Kill The Hero
A+ a-
Chapitre 82 – Chasser Suzuki Eiji (1)

Au pied de la montagne de Mindongsan, où aucun arbre ne pouvait être trouvé, il y avait une porte de donjon, apparaissant comme si des monstres en sortiraient à tout moment.

Lentement, un bus circulait jusqu’à la porte du donjon.

« Descendez ! »

Alors que la voix retentissait, les gens dans le bus commencèrent à descendre un par un, tout à fait comme des prisonniers sortant d’un convoi arrivant dans une prison.

« Chef d’équipe, les entrepôts sont là. »

Un subordonné de la ville, qui observait la scène de loin, rapporta la situation.

Mais au lieu de répondre, il pointa du doigt le téléphone satellite qu’il tenait sur son visage et posa son index gauche sur ses lèvres.

Le subordonné ferma la bouche.

« Oui. Je comprends. Je vais me préparer. »

Peu de temps après, le subordonné posa prudemment et avec hésitation une question.

« Qui était-ce ? 

– La Reine veut que nous ajustions notre rythme de mise à niveau. »

Quand il entendit cela, l’expression du subordonné devint légèrement féroce.

C’était l’expression d’un chien de chasse, qui avait été incapable de remplir son estomac avec la nourriture qui lui avait été donnée jusqu’à présent, avait reçu une nouvelle proie.

« Qui est la prochaine cible ?

– Kim Woo Jin. »

Cependant, lorsque le nom de Kim Woo Jin sortit, l’expression féroce de l’homme devint un peu terne. Il semblait qu’il n’avait jamais entendu ce nom auparavant.

C’était compréhensible.

Ce sont les chiens de chasse que la Guilde du Messie avait envoyés pour chasser des tigres féroces, et beaucoup d’entre eux étaient assez célèbres, mais il n’était pas rare qu’ils ne connaissent pas la personne.

« Eh bien, nous le saurons quand nous le verrons, il ne semble pas être un gars simple. »

En fait, le fait qu’on leur ait ordonné d’attendre et de chasser cette personne était la preuve que ce Kim Woo Jin n’était pas une personne ordinaire.

« C’est bien comme ça. »

Bien sûr, cela ne signifiait pas qu’ils allaient y réfléchir pendant un long moment.

« Si l’ordre vient, nous devons chasser. »

Peu importe qui était la proie, personne ne douterait de la capacité de cette équipe à chasser cette personne.

Cela avait toujours été le cas.

Par conséquent, elle ne prit même pas la peine de discuter de ce sujet.

« Comment vont les entrepôts ?

– Il n’y a pas eu de signal spécial de la part de notre acteur, donc nous pouvons procéder à l’attaque du donjon. »

Aux mots de son subordonné, Suzuki Eiji hocha la tête.

« Alors dites à tout le monde de se préparer pour le donjon.

– Oui.

– Je vais tuer tous ceux qui crient dans le donjon de rang C +. »

« Kuak ! »

Lorsque Suzuki Eiji entra dans le donjon, la première chose qui l’accueillit fut les cris de quelqu’un qui s’éloignait peu à peu.

[Vaincre tous les orques rouges pour passer au prochain étage.]

Par la suite, la notification des conditions pour franchir le premier étage retentit à son oreille. C’était aussi le rappel que plus aucun joueur ne pouvait entrer dans le donjon.

Bien sûr, il n’avait pas prêté beaucoup d’attention à la notification, au lieu de cela, il attrapa un des hommes près de lui et le tira.

« Que se passe-t-il ?

– Dès qu’un des entrepôts est arrivé, il a tué un de nos coéquipiers et s’est enfui avec deux autres. »

Ce fut alors qu’il réalisa que les cris qu’il avait entendus étaient en fait ceux de ses subordonnés.

« Allons-nous chasser ? »

Suzuki Eiji ne répondit pas la question de son subordonné, mais se dirigea vers le cadavre au sol.

Il n’était pas difficile de déterminer la cause du décès.

Il serait étrange de demander comment il est mort après avoir vu sa tête se détacher de son corps.

Néanmoins, Suzuki Eiji examina attentivement le cadavre afin de déterminer comment il était mort.

‘Il a coupé la peau en mettant le couteau dans la fente avant de briser le cou et de le couper.’

Les informations qu’il avait obtenues de ses observations avaient convaincu Suzuki Eiji.

‘C’est quelqu’un qui sait comment tuer correctement un joueur.’

La personne qui était venue avec eux le visait clairement, lui et ses subordonnés, ce n’était pas juste un meurtrier sanglant, c’était plutôt une personne suffisamment compétente et bien entraînée.

Comme il avait de telles pensées, il donna rapidement un ordre à ses hommes.

« Faites le ménage. »

Ses subordonnés se déplacèrent rapidement.

Chulong !

Merde !

Ils tirèrent tous leurs armes et les pointèrent vers les entrepôts qu’ils avaient loués.

« Hein ? c’-, c’est quoi ce bordel ? !

– Att, attendez !

– Kuuh !

– Kuak ! »

Alors que les joueurs entrepôt, qui avaient été stupéfaits par le changement soudain de la situation étaient gelés, deux personnes furent poignardées et tombèrent au sol avec des cris sanglants.

« Hein ? Euh ! Hé ! At, attendez ! J’ai un contrat différent ! »

Jo Han Ho, qui avait été embauché séparément, ne pouvait pas éviter d’être coupé.

« Putain ! »

Bien sûr, les joueurs menacés tentaient également de contre-attaquer, après tout, ils étaient encore des joueurs dont les compétences et les capacités étaient hors de portée des gens ordinaires.

Il serait étrange pour ceux qui ont commis des crimes horribles et qui ont pu échapper aux mains du gouvernement et vivre comme des démons bas de gamme dans le District Spécial de simplement se retourner et mourir.

« Hé, salauds !

– Attaquez ! »

Ils contre-attaquèrent immédiatement et la clairière devint rapidement un champ de bataille infernal, mais Suzuki Eiji ne prêta aucune attention.

À ses yeux, la souris pouvait librement attaquer et mordre le lion, mais elle ne pourrait jamais tuer un lion.

D’après les observations de Suzuki Eiji, la différence entre ses subordonnés et les entrepôts était encore plus grande.

Preuve que les entrepôts se sont traités comme des rats en premier lieu.

Ce qui remplit l’esprit de Suzuki Eiji, c’était la bataille à venir.

‘Vous avez tué une personne et en avez capturé deux…’

Aussitôt que l’attaquant entra dans le donjon, ils s’en occupèrent trois et s’enfuirent sans s’engager davantage.

‘Ce qui signifie qu’ils ont l’intention que ce soit une bataille prolongée.’

Il ouvrait la voie à une bataille à long terme.

Et c’était la procédure standard.

Afin que les plus faibles mangent les plus forts, ils devaient creuser un piège et grignoter lentement la force du plus fort.

‘Il n’y a aucune raison pour que nous acceptions leur combat de chien.’

Inversement, du point de vue du fort, ils avaient simplement besoin de l’éviter.

Le nettoyage des entrepôts faisait désormais partie de cet évitement, car il éliminait toute autre variable inconnue.

‘La première chose à faire est de prendre notre temps et de découvrir qui c’est.’

Tandis que le vieil homme prévoyait de s’occuper de ce nouvel adversaire et que ses hommes étaient occupés à combattre les entrepôts, un changement se produisit.

« Chef d’équipe !

– Que se passe-t-il ?

– L-, là ! Un go, un golem arrive !

– Quoi ? »

La seconde attaque de Kim Woo Jin avait commencé.

Quel est le meilleur moment pour chasser les autres joueurs ?

Kim Woo Jin pouvait répondre à cette question sans la moindre hésitation.

Immédiatement après être entré dans un donjon, c’était le meilleur moment pour attaquer un joueur.

Sans aucun doute. Dès qu’ils étaient entrés dans un donjon, les joueurs se concentraient immédiatement sur leur environnement.

Cela signifiait qu’à ce moment-là, ils ne faisaient pas attention à ce que les gens autour d’eux faisaient.

De plus, les joueurs qui venaient d’entrer dans le donjon n’avaient aucune formation ni aucune position.

Le plus important était que la plupart des joueurs n’avaient jamais été attaqués au moment où ils étaient entrés dans un donjon.

Comme toujours, vous ne pouvez pas vous en sortir sans expérience.

‘Une frappe préemptive est toujours valable.’

Viser cet écart était l’une des spécialités de Kim Woo Jin.

En fait, avant de retourner dans le passé, lorsque Kim Woo Jin cacha son nom et son affiliation et joua le rôle d’un chien de chasse, près de la moitié des joueurs qu’il avait chassés furent tués dans l’heure qui suivit l’entrée du donjon.

Pour Kim Woo Jin, le « chien de chasse », l’heure après son entrée dans le donjon était le moment idéal pour chasser n’importe quoi.

Le problème était qu’après son retour dans le passé, la force qu’il avait était incomparable à la force qu’il avait auparavant.

En même temps, il avait de nombreuses conditions pour ses compétences.

Sans aucun sacrifice, il n’avait ni squelette, ni arme de sang, ni explosion de cadavre, aussi avait-il été contraint d’utiliser le temps d’or pour se préparer et renforcer sa puissance pour son premier coup.

[Le Livre des Morts est ouvert.]

[Les 10 pages sont actuellement remplies.]

Cependant, le Livre des Morts avait fait de tout cela une histoire du passé.

[La page 1 a été détruite. Un soldat squelette scellé à l’intérieur a été libéré.]

[La page 2 a été détruite. Un soldat squelette scellé à l’intérieur a…]

Avec le Livre des Morts, il avait été capable d’invoquer 10 squelettes en une minute.

[L’effet de Règle du Champ de Bataille a été superposé au maximum.]

[L’effet Os Noir a été appliqué.]

C’étaient les soldats squelettes les plus puissants qu’il avait à sa disposition.

Et il y avait encore une carte qu’il pouvait utiliser sans sacrifier.

« Invoquez un golem. »

[Un golem a été invoqué.]

Un subordonné très puissant de la Guilde du Messie serait un cadeau pour lui.

Kim Woo Jin mesura le temps écoulé depuis son entrée dans le donjon et réalisa rapidement que cela faisait 3 minutes qu’il était entré dans le donjon.

Cependant, le nombre qui restait dans son esprit n’était pas 3, à la place.

‘Il reste 57 minutes.’

Kim Woo Jin prévoyait de finir sa chasse dans le temps d’or, comme il l’avait fait par le passé.

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez pour lire Kille the Hero en avant-première


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 81 – Entrepôt Menu Chapitre 83 – Chasser Suzuki Eiji (2)