La Renaissance d’un Maitre Démoniaque | Reverend Insanity | 蛊真人
A+ a-
Chapitre 58 – Le clan n’a pas seulement des règles et des règlements

«Chef de clan, qu’y a-t-il?» Le doyen de l’académie se tenait respectueusement dans un coin.

«Ce n’est pas grand-chose, assieds-toi, j’ai une histoire à te raconter.» Dit Gu Yue Bo en plissant les yeux.

«Votre subordonné va écouter avec attention!» L’ancien de l’académie choisit de s’asseoir au siège le plus proche du chef de clan.

Le chef de clan Gu Yue Bo commença son histoire sur Ren Zu.

‘Certains disent… que depuis que Ren Zu avait pu obtenir les noms des deux Gus et soumettre le Gu règle et le Gu règlement, son premier ordre était pour eux de capturer un Gu de longévité.

Les Gu Règle et règlement, un rond et un autre carré, travaillaient ensemble et pouvaient capturer tous les Gu dans le monde, un Gu de longévité n’était rien de difficile pour eux.

Ren Zu utilisa le Gu de longévité et récupéra sa jeunesse, retrouvant ainsi ses 20 ans.

Mais le Gu des règles déclara: «Humain, bien que tu nous aies soumis, chaque fois que tu nous commanderas, cela ajoutera une règle et un règlement.»

Le Gu du règlement continua: «Nous pouvons attraper le Gu de longévité pour toi, c’est le premier ordre. Notre nouvelle règle et règlement que tu devras respecter est que, nous n’attraperons pas le même Gu pour toi.»

Cela signifiait que si Ren Zu voulait à nouveau attraper un Gu de longévité, les deux Gu règles et le règlement ne serviraient à rien.

Ren Zu hocha la tête, n’ayant pas d’autre choix que d’accepter.

Il donna son deuxième ordre: «Alors, à part le Gu de longévité, capturez s’il vous plaît les dix mille Gu dans le monde pour moi.»

Les Gu règle et réglement ont obtenu cette commande et le Gu des règles s’est transformé en un cercle géant, englobant l’univers. Le Gu règlement se transforma en un carré géant, couvrant le grand monde.

Un carré et un rond formaient un filet géant, enveloppant le monde entier.

Quand ils rétrécirent à nouveau et retournèrent à Ren Zu, tous les Gu dans le monde, autres que le Gu de la longévité, furent capturés.

Ren Zu était fou de joie, il était désormais le souverain du monde!

Mais une fois qu’il ouvrit le filet, un grand nombre de vers volèrent à l’extérieur et tous s’échappèrent férocement.

Lorsque Ren Zu ferma le filet, il ne restait plus que cinq Gu.

«Pourquoi?» Ren Zu était stupéfait.

Les Gu règle et règlement lui répondirent: «Humain, le monde compte plus de dix mille Gu avec toutes sortes de capacités. Tu n’as ni force ni connaissance, comment peux-tu tous les soumettre? Nous ne pouvons que les capturer pour toi, pour les soumettre, tu ne dois que compter sur tes propres capacités.»

Ensuite, ils ajoutèrent: «Ceci est votre deuxième ordre, donc nous allons ajouter une deuxième règle et règlement; A partir de maintenant, nous ne pouvons attraper qu’un Gu pour vous à la fois.»

Ren Zu ne put que hocher la tête, et ouvrit prudemment le filet, montrant seulement un petit écart.

Les cinq autres Gu contenaient le Gu de la Force et de la Sagesse. En voyant cela, Ren Zu était fou de joie.

Il dit au Gu de la Force: «Gu, tu m’as laissé à l’époque, as-tu des regrets? Si tu te soumets à moi maintenant, je te rendrai ta liberté.»

«Je ne suis pas parti non pas parce que je ne le pouvais pas, mais parce que je voulais rester. Vous voulez me soumettre, mais c’est impossible. Mais si vous souhaitez me soumettre, donnez-moi votre jeunesse et je vous obéirai temporairement.»

Ren Zu était réticent en entendant cela, il venait de retrouver sa jeunesse, était-il sur le point de la perdre à nouveau?

Mais il désirait la force, il savait qu’avec la force, il deviendrait plus fort et la vie serait plus facile.

De plus, avec la force, il pouvait soumettre plus de Gu.

Ainsi, Ren Zu accepta et conclut un second accord.

Ren Zu devint d’âge mûr, et le Gu de la force vola hors de la toile et atterrit sur son épaule.

Ren Zu avait de la force, et était plein de confiance.

Il dit au Gu de la Sagesse: «Gu, tu m’as laissé à l’époque, as-tu des regrets? Si tu m’obéis maintenant, je te rendrai ta liberté.»

Le Gu de la Sagesse dit: «Humain, tu as tort. Je ne suis pas parti, non pas parce que je ne le pouvais pas, mais parce que je voulais rester. Vous voulez me soumettre mais c’est impossible. Vous n’êtes pas plus intelligent que moi. Mais si vous voulez me soumettre, donnez-moi votre jeunesse et je vous obéirai temporairement.»

Ren Zu refusa de refaire la même chose.

Il chérissait davantage sa vie, et il savait aussi qu’une fois qu’il aurait vendu son âge mûr, il se retrouverait avec la vieillesse. En peu de temps, le Gu de la Force et de la Sagesse le quitterait à nouveau, comme la dernière fois.

Ren Zu refusa de traiter, mais ne voulait pas lâcher le Gu de la Sagesse.

Le Gu été anxieux, il céda à contrecœur: «D’accord, Humain, tu gagnes. J’ai perdu contre toi cette fois-ci. Je suis à ta disposition.»

En entendant cela, Ren Zu fut ravi et avant que le Gu règle et le règlement puissent l’arrêter, il dit: «J’ai utilisé le Gu règle et règlement pour te capturer.»

Le Gu de la Sagesse rit en entendant: «Je m’en souviens, donc ces Gu sont appelés règle et règlement. Haha, maintenant que je connais leurs noms, tu ne peux plus me capturer.»

Cela dit, il se transforma en un éclair de lumière et s’envola, disparaissant dans les airs.

«Hum, nous vous avons dit il y a longtemps que notre nom devrait être connu par vous seul, et non par les autres, sinon nous risquions d’être utilisés, cela va créer des problèmes.»

Ce n’est qu’alors que Ren Zu réalisa qu’il avait été trompé par le Gu de la Sagesse. Il était angoissé, car il savait qu’il avait perdu la seule chance qu’il avait de capturer le Gu de la Sagesse en utilisant le Gu règle et le règlement.’

En disant cela, l’histoire de Gu Yue Bo prit fin. Il regarda le doyen de l’académie avec un regard significatif.

L’ancien de l’Académie sauta de son siège. Il avait entendu parler de l’histoire de Ren Zu il y a longtemps, mais de la bouche de Gu Yue Bo, elle avait une plus grande signification.

Son regard brilla et il comprit. Il s’inclina légèrement devant Gu Yue Bo, disant respectueusement: «Chef de clan, vous utilisez cette histoire comme une analogie? Fang Yuan comme le Gu de la Sagesse et le clan comme Ren Zu qui s’est fait piéger, le Gu de la Sagesse s’étant finalement échappé.»

Le professeur de l’Académie fit une pause et réfléchit un moment, avant de regarder Gu Yue Bo. «Monsieur le chef de clan, vous voulez que je lâche Fang Yuan et que je cesse de faire pression sur lui?»

Gu Yue Bo arrêta les mots de l’aîné de l’académie, lui tendit la main, lui indiquant de s’asseoir et de parler.

L’aîné de l’académie s’assit et entendit Gu Yue Bo soupirer, « Ta compréhension est encore incroyable, étant une personne intelligente, tu comprends facilement mon point de vue. Je vais te dire que l’académie n’est qu’une petite affaire, et que seul le clan est vraiment important.»

«Je sais ce qui vous inquiète, vous avez peur que les autres étudiants soient lourdement réprimés par Fang Yuan et finissent par perdre l’ardeur dans leur cœur.» Gu Yue Bo secoua la tête et montra du doigt l’aîné de l’académie: «Tu penses trop.»

«Que pensez-vous que le clan fasse? Il suffit de compter sur votre académie pour nourrir de nouvelles personnes? Bien sûr que non, derrière chaque élève, il y a leurs parents, leurs aînés et leurs amis. La nouvelle génération du clan peut avoir la confiance et la motivation dans son cœur.»

«Fang Yuan a en effet dépassé mes attentes à plusieurs reprises, il a un soupçon d’intelligence exceptionnelle. J’ai observé Fang Zheng secrètement et je connais depuis longtemps les extorsions de Fang Yuan, laissez-le continuer. Chi Cheng, cela transformera simplement ses jeunes de jades doux en jades rugueux. Il y a de nombreux avantages dans cette affaire, grâce à cela, cette série d’étudiants possédera les meilleures compétences de combat comparé à toutes les saisons précédentes.»

L’ancien de l’académie était inquiet, «Mais chef de clan, les obstacles excessifs ne sont pas une bonne chose non plus, ils écraseront le jade. Je suis inquiet qu’au premier rang, sous la répression de Fang Yuan, personne ne puisse renverser la situation.»

«Dans ce cas, laissez-les être incapables de changer la situation!» Gu Yue Bo renifla, montrant la grâce et l’endurcissement d’une personne au pouvoir, «Ce petit revers, qu’est-ce-que cela peut faire? Est-ce plus effrayant que la mort? Le clan a des tonnes de nouveaux étudiants dans l’académie chaque année, donc si cette saison ne réussit pas, il y aura toujours la prochaine. Quant à Gu Yue Fang Zheng, à partir de demain soir, je lui enseignerai en secret.»

«Avec l’enseignement personnel du chef de clan, c’est vraiment la fortune de Gu Yue Fang Zheng.» L’ancien de l’Académie lécha ses bottes au moment opportun.

Gu Yue Bo s’adoucit en regardant le doyen de l’académie et lui ordonna: «Sais-tu pourquoi, après tant de décennies, tu es toujours le doyen de l’académie? Est-ce-que tu dois être aussi calculateur avec un jeune d’une nouvelle génération?»

«Je sais que Fang Yuan a une certaine sagesse, mais il est encore un jeune homme et a tendance à être irréfléchi. Il est normal d’être en colère contre le clan.»

«Il est en fait très enfantin, vous pouvez le voir en essayant de cacher le Ver de Liqueur. Comment le Ver de Liqueur peut-il être caché? Le comparer au Gu de la Sagesse, cela peut être un peu exagéré. Il a certes une intelligence au-dessus de la moyenne, mais il manque de véritable connaissance et de sagesse. Ce serait vraiment compliqué autrement.»

«Chef de clan, que voulez-vous dire?» L’ancien de l’Académie haussa les sourcils.

«Ce que j’essaie de dire, c’est que Fang Yuan est mécontent du clan, alors laissez-le évacuer sa colère. Une fois qu’il aura terminé, il entrera naturellement dans les rangs. Notre clan Gu Yue existe depuis près de mille ans depuis la fondation de la première génération. Il y a eu d’innombrables personnes mécontentes au sein du clan, est-ce que l’un d’entre eux a réussi à le renverser?»

«Un clan ne se limite pas aux règles et aux règlements, il y a aussi la relation de sang et la parenté. Ren Zu voulait utiliser les règles et le règlement pour capturer la sagesse. Il y a un sens profond dans cette histoire; les règles sont mortes, mais les gens sont en vie, et leurs relations sont profondes. Fang Yuan n’est que de grade C, s’il a de la chance, après des années, il sera toujours un aîné de bas rang du clan.»

«Je comprends!» En entendant la dernière phrase de Gu Yue Bo, l’aîné de l’académie réalisa immédiatement.

«Mmm, si une famille n’a que des règles et des règlements, alors elle n’est qu’une pile d’objets morts, mais si on ajoute la relation du sang, elle devient vivante.» Gu Yue Bo hocha la tête, «Encore une phrase dont je veux que tu te souviennes.»

«Je vous en prie, enseignez-moi, aîné du clan.»

Gu Yue Bo projetta un regard lointain vers la lune à travers la fenêtre: «Si la mer peut contenir l’eau de milliers de rivières, c’est grâce à sa capacité. N’oublie pas ceci et pars.»

«Oui honorable chef de clan, votre subordonné prend congé,» dit le doyen de l’académie en quittant la salle.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 57 – Le mensonge d’un gentilhomme Menu Chapitre 59 – Dans cette vie, j’espère devenir la vraie lune, s’élevant au-dessus des montagnes et des cieux