La Venue du Fleuve Céleste | 天阿降临
A+ a-
Chapitre 13 – L’école d’acteur

Chu Jungui, avec une main suspendue à une branche d’arbre, se balançait, mais il se raidit soudainement.

Une voix froide et glacée résonna dans ses oreilles : “Tu as volé ma proie.”

Il leva l’autre main lentement et se retourna, en essayant de ne pas causer de malentendus. Puis il vit une guerrière à l’armure d’argent.

Elle était debout à la cime des arbres, marchant sur les racines d’une feuille géante, flottant au gré de son balancement. Le regard de Chu Jungui fut instantanément attiré par le fusil étonnamment long qu’elle tenait à la main avant qu’il ne se déplace lentement vers sa tête.

Elle portait un masque sur le visage, ainsi qu’un morceau d’argent foncé, incroyablement lisse, reflétant le paysage environnant. Il s’agissait apparemment d’un masque transparent à sens unique et le propriétaire ne voulait pas être vue tel qu’elle était.

C’était la première fois que Chu Jungui était approché par quelqu’un sans s’en apercevoir. Il réfléchit avec soin à ses paroles et dit : “Je ne voulais pas faire ça. Si vous voulez cette proie, je peux vous la laisser, puisque je ne manque pas de nourriture. Ah, oui, vous devriez peut-être jeter un coup d’œil à ce …”

Alors qu’elle écoutait, elle vit soudain sa main se relâcher et son corps tomber comme un stylo !

En un instant, elle réagit en levant une longue jambe sur une autre branche, presque en ligne droite. Avec seulement deux points d’appui, elle fut solidement clouée au sommet de l’arbre. Le fusil en argent était à niveau et le canon pointait vers la direction où il allait atterrir.

En un clin d’œil, elle était prête à tirer.

Or, le canon n’était pointé que sur le mastodonte qui se retournait follement, alors que Chu Jungui avait déjà disparu dans la fumée et la poussière diffuses.

Elle semblait incrédule. Elle fut figée pendant quelques secondes, avant de retirer son arme et de relâcher sa jambe en se disant : “Intéressant !”

Elle regarda autour d’elle, mais il n’y avait aucun signe de Chu Jungui. C’était comme s’il s’était évaporé dans les airs.

Elle leva le poignet et tendit la main vers le détecteur, mais dès que l’écran fut allumé, il s’éteignit à nouveau. En regardant l’endroit où Chu Jungui avait disparu, elle se mit à ricaner : “Ne vous inquiétez pas, je n’ai pas besoin du détecteur, je vais vous combattre loyalement ! Vous êtes un peu naïf si vous pensez pouvoir m’échapper.”

Elle sauta et saisit une branche. Avec un seul balancement, elle disparut en un instant.

Le mastodonte avait perdu toute sa force et ne bougeait plus; il restait allongé sur le sol, haletant, attendant son dernier souffle. Au côté de son corps, un trou apparut soudainement, dans lequel un flux de terre incessant fut projeté. Après quelques instants, Chu Jungui s’exhuma enfin de la terre.

Il cracha une bouchée de terre et rit amèrement : “Bon sang, j’ai failli être écrasé à mort.”

Il secoua la terre et regarda autour de lui, mais il n’y avait aucun signe de la guerrière à armure d’argent. Il caressa avec délice le corps montagneux du mastodonte et dit : “Bien que j’aie été presque écrasé à mort par toi, grâce à ça, j’ai pu m’échapper. Je reviendrai te remercier et te faire rôtir quand je serai libre ce soir.”

Puis il tapota le tronc de l’arbre pour localiser son environnement et vérifia qu’il n’y avait pas d’embuscade. Quant à la prétention de la guerrière à un combat loyal, Chu Jungui pensait qu’il s’agissait d’une tromperie tactique. S’il y croyait, il serait vraiment trop simple d’esprit.

En marchant, il se dit que la duperie tactique de la guerrière n’était finalement pas très élevée.

Mais il ne fallut pas longtemps avant qu’il ne s’arrête soudainement, ralentisse ses mouvements et s’accroupisse lentement.

Il sentait instinctivement que quelque chose n’allait pas, comme s’il y avait soudain moins de sons dans la forêt. C’était anormalement calme.

Il manquait quel genre de son ?

Chu Jungui appela directement les données des ondes sonores dans sa mémoire et les compara et analysa avec ce moment.

Le résultat arriva en un clin d’œil, il manquait un type spécial d’onde sonore à haute fréquence, spécialement conçu pour le repérage.

“Qu’est-il arrivé à nouveau ?”

La situation devenait de plus en plus compliquée et Chu Jungui devait être très prudent. Il se dit qu’il ferait mieux de trouver un abri d’abord et de ne pas se mettre dans ce pétrin. Il avança lentement et régulièrement, en dégageant un buisson devant lui, pour être surpris par un guerrier accroupi derrière un rocher, le dos à lui-même, son arme pointée devant lui.

Il était sur le point de partir tranquillement, mais soudain il se figea. Un canon d’arme froid reposait légèrement contre sa nuque, puis la voix glacée familière à retentit de nouveau : “Je te tiens.”

Il leva la main pour faire un signe de silence, puis pointa le doigt vers l’avant.

La guerrière à l’armure d’argent suivit la direction son doigt et vit le guerrier armé qui lui tournait le dos.

” N°3! Il y a quelque chose qui ne va pas avec lui, je vais vérifier, vous restez ici.” Elle semblait ne pas se méfier de Chu Jungui, alors qu’elle laissait retomber son arme et s’avançait.

Alors qu’elle le frôlait, elle lui saisit soudain le cou de la main gauche. Au même moment, Chu Jungui se pencha et lui saisit sa cheville d’une main. Les deux étaient presque en désaccord l’un avec l’autre en même temps. Cependant, la guerrière ne s’attendait pas à ce que son adversaire utilise la tactique consistant à saisir ses pieds par le sol, de sorte que son mouvement échoue.

En gagnant la partie, Chu Jungui tira immédiatement et souleva tout la guerrière en l’air. Celle-ci n’était pas si facile à éliminer. Elle se tordit en l’air, rétracta sa jambe gauche pour stabiliser son corps et lui donna un coup de pied droit, tranchant comme un couteau. Il lâcha rapidement sa cheville, sans quoi ce coup de pied lui briserait le poignet à coup sûr.

Il rebondit et s’accroupit, mitrailleuse lourde déjà en main, canon enfoncé directement dans la poitrine de l’adversaire. L’attaque fut très déroutante, bien que le canon ne soit pas tranchant, et qu’il ne soit pas grave d’être touché, l’attaque suivante allait être complètement différente, car il s’agirait d’une rafale de mitrailleuse lourde.

La guerrière se posa sur ses pieds, n’osant pas le prendre à la légère. Elle prit son fusil long en argent comme un bâton, faisant voler la mitrailleuse lourde, puis la crosse du canon siffla vers le visage du garçon.

“Attendez une minute !” cria-t-il en baissant la tête.

Elle retira son fusil long et ricana : “Maintenant, vous voulez vous rendre ? Il est trop tard …”

En effet, la cheville de la femme tomba à nouveau entre ses mains avant qu’elle ne puisse finir sa phrase. Il tira à nouveau. Cette fois, elle ne put plus tenir et son corps coula, atterrissant en zigzag.

Elle fut instantanément submergée par la honte et la colère, mais avant qu’elle ne puisse riposter, une force puissante fut envoyée à l’arrière de sa tête et tout son visage fut enfoncé dans la boue.

Les doubles coups fluides étaient l’essence même du combat en mêlée.

L’humiliation d’être écrasé par Chu Jungui dans un bourbier était plus que suffisante pour causer des blessures physiques a la guerrière à l’armure d’argent. Elle était tellement en colère, sur le point de s’évanouir.

“Ah !!!”

Elle éclata soudain avec une force irrésistible, se libérant du plaquage.

Cette fois-ci, elle utilisait enfin les unités de puissance miniatures de son armure de combat et ne ferait plus preuve de pitié. Qu’elle soit juste ou non, elle y réfléchirait attentivement après avoir brutalement battu le type qui osait l’humilier.

Dès qu’elle leva la tête, une ombre apparut devant ses yeux. Ensuite une mitrailleuse lourde tomba et la frappa dans le dos, la renvoyant au sol.

Finalement, elle eut l’envie de tuer.

Lorsqu’elle releva la tête, elle ressentit soudain une étrange sensation, comme si elle marchait sur une fine couche de glace dans l’abîme, la sensation d’être en contact avec la mort.

Grâce à la vision multifonctionnelle du masque, elle vit une faible trace qui se croisa devant ses yeux, s’étendant lentement. C’était la trajectoire d’une balle volant dans l’air à grande vitesse. Il était impossible pour l’œil humain normal de le dire, mais les capteurs de son armure faciale pouvaient capturer de telles informations et les projeter sur sa vision. Par conséquent, tout tireur serait invisible pour elle.

Il y eut un bruit sourd au loin et un énorme arbre explosa soudainement.

Ce puissant tir de sniper n’avait pas besoin d’être dirigé vers une partie vitale du corps, tant qu’il touchait une partie quelconque du corps, il était mortel. Et si elle n’avait pas été renversée, elle aurait été touchée.

Elle tourna à nouveau la tête et regarda dans la direction de balle. Du coin de l’œil, Chu Jungui apparaissait, se précipitant vers le sniper avec la mitrailleuse lourde.

Ton Ton Ton ! La mitrailleuse lourde rugit tout le long du chemin, une pluie de balles pleuvant, martelant la terre et éclaboussant le bois. Le sniper était bloqué et ne pouvait pas lever la tête.

“Il a réussi à repérer le sniper, assez …pointu.” Elle donna finalement une évaluation légèrement positive. Quant au niveau de tir de Chu Jungui, il ne pouvait être considéré que comme moyen à ses yeux. Toutes les académies militaires qui obtenaient la note A avaient de telles compétences de tir.

Chu Jungui, cependant, était dans une situation très difficile. Dans ses mains, la mitrailleuse lourde était comme un cheval sauvage en liberté. Il dût réajuster sans cesse son objectif afin de s’assurer que les balles se trouvaient dans une portée acceptable.

Il n’était qu’à mi-chemin de la charge lorsque le rugissement de la mitrailleuse lourde se tut.

Plus de munitions.

“Des ordures !”

À genoux sur le sol, la guerrière posant l’arme longue sur son bras. Un œil dans viseur, le réticule s’arrêta à l’arrière de la tête de Chu Jungui avant de se déplacer sur le côté et de pointer vers l’avant contre sa tête.

Le sniper sauta pour s’échapper. Chu Jungui balança sa lourde mitrailleuse et la brisa. Au même moment, un bruit sourd retentit et la guerrière recula d’un demi-mètre.

Le sniper fut touché par la mitrailleuse lourde, tombant directement au sol. Et une balle contenant un feu électrique frôla le sniper et disparut dans la forêt. La guerrière rata son tir !

Chu Jungui frissonna, souleva la mitrailleuse et la regarda avec fureur.

La balle avait été dirigée vers son visage. De toute évidence, la guerrière le visait, mais il avait bougé, presque par hasard, pour éviter d’être touché.

Quant à savoir si sa cible était ou non un étrange sniper, eh bien….

Un tireur qui pouvait toucher un mastodonte en pleine course dans l’œil ne réussirait-il pas à toucher un homme en fuite ?

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 12 – Menaces Menu Chapitre 14 – L’école d’acteur II