La Renaissance d’un Maitre Démoniaque | Reverend Insanity | 蛊真人
A+ a-
Chapitre 40 – Un Crapaud sommeillant dans une roche d’or pourpre.

Plus on s’enfonçait dans la caravane, plus les commerçants étaient prospères. Les petits vendeurs ambulants diminuaient, tandis que les grandes tentes augmentaient en nombre.

Il y avait toutes sortes de grandes tentes à voir, de différentes couleurs, formes et tailles, même si la plupart d’entre elles étaient de forme cylindrique. Certains marchands avaient érigé deux piliers en guise de porte à l’entrée de leurs tentes, tandis que d’autres avaient accroché de grandes lanternes rouges. À l’intérieur, certaines tentes étaient éclairées par de nombreuses lumières vives, tandis que d’autres étaient plus sombres.

Fang Yuan observa son environnement alors qu’il marchait, s’arrêtant finalement près d’une tente grise.

« C’est ici, » évalua-t-il en regardant la tente; il y avait deux piliers à l’entrée, et il y avait des gravures sur les piliers, deux lignes de couplet antithétique*.

NDC : Qui forme une antithèse, qui contient des antithèses.

Un lien pour plus d’infos https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/antith%c3%a9tique/4321

Sur le pilier gauche il était écrit: « Petite démonstration de courage, obtenez la bonne fortune durant quatre saisons. » Tandis que sur le côté droit l’inscription disait: « Une grande démonstration de compétences, obtenez la prospérité dans les quatre directions. »

Au milieu, il y avait une autre ligne: « La chance change avec le temps. »

C’est vrai, ce lieu était un tripot.

Cette salle de jeu avait pris environ un mu* de terrain; c’était une tente de grande taille.

NDC : un Mu équivaut à 666.66 m².

Fang Yuan entra. A l’intérieur de la tente, il y avait trois rangées de comptoirs sur le côté. Sur les comptoirs étaient disposés des morceaux d’ambre ou des fossiles. Certains étaient aussi gros qu’une paume tandis que d’autres étaient aussi grands qu’un visage. Il y en avait aussi d’autres qui étaient encore plus grands; ceux-ci étaient aussi grands qu’une personne. Ils ne pouvaient évidemment pas tenir sur les comptoirs, donc ils étaient directement posés sur le sol.

Contrairement aux autres tentes, celle-ci était silencieuse.

Plusieurs maîtres Gu se tenaient devant les comptoirs, certains observaient méticuleusement des pierres sur le comptoir tandis que d’autres prirent des fossiles et les frottèrent dans leurs mains pour avoir une idée de ce qu’elles renfermaient. Il y en avait qui discutaient tranquillement avec leurs compagnons, et d’autres qui discutaient des prix avec les employés des magasins.

Mais peu importe de quoi ils discutaient, ils parlaient doucement, faisant de leur mieux pour ne pas déranger les autres.

C’était une salle de jeu spécialisé dans les pierres à Gu.

Il y avait tous types de Gu, de différentes formes, tailles et ayant toutes sortes d’effets. Les vers Gu avaient chacun leur nourriture respective à consommer. Sans nourriture, ils ne pouvaient pas survivre et finissaient par mourir.

Mais la nature envers les formes de vie, était à la fois indifférente et bienveillante.

S’ils manquaient de nourriture, les Gu avaient encore un moyen de survivre. C’était l’hibernation en subissant l’auto-scellage.

Par exemple, si le Gu du Clair de Lune n’avait pas de pétales d’Orchidée de Lune à consommer, il pourrait s’auto-sceller. Il tenterait de conserver le maximum de force, comme les animaux hibernant en hiver, en tombant dans un profond sommeil. À ce moment, non seulement la lueur bleue sur son corps se dissiperait, mais il passerait d’un état de cristal transparent à celui d’une roche grise, recouverte d’une couche de roche. Finalement, la croûte de roche deviendrait plus épaisse et le transformerait en une pierre.

Si par exemple, le Ver de Liqueur se scellait, il formerait un cocon blanc autour de lui, s’enroulant dans son corps et plongeant dans un profond sommeil au sein du cocon.

Bien sûr, cette situation de scellement et d’hibernation ne se rencontrait pas chez tous les vers Gu. Dans la plupart des cas, le ver Gu ne tombait pas en hibernation mais mourait de faim. Seul un petit nombre de vers Gu parvenaient à atteindre cet état et dans des situations spécifiques, s’auto-scellait.

Quelques Maîtres Gu qui avaient accidentellement obtenu des pierres ou des cocons scellés de ces vers Gu réveillaient les vers qui sommeillaient à l’intérieur. Ainsi, ils avaient eu un coup de chance. Certains de ces maîtres Gu eurent du succès à cause de cela, ce fut un tournant dans leur vie. Ces situations se produisaient fréquemment dans le monde des Maîtres Gu, Il s’agissait souvent de fausses ou de vraies rumeurs donnant aux gens de l’espoir et des rêves.

La source de l’idée derrière cette salle de jeu provenait de ces rumeurs. Bien sûr, ces roches se ressemblaient toutes à l’extérieur. Ce n’est qu’après les avoir ouvertes que l’on pouvait déterminer s’il y avait vraiment un ver Gu caché à l’intérieur.

– Dans une salle de jeu de petite taille comme celle-ci, neuf rochers sur dix sont des pierres solides, n’ayant pas de vers Gu à l’intérieur. Même si il y a des vers Gu, la plupart d’entre eux sont morts. Mais si une personne obtient un Gu vivant, dans la plupart des cas, elle peut gagner une énorme fortune. Si le Gu est rare, soit il devient riche, soit il est assassiné et privé de sa fortune. »

Fang Yuan était clair à ce sujet dans son cœur, étant très familier avec la situation au-delà de ces portes.

Dans sa vie passée, il avait participé à une caravane marchande, étant un commis dans une salle de jeu de roche. Quelque temps plus tard, il exploita sa propre salle de pierres à Gu, encore plus grande que celle-ci; c’était une de taille moyenne. Il avait réussi à escroquer certains joueurs, et avait aussi mal jugé, permettant à d’autres joueurs de gagner de précieux vers Gu.

Fang Yuan resta un moment à la porte, jetant un regard autour de lui avant de se diriger lentement vers le comptoir sur le côté gauche.

Derrière le comptoir, il y avait un vendeur tous les quelques mètres, hommes comme femmes. Sur leur taille était accrochée une ceinture de couleur verte, montrant qu’ils n’étaient pas des gens ordinaires, mais des maîtres Gu de rang un. La plupart étaient à l’étape initiale, tandis que quelques-uns étaient à l’étape intermédiaire.

Voyant Fang Yuan devant un comptoir, une femme qui était la plus proche se dirigea vers lui et sourit, « Jeune Maître, de quel ver Gu avez-vous besoin? C’est votre premier essai, juste pour le plaisir, pourquoi ne pas aller au comptoir de droite, les rochers ne sont vendus qu’à cinq pierres primitives. Si vous êtes à la recherche de sensations fortes vous pouvez vous rendre au milieu, les pierres vendues là-bas coûtent vingt pierres primitives chacune. »

C’était une Maîtresse Gu expérimentée, ayant travaillé au tripot pendant un certain temps déjà.

Elle regarda Fang Yuan qui était entré, et détermina qu’il était un étudiant par son apparence, son âge ainsi que sa taille.

Ceux qui venaient jouer étaient tous des Maîtres Gu. Les étudiants n’étaient considérés que comme des Maîtres Gu de seconde zone juste au début de leur cultivation. Parce qu’ils sont souvent à court d’argent pour nourrir leurs vers Gu, où trouveraient-ils l’argent pour venir jouer au tripot?

Les étudiants comme ça normalement venaient juste pour jeter un coup d’œil et obtenir une expérience salvatrice, satisfaisant ainsi leurs curiosités. La plupart ne faisaient que du lèche-vitrine, mais si certains avaient des familles aisées, ils essayaient d’en acheter une pour tester. Mais la plupart n’achetaient que le fossile le moins cher.

Ainsi, la maîtresse Gu n’avait aucune idée du nombre de pierres que Fang Yuan pouvait dépenser.

« Laissez-moi d’abord regarder autour. » Fang Yuan hocha la tête sans expression, puis commença à regarder sérieusement la pile.

Dans sa mémoire, il devrait être à ce comptoir dans cette salle de jeu.

Mais ça faisait cinq cents ans, ça faisait trop longtemps. Beaucoup de choses étaient vagues pour lui, surtout que cinq cents ans de mémoire étaient une énorme quantité d’informations, donc pour être honnête, Fang Yuan ne pouvait pas s’en souvenir distinctement.

Il ne pouvait que vaguement se rappeler, durant la première nuit de l’arrivée de la caravane, un chanceux avait dépensé dix pierres primitives pour acheter une pierre à l’éclat d’or pourpre.

Après l’avoir ouverte sur place, il obtint un Crapaud de Laiton. Par la suite, ce Crapaud fut acheté par une autre personne, lui faisant gagner une petite fortune de pierres primitives.

Fang Yuan fronça les sourcils après avoir observé pendant un moment.

Sur ce comptoir, les fossiles avec une lueur dorée pourpre étaient au nombre de vingt. Dans quel rocher était caché le Crapaud de Laiton?

Chaque pierre était vendue dix pierres primitives chacune. En ce moment, Fang Yuan avait quatre-vingt dix-huit pierres primitives avec lui, et il pouvait donc en acheter jusqu’à neuf.

Mais de façon réaliste, il ne pouvait pas compter ainsi.

Dans n’importe quel risque et pari, il fallait considérer les conséquences.

Fang Yuan n’était plus un rêveur comme ces joueurs qui pensaient être bénis par le ciel.

Ceux qui pensaient être bénis par le destin étaient généralement ceux qui tombaient sous le coup du destin lui-même.

« Je suis seul, sans parents ni amis qui peuvent m’aider. Je dois économiser quelques pierres primitives pour survivre, ainsi que pour acheter de la nourriture pour mes vers Gu. » Il compta et avec la marge la plus basse, il pouvait acheter au plus sept pierres à Gu.

« Sur cette pierre, l’or violet est parsemé comme les étoiles, mais elle est plate comme une crêpe, il n’y a définitivement pas de Crapaud de Laiton à l’intérieur. »

« Cette pièce a une couleur or pourpre frappante, mais elle n’est que de la taille d’un poing. »

« Ce fossile d’or pourpre, eh bien, il est grand, mais la surface est extrêmement lisse, alors que la peau du crapaud est censée être rugueuse et inégale, ce n’est évidemment pas celle-ci… »

Fang Yuan continua d’observer et d’évaluer, en utilisant la méthode d’élimination.

Lorsque les vers Gu hibernaient après s’être scellés, ils se transformaient en un fossile naturel, indétectable par la plupart des méthodes de détection du monde. Les méthodes de détection restantes étaient trop grossières, et une fois utilisées, elles tueraient instantanément le ver Gu qui était à peine vivant.

Ainsi, lorsque les Maîtres Gu choisissaient des pierres, ils ne pouvaient compter que sur leurs déductions, leurs expériences, leurs chances et parfois un peu d’instinct.

Autrement, cela ne serait pas appelé un jeu.

Bien sûr, dans ce vaste monde, il y a d’innombrables merveilles, et on ne peut pas exclure le fait qu’une méthode de détection extrêmement douce existe, permettant à un Maître Gu de savoir si la roche contient un ver Gu.

Fang Yuan avait entendu parler de telles rumeurs dans sa vie passée, mais après avoir expérimenté, il avait découvert que ce n’était que des mensonges.

Fang Yuan supposa en privé, «Si une telle méthode existe vraiment, ce doit être un héritage caché, contrôlé par un petit nombre de personnes mystérieuses, n’ayant aucun impact sur les affaires du secteur des jeux. »

Les salles de jeux étaient encore petites dans la région montagneuse de Qing Mao, mais plus on se déplaçait vers l’est, plus les tanières de jeu devenaient prospères. Dans la région montagneuse de Bai Tou1, chaque village avait sa propre tanière. Dans certains forts de grande taille, il y avait même des manoirs de jeu construits. Les trois villages qui étaient célèbres pour leur jeu de pierre à Gu étaient le village de Pan Shi2, le village de Gu Mu3 et le village de Cang Jing4, où il y avait même des tanières de grande taille.

NDC : Bai Tou signifie tête blanche, Pan Shi signifie monolithe, Gu Mu signifie tombe ancienne, Cang Jing signifie baleine blanche

Ces trois grandes maisons de jeu avaient chacune mille ans d’histoire. Actuellement, leurs affaires étaient en plein essor, avec un nombre infini de joueurs. Il n’y avait jamais eu de situation de faillite.

Actuellement, la tente dans laquelle se trouvait Fang Yuan pouvait à peine être qualifiée de salle de jeu de petite taille.

Si c’était un autre jeune de quinze ans qui venait, ils seraient certainement confus par tous les différents fossiles, et même s’ils le choisissaient, ce serait par hasard.

Mais Fang Yuan était différent.

Tout d’abord, il connaissait déjà une partie de la réponse depuis le début, donc son champ de recherche était réduit à moins de trente pierres.

Bien sûr, il était extrêmement difficile de trouver la bonne pierre parmi ces vingt pièces. Mais avec ses cinq cents ans d’expérience comme support, il avait choisi six morceaux de fossiles d’or pourpre qui correspondaient le mieux aux critères après les avoir observé pendant un moment. Il avait quatre-vingt pourcent de chances de croire que le crapaud en Laiton hibernait dans l’un de ces six fossiles!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
  • 🥈2. Maxime
  • 🥉 3. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Maxime
  • Cesar
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 39 – Le Marchand de La Caravanes Aux Crapauds. Menu Chapitre 41 – Dissection des roches