Il Est à Moi Aucune Objection Autorisée |He’s Mine No Objections Allowed|他是我的不接受反驳
A+ a-
Chapitre 3 : Auditions

C’était une chaude journée d’été. Il n’y avait pas d’air conditionné, juste quelques ventilateurs accrochés au plafond des étals de nourriture qui faisaient du bruit.

A l’extérieur se trouvait une table en bois où deux hommes étaient assis. L’un d’eux avait une voix si forte et si dénuée de retenue que même les personnes assises à l’intérieur pouvaient l’entendre clairement.

Liu Xi passa un bras autour des épaules de Chu Ying et ria.

— Ton costume, vraiment, il te fait paraître plus beau que jamais !

— Arrête ça, le réprima Chu Ying tout en riant.

Liu Xi remplit son verre avec un peu plus d’alcool.

— Ça faisait si longtemps, si j’avais su que tu avais quitté l’armée en avance, je serais revenu plus tôt pour t’emmener boire un verre.

Chu Ying renifla et ne répondit rien.

Les deux avaient grandi ensemble. Après que Chu Ying ait rejoint l’armée et que Liu Xi se soit lancé dans les affaires, leurs interactions avaient diminué mais leur amitié était restée aussi forte.

“Ding -“

Une notification du téléphone retentit clairement.

— Ying-zi, demanda Liu Xi, pourquoi ton téléphone sonne encore, il a fait ça presque toute la nuit.

Chu Ying sortit son téléphone et y jeta un coup d’œil. Bien sûr, c’était encore des messages sans importance de Su Yi. Il n’avait même pas eu le temps de reposer son téléphone que Liu Xi laissa échapper une exclamation.

— “Déesse Su Yi ?” Liu Xi s’était arrêté en sursaut. La célébrité ?

Chu Ying ne dit rien, se servant un verre de son côté.

— C’est vraiment elle ?

Liu Xi remarqua son attitude indifférente et élargit son sourire.

— Hé, si c’est le cas, donne-moi son numéro, ça fait un moment qu’elle me plaît bien.

En parlant, il ouvrit son téléphone, déterrant une photo de son album. C’était la photo de profil Weibo de Su Yi. Sur celle-ci, elle portait un costume bien ajusté, ses lèvres rouges légèrement fendues et la ligne de ses yeux inclinée vers le haut, à la fois belle et sexy. 

— Bon sang, pendant la vente aux enchères, j’avais l’intention d’aller discuter avec elle, mais j’ai été retenu par mon père.

Chu Ying inclina la tête et regarda la photo sur le téléphone portable de Liu Xi pendant un instant avant de détourner à nouveau le regard.

Il leva la tête et prit une autre gorgée avant de se lever, tapotant la tête de Liu Xi comme s’il caressait son chien.

— Tu as passé l’âge où tu as besoin de ton père pour t’aider à avoir une copine.

Ce n’est que lorsque Chu Ying était à une certaine distance que Liu Xi récupéra finalement suffisamment pour s’écrier avec colère :

— Si tu veux pas, alors ne me le donne pas ! Pourquoi tu m’attaques personnellement en plus ?!

***

A l’extérieur de la salle d’audition de ‘Undercurrent’.

Su Yi regardait le script dans sa main, en marmonnant quelque chose dans son souffle. De près, il était possible de l’entendre réciter ses lignes.

Sa prononciation était claire, elle lisait à haute voix les lignes sur des tons rythmés. Wu Xue, assise à côté d’elle, ne pouvait s’empêcher de soupirer en pensant que même les cieux voulaient qu’elle devienne actrice. Su Yi n’avait pas de formation professionnelle dans ce domaine, mais sa capacité à lire les scripts écrasait définitivement celle de la plupart des autres actrices. Elle n’avait presque jamais besoin de doublage.

Après avoir lu le script une fois, Su Yi sortit de nouveau son téléphone. Bien sûr, il n’y avait pas de notification, mais son visage n’était pas déçu. Au lieu de cela, elle retroussa légèrement ses lèvres et envoya un autre message à Chu Ying.

Une fois cela fait, elle ouvrit Weibo et chercha les sujets d’actualité. Elle réalisa alors que la nouvelle d’un œuf jeté sur elle avait disparu.

Cette nouvelle avait été un sujet plutôt chaud, et pas seulement parce qu’on lui avait jeté un œuf. Les gens s’intéressaient à Chu Ying. Les médias avaient filmé la scène où il avait attrapé l’œuf, ce qui en faisait la photo principale de cet article.

Toute nouvelle sur un héros qui vole au secours de la population est une grande nouvelle, surtout si le héros est aussi beau que celui-ci. Les commentaires ci-dessous concernaient presque tous l’identité de ce type.

Elle cliqua sur la barre de recherche et chercha “Su Yi se fait frapper par un œuf”.

0 nouvelles liées.

Elle marqua une pause, choquée, puis écrivit “Bloquer un œuf”.

0 nouvelles liées.

???

Elle se tourna vers Wu Xue et s’émerveilla :

— Ton talent en relations publiques a marqué des points récemment, ma petite Xue Xue.

Wu Xue était incapable de comprendre ce qu’elle disait.

— Quel talent en relations publiques, qu’est-ce que t’as fait ?

— … Non, je parlais de l’incident de l’œuf.

Wu Xue laissa échapper un ‘oh’. 

— J’ai remarqué ça aussi, mais ce n’était pas de mon fait.

Su Yi leva un sourcil.

— Alors c’était qui ?

— À ton avis, ce type sur la photo. Mais c’est assez impressionnant, il n’y avait plus un seul sujet connexe, j’ai vraiment envie de lui demander quelle société de relations publiques il a trouvé, en conclut Wu Xue tout en la regardant. Mais, pourquoi est-ce que tu t’ennuies au point de rechercher les informations sur le fait que tu t’es faite frapper par un œuf ?

Su Yi sourit.

— Oh, il y avait quelques commentaires que j’ai vu la dernière fois disant que j’avais l’air d’être avec lui.

— …

Après quelques instants de silence, Wu Xue dit :

— Il est pressé de couper les ponts avec toi et toi tu penses à ces quelques commentaires stupides.

Elle tendit soudainement la main et toucha le front de Su Yi.

— Ce type t’a ensorcelé ?

— Non.

Su Yi repoussa sa main et dit dans le plus grand sérieux :

— Il m’a empoisonnée.

Su Yi cliqua à nouveau sur les Stories de Chu Ying, ouvrit la photo du chien, prit le temps de bien regarder et la referma.

Wu Xue observa tout cela et soupira, ne pouvant finalement s’empêcher d’exhorter Su Yi.

— Réveille-toi. Tu ne connais même pas l’âge et la personnalité de ce type, comment peux-tu l’aimer ? C’est juste un coup de cœur, et uniquement pour son visage, en plus.

Su Yi ne répondit pas.

— C’est vrai, continua Wu Xue, tu n’es jamais sorti avec quelqu’un avant, tu ne sais pas, quand tu aimes un garçon, tu ne le fais pas de cette façon…

— Moi oui, dit Su Yi avec conviction.

Ayant été réduite au silence deux fois, Wu Xue n’avait plus rien à dire et céda.

— Très bien, disons que c’est le cas, que sais-tu de lui ? Même si je ne parle pas du reste, tu n’as pas pensé à savoir s’il a une petite amie ou une femme, ou s’il est père ? Je ne m’oppose pas à ce que vous sortiez ensemble, mais j’ai l’impression que vous ne vous êtes rencontrés qu’une fois et que vous ne vous connaissez pas du tout…

— S’il a une petite amie ou une femme, je ne me mettrai pas sur son chemin, l’interrompit Su Yi, les lèvres plissées. Mais si ce n’est pas le cas, c’est moi qui vais le chercher.

Alors qu’elle finissait de parler, le personnel vint l’informer qu’elle devait se préparer à passer l’audition. Su Yi hocha la tête en signe de reconnaissance et se leva. Elle plaça le script sur les genoux de Wu Xue et suivit le personnel dans la salle d’audition.

***

Lorsque Su Yi entra dans la salle d’audition, Tu Jinglan en sortait justement.

Les deux se retrouvèrent face à face et Tu Jinglan sourit :

— Yi-jie, c’est drôle comme on se revoit. Bonne chance pour ton audition !

— Merci, dit calmement Su Yi.

Après que Su Yi soit entrée, Tu Jinglan perdit son sourire. Elle prit une paire de lunettes de soleil des mains de son assistant et dit avec mécontentement :

— Qu’est-ce que c’est que ce look ?

L’assistant avait depuis longtemps compris le tempérament de Tu Jinglan et s’empressa d’acquiescer :

— Oui, elle n’a jamais eu de rôle principal non plus, elle agit comme si elle était vraiment le gros bonnet qu’elle pense être.

Tu Jinglan soupira. Cette fois-ci, le réalisateur et l’équipe de ‘Undercurrent’ étaient des grands noms, les investisseurs étaient prêts à dépenser également. C’était certainement la meilleure chance qu’elle avait eue récemment. Elle devait obtenir ce rôle.

Elle y pensa un moment et appela son agent.

— Qui investit dans ‘Undercurrent’ ?

Au bout du fil, l’agent avait compris depuis longtemps.

— C’est la Chu Corporation. Ne t’inquiète pas, je t’ai déjà obtenu une chance de prendre un repas avec les cadres supérieurs de cette société.

— Très bien.

Tu Jinglan ne put s’empêcher de se plaindre :

— Je viens encore de croiser Su Yi, elle avait toujours ce regard, c’est suffisant pour que n’importe qui soit agacé !

L’aversion de Tu Jinglan pour Su Yi n’était pas entièrement issue du néant. Ces quelques années, dès que Su Yi apparaissait sur le lieu de l’audition, le rôle était presque toujours pour Su Yi.

Par chance, au cours de ces deux années où Tu Jinglan est entrée dans l’industrie, elle a continué à rencontrer Su Yi. Au fur et à mesure que le nombre de rôles qu’elle a perdus au profit de Su Yi a augmenté, son aversion pour Su Yi s’est également transformée en haine.

— Qu’est-ce qu’elle a de si bien, Su Yi ? Un lotus blanc hautain qui se considère au-dessus de tout le monde devra bien pourrir un jour.

— Ne t’inquiète pas, ajouta son agent, quand ceux d’en haut seront heureux, ce rôle sera le tien.

Le volume était fort et la voix de l’agent était plutôt tranchante. Même si elle n’était pas en haut parleur, l’assistant qui se tenait à côté de Tu Jinglan pouvait entendre très clairement ce que l’autre disait.

Après avoir raccroché, l’assistant ne put s’empêcher de demander :

— Jing-jie, pourquoi Lin-jie semble t-elle si bien connaître Su Yi ?

Lin-jie était l’agent de Tu Jinglan.

— Su Yi était autrefois l’artiste de Lin-jie, expliqua Tu Jinglan. Puis Lin-jie a constaté qu’elle ne pouvait pas devenir célèbre et mit fin au contrat avec elle. Lin-jie a tellement bon goût, je ne sais pas pourquoi elle avait signé le contrat avec Su Yi en premier lieu. 

En rabaissant quelqu’un d’autre et en se glorifiant elle-même en même temps, Tu Jinglan termina ce qu’elle avait à dire, mit ses lunettes de soleil et sortit de la salle d’audition d’un air hautain.

Mais, Su Yi n’était pas vraiment célèbre non plus…

Son assistant ravala silencieusement cette pensée et s’empressa de suivre Tu Jinglan.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 2 : Il y a un homme que j’ai l’intention de conquérir Menu Chapitre 4 : Vaurienne