God and Devil World | 神魔世界
A+ a-
Chapitre 82 – Célébrité

TL: Crimson-Iris; Delivery Man

Editors: Delivery Man

«Bon sang !» En regardant cette scène, les yeux de Yue brillèrent d’une intention meurtrière, il fit un pas en avant, décapitant l’homme.

Du sang jaillit du cou de l’homme.

Éclaboussés par le sang chaud de cet homme, les deux hommes furent immédiatement effrayés, sans même avoir le temps de porter leur pantalon, ils s’agenouillèrent au sol et supplièrent: «Daye, pitié ! Daye, pitié !» (1)

Les 4 hommes restants étaient également effrayés et leur teint devint affreux, s’agenouillant sur le sol en direction de Yue, ils supplièrent: «Grand frère, pitié ! Grand – frère, pitié !»

Yue Zhong, d’une voix froide, ordonna à ces 3 subordonnés qui sont venus avec lui «J’ai dit, les hommes qui profitent de la situation et souillent les femmes, ils doivent tous mourir, abattez – les !»

– «Oui ! Frère Yue ! »Répondirent les trois subordonnés. Ils ont directement utilisé les armes à feu et ont ouvrit le feu sur ces 6 hommes qui étaient à genoux sur le sol.

Ces six hommes criblés par des douzaines de balles concentrées, ils tombèrent tous au sol raide mort.

Yue Zhong regarda autour de la pièce les femmes avec un physique en piteux état et un mental détruit, son cœur était extrêmement dur. Il s’agit du Z-âge, un âge désespérant. L’obscurité des cœurs humains était due à la perte des contraintes institutionnelles. Le futur désespoir du monde commença à s’étendre sans limites.

Je préférerais être un chien dans un endroit paisible et sûr qu’un humain dans le chaos. Yue Zhong avait entendu ces mots auparavant, mais il n’avait jamais vraiment senti le poids de ces mots.

Après que Yue Zhong soit entré à l’université, son tempérament se calma un peu, lisant plusieurs livres. Parmi eux se trouvaient plusieurs mémoires de hauts fonctionnaires du parti nationaliste. Il se souvenait qu’ils contenaient des superstitieux féodaux. En regardant leur auto glorification, vous pouvez clairement voir les circonstances sociales à ce moment – là.

Un officier de haut rang se souvenait, après que ses troupes aient été dispersées par des combats incessants entre seigneurs, ces soldats ont assassinés, pillés et violés sans aucun scrupule. Afin de les arrêter, l’officier de haut rang fut forcé de les mettre tous dos au mur. La noirceur dans le cœur de l’humanité pouvait être vu, dès que les gens perdent les restrictions de l’ordre. toute la folie et la perversion ressortent.

Yue Zhong dit simplement: «Laissez une personne ici défendre ! Personne ne peut entrer sans mon ordre !»

– «Oui !»répondit un subordonné.

«Yue Zhong… es – tu Yue Zhong ? …… Aidez – moi…… aidez – moi !»

A côté de Yue Zhong, alors qu’il décidait de partir, une voix infiniment faible vint du sol.

Yue Zhong tourna la tête pour regarder. Bien que la peau claire, la femme dont le corps était couverte de gonorrhée le suppliait. (gonorrhée : maladie sexuellement transmissible mais je connais pas les synthomes)

Yue Zhong fit quelques pas vers la femme et demanda: «Qui es – tu ?»

La femme était faible, ses yeux étaient remplis de larmes de remords, elle disait faiblement: «Je suis… Li Lani.»

Li Lani, cette nuit, après s’être échappée du bus scolaire, elle se cacha le long du chemin, puis elle s’est échappée de la ville de Lei Jiang. Puis elle fut découverte par le groupe de Tigre qui sortait pour chercher des provisions, et les ramenées au Village.

L’aspect physique de Lani pouvait être considéré comme très bon. Quelques jours plus tôt, après avoir provoqué négligemment Tiger, elle a été envoyée à la maison close.

Yue Zhong appela un subordonné et lui donna deux bonbons: «Viens par ici. Prends soin de cette femme.»

– «Oui ! Frère Yue !» Le subordonné s’approcha lentement. En regardant Li Manni, un peu gêné, il se dirigea vers la femme au sol.

Yue Zhong regarda le subordonné, comprenant un peu, il dit: «Le passé est réglé. Je ne vais pas te surveiller. Tu n’as qu’à t’occuper d’elle. Ne la laisse pas mourir et c’est bon. Elle n’est que mon ancienne camarade de classe.»

La majorité des femmes dans la maison close avaient toutes été ***** par ces hommes. Si Yue Zhong voulait se venger, il devrait tuer ces hommes.

Le subordonné de Yue Zhong se détendit et dit: «Frère Yue ne t’inquiète pas. Je peux absolument m’occuper d’elle.»

Yue Zhong hocha la tête, se leva et fit de grands pas. Li Lani n’était certainement pas un des siens. Il ne pouvait que faire ce petit pas pour elle. Si elle avait besoin de quoi que ce soit d’autre, elle devrait se débrouiller.

Regardant le départ de Yue Zhong, des yeux de Li Lani coulèrent deux larmes silencieuses. Sanglolante et faible avec gratitude, elle dit: «Merci !»

Li Lani regrettait infiniment d’avoir choisi de fuir la ville de Lei Jiang avec Zhao Zhen. Si elle était restée aux côtés de Yue Zhong, elle n’aurait pas rencontré ce genre de catastrophe.

Les subordonnés de Yue Zhong s’inclinèrent.

De la poche de poitrine, l’homme en charge de Li Lani sortit une conserve militaire et un bonbon, et le donna à Li Lani.

Après que ceux qui avaient pillé et violé des femmes aient été tués par le peloton d’exécution, la situation se stabilisa lentement. Après tout, la majorité des gens étaient timides, se cachant dans leurs maisons et ne sortant pas. Les émeutiers étaient une petite partie de la population.

«Frère Yue, ce sont les femmes privées de Tiger.»

Quand Yue Zhong conduisit les gens à la Villa du Tigre, Liu Yan amena avec enthousiasme une foule de femmes à Yue Zhong et lui fit un rapport.

Il y avait onze femmes dans le groupe, chacune avec une apparence et une stature supérieures à la moyenne.

Yue Zhong regarda une des femmes, les sourcils froncés: «Qui est cette femme ? Comment peut – elle me sembler un peu familière ?»

Liu Yan dit avec enthousiasme à Yue Zhong: «Frère Yue ! Cette femme est la grande célébrité Lei Yuqing ! C’était l’actrice vedette qui était autrefois populaire au nord et au sud du Yangtsé. Elle était aussi la femme la plus chère de Tigre.»

Au milieu du charme de Lei Yuqing regarda Yue Zhong d’un air arrogant. C’était une femme extrêmement belle et élégante. Elle avait ce statut de célébrité qui augmentait encore son prestige. À l’origine, elle était la chouchou de Tiger. Elle avait également confiance en elle pour pouvoir ensorceler Yue Zhong.

Parmi les femmes de Tiger, seule Lei Yuqing avec son statut, son apparence, sa silhouette et son charme pouvait rivaliser avec Guo Yu.

Lei Yuqing voyant Yue Zhong la jauger, sourit immédiatement, montrant sa plus belle pause. Dans le Village Toujours Brillant, elle avait déjà expérimenté la cruauté de Z-âge. Ce n’est qu’avec la bénédiction du fort qu’elle pourrait avoir une vie meilleure. Que ce soit Tigre ou Yue Zhong, elle s’en fichait.

Yue Zhong ne regarda Lei Yuqing qu’une fois, et ne la regarda pas une seconde fois. Il dit simplement à Liu Yan: «Je sais ! Laissez deux personnes s’occuper d’elles !»

(TL note : (Dàyé) signifie littéralement oncle / terme de respect pour les hommes plus âgés)

Bonjour je tenais à m’excuser par rapport à la qualité douteuse du chapitre précédent, il sera bientôt corrigé et republié



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 81 – Destruction écrasante Menu Chapitre 83 – Etablissement