Commandant impérial Sa magnifique femme est pourrie gâtée | Imperial commander His pretty wife is spoiled rotten | 帝少爆宠 娇妻霸上瘾
A+ a-
Chapitre 34: La vraie et la fausse Yun Xi

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Gu Jiaqi

***

Yun Xi se tenait devant les portes en fer et regardait Liang Xiuqin sortir lentement de la maison. Elle avait l’impression que ce n’était qu’hier que son visage avait été abîmé par de l’acide sulfurique.

Dans cette vie, Yun Xi avait vu sa propre mère, qui était encore plus maléfique que la marâtre de Blanche-Neige. Alors que son sourire s’élargissait, ses yeux devenaient encore plus sombres.

Comme Yun Xi avait 17 ans maintenant, Liang Xiuqin était beaucoup plus jeune qu’elle ne l’était l’année de la “mort” de Yun Xi. Elle était pleine de la fierté et de la suffisance qu’apportait le fait d’être la femme d’un fonctionnaire.

Elle avait été choyée et avait vécu dans le luxe pendant tant d’années, elle n’était donc naturellement pas comparable à une femme de la campagne comme Chen Lixue.

Cette “riche épouse” recherchée était en fait une femme de la campagne elle-même.

Il n’était pas étonnant que Chen Lixue se languisse toujours de Yun Yuanfeng, malgré son mariage avec Liang Weimin depuis tant d’années.

Si cela n’avait pas été des moyens incroyables de Liang Xiuqin dans la vie antérieure de Yun Xi, Chen Lixue aurait vraiment escaladé un mur pour l’atteindre !

Après tout, Chen Lixue avait toujours cru que Liang Xiuqin était celle qui l’avait privée d’une vie luxueuse d’épouse fortunée.

Yun Xi se souvenait encore de ce qui s’était passé lorsque son grand-père avait invité Chen Lixue à assister à sa cérémonie d’adulte, il y a des années de cela. C’était par respect pour Chen Lixue qui avait élevé Yun Xi.

Pendant le banquet, Yun Xi n’avait pas compris le regard de Chen Lixue vers Yun Yuanfeng il y a des années, mais même maintenant, elle devait faire semblant de ne pas comprendre.

Elle devait laisser cette ligne de pêche dans l’espoir de faire une grosse prise.

Liang Xiuqin n’avait pas vu Yun Xi depuis plus de dix ans, elle ne savait donc pas à quoi elle ressemblait en grandissant. Cependant, Liang Xinyi était parfaitement au courant.

Liang Xinyi avait l’air d’avoir vu un fantôme quand elle avait vu Yun Xi se tenir indemne devant la porte. Elle était effrayée et avait serré fortement le bras de Liang Xiuqin.

Liang Xiuqin avait été choqué par sa réaction !

Elle comprit instantanément que la personne qui se tenait dehors n’était autre que l’étoile de la mort qu’elle détestait voir plus que quiconque !

Sa main se resserra lentement autour de celle de Liang Xinyi, encore et encore, son corps tremblant de manière incontrôlable tandis qu’elle regardait Yun Xi avec une expression quelque peu cruelle.

Tout était sur le point de s’améliorer, et son beau plan n’avait même pas commencé, et pourtant cette étoile de la mort venait déjà frapper à sa porte !

Elle était vraiment une étoile de la mort, qui ne laisserait tout simplement pas Liang Xiuqin vivre heureuse !

Liang Xiuqin inspira profondément plusieurs fois en se rappelant sans cesse de se calmer. Après un long moment, elle s’était finalement calmée.

« N’aie pas peur ! Je ne la laisserai pas entrer dans cette maison ! »

Liang Xiuqin tapota le dos de la main de Liang Xinyi, et comme elles partageaient le même ennemi, elles formèrent instantanément une alliance.

Yun Xi avait repéré l’action protectrice de Liang Xiuqin envers Liang Xinyi, et son esprit avait instantanément compris. Ses lèvres roses s’étaient courbées en un arc sarcastique.

La réaction de Liang Xiuqin lui donnait déjà la réponse. Il semblait qu’elle n’aurait pas à faire preuve de pitié envers elle à l’avenir.

Le timing était parfait puisque tout le monde partait au travail.

Yun Xi regarda tous les voisins autour d’elle et se mit à sourire subtilement.

Elle s’était retournée et avait commencé à crier à Liang Xiuqin dans la cour, « Maman ! Je suis Yun Xi ! Je suis de retour ! »

En utilisant une voix aussi forte, c’était comme si elle ne voulait rien d’autre que de permettre à tout le complexe de la villa de l’entendre !

Le cœur de Liang Xiuqin s’effondra instantanément.

Avec une expression sombre, elle se dirigea rapidement vers l’entrée et fixa froidement Yun Xi à travers les portes en fer. Il n’y avait pas une trace de chaleur sur son visage élégant.

Au lieu de cela, il y avait un dédain et un dégoût croissants.

Il y avait même une haine qui ne pouvait être contenue, et c’était une haine qui suintait de ses os !

« Misérable fille, d’où as-tu rampé pour sortir ? Qui es-tu ? Ne viens pas crier à notre porte ! Qui t’a laissé entrer ici ? Dépêche-toi de dégager ! »

« Maman ! Je suis Yun Xi ! Je suis de retour ! » Yun Xi continuait à lui sourire poliment.

Bien que son cœur se sentait amer, elle avait déjà suffisamment souffert dans sa vie précédente. Elle se sentait seulement indifférente et impitoyable dans cette vie actuelle.

« Qu’est-ce que tu veux dire, Yun Xi ?! C’est ma vraie fille, Yun Xi. Je ne te connais pas ! »

« Maman ! Tu t’es trompée ! C’est ma cousine, Liang Xinyi. C’est la fille de mon oncle, et c’est elle qui m’a poussé du haut d’une falaise pour pouvoir me remplacer et rentrer à la maison. Elle est fausse ! Je suis la vraie Yun Xi ! »

« Qu’est-ce que tu veux dire, fausse ?! Je ne comprends pas de quoi tu parles ! Comment pourrais-je même confondre ma propre fille avec quelqu’un d’autre ?! Tu n’es qu’une misérable fille qui a rampé de Dieu sait où. As-tu au moins vérifié l’endroit avant de venir ici pour nous escroquer ?! C’est le complexe de la villa, tu ne peux pas faire ce que tu veux ici ! »

____

N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires et laisser une réaction pour que je sache si l’histoire vous plaît.

____



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 33: En fait, envoyé par le ciel ! Menu Chapitre 35: Pas faite pour jouer la comédie