Crazy Detective|狂探
A+ a-
Chapitre 35 – Combien d’indices veux-tu frapper ?

L’unité d’enquête avait une certaine règle : Chaque enquêteur devait avoir un système de suivi sur son téléphone afin que les chefs puissent connaître leur position à tout moment. De cette façon, s’il y avait un danger lors de l’enquête, les dirigeants pouvaient réagir en temps opportun. 

Zhang Jingfeng n’était évidemment pas une exception. Li Beini trouva rapidement son emplacement, mais de manière inattendue, Zhang Jingfeng n’était pas à la maison, mais dans un bar local. Ce rat sournois et malhonnête, qui, bien qu’il ait accepté d’aider à l’enquête, jouait négligemment au billard ! 

“C’est bon, laisse-moi gérer ça !” Dit Zhao Yu à Li Beini. “Tu peux y aller. Enquête sur les nouvelles preuves de Li Xinhua, et dit-moi si quelque chose arrive !” 

“Que vas-tu faire à Zhang Jingfeng ?” Li Beini était un peu inquiète, “C’est un enquêteur officiel, tu ne peux pas le toucher !”

“Ton aîné n’est pas si stupide, ne t’inquiète pas ! Zhao Yu rit. “Ne t’inquiète pas, il m’aidera à enquêter !” ( mdr le genre de rire démoniaque )

Une fois qu’il se sépara de Li Beini, Zhao Yu arriva rapidement au bar. Il était midi, donc il n’y avait pas beaucoup de monde. Il n’y avait que deux tables de billard utilisées sur les huit. 

Zhang Jingfeng se tenait devant l’une des tables et se frottait le bout de son bâton avec la craie alors qu’il envisageait son prochain tir. La personne contre laquelle Zhang Jingfeng était contre était Liang Huan, mais Zhao Yu le connaissait de toute façon. C’était un jeune officier de police du Département de la Police qui avait apparemment des compétences exceptionnelles. 

Voyant quelqu’un s’approcher de lui, Zhang Jingfeng leva la tête. Quand il vit Zhao Yu, il s’arrêta. Le bout de sa bouche se leva alors qu’il se mit à rire. 

“Oh, petit Zhao, qu’est-ce qui t’a amené ici ?” L’homme était vraiment éhonté. Il ne mentionna même pas qu’il était supposé aider Zhao Yu. 

“Rien ne m’a amené ici, si ce n’est un feu !” Zhao Yu sourit doucement, pointant son propre torse, signifiant que son cœur était en feu, il était en colère. 

“Hahaha, ce ne sont que des affaires officielles, c’est pas si important, non ?” Zhang Jingfeng continua de sourire. “Peu importe la taille du feu, ça ne peut pas t’affecter autant, n’est-ce pas ?” 

Voyant le rire sauvage de Zhang Jingfeng, le jeune officier se mit à rire à côté de lui. 

“Zhang.” Zhao Yu cessa de sourire et parla froidement. “Tu sais pourquoi je suis là. Un mot, tu m’aides ou pas, dis-moi tout de suite !” Zhao Yu savait que Zhang Jingfeng attendait qu’il mentionne les avantages, mais il refusait simplement d’en parler. 

Le sourire de Zhang Jingfeng disparut. Il avait l’air de réfléchir à quelque chose. Puis, comme s’il avait enfin décidé, il se remit à rire : “Zhao, regarde-toi ! Que je t’aide ou non, nous sommes tous de bons amis ici. Qu’elle est ce problème ?” Zhang Jingfeng ne voulait manifestement pas aider Zhao Yu. S’il n’entendait pas sa récompense, il n’allait pas aider Zhao Yu. Que faire ? 

Avec leurs positions claires, Zhao Yu ne retint plus rien. Il regarda d’abord autour de lui avec une certaine réserve, puis jeta un regard de côté à la table de billard, et demanda froidement, “D’accord, alors… à quel prix joues-tu ?” 

“Hehehe !” Zhang Jingfeng rit. “Je ne peux pas le dire, mais apparemment, tu es un expert ! Tu sais le montant de notre chèque de paie. D’habitude c’est un indice pour cinquante dollars.” 

“Un indice pour cinquante dollars ?” Zhao Yu feignit l’intérêt. “Alors, combien de tirs puis-je prendre ?” 

“Que dis-tu ? Quel que soit le nombre de tirs que tu veux. Oh, tu veux dire que tes compétences en billard sont plutôt bonnes ? Tu veux me faire gagner de l’argent ? Hahahah…” Zhang Jingfeng ricana pour une bonne raison. Ses compétences en billard étaient exceptionnellement élevées, et même dans les environs, il était difficile pour lui de trouver un adversaire. 

“D’accord !” Zhao Yu le pointa du doigt. “Un indice, cinquante, et je peux faire autant de tirs que je veux ?”

“Pas de problème !” Zhang Jingfeng cria au comptoir de service. “Patron, préparez-nous la table, aujourd’hui je vais y aller avec mon frère !” 

Le patron était un homme costaud. En entendant l’appel, il se dépêcha de mettre la table. 

De façon inattendue, Zhao Yu le bloqua et attrapa une queue. Puis, sous le regard choqué de tous, il le claqua directement contre sa cuisse. La queue se brisa en deux avec un puissant  bruit de tonnerre ! 

Ka-cha ! 

“Cinquante ! “ Cria Zhao Yu. Il attrapa ensuite la suivante, la balançant dans les airs comme s’il dessinait un symbole. Puis il en brisa une autre, faisant le même son. 

“Cent !” 

Ka-cha ! 

“Cent cinquante !” La cuisse de Zhao Yu commença à faire mal, alors il fléchit son coude, jetant la queue grossièrement sur le côté de la table de billard. Avec un fort “Ka”, la queue se divisa en deux ! 

“Deux cents !” ( oh, d’accord, je crois avoir compris, il casse les queues de billard pour que Zhang cède, par contre, je sais pas comment une partie de billard a pu devenir une séance de sado masochisme )

Ce n’est que lorsqu’il cria « deux cents » que la foule stupéfaite réagit finalement. “Tu veux mourir !?” cria le boss en s’avançant pour retenir Zhao Yu. Mais Zhao Yu se retourna et le frappa. L’impact du coup de poing était puissant, frappant son visage comme un coup de tonnerre, et lorsque le boss baissa la tête en reculant, il frappa la table de billard. L’énorme force le fit rebondir et tomber lourdement sur le sol. Il était allongé face contre le plafond. 

Zhang Jingfeng et le jeune officier de police étaient sous le choc, incapables de faire un pas. 

Zhao Yu expira comme si de rien n’était, comme s’il faisait simplement du cardio. Pour lui, il n’avait vraiment pas travaillé aussi dur depuis un moment. 

“Zhang !” Zhao Yu ne cligna même pas des yeux, “Frapper des queues n’est vraiment pas excitant ! Tandis qu’il parlait, il ramassa une boule de billard et sourit, “Que dirais-tu d’une boule pour vingt ?” ( pff, des queues , des boules, ça devient n’importe quoi … )

“Quoi?” 

Sans même attendre que le Zhang comprenne ce qu’il avait dit, Zhao Yu fléchit son épaule et lança la balle vers le haut, faisant briser un lustre ! Avec un fort bruit, les éclats de verre tombèrent au sol, effrayant tout le monde. 

“Allez !” Zhao Yu attrapa une autre balle et la lança directement à la fenêtre. Avec un fort bruit, le verre se brisa. Puis, il lança une balle directement sur Zhang Jingfeng, le faisant frissonner et reculer, mais il perdit pied et tomba sur le sol. 

Le mouvement de Zhao Yu était en fait faux, il avait seulement fait semblant de lancer la balle. Voyant Zhang Jingfeng tomber, il sourit et lança la balle pour de vrai. La balle passa à l’oreille de Zhang Jingfeng. La balle passa à toute vitesse, effrayant Zhang Jingfeng se tenant la tête en hurlant de choc. 

Woosh… 

Zhao Yu continua. Les balles claquaient à côté de Zhang Jingfeng une par une, sans vraiment le toucher. 

“D’accord ! Je vais chercher !” ( mdr , il jouait à quoi là XD c’est plus du baseball ou alors , le jeu de kermess où on veut faire tomber les boîtes de conserve mdr ) 



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 34 – L’expert dans la recherche de personnes Menu Chapitre 36 – Tu dois faire ça ?