Éminence des Ombres | To Be a Power in the Shadows
A+ a-
Chapitre 7 – Une simple leçon de combat, le style de l’Éminence des Ombres

“Je suis perdu.” me murmurai-je à moi-même, alors que je me trouvais dans une installation souterraine sans âme qui vive.

C’était bien, on s’était tous réunis, on avait fait irruption dans ce repaire. Mais ensuite, j’en avais eu marre de me battre avec le menu fretin, donc je m’étais dit que j’allais partir en avance pour trouver le boss le premier. Mais voilà le résultat. Haaa , et j’avais même répété mes répliques pour quand je rencontrerais le boss.

Mais quand même, cette installation est vraiment énorme. Je suppose que cette fois, ce sont des bandits qui ont occupé une installation militaire abandonnée ?

“Nn ?”

À ce moment-là, je sentis la présence de quelqu’un qui s’approchait par l’autre côté du passage souterrain.

Après un court instant, cette personne me remarqua également. Et s’arrêta à une certaine distance de moi.

“Dire que j’ai été devancé…”

C’était un type aux muscles saillants. Et pour une raison quelconque, ses yeux étaient rouges. Qu’est-ce que c’est que ça, c’est trop cool ! Il peut tirer des rayons de ses yeux ?

“Mais il n’y a qu’une seule personne. Ce sera facile.”

Le type aux yeux rouges fit un sourire tordu, puis disparut. Ou du moins, c’est ce qu’aurait pensé une personne normale, mais il se déplaça juste rapidement.

Mais bon…

J’arrêtai son épée d’une seule main.

Comme je savais de quelle direction il allait venir, cette vitesse n’était pas vraiment une menace. De plus, la force n’est rien quand on ne sait pas en faire bon usage.

“Qu- !”

Poussant légèrement l’épaule d’Œil Rouge, je pris mes distances.

Il avait encore plus de magie qu’Alpha. Mais malheureusement, il ne savait pas du tout comment la contrôler. C’était juste un crétin avec beaucoup de magie.

Soit dit en passant, je n’aime vraiment pas le style de combat brutal, qui compte simplement sur le dopage de la magie pour augmenter sa force et sa vitesse. Bien sûr, je ne prends pas à la légère l’importance des aptitudes physiques. Si je devais vraiment choisir entre la puissance et la technique, je choisirais la puissance sans hésiter. Les techniques n’ont aucune valeur sans puissance. Mais la façon imparfaite et bancale de se battre en se basant uniquement sur des caractéristiques physiques comme la force, la vitesse et le temps de réaction, qui néglige et abandonne complètement les détails, ce genre de style de combat, c’est vraiment quelque chose que je déteste.

L’aptitude physique est génétique, mais les techniques proviennent de l’effort. C’est pourquoi moi, et l’Éminence des Ombres que je souhaite être, je ne pourrais jamais perdre dans le domaine de la technique. Je mets ma force à profit avec mes techniques, je mets au point des stratagèmes en profitant de ma vitesse, et je cherche la moindre ouverture avec mon temps de réaction. Les caractéristiques physiques sont importantes, bien sûr, mais je ne me battrais jamais bêtement en ne comptant que sur elles. On pourrait dire que c’est mon esthétique en matière de combat.

C’est pourquoi j’étais légèrement agacé par cet atardé dopé à la magie.

Je vais lui donner une petite leçon… Sur la bonne façon d’utiliser la magie.

“Leçon 1.”

Je levai mon épée en slime, et marchai vers lui.

Un pas. Deux pas. Puis le troisième pas.

Au moment où j’amorçais mon troisième pas, Œil Rouge balança son épée. C’était donc son Maai.

Dès que j’aperçus son attaque, j’accélérai.

Je n’avais utilisé qu’un tout petit peu de magie, que j’avais concentrée sur mon pied, la comprimant pour la relâcher d’un coup.

C’est tout. Juste comme ça, l’explosion de magie me propulsa en avant avec une grande vigueur.

L’épée d’Œil Rouge fendit le vide.

Mais j’étais déjà entré dans mon maai.

Je n’avais plus besoin de vitesse. Pas besoin de force, non plus, ni même de magie.

Je caressai le cou d’Œil Rouge avec ma lame noire de jais.

Juste un petit morceau de peau sur son cou.

Après avoir laissé une ligne rouge sur le cou d’Œil Rouge, je sortis de mon maai.

Au même moment, l’épée d’Œil Rouge effleura ma joue.

“Leçon 2”.

Je m’élançai à nouveau vers l’avant, en même temps qu’Œil Rouge retirait sa lame.

Cette fois, je n’utilisai pas de magie.Ce qui faisait paraître Œil Rouge beaucoup plus rapide. Mais, quelle que fût sa vitesse, il ne pouvait attaquer consécutivement.

C’est pour ça que j’arrivais à me rapprocher de lui.

Ce n’était qu’un demi-pas. Une distance presque insignifiante. Une distance qui était beaucoup pour moi, peu pour lui.

Un moment de silence. Œil Rouge était en conflit, je pouvais le voir.

Finalement,Œil Rouge choisit de se retirer.

Je le savais.J’avais déjà lu dans le mouvement de sa magie que ce serait son choix.

C’est pourquoi, même si Œil Rouge était plus rapide, ce fut moi qui bougeai le premier.

J’avançai plus vite qu’il ne recula, et la pointe de ma lame caressa sa jambe. Un peu plus profondément que la dernière fois.

“Kuh…!”

Œil rouge laissa échapper un grognement de douleur, puis recula encore plus loin.

Je choisis de ne pas le poursuivre.

“Leçon 3.”

Cette session d’apprentissage ne faisait que commencer.

_________________________________________________________________________

Avait-il déjà ressenti une telle différence de force ? C’est ce que pensait Olba, tandis que son corps était tranché encore et encore par cette épée noire de jais.

Même lorsqu’il s’était battu avec cette elfe qui se faisait appeler Alpha, même lorsqu’il avait combattu et perdu contre cette princesse au Festival de la Guerre des Dieux, il n’avait pas ressenti une différence aussi écrasante.

S’il devait vraiment faire une comparaison… ce serait lorsque, dans son enfance, il venait de commencer l’apprentissage de l’épée, et affrontait son Maître. Enfant contre Maître. Débutant contre expert. Le mot “combat” n’était même pas applicable.

Ce qu’il ressentait actuellement était exactement la même chose qu’à l’époque.

Son adversaire était un jeune garçon qui n’avait pas l’air fort. En tout cas, Olba ne ressentait pas la même pression que lorsqu’il avait combattu Alpha. S’il devait le résumer en un seul mot, ce serait “naturel”. Sa position, sa magie, son maniement de l’épée, tout ce qui concernait son adversaire était “naturel”. Ni sa force, ni sa vitesse ni quoi que ce soit d’autre n’étaient remarquables. Non, c’est simplement qu’il n’en avait pas besoin. Son maniement de l’épée était pur et parfait avec sa seule habileté.

L’avantage écrasant d’Olba en matière de capacité magique était renversé par la seule compétence.

C’est pourquoi il avait ce sentiment de défaite absolue.

Si Olba était toujours debout, s’il était toujours en vie, c’était uniquement parce que son adversaire en avait décidé ainsi. Si jamais il changeait d’avis, la vie d’Olba pouvait s’éteindre en une fraction de seconde.

Dans son état actuel, Olba pouvait guérir de toutes les blessures non mortelles. Bien sûr, il y avait une limite, ainsi des effets secondaires négatifs. Et après avoir perdu plusieurs litres de sang, avoir eu la chair tranchée et les os sectionnés, même lui commençait à fatiguer.

Malgré le sens unique du combat, Olba était toujours en vie. Non, il était gardé en vie. Alors, Olba demanda.

“Pourquoi… ?”

Pourquoi ne pas me tuer ?

Pourquoi es-tu hostile envers moi ?

Pourquoi es-tu si fort ?

Alors, pourquoi ?

Le jeune garçon couvert de noir se contenta de regarder Olba avec des yeux indifférents.

“Tapis dans l’ombre, chassant les ombres. C’est la seule raison de notre existence.”

C’était une voix profonde, teintée de douleur.

Rien qu’à cela, Olba parvint à déterminer l’identité du garçon.

“Tu, tu as l’intention de résister à… ”ça” ?”

Dans ce monde, il y avait ceux que la loi ne pouvait juger. Olba le savait, et se considérait comme faisant partie de ces gens.

Le pouvoir. Les privilèges. Et des visages cachés. La lumière de la loi ne pouvait atteindre les confins du monde.

Même en profitant de cet avantage, Olba était lui-même piétiné par ceux qui se tenaient au-dessus de lui. Par conséquent, il avait cherché à obtenir un plus grand pouvoir… et avait échoué.

“Même si c’est toi, et même avec vous tous… peu importe votre force, vous ne pouvez pas gagner. Les ténèbres de ce monde… sont bien plus profondes que vous ne pouvez l’imaginer.”, prononça Olba.

Ce n’était pas un avertissement, mais un souhait. Un souhait que ce jeune garçon, lui aussi, soit brisé, qu’il perde tout, qu’il soit plongé dans le désespoir. Mais en même temps, il craignait que son souhait ne se réalise pas. Il était simplement jaloux et envieux de son pouvoir.

“Alors, j’y plongerai. Peu importe leur profondeur.”

Il n’y avait pas de combativité dans sa voix, ni de vigueur ardente. Seulement une confiance totale en lui-même, et une résolution inébranlable.

“Tu dis ça bien facilement, petit morveux.”

Olba ne pouvait pas accepter ça.

Il ne pouvait absolument pas l’accepter.

Parce que c’était ce qu’il avait visé auparavant, et c’était aussi ce qui l’avait brisé.

À ce moment-là, Olba décida de franchir cette dernière ligne. Il sortit une pastille de sa poche de poitrine et l’avala.

Olba s’était déjà résigné au fait qu’il ne pourrait pas quitter cet endroit vivant. Il allait donc utiliser sa propre vie pour apprendre à ce morveux.

Ce que sont les ténèbres de ce monde.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 6 – Votre dépistage de drogues a été contrôlé “positif” Menu Chapitre 8 – Une Éminence des Ombres est solitaire