La Renaissance d’un Maitre Démoniaque | Reverend Insanity | 蛊真人
A+ a-
Chapitre 61 – La vie suspendue à une corde d’herbe

Le soleil du matin brillait sur la montagne Qing Mao.

Dans l’académie, l’aîné parlait de détails importants. «Demain, vous choisirez le second ver Gu puis le raffinerez. Tout le monde ici a de l’expérience dans le raffinage des vers Gu, et cette fois-ci, vous pouvez solidifier vos bases. Pour la sélection du second ver Gu, réfléchissez-y attentivement durant ses derniers jours, n’oubliez pas la compréhension de votre propre corps et considérez cela comme un tout.»

Le premier Gu d’un Maître Gu était connu sous le nom de Gu vital, et une fois choisi, ce serait la pierre angulaire de leur développement. Après cela, les deuxième et troisième vers Gu seraient nourris sur cette pierre et décideraient de la direction de la culture du Maître Gu.

Après avoir entendu les mots du doyen de l’académie, les jeunes commencèrent à réfléchir. Seul Fang Yuan dormait profondément sur la table.

Il avait travaillé dur pendant la moitié de la nuit, et après être retourné à l’auberge, il continua sa culture de Maître Gu, nourrissant son ouverture. Quand le soleil se leva, alors seulement, il dormit.

Le doyen de l’académie regarda Fang Yuan et fronça les sourcils, mais ne dit rien.

Depuis que le chef de clan lui avait parlé, il avait adopté une attitude «laisse Fang Yuan faire ce qu’il veut, ne t’en soucie pas.»

«Quel ver Gu devrais-je choisir?» Alors que les élèves y réfléchissaient, ils regardèrent inconsciemment Fang Yuan.

«En parlant de ça, Fang Yuan a déjà son second ver Gu.»

«Ouais, ce n’est qu’un Ver de Liqueur, mais pour obtenir un Gu pareil dans des pierres de jeu, sa chance est hors du commun!»

«Si j’avais le Ver de Liqueur, je serai sans doute déjà au stade intermédiaire, pas vrai?»

Les pensées des étudiants évoluaient. On pouvait voir chez eux de l’admiration et de la jalousie.

Depuis ce jour, après l’interrogatoire, le Ver de Liqueur de Fang Yuan était connu de tous. Les origines du Ver ne suscitaient aucune suspicion. Les membres du clan étaient à la fois satisfaits de leur curiosité et exaspérés par la chance de Fang Yuan.

«Pourquoi n’ai-je pas autant de chance.» *soupir!* Gu Yue Chi Cheng qui était aussi un talent de grade C soupira profondément.

Il y a un moment, son grand-père avait demandé autour de lui et avait essayé de lui procurer un Ver de Liqueur. Dire que même en tant qu’héritier d’une branche familiale, il n’était pas capable d’en posséder un; alors que Fang Yuan avait réussi à en obtenir avant lui.

En contraste avec l’envie et à la dépression de Chi Cheng, le vice-président Fang Zheng était plein de vigeur.

«Frère, je vais certainement te surpasser.» Il regarda Fang Yuan et détourna le regard.

Ces jours-ci, ses yeux brillaient de lumière, et il ressentait une sorte d’excitation envers la vie. Son visage était rouge et son front brillant, même ses pas étaient plus rapides et plus légers.

L’aîné de l’académie vit tout cela et comprit immédiatement que le chef du clan Gu Yue avait commencé à enseigner secrètement Fang Zheng.

Ces méthodes sournoises n’étaient évidemment pas à la connaissance du public.

Le directeur de l’académie ferma les yeux.

Bientôt, il fit nuit.

Fang Yuan entra à nouveau dans la grotte secrète.

*Tiling Tiling Tiling…*

Dans sa main, un lapin sauvage luttait, et il y avait une cloche à son cou.

C’était un lapin sauvage que Fang Yuan avait attrapé sur la montagne, la cloche était naturellement attachée autour de son cou.

Après un jour, l’odeur étouffante dans la grotte secrète se dissipa. L’air était frais.

L’entrée de la grotte était ouverte et tout était silencieux à l’intérieur. Fang Yuan s’agenouilla sur le sol alors qu’il l’inspectait. La veille, il avait pulvérisé de la poudre de roche sur toute la zone, et cette fine couche de poudre était discrète.

«La poudre de roche à l’entrée du passage est intacte, donc il semble que pendant mon absence, rien d’étrange ne soit entré ni sorti.» Fang Yuan se sentit à l’aise après son inspection.

Il se leva, utilisant ses mains pour tirer les vignes mortes du mur. Ensuite, il s’assit sur le sol et se servit de sa jambe pour maintenir le lapin sauvage en place, laissant ses deux mains libres pour tisser les vignes.

C’était un travail que les Maîtres Gu normaux ne connaissaient pas, mais Fang Yuan avait fait l’expérience des vicissitudes de la vie. Dans sa vie passée, il était si pauvre qu’il ne pouvait pas se permettre de nourrir ses vers Gu, les laissant mourir de faim un par un.

Pendant un certain temps, il avait de l’essence primitive mais pas de vers Gu; il était devenu mortel, et même vivre était difficile. N’ayant pas le choix, il apprit à tisser les cordes d’herbe en sandales de paille, des chapeaux, etc… et les vendit en échange de fragments de pierre primaires pour se nourrir.

Tout en nouant l’herbe dans ses mains, les souvenirs de Fang Yuan refirent surface.

L’angoisse et la souffrance de l’époque s’étaient transformées en un rire silencieux. Le lapin sous son pied continua de se débattre et la cloche sonna sans arrêt.

Une paire de deux cordes se touchent longtemps, dix mille rebondissements et des milliers de retours rendent leur amour inséparable.

Délicatement et lentement, avec le passage des années, les laissant converger. Complications, enchevêtrements et tournures.

Tisser des cordes dans l’herbe, n’est-ce-pas comme vivre la vie?

Dans la grotte secrète, la lumière rouge brillait sur le visage de Fang Yuan, alors que la jeunesse et l’expérience s’entremêlaient dans son regard.

Le temps semblait s’être arrêté, appréciant silencieusement la scène d’un jeune homme tissant ses cordes.

*Tiling tiling tiling tiling…*

Une heure plus tard, le lapin sauvage entra rapidement dans le passage, la cloche sur son cou sonnant continuellement. En quelques respirations, il quitta le champ de vision de Fang Yuan.

Il tenait la corde d’herbe improvisée qu’il avait tissée temporairement, et à une extrémité de la corde était attachée la patte arrière du lapin, traînant dans le tunnel avec elle.

Après un moment, la corde arrêta tout mouvement.

Mais cela ne voulait pas dire que le lapin avait atteint le bout du tunnel. Il aurait pu être tué par un piège ou simplement décider de se reposer à mi-chemin.

Fang Yuan commença à tirer sur la corde pour la récupérer. La corde se resserra peu à peu.

De l’autre côté, une force tira brusquement tandis que la corde se remit en route vers le fond de la grotte.

De toute évidence, le lapin de l’autre côté avait senti que Fang Yuan tirait sur la corde et il commença à se déplacer plus profondément.

Après de nombreuses tentatives, le lapin atteignit finalement la fin du chemin, et peu importe comment Fang Yuan tirait sur la corde, il ne faisait que se resserrer et se détendre.

Peut-être que le lapin avait atteint le bout du tunnel, ou peut-être qu’il était tombé dans un piège et s’était coincé.

C’était simple de tester et de trouver la réponse.

Fang Yuan commença à récupérer la corde. Sa force surpassait de loin celle du lapin, et finalement, il le traîna par la force.

Le lapin se débattit à l’autre bout, mais la corde était fabriquée à partir de matériaux acquis des Gu de la Fleur du Sac de Vin et de la Poche de l’Herbe de Riz. Bien qu’ils soient morts depuis des années, ils restaient robustes, contrairement à l’herbe normale.

Le lapin sauvage était à nouveau dans les mains de Fang Yuan. Il inspecta l’animal et vit qu’il n’avait pas de blessures, puis il expira enfin de soulagement.

«Pour l’instant, il semble que ce passage soit sûr.»

Avec ce résultat, le lapin perdit ainsi sa valeur et Fang Yuan le tua instantanément, jetant le cadavre au sol.

Il ne pouvait pas relâcher le lapin, car les animaux eux aussi avaient des souvenirs. S’il était attrapé, comme le Ver de Liqueur, cela attirait sans doute des problèmes. Ce serait très mauvais pour lui.

Il inspira profondément. Après plusieurs essais, il entra dans le passage avec précaution.

Même avec l’exploration du lapin sauvage, il y avait de nombreux pièges et mécanismes qui ciblaient spécialement les humains. Un petit animal comme le lapin sauvage serait incapable de le déclencher. Ainsi, Fang Yuan devait également faire attention.

Le tunnel était droit, incliné en diagonale vers le bas. Plus il était profond, plus le passage devenait large.

Fang Yuan avait dû baisser la tête en entrant, mais après plus de cinquante pas, il était capable d’en faire de plus grands, le dos redressé, et après cent pas, il pouvait marcher tout en levant les bras et en les bougeant de gauche à droite.

Le tunnel n’était pas si long, il ne faisait que trois cents mètres. Mais Fang Yuan passa environ deux heures à s’aventurer avant d’atteindre le bout du chemin.

Sur le chemin, il était vigilant et explorait pas à pas. Au bout du chemin, il transpirait déjà abondamment.

«C’est si gênant sans un Gu de détection.» Fang Yuan essuya la sueur de son front et après avoir confirmé qu’il était en sécurité, il se calma et inspecta la zone.

Cette fois, en un coup d’œil, il fut stupéfait.

Au bout du tunnel, il y avait un énorme rocher. La surface de la roche était lisse et faisait saillie en direction de Fang Yuan, ressemblant au ventre de Jia Fu.

Ce rocher seul arrêta la progression de Fang Yuan.

A part cet énorme rocher, il n’y avait rien autour de lui.

«Est-ce à cause d’un accident que le passage du tunnel a été bloqué?» Fang Yuan plissa les yeux en pensant aux possibilités.

Avant sa mort, le moine Fleur de Vigne était impatient de mettre en place son héritage. Il utilisa l’Araignée Loup de Terre des Mille Li et créa un tunnel. Le chemin menait profondément dans les montagnes pour guider le potentiel héritier.

Après des centaines d’années, le passage était incapable de résister à la corrosion du temps et à un moment donné, l’une des zones s’était effondrée en raison d’un manque de maintenance.

Toutes sortes d’accidents se produisent souvent dans la vie.

«Si c’est le cas, ne serais-je pas bloqué à ce stade?» Il s’avança et toucha le rocher. Ce rocher arrêtait sa progression, sa taille était comme une porte, on ne pouvait qu’imaginer son épaisseur totale.

Fang Yuan pouvait utiliser le Gu du Clair de Lune pour sculpter le mur de roche, mais s’il voulait broyer cet énorme rocher, cela prendrait au moins un an ou deux.

«On dirait que je suis obligé d’utiliser des outils, je vais devoir utiliser des piques et des pioches pour briser la roche, sauf que si je le fais, je pourrais révéler quelques traces.» En pensant à cela, Fang Yuan fronça les sourcils. Il pesait le pour et le contre.

Si le risque était trop grand, il préférerait abandonner cet héritage.

Après tout, si les autres découvraient ce secret, toute la stratégie et les agissements qu’il avait accomplis seraient perdus, et sa vie serait même en danger!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
  • 🥈2. Maxime
  • 🥉 3. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Maxime
  • Cesar
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 60 – Passage derrière le mur brisé, comment l’héritage pourrait-il être facilement obtenu? Menu Chapitre 62 – Choisir un nouveau Gu dans la réserve