un regard vide.

Juste à ce moment-là, Chu Jungui sauta soudainement sur Sum et le plaqua au sol dans la tranchée en un mouvement rapide, puis roula pour se mettre à l’abri en un seul mouvement fluide.

Un bruit d’explosion secoua toute la position et l’onde de choc fut accompagnée d’une intense énergie électromagnétique. Explosion après explosion, l’onde de choc balaya l’ensemble de la position avancée de l’infanterie.

Les oreilles de Sum émirent un bip et la balise de sauvetage à sa ceinture clignota, s’allumant presque. Cela signifiait que ce bombardement, Sum fut dans une situation de vie ou de mort, juste un peu plus lent, serait compté dans la gamme des explosions, donc mort.

Dès que l’explosion s’arrêta, Chu Jungui sortit prudemment la tête du trou.

Dans le ciel, plusieurs grands avions de transport survolèrent lentement, laissant tomber d’innombrables points comme une pluie fine. Chaque point était un soldat aéroporté, qui déployait ses ailes de vol plané dans les airs et utilisait ses jetpacks comme force pour se précipiter rapidement vers la plage. Quelques autres transports volaient plus profondément à l’intérieur, semblant vouloir être aéroportés vers la position derrière Chu Jungui.

Sum lui emboîta le pas et fut décontenancé par la masse dense de troupes aéroportées : “Il y en a tellement !”

“Heureusement, nous avons assez de munitions prêtes.” Chu Jungui désigna les piles de boîtes de munitions à côté de lui, il y en avait au moins des centaines.

Dans le ciel, dans le cockpit du transport principal, le copilote rapporta : “Les troupes aéroportées ont toutes été larguées. Avez-vous besoin d’une autre série de bombardements terrestres avant l’atterrissage de nos troupes aéroportées ?”

“Pas besoin ! Il y a toujours des avions de chasse ennemis dans la zone, et je ne peux pas faire confiance à nos escortes. Ces gars de la planète de glace doivent boire deux bouteilles d’alcool avant de monter dans l’avion ! “

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 63 – Une tarte dans le ciel Menu Chapitre 65 – Puissance de feu rechargée