Commandant impérial Sa magnifique femme est pourrie gâtée | Imperial commander His pretty wife is spoiled rotten | 帝少爆宠 娇妻霸上瘾
A+ a-
Chapitre 223 : Appelez la police !

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Gu Jiaqi

***

Yun Xi se trouvait dans le bureau du professeur principal pour discuter avec lui de l’appréciation de la poésie lorsque le directeur l’avait appelé.

La voix à l’autre bout du fil était très forte, et Yun Xi avait pu entendre à peu près ce qui se disait.

À l’autre bout du fil, le directeur disait que Liang Xinyi avait vu un voleur entrer dans la classe multimédia. Il demandait à tous les enseignants qui étaient à l’école aujourd’hui de se précipiter au bureau du directeur.

La salle multimédia était remplie d’équipements électroniques de valeur, y compris une douzaine d’ordinateurs portables très chers qui venaient d’être donnés par un bienfaiteur le jour même.

Si l’on apprenait qu’un voleur s’était introduit dans l’école avant même que les donateurs n’aient quitté le bâtiment, la réputation du lycée de Jingdu serait ruinée. Le directeur n’aurait aucune idée de la façon d’expliquer la situation aux donateurs.

Il semblait y avoir beaucoup de bruit en provenance du bureau du principal. Liang Xinyi criait volontairement très fort de peur que les autres n’entendent pas ce qui se passait.

Complètement embarrassé par ce qui se passait, le directeur avait jeté un regard vicieux à Liang Xinyi, puis s’était levé et avait appelé tous les autres professeurs qui étaient encore en service à l’école.

Han Wanling avait attendu les cris de Liang Xinyi pour se rendre à la porte et voir le principal. Voyant que son plan se déroulait bien, elle avait donné quelques conseils au principal.

« Principal, s’il y a vraiment un voleur, alors vous devriez appeler la police. Peut-être que le voleur n’a pas encore couru loin, et la police sera en mesure de récupérer les objets, de sorte que la perte peut être minimisée. »

Le directeur ne savait pas ce qui avait été volé ou combien de pertes il y avait eu, donc il n’était pas d’humeur à divertir des invités pour le moment.

D’une part, il ne voulait pas subir d’humiliation publique devant un si grand nombre de personnes, mais il craignait également d’être tenu responsable de ce qui avait été volé. Il n’avait pas d’autre choix que d’appeler la police.

Plusieurs autres enseignants s’étaient précipités après avoir eux aussi reçu l’appel du principal. Lorsque le professeur Xu avait vu Liang Xinyi debout dans le bureau du principal, son visage s’était immédiatement assombri.

Cette élève n’avait jamais fait de bonnes actions, elle semblait toujours avoir quelque chose de malfaisant en tête.

En ce moment, elle se trouvait en plein milieu de l’action, alors il ne faisait aucun doute que rien de bon n’allait en sortir.

La police était arrivée très vite après, si vite que même Han Wanling s’était demandé s’ils avaient surveillé l’école.

Le chef de la police avait serré la main du directeur. « Nous nous sommes précipités après avoir reçu votre appel. Maintenant, nous devons d’abord confirmer les objets manquants, puis vérifier les caméras de surveillance pour voir à quoi ressemble le suspect. De cette façon, nous pouvons envoyer une notification à chaque district. »

« Il y a une caméra de surveillance dans l’école ? » Han Wanling avait regardé Liang Xinyi nerveusement en entendant la police dire cela.

Liang Xinyi avait également frissonné. Cela ne faisait pas très longtemps qu’elle était arrivée de la campagne, et elle avait seulement découvert quelles étaient les caméras de surveillance dans l’enceinte du district militaire. Elle n’avait vu aucune caméra de surveillance dans l’école.

Liang Xinyi ne pouvait s’empêcher de se sentir nerveuse en pensant qu’elle aurait pu être capturée par les caméras de surveillance.

Mais une fois que cette misérable Yun Xi aurait été attrapée, Liang Xinyi devrait trouver un moyen de prouver la culpabilité de Yun Xi.

Quoi qu’il en soit, ils devaient saboter les images de surveillance.

Tout ce qu’elle pouvait faire maintenant était d’espérer qu’elle avait eu de la chance, car si elle était photographiée en train de voler quelque chose dans le bâtiment académique multimédia, il n’y aurait aucun moyen de prouver son innocence.

Le directeur avait été immédiatement soulagé lorsqu’il s’était rappelé qu’il y avait des caméras de surveillance.

« Oui ! Je viens de faire installer des caméras de surveillance il y a quelques jours. Heureusement qu’il y a des caméras de surveillance, sinon il ne serait pas facile d’attraper ce voleur. »

Le policier s’était levé et avait dit : « Dans ce cas, allons à l’endroit où les objets ont été volés afin de vérifier les objets perdus. Après, nous pourrons vérifier les images des caméras de surveillance. »

Dès que le groupe s’était dirigé vers le quatrième étage du bâtiment académique, ils avaient pu entendre des cris provenant d’une distance au-dessus.

La police s’était empressée de monter, et le directeur avait saisi frénétiquement le mot de passe pour ouvrir la porte de la salle multimédia.

Dès que la porte s’était ouverte, Li Sinuo s’était figée en voyant le directeur et la police se précipiter à l’intérieur.

Lorsque le professeur Xu avait vu qu’il s’agissait d’un élève de sa classe, il s’était approché avec surprise. « Li Sinuo, que fais-tu ici ? »

« Professeur Xu… Principal… »

Après avoir compris la situation dans laquelle elle se trouvait, Li Sinuo avait réorienté frénétiquement ses pensées, avait regardé son professeur principal d’un air contrarié et a balbutié : « Professeur Xu, j’ai suivi Yun Xi ici. Je l’ai vue voler beaucoup de choses. Lorsque je l’ai prise en flagrant délit et que j’étais sur le point de vous la dénoncer, elle m’a poussée et enfermée à l’intérieur. Si vous n’étiez pas venu à l’instant, je ne sais pas combien de temps je serais resté enfermée ici ! »

____ 

N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires et laisser une réaction pour que je sache si l’histoire vous plaît.

____



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 222 : Un œil pour un œil Menu Chapitre 224 : Incapable de faire la distinction entre le bien et le mal