Crazy Detective|狂探
A+ a-
Chapitre 151 – Tours et détours

Il y avait une réunion à dix heures du matin. Zhao Yu pensait pouvoir se reposer encore un peu, mais le coup de fil de Peng Xin est arrivé avant même qu’il ait pu fermer les yeux ! Peng Xin a dit à Zhao Yu de se dépêcher de retourner au poste de police, il y avait quelque chose d’urgent qu’il devait régler ! Zhao Yu était un peu surpris et a demandé ce qui s’était passé, mais Peng Xin lui a dit qu’il le saurait à son arrivée !

Ahhh… Zhao Yu s’étira. Bien qu’il ait un hexagramme “Dui-Zhen”, ce qui signifie qu’il pourrait y avoir des changements d’argent et de statut, il n’y avait pas de “Kan” qui représentait le travail. Cela impliquait qu’il n’obtiendrait aucun indice pour résoudre l’affaire.

Cependant, puisqu’il avait déjà décidé de tourner la page, il ne pouvait pas s’agir de paroles en l’air ! Une faute avouée est à moitié pardonner. Il devait prouver qu’il était capable de le faire ! Zhao Yu s’est rendu dans la salle de bain pour se laver. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il s’est rendu compte qu’il était couvert de bleus et de blessures depuis la nuit précédente. Les plus graves étaient celles de Miao Ying. Il avait reçu deux coups de pied dans la poitrine, et c’était déjà une chance que ses côtes ne soient pas cassées ! Le pire était le coup de poing sur son visage, qui avait atterri juste entre ses sourcils. L’arête de son nez était douloureuse, ses yeux étaient rouges et gonflés, et il était presque défiguré ! ( … un baiser en échange, c’est pas cher payer pour le coup )

“Cette Miao Renfeng est vraiment trop ! Penser que je suis tellement hypnotisé par toi !” Cependant, en repensant au baiser soudain de la nuit dernière, Zhao Yu toucha à nouveau ses lèvres et commença à se souvenir.

Après avoir enfilé son uniforme de police propre, Zhao Yu était sur le point de sortir quand il s’est soudainement souvenu des deux beautés dans l’autre pièce et il n’a pas pu s’empêcher de s’arrêter. “Comme je l’ai déjà dit, je vais tourner une nouvelle page aujourd’hui ! Je dois tenir ma parole. Comment pourrais-je ne pas payer après avoir joué avec les filles ?” En pensant à cela, il a regardé dans son portefeuille et en a sorti deux mille RMB, puis les a placés sur la veste de Yang Hong.

Daheng a vu Zhao Yu sortir et a voulu le suivre, mais Zhao Yu a fait signe de la main et l’a chassé. “Plus tard, Soeur Huahua s’occupera de toi. J’ai des choses importantes à faire ! Daheng, tu dois te rappeler qu’à partir de maintenant, ton maître est une bonne personne ! Tu dois aussi être un bon chien, compris ?” Zhao Yu leva les yeux et ne vit que la queue de Daheng qui s’éloignait de lui.

Il prit son sac et descendit les escaliers. Dès qu’il est sorti du couloir, le soleil éclatant a illuminé son visage, le faisant se sentir rafraîchi et enthousiaste. “Ah… merveilleux soleil, à partir de maintenant, tout est un nouveau départ…” Zhao Yu était encore en train de se sentir ému quand le rugissement de Jiang Dafeng est venu de l’étalage de fruits : “Maudit policier, j’allais te chercher ! Range vite tes affaires et pars tout de suite ! Qu’est-ce que tu faisais ? Tu as ramené des filles à la maison et tu as pleuré et hurlé toute la nuit ? C’est scandaleux !”

“Je… Bon sang…” Zhao Yu était sur le point d’entrer dans une crise de rage quand il s’est soudainement souvenu de sa promesse et a pris une profonde inspiration pour contrôler sa colère. “Oh, Boss Jiang, je suis vraiment désolé de t’avoir dérangé la nuit dernière, euh… la prochaine fois, il n’y aura pas de prochaine fois…” Zhao Yu n’avait jamais dit de mots aussi doux auparavant et il se sentait extrêmement gêné de les prononcer.

“Plus de prochaine fois, compris ?” Jiang Dafeng était furieux. “Quel genre d’officier de police êtes-vous ? Tu as ramené un chien, et maintenant même des humains ? Mon bâtiment va être démoli par toi, tu sais ?”

En regardant l’attitude dominatrice de Jiang Dafeng, Zhao Yu a dû continuer à prendre de grandes respirations alors qu’il souhaitait pouvoir démolir son étalage immédiatement ! Cependant, sa rationalité a fini par prendre le dessus, et il a dit calmement et avec beaucoup de difficulté : “Boss Jiang, je ne vais pas gaspiller ma salive avec toi. Nous avons un contrat et il n’était pas précisé dans le contrat que je n’avais pas le droit d’avoir des chiens ou de courir après les filles. Si tu veux te débarrasser de moi, tu devras aller au tribunal et me poursuivre en justice ! Bye !” Sur ces mots, Zhao Yu s’est retourné et est parti. Jiang Dafeng lui a jeté une peau de pomelo. ( … Oh bon sang, c’était chaud… et le capitaine Lu … )

Heh heh heh… Zhao Yu se tourna dans un coin, se sentant très satisfait de sa performance de tout à l’heure. “Gagner les gens par la vertu, parler avec la loi. Moi ,Zhao Yu, je suis un policier raisonnable ! !! Heh heh heh…”

Lorsque Zhao Yu a finalement atteint le poste de police, la scène à l’entrée lui a donné un choc. L’endroit était rempli de différents camions de télévision, de reporters avec des microphones, et de cameramen portant de grosses caméras ! “Mon Dieu… c’est quoi cette agitation ?” Il a tiré la langue, et a estimé qu’il valait mieux entrer par la porte de derrière. De façon inattendue, il y avait également un groupe de journalistes à la porte arrière. Après avoir vu Zhao Yu, quelques-uns d’entre eux se sont approchés et ont posé des questions qui concernaient principalement l’affaire Mianling.

Zhao Yu n’avait jamais été interviewé par des journalistes et avait voulu se battre avec eux, mais avant qu’il ne puisse ouvrir la bouche, Peng Xin l’a appelé à nouveau, le pressant de se diriger directement vers le département médico-légal.

Le département médico-légal ? Zhao Yu a réfléchi pendant un moment. Il semble que ce soit quelque chose d’important ! Sur cette pensée, Zhao Yu a traversé la foule à toute vitesse et est entré dans le bâtiment principal du poste de police. Lorsqu’il a atteint le hall principal du département médico-légal, il a vu qu’il était également bondé de monde. Cependant, c’était différent du scénario animé de l’entrée. Bien qu’il y ait beaucoup de monde ici, tout était silencieux à l’exception de quelques sanglots et cris.

Il y avait toutes sortes de personnes différentes assises sur les sièges des deux côtés de la salle. Ils étaient vingt à trente et les sanglots venaient d’eux. Zhao Yu a regardé à gauche et à droite mais n’a pas vu Peng Xin. Zhang Jingfeng a surgi de nulle part et l’a salué. “Zhang, c’est bien que tu sois là !” Zhao Yu a rapidement demandé : “Quelle est la situation actuelle ?”

“Je viens aussi d’arriver ici !” Zhang Jingfeng a pointé du doigt l’entrée principale du département médico-légal. “J’ai seulement entendu dire que le rapport d’autopsie officiel est sorti ! Peut-être qu’il y avait un problème et que les dirigeants discutent encore de la façon de le résoudre ? Voyons comment se déroule la réunion plus tard !”

“Huh ? Un problème ? Quel problème ?” Zhao Yu était choqué.

“Je n’en ai aucune idée !” Zhang Jingfeng secoua la tête et désigna les personnes sur les sièges. “Ce sont les membres de la famille des enfants qui ont été kidnappés cette année-là ! Comme on leur a demandé de venir, je pense que les squelettes…” Comme l’endroit était trop calme, Zhang Jingfeng n’a pas voulu entrer dans les détails. Cependant, Zhao Yu a compris que les squelettes devaient être ceux des enfants qui avaient été kidnappés, et que les membres de la famille étaient ici pour les réclamer !

Auparavant, Hu Bin l’avait dit à Zhao Yu, donc Zhao Yu était déjà mentalement préparé et ne s’est pas senti surpris. Cependant, il ne comprenait pas ce qui avait pu se passer pendant l’autopsie. Les deux hommes étaient en train de discuter lorsque la porte de la salle des preuves s’est ouverte et que Peng Xin a fait sortir un homme et une femme. Le couple avait tous deux des cheveux gris sur les côtés et semblait d’un certain âge, mais ils étaient habillés de façon très élégante et extravagante. Ils avaient l’air de personnes riches et bien placées.

Les yeux de la femme étaient rouges et humides. On aurait dit qu’elle venait de pleurer. L’homme fronçait les sourcils et avait l’air sombre, et il portait le sac à main que Zhao Yu avait ramassé dans la mine. Le sac à main était encore rond et plein, ce qui signifie que l’argent était encore à l’intérieur.

“Oh.” Peng Xin a présenté les deux personnes au moment où elle a vu Zhao Yu, “M. Tao, voici l’officier Zhao qui a découvert… euh… découvert la scène de crime. C’est lui qui a trouvé votre argent !”

L’homme d’âge moyen à qui l’on s’adressait en tant que M. Tao a rapidement rapproché ses paumes et s’est incliné devant Zhao Yu avant de tendre les mains et de tenir fermement celles de Zhao Yu ! “Officier Zhao, merci, merci !” a dit M. Tao avec émotion. “Sans vous, mon fils aurait pu être porté disparu pour toujours ! J’ai pu retrouver les restes de Xiaoxiao alors que je suis encore en vie. C’est aussi… aussi…” À ce stade, les yeux de M. Tao étaient humides et il était incapable de continuer. Quant à la femme à côté de lui, elle se couvrait déjà le visage et pleurait.

“Ne le mentionnez pas, s’il vous plaît, ne le mentionnez pas !” Bien que Mr Tao n’ait pas dit grand-chose, Zhao Yu avait déjà été profondément touché et il les a rapidement consolés. “Je l’ai ramassé par hasard quand je poursuivais un suspect ! C’est… probablement la volonté du ciel ! C’est ce que j’aurais dû faire !”

“Merci, merci beaucoup !” Mr Tao a tenu fermement les mains de Zhao Yu, puis a soudainement pressé la poignée du sac à main dans sa main. “Oh, c’est vrai ! Officier Zhao, sans vous, les enfants n’auraient jamais été retrouvés ! C’est vous qui avez trouvé cet argent. Prenez-le, s’il vous plaît ! C’est juste un petit quelque chose pour moi et tous les autres membres de la famille !”

Ah !? Zhao Yu était stupéfait, et les agents sur le côté se regardaient également les uns les autres ne sachant pas quoi dire.

“Non, non, non…” Zhao Yu a rapidement repoussé le sac à main. “Ça ne marchera pas ! L’argent est à vous, comment puis-je le prendre ?” Cependant, M. Tao a serré les poings et n’avait pas l’intention de reprendre l’argent. La femme d’âge moyen à côté de lui a également commencé à persuader Zhao Yu alors que ses larmes coulaient, demandant à Zhao Yu de prendre l’argent, disant que c’était leur gratitude pour lui. De façon inattendue, alors que Zhao Yu se bousculait avec eux, un vieil homme aux cheveux blancs s’est soudainement levé et a crié : “S’il vous plaît, prenez-le, officier !” Les mots de l’homme âgé ont provoqué un moment de silence. Les personnes présentes ont levé les yeux et ont vu que l’homme âgé portait un costume coûteux, avec une canne dans sa main droite. Ses cheveux étaient tout blancs mais il avait l’air très alerte.

Le vieil homme a fait de grands pas et est venu devant Zhao Yu, et a dit avec émotion, “Officier, ce petit argent n’est rien pour nous. C’est l’expression de notre gratitude envers vous ! Sans vous, nos pauvres enfants n’auraient jamais été retrouvés ! Et nous n’aurions jamais pu mourir en paix ! Mon… mon pauvre enfant !” Le vieil homme tremblait de partout, des larmes coulaient sur son visage et s’exclama d’une voix tonitruante : “Il y a 26 ans, j’ai déjà été déçu une fois. J’espère que vous ne nous décevrez pas encore cette fois-ci ! Officiers, je vous en supplie tous, puisque nos enfants ont déjà été retrouvés, j’espère que vous pourrez trouver le coupable le plus rapidement possible et traduire ces salauds sans cœur en justice !!!”

“Moi, Liang Wanqian, je suis prêt à donner une récompense de deux millions de RMB à la personne qui sera capable d’attraper le vrai coupable ! Ça fait vingt-six ans ! Je ne les laisserai pas rester en liberté !”

“Oui !” M. Tao a dit avec des yeux rouges gonflés. “Je donnerai aussi deux millions de RMB !”

“Ajoutez-moi…” Un autre homme âgé en fauteuil roulant a levé la main.

“Moi aussi…” ( Et ben merde… ça va être tellement chaotique )



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 150 – Rassemblons un peu de bon karma ! Menu Chapitre 152 – Les kidnappeurs sournois