La Légende du Roi Dragon | The Legend Of The Dragon King | 龙王传说
A+ a-
Chapitre 26 – Mille raffinages

Chapitre 26 : Mille raffinages

Tu l’as vu ? Ma première compétence d’âme est Pointe de Lame. J’ai même dépensé 10 000 pièces fédérales supplémentaires pour inviter un Maître Spirituel afin de m’aider à choisir cette âme spirituelle! Puisque c’est aussi un couteau, elle complète directement mon âme martiale! Ma Pointe de Lame va tout conquérir! 

Tang Wulin fronça les sourcils :

Pourquoi dis-tu tant d’absurdités.

Wan Yunchao lui lança un regard noir :

À cet instant précis, tu dis encore que je suis une merde ? Etant donné que je suis très puissant je risque de te blesser fortement, dépêche-toi d’admettre la défaite. Je vais te laisser partir cette fois. Si tu ne le fais pas, ma Pointe d’Épée ne t’accordera aucune pitié. 

En disant cela, il donna un coup de poignet et une Pointe de Lame fila vers le tronc d’un jeune arbre. Il était aussi large qu’un bol, mais il fut immédiatement coupé.

Tang Wulin le regarda dédaigneusement :

Les plantes sont aussi des créatures vivantes, pourquoi as-tu coupé ce jeune arbre sans raison ? 

Wan Yunchao allait ouvrir la bouche pour répondre quand il vit que de la même façon, un anneau blanc s’était matérialisé autour des jambes de Tang Wulin. Des vignes et des vignes d’Herbe Bleu Argent poussèrent simultanément depuis la paume de sa main.

Cependant, ces fines vignes ne se sont pas précipitées directement sur Wan Yunchao. Leurs extrémités étaient suspendues dans l’air autour de Tang Wulin. Quelques instants plus tard, on entendait des cris à percer les tympans qui résonnaient dans la petite forêt.

« Pa! Pa! Pa! »

Aiyou! Ça fait mal! Tang Wulin, tu es sans scrupule! Si tu as la capacité de le faire, approche-toi et combats-moi! 

« Pa! Pa! Pa! »

aiyou! Aiyou! Je me rends! Puis-je me rendre ? Comment arrives-tu à utiliser ton Herbe Bleu Argent de cette façon ? 

Quand ils quittèrent tous les deux la forêt, Wan Yunchao était le plus pathétique. Tout son corps était criblé de coups de fouet.

Tang Wulin ne pouvait toujours pas contrôler complètement son Herbe Bleu Argent. Il avait passé tous ces jours à chercher Na’er, au point de négliger même une partie de sa méditation. Cela n’a cependant pas influencé son contrôle des coups de fouet, quand il les utilisa pour attaquer Wan Yunchao.

Les deux étaient encore des enfants, alors ils ne connaissaient aucune technique de combat. Cette herbe épaisse prouvait combien elle était tenace. Puisque le petit couteau de Wan Yunchao et la Pointe de Lame ne pouvaient pas attaquer à distance et qu’il n’avait aucune connaissance d’autres techniques de combat, le résultat était évident.

Pourquoi ? Pourquoi est-ce que ça s’est passé comme ça ? Avec une compétence d’âme, j’aurais dû être capable de te battre! 

Cria avec indignation Wan Yunchao sur Tang Wulin.

Wulin répondit avec colère :

Le Professeur Lin l’a déjà dit!!!!!!! ton âme martiale est bien adaptée aux combats de mêlée. Ainsi, elle convient bien à la trajectoire du système d’attaque. Cependant, tu es si gros. Comment pourrais-tu être agile ? 

Wan Yunchao non convaincue demanda :

Alors pourquoi est-ce que quand mon couteau a essayé de charcuter ton Herbe Bleu Argent, il en était incapable ? 

Eh bien, c’est la spécialité de mon âme martiale, tant que mon pouvoir d’âme n’est pas épuisé, tu n’est pas dans la capacité de la déchirer. 

Wan Yunchao leva les yeux et sa main au le ciel beugla :

JE VAIS PERDRE DU POIDS! JE VAIS DEVENIR UN ATTAQUANT AGILE 

Qu’est-ce que tu vas manger ce soir ? 

 Je pense que… ça devrait être de l’épaule de porc 

……

Après avoir renvoyé Wan Yunchao, légèrement blessé, chez lui, Tang Wulin se précipita vers l’atelier de Mang Tian.

Ce qui le surprit c’était que l’Oncle l’attendait déjà à l’intérieur.

 Professeur , Tang Wulin s’adressa respectueusement à Mang Tian. Depuis qu’il savait qu’il était expert niveau 40 Ancêtre d’âme, il avait encore plus de respect pour lui.

Mang Tian hocha la tête et demanda :

 Alors, as-tu obtenu ton diplôme ? 

Oui. Je suis diplômé. 

 Devras-tu aller à l’Académie Intermédiaire de Maître d’Âme de la ville d’East sea ? 

 Oui! J’avais l’intention de vous le dire. Une fois que j’irai là-bas pour étudier, je ne pourrais plus continuer à apprendre le forgeage. 

Répondit le petit garçon.

Mang Tian donna une réponse peu enthousiaste :

– Ce n’est pas parce que j’aime cet endroit pour sa tranquillité que je ne partirais pas. La vérité c’est que, tout le travail qui est demandé vient de la ville d’East sea. Ta formation de forgeron ne peut pas se détériorer. J’ai aussi un atelier là-bas et je te donnerai ton propre atelier de forge. De temps en temps, je te rendrais visite pour te donner des instructions. 

Le cœur de Tang Wulin sentit une vague de chaleur:

 Professeur, vous… 

Mang Tian le regarda ardemment:

East sea est une ville vraiment grande. Ce n’est pas comme ici. Avant de partir, tu devras d’abord achever mon test. Sinon, tu ne seras pas qualifié pour continuer à apprendre le métier de forgeron là-bas! 

 Un test ? 

Tang Wulin le regarda fixement.

 Professeur, quel test ? 

Un rayon de lumière brillait dans les yeux de l’Oncle.

Les mille raffinages! 

 Professeur, vous allez enfin m’apprendre les Mille Raffinages ? 

Mang Tian hocha la tête :

 Tu as fusionné avec une âme spirituelle et ta force a suffisamment augmenté. Tu devrais pouvoir résister aux mille raffinages. Achever cela sera la réussite à mon test. 

En disant ces mots, Mang Tian ressentit une émotion particulière dans son cœur. Il se rappelait encore que lorsqu’il commença à pratiquer les Mille Raffinages, il avait déjà 15 ans et son pouvoir d’âme avait dépassé le 20ème rang. De plus, son âme martiale était le Marteau de la Terre et était celle qui possédait la force physique absolue. En achevant les Mille Raffinages à 15 ans, il était déjà considéré comme talentueux dans le monde de la forge.

Malheureusement…

Professeur, pouvons-nous commencer ? 

La voix excitée de Tang Wulin fit sortir Mang Tian de sa nostalgie.

 Attends un moment, je dois d’abord évaluer ta force. Ces quelques jours, tu as échoué dans plusieurs de tes missions. Premièrement, tu n’étais pas concentré dans ton travail. Deuxièmement, il semble que des problèmes se soient posés concernant ta capacité à contrôler ta force.

Mang Tian observait silencieusement son disciple et avait ainsi déterminé la racine de ses problèmes.

En effet, ce n’était pas uniquement Mang Tian, ​​mais Tang Wulin avait aussi réalisé qu’il avait des problèmes avec sa force physique.

Ce jour-là, après avoir fusionné avec l’âme spirituelle, il avait essayé d’appliquer de la force à travers son bras et cela avait abouti à un craquement retentissant alors que ses mouvements séparaient l’air. Sa force s’était en effet énormément développée.

En fin de compte, comme il était constamment à la recherche de Na’er, et qu’il était toujours extrêmement déprimé à cause de son départ, il n’avait pas prêté attention à l’état de son corps. Ce n’est que lorsque Mang Tian le lui rappela qu’il se souvint qu’il y avait un tel problème!

Ainsi, au cours des derniers jours, alors qu’il avait tenté de forger ce qui lui avaient été assigné, il échoua plusieurs fois à cause de sa forte puissance.

L’Oncle amena Tang Wulin dans son propre atelier. Il était plus en désordre que l’espace de travail de Tang Wulin. Dans une grande pile d’outils éparpillés ci et là, Mang Tian réussit à trouver l’outil spécialement conçu pour évaluer sa force physique.

Outil de mesure de force. Bien qu’il s’agisse d’un acte simple pour fabriquer un tel outil, il fallait quand même que l’on soit méticuleux pour s’assurer qu’il soit capable d’évaluer avec précision la force d’une personne. Cet outil de test de résistance a été construit en deux parties. La partie inférieure était une base carrée plate, tandis que la partie supérieure se composait d’un pilier cylindrique. Derrière se trouvait un pilier en métal de deux mètres de haut, alors qu’à l’intérieur du pilier résidait un long tube fin rempli de mercure.

Lorsque le forgeron voulait tester sa force, tout ce qu’il avait à faire était de frapper le pilier de métal, à ce moment-là, le mercure s’élevait en fonction de la force de frappe et mesurait celle-ci.

Il fallait utiliser un marteau de forge pesant 50 kg pour le test; l’outil qui mesurait la force déduisait automatiquement la force excessive acquise du poids du marteau.

Depuis que Tang Wulin était arrivé à l’atelier de Mang Tian, ​​il avait à tester sa force chaque année.

La première fois qu’il la testa, il put produire une force de 70 kg. À cette époque, il n’avait que 7 ans. Quand il eut 8 ans, nous passions à 100 kg! Bien que le fait de pouvoir produire cette force soit en grande partie attribuable au martèlement constant du marteau dans le cadre de son travail, il faut dire que cela était extrêmement choquant.

Il devait encore tester sa force à l’âge de 9 ans, donc, aujourd’hui c’était le jour idéal pour le faire.

Commence d’abord le test avec ta main gauche.

Mang Tian lui passa le marteau de forgeron requis.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Léo
🎗 Tipeurs récents
  • Léo


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 25 – Le départ de Na’er Menu Chapitre 27 – 500 kilos de force