HP9999999999
A+ a-
Chapitre 2 – Appels à l’action

“Anri, écoute bien. J’ai une petite demande à faire, tu permets ?”

“Bien sûr ! Commandez-moi comme bon vous semble !”

“Apporte-moi tous les démons qui servent sous mes ordres. Qu’ils se rassemblent dans cette salle.”

“Tous… les démons ?”

Anri a l’air confus pendant qu’elle parle.

“En effet. Il y a quelque chose que je veux leur dire.”

“…je comprends. Mais si je peux me permettre, serait-il possible d’en laisser quelques-uns dehors pour qu’ils puissent continuer à patrouiller hors des murs du château ?”

“Tu peux le faire. Je n’ai rien contre.”

Une trentaine de minutes s’écoulèrent. C’était le temps qu’il faut à tous les démons ici pour se rassembler dans cette salle, chacun d’entre eux tombant à genoux.

…Il y en a beaucoup.

Il faut qu’il y en ait au moins dix mille. Ils sont si nombreux que la grande salle ne suffit même pas à les contenir, et certains se sont résignés à s’agenouiller devant l’entrée. J’ai rencontré cette multitude en faisant de petites promenades dans le château, mais je n’ai jamais imaginé que dans mes troupes il y a autant de personnes.

Eh bien, je suppose que cela n’a pas d’importance. Pour l’instant, je dois mener à bien mes plans.

“Vous tous, relevez la tête. Il y a quelque chose d’important que je souhaite partager.”

Tous ensemble, les démons tournent leur attention vers moi. Dans ma vie passée, j’étais le plus mauvais pour parler devant une foule nombreuse. Je recule presque à l’instinct seul, mais je ne peux pas laisser cela se produire. Je rassemble chaque once de courage que j’ai et je m’élève de mon trône.

“À partir d’aujourd’hui, les troupes du Grand Roi seront dissoutes.”

Pendant un seul instant, le silence étouffe toute la salle. Donner à ces démons leur liberté, telle était ma première tâche en tant que chef suprême.

“Y-Yuuto-sama ?! Vous n’êtes pas sérieux, n’est-ce pas ? !”

Anri, agenouillé en première ligne, me demande cela d’un ton choqué.

“Je le suis en effet. À partir de ce jour, vous êtes vos propres maîtres. Vous pouvez vivre vos vies de mortels comme bon vous semble.”

Eh bien, ils ne sont pas humains, donc je ne suis pas sûr que l’idée d’une “vie mortelle” s’applique à eux… Mais cela devrait régler le problème. Ces démons devraient être plus qu’heureux avec ça.

Cela ne prend qu’une fraction de seconde pour qu’ils éclatent d’agitation 

à l’intérieur de la salle

“Pourquoi Yuuto-sama dirait-il quelque chose comme ça si soudainement… ?!”

“Aurions-nous pu faire quelque chose pour mériter sa colère… ?!”

“Oh ! Tu crois que Yuuto-sama essaie de tester notre loyauté ?”

“C’est ça, ça doit être ça !”

Vous autres, vous lisez vraiment trop, vous savez ? ! Est-ce que ça vous tuerait d’accepter les choses telles qu’elles sont ? !

“Alors… Alors je resterai ici dans ce château !”

“Moi aussi ! Rien ne nous rendrait plus heureux que de rester à vos côtés !”

“Moi aussi !”

Les démons se lèvent les uns après les autres. Qu’est-ce que c’est que cette atmosphère ? Ce n’est vraiment pas la façon dont je voulais que les choses se passent. Finalement, ils se lèvent tous.

“Les troupes du Grand Roi se sont réunies… !!!”

“Vive, Yuuto-sama ! Vive , Yuuto-sama !”

(note du trad : c’était écrit “Hail, Yuuto-sama !”x2 donc j’ai traduit ça par vive Yuuto-sama. )

“Uooooooooooooh… !!!”

Les démons ont tous éclaté en cris de joie. On dirait qu’essayer de leur donner leur liberté s’est vraiment retourné contre moi. Jusqu’à quel point ces gens peuvent-ils être loyaux ?

“Je ne peux que m’excuser d’avoir rompu le silence en réalisant vos véritables intentions. Mais comme vous pouvez le voir, Yuuto-sama, chaque démon ici présent voit sa dévotion envers vous comme la plus grande de toutes les bénédictions. Cela m’inclut, bien sûr.”

Anri baisse la tête, se prosternant presque. Non, vous avez décidé vous-mêmes de ces «véritables intentions», vous savez?

“Alors je vous en prie, restez celui qui règne sur le sommet même du genre démoniaque. C’est ce que nous souhaitons tous, du fond de notre coeur.”

“… Je peux voir ça.”

Je ne dis cela qu’avec une résignation totale. On dirait que tout ce que j’essaie de dire finira dans un autre “Vive Yuuto-sama”.

“Yuuto-sama” ! J’ai un rapport à faire !”

En tournant mon regard vers la voix qui émanait de la fenêtre, j’ai aperçu un seul démon aux ailes battantes. Probablement un des démons qui patrouillait à l’extérieur, ici pour me contacter directement.

“Tu es sérieux! Appeler Yuuto-sama depuis un tel endroit est le comble de l’irrespect ! Prends ta propre vie comme punition !”

“Calme-toi, Anri. Est-ce que ton rapport est urgent ?”

La grande salle se trouve dans une partie assez élevée du château, après tout. Suivre la voie normale prendrait juste trop de temps.

“O-Oui ! Une grande armée avance sur votre château depuis le sud-ouest ! Environ cinquante mille hommes !”

“Une armée… ?”

Je me lève de mon trône et je me rapproche de la fenêtre. Là, je vois des gens qui montent leurs destriers, qui soulèvent des nuages de poussière à l’approche.

“Anri, tu les vois aussi ?”

“Je les vois. L’huma- l’armée de vermine, on dirait.”

Ta correction est inutile, tu sais…

“Ils doivent vouloir renverser votre règne de Grand Roi, Yuuto-sama. Quelle folie !”

Son visage est courbé et déformé, et ses dents grincent bruyamment les unes contre les autres.

Pas bon. Super effrayant.

Anri tourne en rond pour affronter les autres démons.

“C’est un ordre, vous tous ! Les troupes du Grand Roi doivent détruire ces vermines, et pas un seul os ne doit rester ! Nous leur apprendrons que se battre contre nous n’est rien d’autre que de la folie !”

“Uooooooooooooooooooooooh !!!”

Détruire ? Ne pas laisser un seul os ?! Whoa là, attendez un peu !

“Halte, Anri. Tu as l’intention de massacrer tout le monde ?”

“Bien sûr, Seigneur. La vermine est peut-être forte en nombre, mais avec la force de nos troupes, ce sera aussi simple que de tordre la main d’un bébé.”

“Non, non. Ce n’est vraiment pas ce que je voulais dire…”

“S’il vous plaît, Yuuto-sama, soyez à l’aise. Ce ne sera pas plus difficile que d’utiliser un insecticide.”

Les coins de sa bouche s’élèvent de façon inquiétante. Non, il n’y a pas moyen qu’elle comprenne. Peu importe s’ils veulent ma tête sur un plateau, je suis moi-même un ancien humain. Je ne peux pas rester assis à regarder le massacre de cinquante mille hommes.

“Venez, on bouge maintenant ! Nous serons à la hauteur des attentes de Yuuto-sama !”

“Uoooooooooooooooooooooooooooooh !!!”

Non, non ! Je n’attend rien de vous, restez ici !

“Silence !”

A la minute où mon cri résonne, les cris des démons s’arrêtent.

“Vous tous, tenez vos positions. Je m’en occuperai moi-même.”

Une autre agitation éclate parmi eux.

“Vous voulez faire ça tout seul Yuuto-sama ?! Il n’y a pas besoin de vous déranger, nous pouvons…”

“Je souhaite simplement exercer ma propre force. Cela fait un certain temps. Vous pouvez rester ici et profiter de la vue”.

“À-À vos ordre !”

Mes yeux se dirigent à nouveau vers la vue au-delà de la fenêtre. Il y a encore quelques kilomètres entre nous et l’armée. Je dois l’admettre, c’est la première fois que j’utilise une incantation depuis ma réincarnation. Je ne peux pas m’empêcher d’être un peu nerveux.

Je n’ai pas la moindre intention de blesser un cheveux de leur tête. Je veux être le roi, le souverain suprême qui ne ferait pas de mal à une mouche, après tout. Je veux garder mes mains propres. Envoyer une petite explosion près d’eux devrait suffire à les effrayer.

Mon doigt pointe vers la zone située devant l’armée.

“Incantation” : Disaster Cannon !”

Je ne peux pas m’empêcher de penser que l’incantation ressemble un peu trop à ce qu’un collégien inventerait, mais quoi qu’il en soit, un mince faisceau violet jaillit du bout de mon doigt. Je n’utilise même pas un seul pourcent de ma puissance, donc cette armée devrait être…

BOOOOOOOM !!!

“…Eh ?”

Je suis à court de mots. Une énorme explosion secoue la zone, assez forte pour être confondue avec une bombe nucléaire. Le vent de l’explosion atteint le château, et les démons à l’intérieur ne peuvent pas s’empêcher de crier de surprise. Une fois que je suis enfin revenu à la raison, toute la zone au sud-ouest de ce château est un champ de feu de rien du tout, et il n’y a plus un seul signe de l’armée.

Ma bouche est restée ouverte plus longtemps que je ne veux l’admettre. Je… je ne pensais pas que ce serait aussi puissant…

“J’ai un rapport à faire ! Nous avons reçu la confirmation que les cinquante mille hommes ont été décimés ! Il n’en reste plus un seul !”

“…Oui. Merci.”

Je parle avec la tête dans mes mains. ne pas faire de mal à une mouche ? Essayer d’éliminer cinquante mille personnes… !

“Vraiment, comme si l’élimination des déchets se faisait par une épreuve de feu. Nous n’en attendons pas moins, Yuuto-sama. Notre espèce les appelle peut-être de la vermine, mais pour le souverain suprême, notre Grand Roi, ils comptent à peine comme des créatures vivantes ! Moi, Anri, je ne peux être vaincu que par l’admiration.”

“…Heh… Hehahahahahah ! Bien sûr !”

Je ris. Jouer le jeu est la seule option pour moi maintenant.

“Yuuto-sama était incroyable, n’est-ce pas ?”

“De penser qu’il puisse montrer une telle puissance malgré sa retenue…”

“Vraiment digne de celui qui se trouve au sommet !”

“Avec Yuuto-sama à nos côtés, même la conquête du monde n’est pas un simple rêve !”

“Vive, Yuuto-sama ! Vive, Yuuto-sama ! Vive, Yuuto-sama !”

Entouré par des cris de grêle, je ne peux que pousser un long et profond soupir.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1 – Réincarnation en grand roi Menu Chapitre 3 – Des hommes et de la vermine