Crazy Detective|狂探
A+ a-
Chapitre 253 – Le cancer des ordures et la deuxième fois qu’il s’est mouillé

“Zhao Yu !” Miao Ying a crié et a effrayé Zhao Yu. “Espèce de salaud, pourquoi te comportes-tu si bizarrement aujourd’hui ? A qui as-tu volé des affaires ? Dis-moi, tu m’as fait quelque chose ?”

“Oui ! Oui !” Bien que quelque chose le dérangeait, Zhao Yu l’a couvert naturellement. “Tu m’as encore attrapé ! En fait, je suis en train de faire une guerre sexy avec toi en utilisant mon imagination ! On s’est battus jusque dans l’eau !” ( Ça t’empêche pas de déconné… )

“Soupir !” Miao Ying ne l’a pas frappé mais a secoué la tête et a dit : “Zhao Yu, je peux dire que tu es gravement malade. Ce que tu as s’appelle le cancer de l’ordure, dernier stade, terminal !”

Zhao Yu était assis sur un rocher au bord de l’étang tandis que Miao Ying était debout, le dos face à l’eau, les mains sur la taille, devant lui.

Le feu a commencé, accompagné des hourras des coéquipiers. Tout le monde a commencé à se préparer pour le barbecue avec excitation. Mais le hurray bruyant a effrayé Zhao Yu, et il a failli tomber sur les rochers.

“Huh ?” Miao Ying a attrapé Zhao Yu par le col et a crié : “Zhao Yu, d’après ce que je vois, tu es rongé par la culpabilité !”

“Bien sûr ! Je t’ai toujours eu dans mon cœur !” Bien qu’il soit mort de peur, il a gardé sa bouche fermée.

“Salaud !” Miao Ying a regardé autour d’elle, et quand elle a été certaine que personne ne faisait attention, elle a parlé doucement à Zhao Yu, “Tu as dit que tu as rencontré Zhao Qing hier, n’est-ce pas ? Tu achetais une bouteille d’eau et tu es tombé sur le suspect. Ce n’est pas convaincant. Dis-moi ! Comment l’as-tu trouvé ?”

“Mm…” Zhao Yu voulait répondre mais Miao Ying a levé les bras et l’a menacé : “Si tu racontes des bêtises sur tes amis d’en haut, je te défigure le visage !”

“Ne fais pas ça !” Zhao Yu a fait semblant d’avoir peur et a dit : “J’ai besoin de mon beau visage pour embrasser une jolie fille ! Chef d’équipe Miao, pourquoi tu ne me crois’ pas ? Si je ne l’avais pas croisé par hasard, comment aurais-je pu trouver Zhao Qing ?”

“Hmph ! C’est facile.” Miao Ying a lâché son col et a souri. “C’est toi l’agent double ! Tu avais peur que Zhao Qing soit retrouvé alors tu es allé le tuer !”

“Oh…” Zhao Yu a dégluti et a eu la chair de poule. Même s’il n’avait aucune honte, il était resté sans voix !

“Tu essayais de dissimuler tes méfaits en rejetant la faute sur les autres. En fait, ça a toujours été toi ! Personne ne te soupçonnerait d’être un agent double ! J’ai raison ?” Miao Ying était intimidante et effrayante.

“Je…” Zhao Yu était muet comme une carpe. Il ne trouvait aucune raison pour laquelle il n’était pas l’agent double !

“Hahaha !” Miao Ying a éclaté de rire de façon hystérique et a tapoté les joues de Zhao Yu. “Regarde ta tête d’idiot. Tu as finalement goûté à ta propre médecine ! Hehehe…” Le rire de Miao Ying avait le don de rendre Zhao Yu ravi, bien qu’il soit confus.

“Si tu es l’agent double, tu es un agent double malade !” Miao Ying a plaisanté : “C’est toi qui as insisté pour enquêter depuis le tout début. Est-ce que c’est parce que… tu essaies de te battre contre toi-même ? Tu as un dédoublement de personnalité ?”

“Oh… Mm… Ah…” Zhao Yu a bégayé.

“Alors quoi maintenant ? Tu n’es toujours pas prêt à me dire la vérité ? Vite, dis-moi ! Comment as-tu trouvé Zhao Qing ? Je ne crois pas à l’idée que tu aies autant de coïncidences !” Miao Ying le forçait à répondre.

“Hé, mademoiselle !” Zhao Yu devenait fou et demandait pardon en joignant les mains. “Pourquoi ne me crois-tu pas quand je te disais que c’était une coïncidence ? J’ai été honnête sur ce que j’ai dit. Je tenais la photo de Zhao Qing et je demandais autour de moi en attendant. Qui sait, mais la caissière a réussi à reconnaître Zhao Qing, puis m’a dit qu’il venait de payer l’addition et qu’il était allé dans la boulangerie d’en face. C’est alors que je l’ai vu ! C’était ça ! Je le jure sur ma vie !”

“Mm…” Miao Ying a regardé Zhao Yu avec méfiance. Puis elle s’est soudainement souvenue de quelque chose et a demandé : “Zhao Yu, tu te souviens pourquoi Zhao Qing est allée à la boulangerie ?”

“Bien sûr, pour acheter un gâteau, assez gros.” Zhao Yu a démontré avec ses mains et a dit, “Ça devait être un gâteau assez cher !”

“Un gâteau d’anniversaire ?” Miao Ying a continué à demander.

“Ça ne ressemble pas à un gâteau d’anniversaire. Il avait l’air cylindrique. Puis il m’a vu le poursuivre, le gâteau,” Zhao Yu a essayé de se souvenir, “Le gâteau… Je ne sais pas quand il l’a perdu. Bref, quand je l’ai rattrapé, le gâteau avait disparu ! Mm, pourquoi ? Il y a un problème ?”

“J’ai l’impression que Zhao Qing, étant qui il était.” a deviné Miao Ying, “N’irait pas dans n’importe quelle boulangerie ! Ça fait… un peu bizarre.”

Zhao Yu a pensé à la théorie de Miao Ying et a approuvé. “C’est vrai. Y aurait-il un secret dans ce gâteau ? Pourquoi ne pas aller y jeter un coup d’œil dans l’après-midi ?”

“Tsk tsk.” Miao Ying a plissé les sourcils, pensant à autre chose qu’au gâteau.

“Si on regarde la vidéo en cours de route, on devrait pouvoir trouver où il a perdu le gâteau.” Zhao Yu était aussi noyé dans ses pensées. “On peut aussi demander à la boulangerie. Soupir…”

Avant que Zhao Yu n’ait fini de parler, il a soudainement vu une lumière UV rouge apparaître sur la poitrine de Miao Ying ! !! Zhao Yu n’a pas hésité quand il a vu le point rouge. Il a crié et a poussé Miao Ying dans l’eau.

Splash… Ils sont tombés tous les deux dans la rivière profonde d’un mètre environ. Même si c’était le début de l’été, l’eau était encore assez froide. Zhao Yu n’a pas fait attention et a rapidement traîné Miao Ying de l’autre côté de la rivière.

Miao Ying a été poussée par Zhao Yu. Elle voulait reprendre son souffle, mais Zhao Yu avait peur qu’on lui tire dessus. Il a donc rapidement sauté par-dessus pour la pousser sous l’eau.

Au moment où Zhao Yu maintenait Miao Ying au fond, il a entendu ses coéquipiers crier : “Petit Zhao ! Chef d’équipe Miao ! Que se passe-t-il ? Dépêchez-vous !” Zhang Jingfeng a exhorté ses coéquipiers à venir plus vite.

“Ce n’est pas possible ? Se battre à nouveau ? !” Lan Bo avait peur.

“Frérot, arrête de frapper, arrête de frapper !” Li Beini paniquait.

“Huh ?” Zhao Yu se sentait bizarre. S’il y avait un tireur, ses coéquipiers auraient dû être abattus ! Au moment où il allait les prévenir, il n’y avait plus de mouvement. Et sur son détecteur invisible, il n’y avait rien.

Splash ! Miao Ying n’a pas pu retenir sa respiration plus longtemps, elle a sauté hors de l’eau et a fait basculer Zhao Yu.

Miao Ying haletait en nageant rapidement vers le bord. Ses coéquipiers l’ont rapidement aidée à se relever. À ce moment-là, la coiffure champignon de Miao Ying est tombée à plat et elle était trempée.

Zhao Yu a trébuché et a finalement retrouvé l’équilibre pour se tenir droit. Il était abasourdi par ce qu’il voyait.

En voyant le fils de Liang Huan jouer avec le bonhomme jouet et le viser, il a réalisé que le point de pourriture provenait de ce “pistolet” !

“Cet enfoiré ! Ce putain de fils ! C’est tellement trompeur !” Zhao Yu a maudit dans sa tête.

Zhao Yu a pointé du doigt le fils de Liang Huan et a voulu le gronder, mais Miao Ying a pris les devants et a grondé Zhao Yu à la place. “Zhao Yu ! Est-ce que j’ai tué ta famille ? Espèce de salaud, que veux-tu faire ?”

“Non, non, non, non.” Zhao Yu a rapidement fait signe. “C’est un malentendu ! Ecoute mon explication…”

“Salaud !” Miao Ying était furieuse. Elle a pris une grosse pierre et l’a jetée vers l’eau près de Zhao Yu. Elle a éclaboussé et Zhao Yu était à nouveau tout mouillé.

“Tat tat tat ! Tat tat tat !” Le fils de Liang Huan le visait toujours avec le pistolet jouet en imitant le tir. Ce n’est que lorsque Liang Huan est revenu avec le filet de pêche que son fils a dit à son père avec joie : “Papa, papa, regarde ! J’ai tiré sur cet oncle et il est tombé dans l’eau !” ( Comme s’il fallait ça alors qu’il est ultra tendu )



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 252 – Encore un autre choc Menu Chapitre 254 – Voici le grand incident