Éminence des Ombres | To Be a Power in the Shadows
A+ a-
Chapitre 5 – Vrai membre du Culte et la vérité sur la malédiction

Un homme marchait seul dans un sombre tunnel souterrain.

Il était âgé d’environ trente ans. Un corps bien entraîné et des yeux vifs. Des cheveux gris coiffés vers l’arrière.

Ses pas s’arrêtèrent lorsqu’il atteignit la fin du tunnel. Devant lui se trouvait une porte protégée par deux soldats.

“La fille Kagenou est-elle à l’intérieur ?”

“Oui, Olba-sama.”

Le soldat auquel il s’adressait le salua, puis déverrouilla la porte.

“Monsieur, soyez prudent là-dedans. Elle a beau être enchaînée, elle reste extrêmement agressive.”

“Hmph, tu me prends pour qui ?”

” !! Je suis vraiment désolé, monsieur !”

Olba ouvrit la porte et entra.

La pièce était une cellule souterraine aux murs de pierre. Une fille seule était attachée au mur, avec des chaînes qui entravaient la magie.

“Tu dois être Claire Kagenou.”

À la voix d’Olba, la fille appelée Claire leva la tête.

C’était une fille très belle. Comme elle avait été kidnappée alors qu’elle dormait, elle portait encore une mince chemise de nuit qui ne pouvait cacher ni ses seins pleins ni ses cuisses voluptueuses. Ses cheveux noirs soyeux descendant sur son dos, la jeune fille fixait Olba avec des yeux emplis de volonté. 

“J’ai déjà vu ton visage à la capitale royale. Si je me souviens bien, tu es le vicomte Olba, n’est-ce pas ?”

“Hou, tu étais avec la Garde Impériale… Ah, non, c’était au tournoi pendant le Festival du Dieu de la Guerre ?”

“Le Festival du Dieu de la Guerre, heh. Oh oui, la fois où la Princesse Iris t’a découpé dans tous les sens.”

Claire éclata de rire.

“Hmph, c’était dans les règles d’un match, ça n’a donc aucune signification. Dans un vrai combat, il n’y aurait aucune chance que je perde contre elle.”

“Rien ne serait différent dans un vrai combat, ô Vicomte Olba qui a perdu au premier tour du tournoi.”

“Idiote. Tu ne sais même pas à quel point c’est un honneur de simplement se tenir sur la scène de ce tournoi, petite ignorante.”

Olba lança un regard noir à Claire.

“Je me tiendrai sur cette scène dans un an.”

“Dommage pour toi, il ne te reste pas autant de temps.”

Les chaînes qui retenaient Claire cliquetèrent.

Immédiatement après, ses dents claquèrent à un cheveu du cou d’Olba.

Si Olba n’avait pas incliné sa tête un tout petit peu, sa carotide aurait pu être arrachée à cet instant précis.

“Celui qui ne vivra pas une année de plus, est-ce que ce sera vraiment moi ? Ou est-ce que ce sera… toi ? Tu veux parier ?”

“Pas besoin de parier, Claire Kagenou.”

Le poing d’Olba frappa le menton sous le sourire impassible de Claire.

Elle s’écrasa sur le sol en pierre, mais ses yeux ardents ne quittèrent pas Olba.

Olba abaissa son poing, ayant senti moins de résistance que prévu.

“Tu as sauté en arrière.”

Claire sourit sans broncher.

“Il y avait une mouche dans la pièce ?”

“Hmph, on dirait que tu n’as pas été aveuglée par ta grande capacité magique.”

“On m’a appris que la magie n’est pas une question de quantité, mais de contrôle.”

“Quel bon père tu as.”

“Je n’ai jamais rien appris de ce chauve. C’était mon petit frère.” 

“Frère… ?”

“Mon petit frère impertinent. Chaque fois qu’on se dispute, je gagne. Mais j’apprends toujours de l’escrime de mon petit frère. Mais il n’apprend jamais rien de la mienne. C’est pour ça que je l’embête tous les jours.”, dit Claire d’un ton espiègle.

“Quel pitoyable petit frère. Cela ferait de moi un allié de la justice qui l’a sauvé de sa grande sœur tyrannique. Quoi qu’il en soit, assez de badinage inutile.”

Olba se racla la gorge et fixa son regard sur Claire.

“Claire Kagenou. Ces derniers temps, as-tu ressenti quelque chose d’étrange dans ton corps ? Par exemple, ton contrôle sur ta magie qui diminuait, ta santé qui devenait instable, ou une douleur aiguë lorsque tu essayais d’utiliser la magie, ou une putréfaction noire qui serait apparue sur certaines parties de ton corps ? Est-ce que l’un de ces symptômes te rappelle quelque chose ?”

“Après t’être donné tant de mal pour me kidnapper, ce que tu voulais faire, c’était jouer au docteur ?”

Le bord des lèvres brillantes de Claire se retroussa en un rictus.

“Moi aussi, j’ai déjà eu une fille. Je ne souhaite pas employer des moyens plus violents. Répondre honnêtement à mes questions serait la meilleure solution pour nous deux.”

“Oooh, c’est une menace ? Malheureusement, j’ai une personnalité qui me pousse à me rebeller lorsqu’on me menace. Même si ma tête comprend que ce n’est pas la chose logique à faire.”

“Tu veux donc dire que tu n’as pas l’intention de coopérer ?”

“Je me demande~”

Olba et Claire se lancèrent des regards furieux.

Ce fut Claire qui brisa le silence la première.

“Très bien. Ce n’est rien d’important de toute façon, alors je vais te le dire. Tu as parlé d’instabilité avec mon corps et ma magie, non ? Maintenant, je vais parfaitement bien, à part ces chaînes.”

” “Maintenant” ?”

“Oui, “maintenant”. Il y a environ un an, j’ai eu les symptômes que tu as cités.”

“Tu veux dire que tu ne les as plus ? Ils ont disparu d’eux-mêmes ?”

A la connaissance d’Olba, il n’y avait jamais eu de cas où “ça” avait guéri.

“Hmm, je n’ai rien fait de spécial… A, c’est vrai, mon petit frère m’a fait faire quelque chose qu’il appelait “étirements”… Je ne connais pas vraiment les détails, mais il m’a demandé de m’y entraîner, et avant même que je m’en rende compte, mon corps était à nouveau en pleine forme.”

“Des “étirements” ? Jamais entendu parler de ça… Mais le fait que tu aies eu les symptômes signifie qu’il n’y a pas d’erreur, tu es effectivement compatible.” 

“Compatible ? Avec quoi ?”

“Tu n’as pas besoin de le savoir. Tu seras brisée avant de comprendre, de toute façon. Ahh, je vais devoir enquêter sur ton frère aussi alors…”

Quelque chose s’écrasa soudainement sur le nez d’Olba, lui coupant la parole.

“Guh ?”

Olba recula jusqu’à la porte, fixant Claire tout en réprimant son saignement de nez.

“Claire Kagenou, espèce de salope… !”

Ses quatre membres étaient censés être restreints, mais pour une raison quelconque, son bras gauche était actuellement suspendu librement, du sang s’en écoulant.

“Tu as arraché ta propre chair et disloqué ton doigt… ?!”

Les chaînes qui l’attachaient n’étaient pas des chaînes ordinaires, mais des chaînes de scellement magique. En d’autres termes, Claire avait utilisé la force brute pure pour racler sa propre peau, écraser les os de ses doigts, et ainsi libérer son bras de la chaîne. C’est ainsi qu’elle avait pu frapper Olba.

En réalisant cela, Olba fut choqué par la volonté de la jeune fille.

“Si quelque chose lui arrive, je ne te le pardonnerai jamais ! Je te tuerai toi, tes proches, ta famille, tes amis, et tous ceux qui comptent pour to-…”

Le coup de poing à pleine puissance d’Olba atterrit dans l’estomac de Claire. Bloquée sur place par les chaînes de scellement magique, Claire n’avait aucun moyen d’esquiver le coup renforcé par la magie d’Olba.

“Sale gosse !”

Olba cracha sur le corps effondré de Claire.

Le sang qui s’écoulait de la main gauche de Claire se rassemblait en une tache rouge sombre sur le sol.

“Peu importe. Tu devrais maintenant comprendre…”

En marmonnant, Olba tendit la main vers la flaque de sang. Mais, juste à ce moment-là, un soldat se précipita dans la pièce.

“Olba-sama, c’est terrible ! Nous avons des intrus !”

“Des intrus ?! Combien sont-ils ?!”

“Nous ne savons pas ! Ils semblent être peu nombreux, mais nous sommes complètement dominés !”

“Kuh, très bien, je vais y aller  moi-même ! Vous autres, repliez-vous et mettez en place une formation défensive !”

Avec un claquement de langue, Olba se détourna. 



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 4 – Si seulement il avait des cheveux… Menu Chapitre 6 – Votre dépistage de drogues a été contrôlé “positif”