La Renaissance d’un Maitre Démoniaque | Reverend Insanity | 蛊真人
A+ a-
Chapitre 103 – Plus vos ambitions sont grandes, plus le monde est petit

La taverne n’était pas grande, mais elle était bien située; sur le côté est du village près de la porte est.

Un grand nombre de personnes passaient chaque jour du côté des portes est et nord. Ainsi, les affaires de sa taverne étaient plutôt bonnes, que ce soit le jour ou la nuit.

«Jeune seigneur, veuillez vous asseoir.» Un vieil homme baissa la tête vers Fang Yuan.

Quelques serveurs essuyèrent les bancs et les tables, le regardant avec un sourire flatteur.

Fang Yuan secoua la tête. Il ne s’assit pas, mais fit le tour de la taverne. Il pensa intérieurement: “C’est ma taverne.”

Cette taverne n’avait qu’un seul étage, mais possédait une cave à vin souterraine.

D’immenses carreaux noirs recouvraient le sol. Il y avait huit tables carrées; deux de ses tables étaient posées contre le mur et les six autres étaient entourées de quatre bancs.

Un long comptoir de vente brun foncé pouvait être vu immédiatement en entrant. Il y avait des papiers, des pinceaux, des pierres à encre ainsi qu’un boulier sur le comptoir. Derrière ce dernier, il y avait une armoire à liqueur où des pots de vin de tous types et de toutes tailles étaient exposés. Il y avait aussi bien de grands pots noirs que de petites bouteilles de vin en porcelaine.

Fang Yuan se promenait comme il le souhaitait; Le vieil homme et les serveurs n’osaient pas s’asseoir, ils ne pouvaient que le suivre de près.

Ils étaient agités, la nouvelle du changement de propriétaire était trop brutale. L’ancien propriétaire Gu Yue Dong Tu était rusé comme un renard, il était strict et acerbe et tous subissaient beaucoup de pression de sa part. Ce garçon devant eux avait été capable de prendre la taverne des mains de Gu Yue Dong Tu. Une telle méthode de vol était choquante. Les regards posés sur Fang Yuan étaient tous emplis d’inquiétude et de peur.

Ce dernier s’arrêta soudainement, «C’est bon. Mais ce commerce est un peu petit.»

Le jeune homme s’avança immédiatement et s’inclina pour répondre: «Jeune seigneur, nous mettons des stands à l’extérieur chaque été et posons des tables et des bancs. Cependant nous sommes en hiver et avec ce vent froid, personne ne s’asseyerait dehors même si nous installons des auvents. Nous les avons donc enlevés.»

Fang Yuan se retourna légèrement. Il jeta un regard à ce vieil homme, «Vous êtes le commerçant?»

Le vieil homme baissa sa taille encore plus bas et dit encore plus respectueusement: «Je n’ose pas prétendre à un tel titre, je n’ose pas. Jeune seigneur, cette taverne à vin est à vous, celui que vous choisirez comme commerçant deviendra le nouveau commerçant.»

Fang Yuan hocha la tête puis jeta un regard aux serveurs; ils semblaient tous compétents.

S’il était sur Terre, il serait inquiet que ce commerçant et les serveurs ne fassent équipe contre lui le propriétaire. Mais dans ce monde, le rang des Maîtres Gu était élevé et puissant, tuer des mortels ne nécessitait qu’une pensée. Même si l’Oncle et la Tante les poussaient à bout, ces mortels n’oseraient pas aller contre Fang Yuan.

«Très bien, apportez les livres de comptes et une théière.» Fang Yuan s’assit.

«Oui, jeune seigneur.» Le commerçant et les serveurs se déplacèrent précipitamment.

Il y avait jusqu’à seize livres de comptes, et chaque livre utilisait du papier de bambou qui avait une teinte vert clair. Le papier de bambou était plus cassant que le papier Xuan et convenait à l’atmosphère humide de la frontière sud.

Fang Yuan ramassa quelques livres et les parcourut, posant quelques questions de temps à autre.

Le commerçant répondait rapidement, bientôt son front fut couvert de sueur.

Fang Yuan avait créé la secte des Ailes de Sang Démoniaque et avait enseigné à d’innombrables personnes dans sa vie passée. Il était riche en expérience et ses yeux étaient ingénieux. D’autres pourraient être confus et éblouis en voyant les livres de comptes; mais à ses yeux, tous les points douteux étaient aussi clairs que du cristal.

Cette taverne était le deuxième plus grand atout après l’Herbe de Vitalité à Neuf Feuilles; Fang Yuan voulait naturellement le saisir fermement.

Il n’y avait que quelques petits problèmes dans les livres de comptes qui pouvaient être attribués aux erreurs et à la négligence. Ces mortels n’osaient pas être présomptueux.

Cependant, quand Fang Yuan tourna la dernière page, il vit que le revenu de ce mois avait déjà été pris par Gu Yue Dong Tu.

«Jeune seigneur, le propriétaire précédent l’a emporté. Nous n’avons pas osé résister.» Répondit le commerçant en essuyant la sueur dégoulinant de son front. Son vieux corps tremblait déjà et son visage était devenu très pâle.

Fang Yuan resta silencieux, il posa les livres sur la table et jeta un coup d’œil à l’individu.

Le commerçant sentit immédiatement une énorme pression, comme si une montagne le pressait. Il était effrayé et s’agenouillait sur le sol.

En voyant le commerçant s’agenouiller, les serveurs s’agenouillèrent rapidement l’un après l’autre.

Fang Yuan s’assit calmement et tourna son regard vers eux.

Les serveurs avaient immédiatement l’impression d’être dans un monde de glace, ils ne pouvaient pas résister à l’aura de Fang Yuan. Ils étaient tous silencieux.

Pour ces mortels, le travail de la taverne était à la fois stable et sûr, le travail idéal. Ils ne voulaient pas le perdre.

Fang Yuan s’arrêta en voyant que son autorité avait été établie, aller trop loin pourrait être préjudiciable. Il dit alors lentement: «Je ne me soucierai pas des affaires passées. J’ai vu que ton salaire était bas; le salaire de chaque serveur sera augmenté de 20% et celui du commerçant de 40%. Travaillez correctement et vous obtiendrez plus d’avantages.»

Fang Yuan se leva et se dirigea vers l’entrée.

Le groupe de personnes agenouillées sur le sol fut stupéfait pendant un moment avant de revenir à eux. Leurs yeux débordaient de larmes.

«Merci jeune Seigneur pour votre grande gentillesse!»

«Jeune seigneur est compatissant, nous allons certainement travailler de toutes nos forces!»

«Jeune seigneur, vous êtes notre bienfaiteur, s’il vous plaît prenez soin de vous.»

Des sons larmoyants venaient de derrière, il y avait aussi des sons de front qui s’écrasaient sur le carrelage.

L’usage de la gentillesse pouvait rivaliser avec la miséricorde, c’était la seule façon pour les gens au sommet de contrôler leurs subordonnés, quel que soit le monde. La puissance était la base et sous cette puissance, toute petite bonté serait magnifiée d’innombrables fois.

Un bénéfice sans puissance ne donnerait qu’un titre de bon samaritain. Mais au fur et à mesure que le temps passait, les gens ne se sentiraient plus reconnaissants pour une telle gentillesse et cela se traduirait plutôt par de l’avidité et du désastre.

“Mais ces moyens de contrôler les gens sont des méthodes peu orthodoxes. Il serait très estimé sur Terre, mais dans ce monde, augmenter sa propre force est la seule vraie voie. Non, même sur Terre, la force est la première.”

Fang Yuan pensa à l’Ancêtre Impérial Rouge Écarlate. (1)

Un jour, l’Ancêtre Impérial Rouge Écarlate avait traversé une épreuve et était arrivé à la conclusion suivante: le pouvoir politique vient des armes à feu!

C’était la vérité, la force était le fondement de tout pouvoir politique. La soi-disant autorité n’est qu’un accessoire de la force.

En fait, non seulement l’autorité, la richesse et les beautés étaient aussi des dérivés de la force.

Fang Yuan se dirigea vers les trois maisons de bambou après avoir quitté la taverne.

Ces trois maisons étaient déjà louées par l’Oncle et la Tante; elles étaient pratiquement pleines.

Ce monde mettait davantage de pression afin d’augmenter le taux de naissance. Pour un si grand nombre de personnes, l’espace attribué au village semblait étroit.

Le clan était basé sur le système du fils aîné héritant de la propriété. Les autres fils et filles devaient compter sur leurs efforts. Même si beaucoup de gens comptaient sur la politique du clan pour obtenir une maigre part des biens de la famille et travaillaient dur à l’extérieur, ils pourraient même ne pas être en mesure d’économiser assez pour acheter une maison en bambou de toute leur vie.

D’une part, élever des Gu consommait beaucoup de pierres primaires, et de l’autre, le village avait un espace limité, donc les prix des maisons étaient très élevés.

Ils pouvaient naturellement construire des maisons à l’extérieur du village, mais ce n’était pas un lieu sûr. Les bêtes sauvages et les serpents erraient toujours dans les maisons. Par-dessus tout, chaque fois qu’une marée de bêtes se produisait, toutes les maisons à l’extérieur étaient détruites.

L’extension du village était le seul moyen de résoudre ce problème.

Mais l’étendre signifiait que la zone à défendre augmenterait et que le village ne pourrait plus être aussi éfficace contre les attaques de la marée. De plus, plus la zone était grande, plus il serait difficile de se prémunir contre les Maîtres Gu des autres villages.

Le village de Gu Yue s’était étendu à plusieurs reprises dans l’histoire, mais avait été dévasté par les marées de bêtes à chaque fois. Après avoir appris de ses erreurs, la taille actuelle du village était déjà à son paroxysme et ne s’étendit plus.

Fang Yuan l’avait parcouru et après avoir aperçu certaines situations, il l’avait déjà compris.

Ces trois maisons en bambou étaient très bien gérées par l’Oncle et la Tante. Le loyer était également adapté pour obtenir plus de profits, alors il pouvait tout aussi bien le laisser ainsi. Il calcula que les revenus de ces trois maisons en bambou n’étaient pas aussi élevés que la taverne à vin mais la différence n’était pas de beaucoup.

La situation générale était bien meilleure que les attentes initiales de Fang Yuan.

Juste avant-hier, il n’avait plus rien et était devenu si pauvre que son nombre de pierres primaires n’était même pas au nombre de cinq. Mais maintenant, il arriva à une bonne place sur la liste des personnes les plus riches du clan.

Les locataires dans ces maisons louées étaient toutes des Maîtres Gu de rang deux en difficulté. Après avoir connu l’identité de Fang Yuan, leur regard se tourna vers lui.

Pour les femmes, l’idée de se rapprocher et de se marier avec lui les écarterait définitivement du danger; leur vie serait lisse et stable.

Elles poursuivaient ce genre d’objectif et utiliseraient toute leur force pour y parvenir.

C’est-à-dire que si Fang Yuan le voulait, il pourrait prendre sa retraite et vivre une vie de richesses, comme son Oncle.

D’un simple geste du doigt, de nombreuses Maîtresses Gu se rueraient vers lui.

“Mais ce n’est pas ce que je veux.” Fang Yuan se tenait au deuxième étage de la maison en bambou, laissant les regards provocateurs des Maîtresses Gu sur son corps. Il fronça les sourcils en tenant les garde-corps et regarda au loin.

Au loin, des montagnes verdoyantes continuaient, ressemblant à un géant endormi avec le ciel gris-bleu comme couverture.

“Les rivières sans fin et la terre sans limites, quand puis-je me déplacer sans entrave?”

“Au milieu des vents du changement, des dragons et des serpents sortent des terres (2), quand puis-je mépriser toutes les choses vivantes?”

“Depuis ma renaissance, je dérive avec les vagues, comme un bateau sans voile. Je n’ai ménagé aucun effort pour obtenir les biens de la famille; Avec cette base, on peut dire que je suis devenu indépendant et que j’ai gagné mon pied à terre. Ensuite, je devrais continuer ma recherche de l’héritage du Moine Fleur de Vigne et mettre tous mes efforts pour cultiver au rang trois, alors je pourrais quitter ce village et partir explorer le monde entier!” Le feu brûlait dans les yeux noirs de Fang Yuan.

La montagne Qing Mao était l’une des innombrables montagnes de la frontière sud. Et la frontière sud n’était qu’un coin de ce monde.

Trop petit, trop petit! Comment un tel endroit pourrait-il soutenir ses hautes ambitions?

Comparé à ses ambitions, ces biens familiaux que les autres feraient tout pour obtenir étaient aussi minuscules que de la poussière.

«Grand frère, descends, je dois te parler.» À un moment donné, Gu Yue Fang Zheng avait atteint la maison en bambou. Il leva les yeux vers Fang Yuan et cria.

«Hmm?» Le train des pensées de Fang Yuan était brisé, il regarda Fang Zheng avec indifférence.

Le regard des deux frères se croisèrent; c’était silencieux…

Le jeune Fang Zheng était en bas et était recouvert par l’ombre d’une autre maison. Il faisait face à lui; ses sourcils étaient relevés et ses deux yeux brillaient de lumière.

Son grand-frère était à l’étage; la lumière du soleil brillait sur lui, ses yeux légèrement tombants et ses pupilles aussi sombres que la nuit.

Des visages similaires se reflétaient dans les yeux de l’autre.

Quant à la venue de son petit frère, Fang Yuan n’était pas surpris. Fang Zheng n’était qu’une arme de son Oncle et de sa Tante pour tenter de récupérer quelques biens de la famille.

Et alors?

Fang Yuan regarda Fang Zheng, soupirant intérieurement, “Une aptitude de grade A, mais n’est rien de plus qu’un pion… c’est vraiment insignifiant.”

(1) Il s’agit du Président Mao. Il semble qu’il soit tabou d’écrire son nom directement en chinois.

(2) 陆 起 陆 – C’est le sens du mot qui signifie qu’un tremblement de terre est sur le point de se produire et que toutes sortes de créatures vivantes se sentent agitées et mal à l’aise.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
  • 🥈2. Maxime
  • 🥉 3. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Maxime
  • Cesar
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 102 – Le printemps vient après les vents d’hiver Menu Chapitre 104 – Vendez-moi votre Ver de Liqueur