Le Véritable Monde des Arts Martiaux|True Martial World|真武世界
A+ a-
Chapitre 78 : Piédestal

Lian Chengyu jeta sur Yi Yun un regard plein de haine. 

– « Quand j’aurai récupéré, je te ferai comprendre qu’il y a bien pire souffrance  que la mort ! »

S’il avait été écrasé par un expert, ç’aurait été une autre histoire, mais par une personne visiblement plus faible que lui, il y avait de quoi rager!

– « Yi Yun! » Appela Chengyu à contrecœur, sachant qu’il ne pouvait rien faire. Même s’il se battait avec lui et l’emportait, cela réduirait ses chances à la sélection du Royaume qui avait lieu dans quelques jours. Le jeu n’en valait pas la chandelle!

– « Vivre dans les Grandes Plaines est difficile. Cela fait des centaines d’années que mon clan souffre et s’il est arrivé à ce qu’il est aujourd’hui, c’est grâce à nos ancêtres qui pourtant ne se nourrissaient que de racines et d’écorces d’arbres.

« Depuis mon plus jeune âge, même dans les périodes noires de famine, je n’ai jamais cessé de pratiquer les arts martiaux. Je n’avais qu’un seul et unique objectif : amener mon clan loin d’ici pour une vie meilleure.

« Et toi, tu oses venir me salir chez moi, maugréant des mensonges à mon peuple! » Dit-il d’un ton véhément.

Lian Chengyu et Yi Yun restaient chacun campés sur leur position.

Yi Yun accusait le jeune chef d’avoir empoisonné ses hommes et de son côté, Lian affirmait que ce dernier complotait contre lui. Leurs points de vue étaient diamétralement opposés, cependant le peuple préférait croire Chengyu, qui avait un rang très élevé, alors que je jeune Yun n’était qu’un enfant.

En écoutant parler Lian Chengyu, Yi Yun se rappela une fable que l’on racontait sur Terre : Aux temps primitifs, il existait un groupe d’homme des cavernes qui adoraient une ombre capable de grandir et de rapetisser et qu’ils prenaient pour un dieu. Cependant, l’un d’entre eux visiblement plus intelligent, n’y croyait pas. C’est après être grimpé au sommet de la grotte, qu’il réalisa que le “dieu” qu’ils adulaient n’était en fait que l’ombre d’un rocher projetée par la lumière du soleil.

Voulant leur dire la vérité, l’homme intelligent termina sur le bûcher pour avoir proféré des paroles blasphématoires et les hommes des cavernes continuèrent à vénérer l’ombre du rocher.

Yi Yun se prit à penser qu’il était cet homme intelligent et le chef de clan l’ombre du rocher.

Lian Chengyu, qui tentait de sauver la tribu, avait enfin atteint le niveau de Sang Pourpre. À ce titre, il était considéré comme un Dieu par son clan.

Tous avaient mis leurs espoirs en lui, que ce soit son clan, les membres du camp de formation des guerriers ou les pauvres villageois. Il était cette lumière qui les mènerait au bout du tunnel!

La religion était fortement ancrée chez les miséreux. Ils avaient besoin d’un soutien émotionnel qui les aiderait à affronter la dure réalité de la vie et de croire en un avenir meilleur.

Or Lian Chengyu était le leader de la tribu, l’idole de nombreux jeunes et l’amant idéal de toutes les filles.

Tant qu’il réussirait la sélection du Royaume, il resterait leur sauveur.

Quant à Yi Yun, qui n’avait aucune preuve, comment pourrait-il renverser la situation, briser l’espoir spirituel de ces pauvres gens et leur dire qu’ils allaient devoir continuer à vivre dans les ténèbres ?

Si le jeune garçon n’avait pas usé de sa force et écrasé Tiezhu, il aurait terminé sur le bûcher comme l’homme des cavernes.

Voyant que la foule le soutenait, Lian Chengyu demeurait serein.

– « Yi Yun, je te reconnais comme un génie et il est vrai que tu as un certain talent pour les arts martiaux. Mais c’est certainement par un heureux concours de circonstances que tu es parvenu à ce niveau! »

Lian Chengyu avait souligné les mots “concours de circonstances”. Jaloux, il n’acceptait pas qu’il ait brulé les étapes et pas lui, qui était arrivé là à la force du poignet!

– « Pas étonnant que ce gamin ait battu Zhao Tiezhu », dit un membre de l’assemblée.

– « Il a peut-être ingurgité quelque chose de précieux, mais j’ai entendu dire qu’en sautant les étapes, on s’exposait à un risque : ébranler ses fondamentaux et terminer dans un goulot d’étranglement. C’est comme tirer sur une jeune plante en espérant l’aider à pousser », répondit un autre.

– « Atteindre ce niveau n’est vraiment pas facile », poursuivit Lian Chengyu. « Je te pardonne. Joignons nos mains et travaillons ensemble afin de rendre le Clan plus prospère. »

Ses sbires, tout comme la foule, l’acclamèrent.

Certains applaudissaient : 

– « Le jeune maitre sait discerner le bien du mal ! La tribu a beaucoup de chance de l’avoir ! »

– « Le jeune maitre est bien magnanime alors que Yi Yun l’a discrédité. » 

Les paroles de ses hommes de mains contribuaient grandement à influencer les foules!

« Lian Chengyu a bien atteint le niveau de Sang Pourpre, il ne lui sera pas difficile de réussir la sélection du Royaume. Si Yi Yun semble avoir du talent, il ne pratique pas depuis longtemps, même s’il a eu la chance d’acquérir de la force. Il est impossible qu’il réussisse les tests », pensait l’entourage du jeune chef.

Lorsque Yi Yun grandirait, s’il le voulait, il pourrait être d’une grande aide à Lian Chengyu et permettre au clan de quitter les lieux.

Mais si la majorité le pensait, Chengyu et Yun étaient loin d’être de cet avis!

 



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 77 : Les conseils de Yao Yuan Menu Chapitre 79 : Arrivée de l’Ambassadeur